Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 104 - Avril 2017

Go

Transports

« Notre objectif est de développer l’hinterland du port de Ghazaouet »

Djamel Zaaf, directeur général de l’Entreprise portuaire de Ghazaouet

Par Smail ROUHA



El-Djazair.com : D’abord quelles sont les mesures prises pour rendre davantage le port de Ghazaouet plus attractif, notamment en termes de prestations de services ?

Djamel Zaaf : Le premier axe concerne la formation du personnel ; à ce sujet, on a tracé un programme de formation entrant dans le cadre du plan d’action de l’entreprise 2014-2019, qui doit répondre aux exigences de notre clientèle. La formation a pour but  d’améliorer la  productivité. Qui dit productivité, dit rendement et qualité. En outre un programme d’investissements a été adopté par la direction de l’entreprise pour l’acquisition de nouveaux matériels à même de permettre un meilleur traitement des marchandises au niveau du port. Connu pour son exigüité, le port est contraint de chercher  ailleurs des terrains pour réaliser des zones extra-portuaires et des ports secs. A ce sujet, le wali nous a demandé de prospecter au niveau de la zone industrielle de Ghazaouet ou au niveau de l’axe Maghnia-Ghazaouet pour réaliser un port sec qui soit à proximité de la pénétrante autoroutière ou bien de la voie de chemin de fer juxtaposant la voie Maghnia-Tlemcen. Paer ailleurs, nous sommes en quête de terrain au niveau de la région de Ghazaouet afin de désengorger le port  par la réalisation au moins d’un port sec ou d’une zone extra-portuaire qui nous permettra d’emmagasiner et de stocker les marchandises. Ce qui nous permettra également de répondre aux exigences de nos partenaires et clients.   

El-Djazair.com : En quoi consistent exactement ces formations ?

Djamel Zaaf : Par définition, la formation a pour mission de combler les écarts existants entre les profils exigés par le poste, améliorer la productivité en intégrant les techniques en matière de manutention, de gestion des marchandises et des espaces portuaires, ainsi que les nouvelles technologies qui nous font défaut mais aussi permettre l’évolution des employés tout en s’adaptant à l’évolution de l’environnement économique, juridique et social. Une bonne formation permet d’assurer le suivi des perspectives. D’ailleurs, nous avons signé en novembre 2015 une convention de partenariat avec l’université Abou-Baker-Belkaid de Tlemcen. Nous avons commencé par un contrat de développement d’un ERP (Enterprise resource planning), un système de gestion qui intègre toutes les activités portuaires dans un seul système. Ce qui permettra, d’une part, d’avoir l’information en temps réel, et, d’autre part, de faciliter la tâche aux clients en ayant accès a la base de données pour passer commande et connaitre leur situation. Cette année, nous allons contracter un autre contrat relatif à la gestion des espaces qui devrait être piloté par un professeur de cette université. En outre nous somme en train de chercher d’autres terrains pour l’extension du port pour au moins gérer nos espaces avec de nouvelles techniques. D’ailleurs le projet d’informatisation de l’entreprise est en cours au même titre que le projet de modernisation. Notre objectif s’inscrit sur deux axes. Le premier a trait au management et la communication, le second touche directement le personnel ayant un contact direct avec le client. En parallèle, des actions de maintenance et de sécurité sont programmées du fait de l’importance de notre parc engins, principal outil de travail. Dans un deuxième temps, nous allons enclencher sur la HSE, du fait que nous sommes certifiés ISO 9001-2008. D’ailleurs, notre objectif est de développer l’hinterland du port de Ghazaouet et la place qu’il y occupe.

El-Djazair.com : Mais qu’en est-il des investissements consentis ?

Djamel Zaaf : Dans notre plan d’action 2015-2020, il est prévu l’acquisition d’un remorqueur et de trois chariots stacker, dont l’un devrait être réceptionné cette année et les deux autres en 2018. En outre, il est prévu la réalisation d’une nouvelle gare maritime qui viendra en remplacement de la structure actuelle (un hangar aménagé qui fait office de gare maritime) qui ne répond ni aux besoins du trafic passagers ni aux attentes des usagers.

El-Djazair.com :
Concrètement, quel est l’impact du port sur l’activité économique de la région?

Djamel Zaaf : Pour la région de Ghazouet l’impact est perceptible au vu du nombre d’emplois directs et indirects crées mais en ce qui concerne la wilaya de Tlemcen, l’impact est minime du fait que la région fait face à un manque de  tissu industriel. En outre, le port de Ghazaouet, à l’instar de celui de Tenès, est la seule infrastructure portuaire qui n’est pas domiciliée au chef-lieu de wilaya.

El-Djazair.com : Vous venez d’acquérir un nouveau scanner, quel sera son apport ?

Djamel Zaaf : Comme vous le savez, un scanner est destiné aux conteneurs pour au moins rendre plus faciles les opérations de contrôle des douanes au niveau du port de Ghazaouet. Ce scanner contribuera à améliorer la fluidité en augmentant le nombre de conteneurs contrôlés aussi bien à l’import qu’à l’export, et ceci bien sur dans le cadre des mesures de facilitations. Comme il contribuera à augmenter la capacité de traitement, du flux des marchandises au niveau de l’entreprise aussi bien à l’import qu’à l’export. Les manipulateurs ont suivi une formation à l’étranger. Ce deuxième scanner de dernière génération pour le contrôle des containers, est capable de procéder à une discrimination entre matières organiques et inorganiques, ainsi que de détecter les matières radioactives. Le contrôle au scanner est absolument nécessaire pour lutter contre la fraude douanière, l’importation de marchandises de contrebande, le trafic d’armes et de drogue. Sa mise en service s’intègre parfaitement dans le nouveau plan de modernisation initié par la direction générale des douanes. La modernisation touche aussi bien le côté législatif que la procédure, l’organisation, les fonctions et le renforcement des capacités pour faire face aux évolutions dans le but d’apporter un plus en termes de facilitation de dédouanement et d’encadrement du commerce extérieur.
S. R



Articles de la même rubrique

Du même auteur

Par Smail ROUHA

Les plus lus

L’Algérie avant tout
Par AMMAR KHELIFA.

Protection civile
Par Farid HOUALI.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF