Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 105 - Mai 2017

Go

Transports

La CNAN renforce sa flotte maritime

Réception du « Timgad », nouveau navire de transport de marchandises

Par Yahia MAOUCHI



La Cnan a le vent en poupe. Dans le cadre du programme de renforcement des capacités de la compagnie nationale de transport maritime de marchandises, Cnan-Nord Spa, l’Algérie vient de réceptionner son 7e cargo au port d’Alger. D’un montant de 25 millions de dollars, ce nouveau navire, baptisé « Timgad », a été fabriqué en Chine et dispose d’une capacité de transport de 12.000 tonnes ou de 800 conteneurs. « L’acquisition de ce navire vise à renouveler et à renforcer les capacités de la flotte nationale qui ne couvre actuellement que 3% du marché algérien du transport maritime de marchandises hors-hydrocarbures », a précisé à la presse Boudjemaâ Talaï, ministre des Transports et des Travaux publics, lors de la cérémonie de réception. Cette nouvelle acquisition va permettre au groupe Cnan-nord de renforcer sa flotte et d’avoir ainsi neuf navires, sachant que son autre filiale Cnan Med a déjà acquis deux navires de marchandises. Ainsi, ce secteur poursuit la concrétisation de son programme stratégique de renforcement du pavillon national de la marine marchande. C’est un axe majeur de sa politique dans ce domaine. En procédant à la mise en service de ce cargo, le premier responsable du secteur, qui a été accompagné par les cadres de son département ministériel et ceux de plusieurs organismes sous tutelle, a donné des instructions sur le renforcement de la flotte nationale et des orientations au groupe Cnan quand à la revitalisation de la marine marchande qui ne capte actuellement que 5 % du fret marchandise en direction de l’Algérie.

Mettre fin à la mainmise étrangère
Boudjemaâ  Talaï, ministre des Travaux publics et des Transports, a fait savoir que cet acquis rentre dans le cadre de la mise en œuvre du programme de développement du pavillon maritime national. Il a insisté sur l’impératif de conforter la flotte maritime nationale et le transport maritime, qui demeure, selon lui, le « point faible » du secteur des transports en Algérie. Il a relevé ainsi « un déficit » en ressources humaines spécialisées qu’il a qualifiée de « maillon faible » du secteur du transport maritime, appelant les entreprises de sa tutelle à « œuvrer en vue de rattraper ce retard, à travers des formations spécialisées théoriques et pratiques ». Le ministre a signalé, à titre indicatif, que « la moyenne mondiale des dépenses en transport maritime et distribution de ses produits, ne dépasse pas les 5 % une fois atteint le bout de la chaîne de consommation, au moment où la moyenne algérienne en la matière est de près de 30% ». D’où, a-t-il insisté, « l’importance d’une formation spécialisée ». « L’objectif du secteur, a poursuivi le ministre, est d’arriver à augmenter par dix, cette part d’ici cinq ans à travers nos deux filiales Cnan-Nord et Cnan-Med». Ce plan vise, expliquera également le ministre, à augmenter la part des armateurs nationaux à 30% du marché algérien de transport maritime de marchandises hors hydrocarbures, dans le court terme, à savoir 2020 contre moins de 3% actuellement. M. Talaï a mis en exergue, à cette occasion, l’importance du renforcement de la flotte maritime nationale dans la promotion des exportations algériennes. Cependant, le ministre a observé que ce programme d’acquisition de navires reste « insuffisant » pour atteindre les objectifs tracés. C’est dans ce sillage qu’il a évoqué le projet de création d’autres sociétés maritimes qui devraient s’ajouter à Cnan Med et Cnan-Nord. 

Création d’autres sociétés maritimes
Il a plaidé à ce propos pour des partenariats public-privé afin de créer de nouvelles entreprises dans l’optique de renforcer la flotte nationale. Le ministre a également annoncé la création prochaine d’une société maritime spécialisée dans les métiers maritimes pour assurer une meilleure gestion des effectifs techniques de la flotte maritime nationale. A ce propos, il a aussi fait part d’un projet d’alignement des salaires de tous les marins, qui constitue une des recommandations du syndicat des marins de la Cnan qui se plaint de la disparité des salaires entre les marins de transport de marchandises et de ceux du transport de voyageurs. Par ailleurs, la Cnan, qui était, faut-il le rappeler, un grand armateur au niveau mondial, a été réduite avant le lancement de son plan de restructuration à sa plus simple expression. De plus de 80 navires tous types confondus existants durant les années 1980, il ne reste aujourd’hui que 16 unités réparties entre 9 vraquiers, 4 navires multipurpose (des navires de ravitaillement en mer) et 3 navires RO-RO. La Cnan-Nord assure le transport de marchandises entre l’Algérie et les ports d’Anvers (Belgique), de Hambourg (Allemagne), d’Istanbul (Turquie) et de Charleston (Etats-Unis), alors que Cnan-Med couvre la zone méditerranéenne notamment la France, l’Espagne et l’Italie. Il y a lieu de mentionner que les pouvoirs publics ont engagé, tout au long de ces dernières années, un ambitieux programme de développement des capacités de transport de la Cnan, à travers notamment l’acquisition de nouveaux cargos, pour un coût global d’un milliard de dollars. Rappelons enfin que le plan de développement de la flotte maritime marchande nationale prévoit l’acquisition d’un total de 25 navires dont 18 cargos pour Cnan-Nord et 7 navires pour Cnan-Med. L’objectif est de satisfaire la demande croissante en termes de transport maritime qui demeure le principal mode d’acheminement (95%) des marchandises importées en Algérie.
Y. M.



Articles de la même rubrique

Du même auteur

Par Yahia MAOUCHI

Les plus lus

HB Technologies
Par Farid HOUALI.

Abdelkader Zoukh, wali d’Alger
Nouredine Yazid Zerhouni.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF