Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 107 - Août 2017

Go

Transports

« La sécurité dans nos réalisations est notre épine dorsale »

Kamel Slaimia, P-DG dÂ’Infrarail

Entretien réalisé par Tahar MANSOUR



El Djazair.com :  Pouvez-vous, Monsieur le P-DG, nous parler de votre entreprise?

Kamel SLAIMIA : Dans le milieu des années 1980, la SNTF a créé des filiales autour de ses activités annexes, notamment dans les domaines des travaux de rénovation et de modernisation des communications ferroviaires (entretien et renouvellement des voies, signalisation)… En 1989/90, la restructuration a donné naissance à trois unités de travaux d’infrastructures dénommées : Infrarail Centre, Infrarail Est et Infrarail Ouest. Dans les années 1993 à 1996, les trois unités ont pu se positionner dans leur domaine d’activité et de travaux publics, elles ont été érigées en filiales autonomes dotées d’un statut juridique et d’un conseil d’administration. A la fin de l’année 1997, et en vue d’une meilleure utilisation des ressources disponibles, la SNTF décide la fusion des trois filiales en une seule entreprise d’envergure nationale dénommée Infrarail spa, filiale de la SNTF et dotée d’un capital social de 150 millions de dinars puis passe à 380 millions en 2002, à 1,08 milliard en 2007 et à 2,45 milliards de dinars en 2015, ceci suite à un assainissement et à une amélioration importante de la situation financière de l’entreprise. Depuis sa création, Infrarail n’a cessé de se développer et le niveau de croissance de son chiffre d’affaires a connu une impulsion remarquable à partir de 2005, suite au lancement par l’Etat de l’important programme national de développement du secteur ferroviaire, multipliant par 8 son chiffre d’affaires qui dépasse actuellement les 8 milliards de dinars.
En août 2009, l’entreprise est certifiée par l’organisation Moody international pour son système de management intégré en conformité avec les exigences ISO 9001/2008, ISO 14001/2004 et OHSAS 18001/2007. Cette certification a été renouvelée à deux reprises en 2012 et en 2015. En 2015, Infrarail spa a participé au Prix algérien de la qualité (PAQ) pour la troisième fois et a obtenu brillamment la première place. Cette consécration vient de faire aboutir un long processus d’évaluation mené par des experts évaluateurs et un jury indépendant, qui ont choisi l’entreprise Infrarail spa pour son sérieux, la qualité de son travail et le haut niveau de management. Quant aux missions de l’entreprise, elles consistent en la réalisation de travaux d’infrastructures ferroviaires comme activité principale en plus de ceux de génie civil, de production d’agrégats et d’éléments préfabriqués.

El Djazair.com :  Comme son nom l’indique, Infrarail s’occupe essentiellement de l’installation de voies ferrées, y a-t-il d’autres segments dont vous vous occupez ?

Kamel SLAIMIA : Compte tenu de ses missions, l’entreprise intervient dans les domaines d’activité des travaux manuels de voies ferrées, les travaux mécanisés de voies ferrées, le traitement du rail (soudure aluminothermique, électrique, régénération du rail, joint isolant collé), travaux de génie civil pour l’électrification des voies ferrées, le béton industriel préfabriqué et la production et commercialisation de béton et agrégats. Actuellement, l’essentiel des activités de l’entreprise est orienté vers les travaux de superstructure ferroviaire et de travaux de béton et agrégats, avec possibilité d’extension vers d’autres domaines d’activité dans un proche avenir.

El Djazair.com :  Nous savons aussi que le partenariat est nécessaire afin d’acquérir les nouvelles technologies et leur application sur le terrain. Votre entreprise a-t-elle signé des conventions avec des partenaires étrangers ou nationaux ? Lesquels ?

Kamel  SLAIMIA : depuis quelques années, le secteur du rail connait un grand développement avec l’intervention de plusieurs opérateurs étrangers et nationaux permettant à Infrarail d’y contribuer dans le cadre de formules de groupements d’entreprises ou de sous-traitance. Ces travaux sont réalisés sous l’égide du maitre d’ouvrage, l’Anesrif. Ces formules se sont avérées favorables à Infrarail et lui ont permis de contracter plusieurs marchés consolidant ainsi son carnet de commandes tout en la confortant dans sa stratégie à moyen et long terme, axée sur la participation au programme relatif à la réalisation du plan de développement des infrastructures ferroviaires. Cette manière de faire a permis à l’entreprise d’acquérir un savoir-faire avéré dans son segment d’intervention.

El Djazair.com :  la ressource humaine et ses compétences sont primordiales dans tout développement. Assurez-vous des formations et des mises à niveau pour votre encadrement?

Kamel SLAIMIA : la situation de la ressource humaine plaide pour un développement en fonction de l’adaptation de l’offre de travail (profil des compétences existantes), à la demande de travail (profil des compétences requises) à l’intérieur de l’entreprise. Elle interpelle également à la poursuite des efforts de modernisation de la gestion des ressources humaines pour en faire une priorité stratégique, laquelle devrait se traduire sur le terrain par une élévation du niveau de qualification dans les métiers clefs de l’entreprise, une amélioration de manière substantielle du taux d’encadrement par un recrutement d’ingénieurs, de techniciens supérieurs à former aux métiers de l’entreprise et un développement des compétences requises sur la base d’un plan de formation approprié en lui réservant chaque année un montant de 2 à 3% de la masse salariale. Dans ce cadre, la Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) qui est un outil de ressources humaines au service de la stratégie qui doit pouvoir permettre d’anticiper les évolutions (départs, retraite, raréfaction/apparition de certaines compétences ….) permet à l’entreprise de mettre en place un projet de formation en rapport avec la stratégie d’emploi et les évolutions des métiers et compétences. Infrarail prévoit des formations en interne (formation et assistance technique en Algérie sur le matériel acquis assurée par les fournisseurs, formation par les retraités-séniors (coaching) et la formation par les formateurs internes qualifiés et en externe (formation au niveau des instituts et établissements de formation, formation en Algérie et à l’étranger sur le matériel de l’entreprise par les partenaires/fournisseurs).  

El Djazair.com :  la modernisation, la sécurisation des trains et le confort des passagers passe par la réalisation de voies ferrées aux normes internationales. Qu’en est-il chez nous ?

Kamel  SLAIMIA : la sécurité dans nos réalisations est notre épine dorsale et c’est à ce titre que l’entreprise s’est engagée depuis 2005 dans l’élaboration de son système de management intégré (QHSE) qui prend en charge la qualité, la sécurité et l’environnement.

El Djazair.com :  l’utilisation des NTIC s’étend à tous les secteurs, et pour Infrarail ?

Kamel SLAIMIA : afin de pouvoir suivre les évolutions technologiques telles que l’utilisation des TIC, Infrarail a mis en place un système de communication en réseau, la communication à travers des adresses électroniques et la création de son site web (www.infrarail.dz) et nous comptons, dans un proche avenir utiliser la visioconférence pour nos réunions de production mensuelles.                                      
T. M.



Du mĂŞme auteur

Entretien réalisé par Tahar MANSOUR

Les plus lus

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF