Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 119 - Fev 2019

Go

ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Pour le bien-ętre des étudiants

Direction des śuvres universitaires de Tlemcen-Mansourah

Par Tahar Mansour



Partout dans le monde, les œuvres universitaires sont perçues comme un accompagnateur indispensable pour faciliter la vie de l’étudiant et lui permettre de se consacrer uniquement à sa formation. C’est la même chose en Algérie mais avec un petit plus – ou un grand –, c’est que tous les Algériens bénéficient des services des œuvres universitaires, sans distinction. A Tlemcen, les pouvoirs publics ont fait les choses en grand et, selon les responsables locaux et les étudiants eux-mêmes, aucune entrave ni grande contrainte ne sont signalées au niveau de la prise en charge totale de l’étudiant.

Deuxième direction mise en place à Tlemcen
C’est déjà un signe d’une prise en charge efficiente des étudiants : à chaque fois qu’une Direction des œuvres universitaires (DOU) a plus de 10 cités universitaires à gérer, une autre DOU est créée et la gestion des cités est alors partagée, la rendant ainsi plus efficace. La DOU de Tlemcen-Mansourah (2) a été mise en place en 2011 après que la première DOU ait eu à gérer 14 cités U, ce qui était vraiment difficile à exécuter correctement. Dès sa mise en activité, cette deuxième direction a hérité de 7 cités universitaires (4 pour filles et 3 pour garçons) ainsi que 6 restaurants intégrés et un restaurant central, allégeant ainsi la charge de la première DOU.

Près de onze mille résidents à gérer
Avec une capacité d’accueil théorique de 12900 lits, les sept cités universitaires gérées par la DOU Tlemcen-Mansourah hébergent 10833 étudiants dont 7850 filles, soit 78 % du total. La cité universitaire 900 lits est la seule mixte, comptant 346 filles et 131 garçons. Parmi les résidents de ces cités, nous trouvons 1445 qui poursuivent leurs études en master et 47 en doctorat. Pour les étrangers, ils sont au nombre de 104, tous de sexe masculin. Tous les bénéficiaires de chambres dans les cités universitaires ont droit à la restauration au sein des restaurants se trouvant dans les enceintes de ces cités et qui sont au nombre de 6 intégrés et un central. Les six restaurants intégrés assurent 18750 repas par jour alors que le restaurant central en assure 4000. Selon Omar Khoulkhal, directeur des œuvres universitaires Tlemcen-Mansourah, l’amélioration des repas et du service demeure le souci numéro un des responsables. « Nous programmons des repas complets préparés par des spécialistes, en veillant à l’hygiène, à la qualité des composants et, surtout, au service que nous rendons chaque jour plus performant », a-t-il tenu à préciser. Parmi les nouveautés introduites dans les restaurants universitaires, il y a lieu de noter le pain, le couvert et l’eau sur la table, l’étudiant n’étant plus obligé de tout ramener à partir des guichets. Il y a aussi les horaires d’ouverture qui sont plus souples et la mise en place de systèmes électroniques pour le pointage des cartes, ce qui fait gagner un temps précieux aux étudiants.

La bourse et le transport
Depuis toujours, la difficulté première rencontrée par l’étudiant a été le financement des études ainsi que le transport qui sont une hantise pour lui. Mais l’Etat algérien a mis en place un mécanisme de prise en charge de tous les étudiants qui bénéficient de la gratuité des études et perçoivent, dans leur grande majorité, une bourse qui leur permet de subvenir à leurs menus besoins, les plus « grands » étant supportés par la communauté. Pour la DOU Tlemcen-Mansourah, ce sont 10541 étudiants, dont 8320 filles, qui bénéficient d’une bourse d’études versée trimestriellement. Parmi ce nombre, 6860 poursuivent leurs études en graduation, 3327 en master, 12 préparent un magister (système classique) et 392 sont des doctorants. Le transport suit et tout est fait pour faciliter le déplacement des étudiants d’un pôle universitaire à un autre et même à l’intérieur du même pôle universitaire, les distances étant parfois assez grandes entre un département et un autre, ou une faculté et une autre, à l’intérieur d’une même enceinte. La DOU a donc mis à la disposition des étudiants 44 bus qui assurent des rotations continues pour transporter plus de 19000 étudiants. Enfin, il y a lieu de signaler que ce sont les lignes urbaines qui sont assurées par ce transport d’étudiants car tous ceux qui habitent assez loin sont hébergés au niveau des cités universitaires.

Des infrastructures de loisirs dans toutes les cités
Afin d’éviter le désœuvrement et d’offrir aux résidents les moyens de loisirs et d’études à même de répondre à leurs besoins, la DOU de Tlemcen-Mansourah a mis à leur disposition des cercles au sein de toutes les cités et comprenant des espaces café, lecture, télévision et loisirs. Ils peuvent y discuter, y acheter ce dont ils ont besoin pour leur vie de tous les jours et y passer leur temps libre sans chercher à sortir et en évitant de se confiner dans leurs chambres. Pour les adeptes de la culture physique, une salle de sports est mise à leur disposition dans chacune des cités universitaires et ils peuvent y pratiquer le sport de leur choix, dans la mesure de la disponibilité du matériel nécessaire. Les salles polyvalentes sont aussi un besoin pour lequel la DOU n’a lésiné sur aucun moyen et, dans chaque cité, il y en a une. Ces salles peuvent être utilisées par les étudiants pour toutes leurs activités culturelles, de formation continue, de révision. Elles sont équipées du matériel nécessaire et sont ouvertes de la matinée jusqu’à tard dans la soirée. Enfin, et pour parer au plus pressé en matière de santé, une salle de soin a été érigée dans chacune des 7 cités où les étudiants sont pris en charge médicalement par une équipe qui répond à leurs besoins urgents en cas de malaise ou de traitement.

De nouvelles structures en 2016-2017
Afin d’offrir de nouveaux lits aux étudiants et d’améliorer les conditions d’accueil, la DOU Tlemcen-Mansourah réceptionnera une nouvelle cité de 2000 lits, non loin de celles déjà existantes et qui allègera la demande sur ces dernières. La nouvelle cité sera réceptionnée au mois de novembre 2016 et sera mise en service au courant de l’année prochaine.
Le nouveau siège de la Direction des œuvres universitaires Tlemcen-Mansourah est terminé à 100% et sera utilisé dès son équipement en matériel nécessaire. Ce nouveau siège, plus fonctionnel, permettra aux employés administratifs et autres d’évoluer dans un espace plus spacieux qui réponde aux normes en la matière et leur facilitera donc le traitement de tous les dossiers afférents à l’amélioration des conditions d’accueil et d’hébergement des étudiants.

Des activités culturelles et sportives
Diverses activités culturelles et sportives sont menées au sein des cités universitaires et permettent aux résidents de s’affirmer et d’améliorer leurs capacités personnelles et de groupes. Le théâtre, la poésie, la chanson et diverses autres activités culturelles sont présents et font l’objet d’un engouement certain de la part des étudiants qui trouvent là matière à occupation et à amélioration des compétences de chacun. Le sport aussi, dans toutes ses disciplines, est pratiqué par de nombreux résidents et résidentes et nombreux sont ceux qui ont émergé et qui font la fierté de leurs camarades et de leurs parents. Enfin, il y a plusieurs journées d’information thématiques qui sont proposées aux étudiants, comme celle qui a été tenue récemment et qui a porté sur la sensibilisation des étudiants à la lutte contre la drogue.
 T. M.



Articles de la même rubrique

Du mĂŞme auteur

Par Tahar Mansour

Les plus lus

Laboratoire ADE Tizi-Ouzou
Par Farid HOUALI.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Wilaya De Annaba

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF