Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 115 - Août 2018

Go

Collectivits Locales

L’ONU veut s’inspirer de l’expérience d’Alger

Eradication du logement précaire

Par Rafik BITOUT



« L’expérience d’éradication des bidonvilles en Algérie sera reproduite dans d’autres pays et sera présentée lors des prochaines conférences internationales », a indiqué Zina Ali Ahmed, directrice régionale de la région arabe chargée du logement auprès de l’ONU. Une autre reconnaissance internationale après celle exprimée par Dyfed Aubrey, directeur du bureau régional arabe des Nations unies chargé du programme de l’Onu/Habitat, et par Alioune Badiane, directeur régional, Onu/Habitat, en visite d’inspection en Algérie. Une expérience réussie grâce à la décision du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, qui a initié un programme spécial de résorption définitive de l’habitat précaire. Aujourd’hui l’objectif de l’opération d’éradication des bidonvilles est atteint. L’élimination de tous les logements vétustes et insalubres dans la capitale est une illustration de réussite de cette politique, et le droit au logement n’est pas resté un slogan ni un objectif virtuel, mais une réalité concrète comme l’atteste les différentes reconnaissances internationales. En effet, dans une déclaration à la presse en marge d’une visite dans la wilaya d’Alger pour s’enquérir de l’expérience de la wilaya en matière de relogement, la directrice régionale de la région arabe chargée du logement auprès de l’ONU, Zina Ali Ahmed, a indiqué que cette expérience, qui vient améliorer les conditions de vie des familles, devrait servir de modèle pour d’autres pays et sera présentée lors des prochaines conférences internationales. La responsable a salué les opportunités d’emploi offertes et les espaces créés pour le bien-être des algérois dans le cadre de ces opérations de relogement.  « Aucun pays arabe n’avait auparavant annoncé pouvoir éradiquer les bidonvilles à hauteur de 100% », a déclaré Mme Ahmed qui indique que des discussions sont en cours avec le gouvernement algérien pour ouvrir un bureau permanent de son instance en Algérie. « Nous sommes ici pour discuter avec le gouvernement algérien de la possibilité d’installer le bureau de l’ONU habitat à Alger», dira-t-elle dans le même contexte.  « Votre pays peut être fier d’un tel programme surtout que le taux d’exécution est très élevé. En visitant l’Algérie j’ai pu me rendre compte de l’importance du chantier au niveau national », ajoute Mme Ahmed. Au chef-lieu de wilaya, la responsable onusienne a assisté à la projection d’un film documentaire sur les données du plan stratégique de la capitale qui s’étale jusqu’à 2035. La délégation s’est rendue, par la suite, à l’ancien site du bidonville de Remli dans la commune de Gué de Constantine qui s’étend sur une superficie de 545 ha, le plus grand bidonville d’Algérie. Le quartier Remli créé en 1994 regroupait 4000 familles avant son éradication en 2015 pour la réalisation de plusieurs projets, notamment l’aménagement d’Oued el Harrach.Pour sa part, le directeur de l’urbanisme de la wilaya d’Alger, Yazid Gaouaoui, a rappelé que la visite de la délégation onusienne en Algérie pour prendre connaissance de l’expérience de la wilaya d’Alger en matière de relogement intervient dans le cadre de l’intérêt porté par plusieurs instances internationales à la méthode utilisée dans les opérations de relogement à Alger depuis 2014, rappelant la possibilité de classer cette expérience. En effet, la wilaya d’Alger a déployé des efforts énormes pour améliorer l’image civilisationnelle de la wilaya d’Alger depuis le début du troisième millénaire en développant les différents secteurs et structures qui constituent ses piliers fondamentaux. Elle a réalisé plusieurs projets d’une importance vitale, parmi ces projets : l’éradication des logements précaires et bidonvilles pour redonner à la ville d’Alger son prestige et fane d’elle une ville propre et moderne, une ville ou le citoyen peut vivre mieux. Dans ce sens, il faut souligner que les opérations de relogement à Alger en sont à la première étape de la 24e opération qui a concerné à ce jour près de 88 000 familles (soit 440 000 habitants), ayant bénéficié de logements décents au titre des différents projets de logements, réalisés en application du programme du président de la République, Abdelaziz Bouteflika visant à éradiquer l’habitat précaire. 45296 familles ont bénéficié du logement public locatif (LPL), contre 59000 familles pour le logement public participatif (LPP).  Le nombre de bénéficiaires de logements AADL s’élève à 24210 familles, dont 5037 pour le logement LPP depuis 2014. Les nombreuses opérations de relogement lancées à Alger depuis juin 2014 ont été très bénéfiques pour la wilaya. Hormis l’éradication de plusieurs bidonvilles dont la wilaya d’Alger a fait son cheval de bataille, de considérables parcelles de terrains ont été ainsi libérées. Au bout de la 24e opération de relogement, la wilaya a pu récupérer plus de 530 hectares. Ces assiettes foncières ont été affectées à la réalisation de quotas supplémentaires de logements, d’espaces verts et de différents projets de développement, a indiqué le wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, jeudi à Alger, en marge des travaux de la session ordinaire de l’Assemblée populaire de wilaya (APW), consacrée à l’adoption du budget supplémentaire de la wilaya au titre de l’exercice financier 2018.Parmi les projets de développement de la capitale, l’on cite la construction de plusieurs structures du secteur de l’éducation nationale. Inscrits dans le but de parer à la surcharge des classes que connaissent les établissements de la wilaya, ces projets ont bénéficié d’une importante superficie des assiettes foncières récupérées. Selon le wali, seize groupes scolaires sont, aujourd’hui, en cours d’équipement. Evoquant le plan stratégique de modernisation de la capitale, Abdelkader Zoukh a assuré que nombre d’axes de ce plan sont, aujourd’hui, en cours de réalisation. Il cite, entre autres, le dossier de la réhabilitation du vieux bâti mais aussi celui des établissements du secteur de l’éducation nationale. Selon lui, ces deux dossiers doivent être inscrits à l’ordre du jour des travaux de l’APW.

R. B.



Articles de la même rubrique

Du même auteur

Par Rafik BITOUT

Les plus lus

L’Algérie avant tout
AMMAR KHELIFA.

Libertés démocratiques
Par Farid HOUALI.

Alger ville intelligente
Par Farid HOUALI.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Wilaya De Annaba

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF