Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 122 - Sep 2019

Go

Transports

De profondes réformes pour une meilleure qualité de service

Air Algérie

Par Tahar MANSOUR



Première compagnie aérienne algérienne, Air Algérie a toujours été considérée comme l’ambassadrice de l’Algérie en matière de savoir-vivre, représentant le pays, Etat et peuple, partout où ses avions se rendaient à travers le monde. Au cours des années, de nombreuses qualités propres à cette compagnie se sont érodées pour des raisons endogènes et exogènes, surtout en ce qui concerne la qualité de service, comme les retards trop importants, les fréquentes grèves des personnels navigants ou au sol, les pannes des avions. Dès le début de l’année 2017, l’installation de Bakhouche Alleche en qualité de président-directeur général ouvre une nouvelle ère pour Air Algérie qui s’est engagée résolument vers une remise en question qui a duré deux années, pour entamer des réformes profondes à partir de cette année, dans le but de mettre en œuvre « une stratégie qui vise à donner un souffle nouveau à la compagnie, notamment en matière de qualité de service ».

Trois grands axes des réformes

C’est une véritable stratégie de transformation qui a été engagée par Air Algérie dans le but de se donner un second souffle, notamment en ce qui concerne la qualité de service, pierre nodale de toute compagnie aérienne qui se respecte. Cette stratégie s’articule autour de trois grands axes de travail :

  • les mises à jour par rapport aux évolutions technologiques
  • le renforcement et l’optimisation de la flotte
  • la révision de certains décrets et lois concernant les taxes.

Il va sans dire que parmi les mesures à prendre pour asseoir toute stratégie de développement, la ressource humaine, surtout l’encadrement, revêt une importance capitale dans la mesure où ce sont justement les hommes qui apporteront ces changements, positifs ou négatifs. Dans ce cadre, la direction générale d’Air Algérie a procédé à de nouvelles nominations à la tête de deux de ses plus importantes filiales : celle du catering, qui a vu le remplacement de son directeur général, Mouloud Arroudj par Mohamed Ammari et celle dite Cargo (fret) dont le directeur général, Yahia Hasnaoui a été remplacé par Mohamed Midou. D’autres changements à la tête des représentations d’Air Algérie au niveau des aéroports de Nice et de Madrid ont été évoqués par le responsable de la communication de la compagnie mais qui ne devraient avoir lieu qu’au mois de novembre prochain. Ces changements, et d’autres encore ont été annoncés par le P-DG d’Air Algérie lors de sa rencontre avec les représentants des travailleurs et les partenaires sociaux qui a promis d’instaurer un nouveau climat social au sein de la compagnie, plus apaisé.

Des résultats probants

Bien avant les grandes réformes qui sont entreprises ces derniers mois, Air Algérie avait déjà mis le cap sur un renouveau multidirectionnel qui s’est soldé, pour l’année 2018, par le transport de 6,5 millions de voyageurs, battant ainsi son propre record. Ceci peut être considéré comme une performance qui est « un argument de plus pour l’image de la compagnie qui ne cesse d’avancer dans le bon sens », a affirmé Alleche Bakhouche lors de sa rencontre avec les représentants des travailleurs.

Ce chiffre record n’est pas la seule performance réalisée par Air Algérie, il y a aussi celle d’avoir atteint un équilibre financier sous contrôle, la suppression des taxes et droits des douanes et la révision des coûts des assurances. Parmi les mesures qui ont contribué à atteindre ces performances, il faut citer principalement l’optimisation de la flotte de 59 appareils propriété de la compagnie, ce qui lui a évité le recours à l’affrètement, contrairement aux années précédentes. Le mois de juillet 2018 a aussi vu la mise en service de son premier avion « passagers » converti en cargo. « Nous avons réussi cette première partie et nous sommes optimistes pour le reste. Ce qui a déjà été accompli nous encourage à poursuivre dans le même sens », a encore déclaré le P-DG d’Air Algérie qui précise que « les prochains défis ont trait à la maximisation des recettes et à la réduction des couts opérationnels ».

Acquisition de six nouveaux aéronefs

Toujours dans le cadre du renforcement de ses capacités et de la mise en place d’une stratégie de développement plus performante, Air Algérie compte acquérir prochainement six nouveaux avions pour un total de 2 milliards de dollars. L’achat de ces avions qui permettront à la compagnie de renforcer ses capacités de transports a déjà été approuvé par le Conseil des participations de l’Etat. Grâce à ces nouvelles acquisitions, Air Algérie disposera d’une flotte de 65 appareils, dont deux cargos, ce qui allègera de manière sensible la pression sur les avions déjà en activité. De nouvelles lignes seraient d’ailleurs mises en service après l’acquisition de ces nouveaux appareils alors que d’autres seraient renforcées.

Réservation et paiement par cartes CIB et Eddahabia

Poursuivant sa politique de modernisation et d’utilisation des TIC dans toute sa gestion, et après les réservations par Internet, la compagnie aérienne algérienne Air Algérie vient de lancer un nouveau service pour le paiement des billets et autres redevances par le biais des cartes magnétiques CIB et Eddahabia. Ce nouveau service est lancé à partir du 2 juillet 2019 et permet ainsi aux clients d’Air Algérie de réserver leurs billets et de procéder aux paiements en utilisant l’une de ces deux cartes magnétiques, mettant ainsi en pratique l’appel d’Air Algérie « Désormais ne vous déplacez de chez vous que pour voyager ».

Plan quinquennal 2019/2023

Allant toujours dans le sens de la satisfaction de tous les désidératas de ses clients, Air Algérie a établi un programme quinquennal qui s’étale de 2019 à 2023 qui devrait la propulser parmi les plus grandes compagnies aériennes mondiales. Ce plan consiste en :

  • La restructuration et l’extension du réseau afin d’offrir à sa clientèle la flexibilité des horaires et la diversité des connexions entre l’Afrique et le reste du monde.
  • L’amélioration de la qualité de service et le confort à bord de ses aéronefs.
  • La dynamisation de sa politique tarifaire en vue de répondre à tous les types de clients.
  • La promotion de la vente et l’accessibilité du produit via le net.
  • Le renforcement de ses relations avec la clientèle en développant la communication à travers des systèmes d’informations performants.

La formation continue du personnel affecté aux activités de premières lignes : personnel navigant, techniciens de maintenance, assistance au sol et agents commerciaux, facteurs déterminant dans la conduite des activités conformément aux standards internationaux et dans le respect des exigences de la qualité et de la sécurité aérienne.

L’acquisition d’aéronefs de nouvelle génération économiques, écologiques et procurant plus de confort aux passagers.

T. M.



Du même auteur

Par Tahar MANSOUR

Les plus lus

L’Algérie avant tout
AMMAR KHELIFA.

Air Algérie
Par Tahar MANSOUR.

L’offensive de Sonatrach
Par Salim FAROUK.

Abdelmadjid Tebboune
Par Tahar MANSOUR.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya De Annaba

Version PDF