Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 123 - Oct 2019

Go

Transports

Une porte ouverte sur lEurope

Entreprise portuaire de Ghazaouet

Par Smail ROUHA



Au même titre que l'aéroport, le port doit être une porte ouverte sur le monde. A ce titre, le port de Ghazaouet ne déroge pas à la règle. En effet, rayonnant sur une région à fort potentiel économique et desservant un vaste hinterland géographique s’étendant d’est en ouest et du nord au sud, le port mixte de commerce et de pêche de Ghazaouet joue un rôle important dans les échanges économiques au vu de sa participation à la promotion des échanges extérieurs. Un état de fait rendu possible grâce à la fluidité des voies de communications et au développement du rail conjuguée au savoir-faire de ses structures. Un savoir-faire ayant permis  à l’Entreprise portuaire de Ghazaouet d’enregistrer des performances conséquentes en dépit de l’exigüité de ses infrastructures. Des performances rendues possibles par le professionnalisme avec lequel sont menées les actions s’intégrant dans des objectifs et une vision clairs de développement de par une formation permanente du personnel et des investissements ciblées aussi bien sur les moyens que les équipements. Ces investissements ont conféré à l’Entreprise portuaire de Ghazaouet une grande efficacité à tous les niveaux. Ainsi, entre une position maritime stratégique et des dessertes terrestres développées, le port offre aux industriels et investisseurs un outil commercial indispensable pour conquérir l'Europe et le marché méditerranéen.

 Une histoire millénaire

Situé à l'ouest de la côte ouest, le port de Ghazaouet a une tradition millénaire. Son histoire remonte en effet aux Romains qui, étant frappés par la beauté des deux grands rochers émergeant au sein des flots, à l'ouest de la rade, l'avaient baptisé Ad Fratres (les deux frères). Pendant la colonisation française, une petite agglomération rudimentaire s'y créa rapidement avec pour première mission le ravitaillement par mer des troupes françaises qui opéraient sur la région marocaine d'Oujda. Ce point de la côte fut définitivement occupé en 1844 par le Maréchal Bugeaud. Le premier ouvrage maritime exécuté, alors, consistait en un embarcadère en bois établi (en 1846) à l'est de la plage par le génie militaire. Ce dernier fut totalement détruit douze ans plus tard par une terrible tempête. Le 24 décembre 1847, une ordonnance royale officialise Nemours comme nom de l'actuelle Ghazaouet. Quelques années plus tard, de 1861 à 1902, le service des ponts et chaussées construit successivement :

  • le perré de la douane,
  • un perré de défense devant la ville et d'une longueur de 175 mètres,
  • une digue littorale en enrochements de 270 mètres,
  • une jetée de 40 mètres enracinée au pied de la falaise est
  • un mur de quai de 68 mètres au pied de la falaise ouest

 Néanmoins, le port commercial de Ghazaouet a été réalisé en trois phases :

•         La construction du port-abri, de 1908 à 1931.

•         La réalisation de deux bassins, de 1932 à 1939.

•         L'extension du port vers l'Ouest, de 1953 à 1958.

 Des atouts indéniables

Situé dans une région à fort potentiel économique, le port de Ghazaouet s’étend sur 23 hectares de terre-plein dont 6 hectares dédiés à la pêche et 25 hectares de plan d’eau (dont une darse de pêcheurs de 1 ha) et dispose de 10 quais et de 17 postes à quais s’étalant sur 1674 ml dont 1090 exploités, révèle Djamel Zaaf, directeur général de l’Entreprise portuaire de Ghazaouet. Sur les 10 quais, l’un d’une longueur de 300 ml disposant de 3 postes à quai est dédié à la pêche, anciennement spécialisé dans les huiles végétales.

  • le môle de Batna dédié aux passagers et le trafic RO/RO où est implantée la gare maritime
  • le môle de Constantine disposant de 3 quais dont l’un est dédié aux engins de servitudes de marchandises diverses
  • le môle de Djanet, le môle le plus important de l’EP Ghazaouet, est dédié au trafic de conteneurs
  • le môle de Tlemcen disposant de 2 quais est spécialisé dans les céréales et les minerais du fait qu’il dispose de 2 silos pour le traitement de céréales et le vrac liquide notamment les bitumes.

Môles

Quais

Postes

Longueur quai

Longueur navire
admissible

Tirant d'eau

Théorique

Pratique

Batna

02

04-05

150

140

7 m 50 RO/RO

7 m 00

03

06

90

70

7 m 50

7 m 20

Constantine

04

07

91

réservé aux engins de servitude

05

08

108

108

7 m 80

7 m 20

06

09

125

125

7 m 80

7 m 50

07

10

103

100

7 m 80

7 m 50

Djanet

08

11-12-13

300

180

8 m 00

7 m 50

Tlemcen

09

14

120

105

11 m 00

7 m 00

10

15-16-17

289

285

11 m 00

10 m 00

Installations spécialisés

 Installation

Nombre & Capacité

Stockage de corps gras(ENCG)

02 bacs de 1.100T
06 bacs de 440T

Stockage de bitume(BITUMELK)

03 bacs soit 7 500 T

Silos à céréales (dotés de 2 portiques de 300T/h chacun) (C.C.L.S.).

02 pompes vigan (ccls)

Capacité totale de 30.000T

Les équipements

Au-delà de la maitrise managériale et technique, le port de Ghazaouet  n’a pas lésiné sur les moyens pour se doter d’équipements performants, répondant aux exigences de l’activité portuaire et permettant des opérations de chargement et de déchargements rapides. En effet,  l’entreprise portuaire de Ghazaouet dispose d’un parc naval composé d’un remorqueur, de deux canons d’amarrage et de deux vedettes de pilotage, destinés au remorquage et à la servitude des navires. En ce qui concerne les équipements de manutention, l’entreprise vient d’acquérir deux grues pour le traitement des conteneurs qui viennent s’ajouter à la grue de 64 t et une autre de 50 t déjà disponible, de trois super spreader,  ou chariots élévateurs spécialisés dans le traitement des containers sur courtes distances,  quatre chariots Starcker.

Parc naval :

Type

Puissance

Nombre

Remorqueur

1700 CV

01

Canot amarrage

73 CV

01

Pilotine

148 CV

01

Pilotine

279 CV

01

Un port connecté à son environnement

Pour pratiquer le commerce, les entreprises ont besoin de transporter des marchandises d’un lieu à un autre. Pour tout cela, il faut disposer d’axes de communication (routes, autoroutes, voies ferrées, ..) et de moyens de transport. Sur ce point, le port de Ghazaouet n’a rien à envier aux autres structures portuaires. En ce qui concerne le réseau ferroviaire, le port dispose de voies internes et externes. « Le réseau ferroviaire interne, comptant 3939 ml de voie, dont 2140 opérationnels et 1799 exploitables, dessert les quatre môles du port », souligne Djamel Zaaf ajoutant que  « pour le réseau routier, le port de Ghazaouet est relié à son hinterland, d’une part, par les routes de Ghazaouet-Maghnia vers Tlemcen et le reste du sud ouest algérien et, de l’autre, par la route Ghazaouet –Oran pour le nord-ouest. » Il est également relié au Maroc par l'axe routier Ghazaouet - Oujda ainsi que par des tronçons secondaires dont Ghazaouet- Marsat-Ben-M'Hidi (avec 2 embranchements : Ahfir et Berkane). En outre, et dans le cadre du désenclavement du port de Ghazaouet, les pouvoirs publics ont inscrit le projet de réalisation d’une pénétrante autoroutière, d’une longueur de 41 km, en cours de réalisation.

Un vaste hinterland

Constituant une façade maritime pour plusieurs wilayas de l’Ouest et du Sud-Ouest du pays, l’Entreprise portuaire de Ghazaouet étend son activité hinterland sur une vingtaine de wilaya du centre et du Sud-Ouest algérien dont les plus importantes en matière de tonnage  sont Tlemcen Alger, Blida, Oran… Ayant pour mission de participer à la promotion des échanges extérieurs du pays, notamment en favorisant le transit des personnes, des marchandises et des biens, dans les meilleures conditions d’économie et de sécurité, l’EP Ghazaouet est chargée de la gestion et de l’exploitation des installations équipements qu’elle a en charge. Comme elle est aussi responsable du développement des ports relevant de son territoire administratif. Jouant  un rôle de premier plan dans l’accueil des voyageurs durant toute l’année et particulièrement, durant la saison estivale, période de grands flux des émigrés, son activité rayonne non seulement sur son hinterland immédiat mais aussi sur toute la région ouest, voire sur le territoire national, puisque le port de Ghazaouet attire de plus en plus de voyageurs provenant des localités très éloignées, du fait des moyens mis a la disposition des passagers et des facilitations consenties.

Un nouveau scanner

Une plateforme à vocation de scanner vient d’être affectée au port de Ghazaouet qui constitue l’unique infrastructure maritime commerciale de la wilaya de Tlemcen. Ce scanner contribuera à améliorer la fluidité en augmentant le nombre de conteneurs contrôlés aussi bien à l’import qu’à l’export, et ceci bien sur dans le cadre des mesures de facilitations, souligne Djamel Zaaf. Comme il contribuera à augmenter la capacité de traitement, du flux des marchandises au niveau de l’entreprise aussi bien à l’import qu’à l’export. Les manipulateurs ont suivi une formation à l’étranger. Ce deuxième scanner de dernière génération pour le contrôle des containers est capable de procéder à une discrimination entre matières organiques et inorganiques, ainsi que de détecter les matières radioactives. Sa mise en service s'intègre parfaitement au nouveau plan de modernisation initié par la Direction générale des douanes.

 

Equipements de manutention

 

 

Capacité

Nombre

Chariots élévateurs

A fourches

(32)

03T

11

04T

03

06T

11

10T

04

18T

02

32 T

01

Chariot élévateur avec spreader (03)

09 T

01

 

       10 T

      01


42 T

01

Chariot  stacker  (04)

45 T

04

Grues Auto (05)

30T

02

50 T

01

90 T

01

120 T

01

Grue Portique Polyvalente (02)

63T

02

Mini chargeur

(02)

0,60 m3

01

0,94 m3

01

 

Retro chargeur

(02)

1.10 m3

01

1,30 m3

01

 

Chargeur sur pneus (02)

2.30 m3

01

3.00 m3

01

 

Tracteur RO/RO (03)

30T

01

 35 T

 01

45T

01

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Une plateforme pour le dépôt de marchandises

Le port de Ghazaouet, qui dispose d’infrastructures adéquates pour faire face à un trafic conséquent, a acquis un terrain d’une superficie de plus de 7 hectares à Tounane, pour le dépôt des marchandises. Selon Djamel Zaaf, cette décision a été prise suite aux énormes quantités de marchandises qui transitent par ce port. D’autant que la création de ces zones logistiques s’impose comme une nécessité absolue afin, d’abord, de faire face à un trafic sans cesse croissant et, ensuite, de permettre à l’entreprise portuaire d’offrir aux usagers des services en adéquation avec les exigences du marché. En outre le port de Ghazaouet dispose de 2 hectares de terre-pleins et de deux plateformes extra-portuaires situées, l’une, de 2,2 hectares, à 2 km du port de Ghazaouet, et l’autre, de 3,8 hectares en attendant la réalisation d’une troisième de  10 hectares au niveau de la zone d’activité de Ghazaouet avec pour objectif de créer un port sec. L’entreprise compte également acquérir une assiette foncière au niveau de l’axe Maghnia-Tlemecen pour héberger une plateforme ferroviaire même si la ligne des chemins de fer existante reste peu rentable. Pour y remédier, Railling Algérie, filiale de la SNTF, a sollicité l’entreprise portuaire de Ghazaouet pour développer le transport ferroviaire de conteneurs, notamment le frigorifique. Du fait que le port de Ghazaouet reste prisé par les importateurs, implantés au centre du pays, des fruits et légumes.A ce sujet, un pont-bascule et un scanner sont prévus au niveau du port.

Des réalisations et des défis

De par ses activités, l’entreprise portuaire de Ghazaouet a un impact certain sur son hinterland. Ainsi, elle reçoit de la matière première et des inputs nécessaires au fonctionnement de nombreuses entreprises comme elle constitue un canal pour l’exportation de produits tant industriels qu’agricoles. Ainsi, le tonnage et le chiffre d’affaires ont nettement augmenté en l’espace de 5 années. En matière de transit de voyageurs, leur nombre ainsi que celui des véhicules ont doublé durant la même période. Néanmoins, le port de Ghazaouet a réalisé un volume global de l’ordre de 1.289 578 tonnes en 2015 contre 1.435.069 tonnes en 2014, soit une baisse de 10,14. Le trafic des conteneurs a progressé de 3.2%.

Concernant le trafic de voyageurs, ce dernier a connu une forte croissance notamment depuis l’année 2008 sur la ligne Ghazaouet-Alméria (Espagne). En 2015, le port a vu le passage de 60 293 passagers, soit une hausse de 20.6% par rapport à 2014. Alors que le nombre de véhicules est de 15177 contre 12644 en 2014. Enfin signalons que le fret brut a connu une hausse de 23.48% par rapport à 2014. En effet ce sont quelque 83693 tonnes de marchandises qui ont transité en 2015 par le port de Ghazaouet contre 67781 t en 2014. Des chiffres appelés à augmenter grâce à la nouvelle pénétrante autoroutière et à l’ouverture en perspective de nouvelles lignes maritimes au vu des capacités du port de Ghazaouet.

Une nouvelle gare maritime

Très prisé notamment en période d'été par les vacanciers en partance vers l’Espagne, le port de Ghazaouet va être doté prochainement d’une gare maritime sur une superficie de 3 hectares et une capacité d'accueil de plus d'un 1 million de passagers par an,. Avec une telle réalisation, il est évident que cela va diminuer la pression sur le port d’Oran. La réalisation d’une nouvelle gare maritime du port de Ghazaouet (Tlemcen) est à même de permettre l’amélioration et la promotion des prestations au profit de la communauté nationale établie à l’étranger et des passagers. L’actuelle gare maritime, ouverte en 2003 pour la ligne maritime Ghazaouet-Alméria (Espagne), se compose d’anciennes structures portuaires aménagées par des moyens propres à l’entreprise pour l’accueil des passagers à titre provisoire.

 

 

 

 


 




Du même auteur

Par Smail ROUHA

Les plus lus

L’Algérie avant tout
AMMAR KHELIFA.

La parole au peuple
Par Rafik BITOUT.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya De Annaba

Version PDF