Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 114 - Juin 2018

Go

Collectivits Locales

Prodigalités et souvenances d’un mnémonique

Abdelkrim Benchadi, directeur général de l’OPGI Annaba

Par Hamid BELLAGHA



C’est que l’histoire des prodigalités de la mémoire, Benchadi l’accompagne depuis toujours, aussi longtemps que remontent ses souvenances.
La mémoire en bandoulière
« Une fois, on était de sortie avec le wali. Pour une urgence, il a demandé si quelqu’un avait le numéro de téléphone d’un directeur de l’exécutif. Tous commençaient à consulter la liste de leurs contacts, sauf moi qui lui ai donné le numéro recherché, de mémoire. Amusé, il m’a demandé comment je pouvais retenir un numéro à l’ère du numérique, tout en me demandant d’autres numéros. Il les a tous eus, et de mémoire », nous dira avec amusement le directeur de l’OPGI.
Une autre fois, c’est le ministre actuel des Transports, Abdelghani Zaâlane, wali à l’époque, qui a demandé à notre interlocuteur de faire en sorte d’octroyer deux logements à deux propriétaires terriens dont le terrain devait accueillir une annexe de l’université. Abdelkrim Benchadi n’est pas qu’un cerveau en constante ébullition. Il est aussi un cerveau cartésien, mathématique, et comment ne le serait-il pas, lui, l’architecte de formation qui a commencé sa carrière professionnelle à la division des infrastructures et des équipements de la wilaya de Batna. Il y prendra la direction pendant deux ans, endossera l’habit du directeur général du bureau des études et de l’architecture, toujours à Batna. Il y restera sept longues années. Il entamera sa carrière de directeur général à l’office de la promotion et de la gestion immobilière (OPGI) à Oum El Bouaghi.  Il durera six ans dans une wilaya qui se cherchait et où Benchadi affutera ses armes pour ses défis à venir.
Il passera ensuite à Biskra. Une wilaya où du bon boulot a été fait, aussi bien par l’actuel directeur de l’OPGI d’Annaba que par le locataire actuel du ministère des Transports, témoignages à l’appui des responsables présents de la capitale des Ziban. Skikda verra aussi le passage de Abdelkrim Benchadi en tant que DG de l’OPGI, un passage qui durera quand même quatre années. Puis depuis trois ans, notre amphitryon fait la course d’obstacles à Annaba essayant de distribuer parcimonieusement les logements pour les demandeurs des diverses formules. Il est en instance de gagner son pari, puisque Annaba, réputée wilaya « difficile », ne jure que par les « prouesses » de son directeur de l’office de la gestion immobilière. Il se fera un honneur d’éradiquer à jamais les gourbis et les habitats précaires de la wilaya d’Annaba. « Les sites à évacuer sont nombreux, 41 au total », nous expliquera-t-il, toujours sans l’aide de documents, mais uniquement grâce aux neurones « spécialisés » dans la numérologie. Mnémonique à souhait, Benchadi n’est pas ce rond-de-cuir collé à son fauteuil. Il passe le plus clair de son temps sur les chantiers scrutant les échéanciers à la loupe. Et sans agenda ni calepin. « L’éradicateur » de l’habitat précaire a aujourd’hui presque gagné son pari. Les entrées d’Annaba n’offrent plus le hideux visage de plaines encombrées de gourbis. Bouhamra n’est plus qu’un lointain souvenir. Elle s’est même permis un lifting pour changer de couleur. Du rouge au vert. Plusieurs collines entourant la ville se sont débarrassées des taudis qui faisaient encercler la ville de tous côtés. A la place, des bâtiments flambants neufs. Comme ceux de l’AADL. L’éradicateur est passé par là …

H. B.



Articles de la même rubrique

Du même auteur

Par Hamid BELLAGHA

Les plus lus

Filiale du Groupe Metidji
Par Saida AZZOUZ .

Hocine Mansour Metidji, P-DG du groupe Metidji
Entretien réalisé par Saida AZZOUZ .

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Wilaya De Annaba

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF