Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 108 - Oct 2017

Go

Sétif en GRAND

Le premier promoteur local

Agence nationale d’amélioration et de développement du logement

Par Salim HOURA



Bonne nouvelle. «Nous escomptons livrer tous les logements de notre nouveau programme à partir du premier trimestre 2017 » affirme Abdelouahab Gali, directeur régional de l’AADL (Agence nationale pour l’aide et le développement du logement) de Sétif.Pour répondre à la forte demande de logements, la direction régionale de Sétif s’est vue doté d’un plan de charge de 20 000 logements location-vente sur les 230 000 initiés dans le cadre du programme AADL 2013. Pour la wilaya de Sétif, il est prévu la réalisation de 10 000 logements. De ce programme, la moitié est en phase d’études dont 3 000 unités au niveau du nouveau pôle urbain de Bir-Ensa au chef-lieu de la commune de Sétif et 2000 au niveau de la commune d’El-Eulma, en attendant les 5 000 restants. Par ailleurs les wilayas de Batna, Bordj Bou-Arréridj et M’sila relevant de la direction régionale de Sétif, ont eu respectivement 4 000, 3 500 et 2 500 logements dans le cadre de la formule location-vente. « En ce qui concerne la wilaya de M’Sila, l’OPGI interviendra avec une maîtrise-déléguée pour accélérer la réalisation d’une partie du programme » révèle Abdelouhab Gali. Près de 60% des logements qui seront réalisés dans le cadre de la formule location-vente AADL sont des F4, alors que les logements restants seront des F3, souligne Abdelouahab Gali. La superficie des logements F3 est de 70 m2 contre 85 pour les F4. Ainsi, tous les programmes avancent au grand bonheur des souscripteurs. Tous les plans d’aménagement sont supervisés par les services de l’AADL. La préoccupation majeure est d’avoir des cités intégrées d’autant que l’AADL est maître d’ouvrage unique pour les logements et les équipements. L’entreprise qui réalise, pour le compte de l’AADL, les logements, prend en charge également les VRD et les équipements. Ce qui donne, à la fin, des cités clé en main en avec tout ce qu’il faut pour bien y vivre. De ce fait, tous les travaux de VRD, équipements, électrification, réseaux eau potable, fibre optique… démarrent en même temps dans le cadre du plan Master (Plan d’occupation des sols).Par ailleurs, et dans le cadre du programme propre à l’AADL, il est prévu la réalisation de 152 F3 de 85 m2 promotionnels dans la commune d’Ain-Azel. Une première expérience en dehors du chef-lieu de wilaya, après les 30 logements promotionnels réalisés à Batna.

Une gestion assouplie, mais rigoureuse
Pour répondre à la forte demande en logements dans la wilaya de Sétif, les responsables de l’AADL œuvrent sans relâche à l’assainissement et la vérification des listes des postulants au logement en application des critères arrêtés par le ministère de l’Habitat. C’est ainsi que les inscriptions électroniques au nouveau programme de logements de type location-vente de l’AADL, ont atteint des pics. C’est ainsi que 66.644 dossiers de souscripteurs par internet ont été admis au niveau de la direction-régional répartis entre Sétif (34 522), M’sila (6129), Batna (18331) et Bordj Bou-Arreridj (7664). Tous ces dossiers ont été traités au niveau local avant d’être assainis au niveau de la direction centrale. Les noms des souscripteurs ayant déjà bénéficié d’un prêt, d’un logement ou d’un lot de terrain, seront rayés des listes. Néanmoins, et pour rassurer les souscripteurs, Abdelouahab Gali insiste en affirmant que « l’ordre chronologique d’inscription, seul critère pris en considération lors de la distribution de logements, sera respecté». En effet, concomitamment à l’opération de la remise des clés qui suivra, les dossiers des bénéficiaires seront soumis une nouvelle fois au fichier national du logement pour vérifier la véracité des documents et informations fournis. Le but de cette opération est aussi de vérifier si le souscripteur n’a pas bénéficié, durant la période allant de l’opération d’inscription électronique au paiement de la deuxième tranche, d’un logement subventionné par l’Etat. D’ailleurs, l’opération de convocation des bénéficiaires pour le retrait des ordres de versements équivalent à 10% de la valeur global du logement s’effectue au fur et à mesure que les dossiers sont assainis, indique le directeur régional du premier promoteur régional. Dans ce registre, il y a lieu de signaler que 700 souscripteurs ont effectués leur premier versement au niveau de la wilaya de Sétif contre respectivement 100 à M’sila et 100 à Bordj Bou-Arreridj.

Une formation assurée sur terrain
Pour combler le déficit en matière de managements, la direction régionale de Sétif a adopté une nouvelle stratégie pour le suivi des projets axé sur le recrutement de l’effectif technique «car nous sommes en train d’installer des directions de projet, comprenant des ingénieurs, des architectes et des techniciens, au niveau de chaque chantier pour un suivi rigoureux », révèle Abdelouahab Gali. Cette stratégie permettra, en outre, une formation adéquate des recrues et un gain de temps. D’autant que la démarche de la partie algérienne est de tirer profit du savoir-faire des entreprises étrangères via un cahier des charges qui impose au partenaire étranger de «recruter au moins 30% de la main-d’œuvre algérienne». Présentement, l’AADL de Sétif œuvre avec un effectif de 71 employés en maîtrise.

Un plan de charge conséquent
Depuis sa création, l’Agence nationale d’amélioration et de développement du logement de Sétif a livré 2800 logements location-vente dans le cadre du programme 2002, répartis entre Sétif (1000), El-Eulma (500), Batna (1000), Bordj Bou-Arreridj (300), et Bejaïa (500). Il faut savoir qu’avant la restructuration de 2013 la wilaya de Bejaia dépendait de la direction régionale de Sétif. En parallèle, l’AADL de Sétif a réalisé plusieurs logements socio-participatifs. On citera 320 logements à El-Eulma, 428 à Batna, 270 à M’sila, 120 à Bejaia. Dans le cadre du logement participatif aidé (LPA), ce sont 1292 logements qui sont en cours de réalisation à Sétif. Notons qu’avec un tel programme, le secteur de l’habitat, un vecteur important de l’économie locale, va, non seulement bénéficier de nouvelles opportunités, mais réconforter son plan de charge et celui des matériaux de construction, une branche active du côté des Hauts-Plateaux sétifiens.
 S. H.



Du même auteur

Par Salim HOURA

Les plus lus

L'Algérie avant tout
AMMAR KHELIFA.

Cybercriminalité
Par Dr. Djalila RAHALI.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF