Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 103 - Fev 2017

Go

Transports

Une compagnie au septième ciel

Tassili Airlines

Par Farid HOUALI

Certes, les activités principales de Tassili Airlines sont les vols Charters pour la société pétrolière Sonatrach et ses filiales, les compagnies pétrolières internationales et le travail aérien à travers sa filiale « Tassili Travail Aérien » Mais depuis mars 2013, Tassili Airlines a étendu son réseau au service du grand public pour des vols charters internationaux et le transport régulier national et international. Avec l’inauguration le 29 décembre dernier, une desserte Alger-El Bayadh, le nombre de lignes domestiques que compte désormais Tassili Airlines est de 29 destinations. L’objectif est de contribuer notamment au développement de l’activité économique et touristique de bon nombre de wilayas de l’intérieur et du Sud du pays. La compagnie aérienne publique TAL signe ainsi le retour de l’activité aéroportuaire à l’aéroport d’El Bayadh qui intervient après un peu plus de 3 ans (mai 2013) d’interruption des vols entre Alger et El-Bayadh, car jugés « non rentables » par le transporteur national Air-Algérie qui ne disposait pas également de structure commerciale dans la wilaya d’El Bayadh, après un vol d’une heure de temps à bord d’un Bombardier Q-4000. Les autorités locales fondent de larges espoirs sur cette reprise des activités à l’aéroport d’El-Bayadh, en vue du désenclavement de la région, eu égard à sa position géographique et de la promotion des prestations de transport de voyageurs. Il est attendu aussi de cette structure aéroportuaire de contribuer à l’impulsion de la dynamique économique et à la promotion des opportunités d’investissement dans la région, notamment en matière de tourisme, à la faveur des importantes potentialités naturelles, historiques et cultuelles existantes. Cette desserte sera à raison deux (2) vols hebdomadaires, dimanche et jeudi, avec une tarification promotionnelle de lancement en aller-retour à partir de 5.675 Da TTC. Des passagers rencontrés durant ce vol inaugural effectué ont d’ailleurs salué l’ouverture de cette desserte. Une desserte qui fera gagner en temps et en argent. « D’habitude on fait 6 à 7 heures par route et parfois plus, aujourd’hui on a fait ce trajet en 1h15 avec confort et sécurité. C’est une bonne chose pour nous et pour les habitués de cette destination », ont-ils assuré unanimement. « L’ouverture cette ligne est une réponse à notre demande formulée en matière du transport au profit de la population d’El Bayadh», a indiqué le wali d’El Bayadh Abdellah Ben Mansour qui s’est félicité de l’ouverture de cette ligne estimant que «cette nouvelle ligne est un acquis pour la région, qui recèle d’énormes potentialités économiques notamment dans le domaine de l’agriculture et du tourisme». La wilaya recèle en effet, d’énormes potentialités touristiques susceptibles de promouvoir l’investissement dans ce domaine, à l’instar de paysages naturels, de gravures rupestres et de Ksour antiques (Ksar Lassâd de Boussemghoune et celui de Bent El Khos de Brezina). Elle est aussi un terreau pour le développement du tourisme cultuel car abritant une des plus importantes confréries religieuses, celle de la Tidjania qui reçoit chaque année des milliers d’adeptes et de visiteurs, Algériens et étrangers. L’ouverture de cette desserte apportera également un nouveau souffle à l’agriculture dans la région sachant que le projet de partenariat algéro-américain pour la réalisation d’une ferme-pilote d’élevage de près de 20.000 vaches laitières est entré dans sa phase de concrétisation dans la vallée de Dayet El-Bagra, dans la commune de Brezina, en octobre dernier. Premier du genre en termes d’envergure dans la wilaya d’El-Bayadh, cet ambitieux projet porte sur la création d’une exploitation pilote d’élevage de près de 20.000 vaches laitières susceptibles d’alimenter la future laiterie projetée dans la région. De son côté, le président directeur général de Tassili Airlines, Belkacem Harchaoui a indiqué que cette nouvelle ligne contribuera au développement économique de la wilaya et répondra aux besoins de la population en matière de transport aérien. Afin de faciliter les réservations et de s’approcher de la clientèle locale, deux (2) agences commerciales de Tassili Airlines ont été inaugurées, la première au niveau de l’enceinte aéroportuaire d’El Bayadh tandis que la seconde est au niveau de la gare routière du chef-lieu de la wilaya. Créée en 1998 dans le cadre d’une joint-venture entre Sonatrach et Air Algérie, la compagnie aérienne publique Tassili Airlines (TAL), est devenue une filiale détenue à 100% par le groupe pétrolier depuis 2005. Depuis, faudrait-il le souligner, TAL ne cesse de prendre de l’envol. La compagnie, qui possède en toute propriété une flotte de 12 aéronefs de divers types, dont la capacité varie entre 37 et 155 sièges, assure également dessertes cinq (5) à l’international, exclusivement vers la France, (Paris, Strasbourg, Marseille, Nantes, et Lyon). « Ces dessertes ont été d’ailleurs d’un apport considérable pour notre communauté nationale établie notamment dans ce pays européen durant la saison estivale », a assuré dans un entretien à El Djazaïr.com, le premier responsable de la compagnie aérienne Belkacem Harchaoui estimant à quelques 788 000 passagers transportés durant l’année 2016 qui vient de s’écouler. Ce nombre était estimé à 689 000 passagers en 2015. « La ponctualité, la disponibilité, la qualité des services à bord de nos avions ont été souvent salué par tous ces passagers. Le fait nous incite à aller de l’avant dans nos prestations », a-t-il ajouté. Le chiffre d’affaire de la compagnie a de ce fait augmenté de 17% par rapport à 2015.

Une année « pleine » pour Tassili Airlines
Souvent coûteux, dangereux et pas sûr, le transport routier des marchandises notamment sur les grandes distances, vu l’étendu du territoire national, connait ces derniers temps de grandes mutations avec l’implication directe des compagnies aériennes pour le transport et la logistique. C’est dans ce cadre qu’entre le protocole d’accord pour le transport de marchandises combinant l’aérien et le terrestre signé en novembre dernier entre la compagnie aérienne Tassili Airlines et le Groupe public de transport routier de marchandises Logitrans Transport et Logistique. L’accord a été paraphé par le PDG de TAL, Belkacem Harchaoui, et son homologue de Logitrans Transport et Logistique, Boualem Kini, en présence du ministre des Transports et des travaux publics, Boudjemâa Talai. Signé en marge du Salon international du transport et de la logistique, cet accord permettra de jumeler le transport de marchandises par route, à travers des camions, et par voie aérienne. Logitrans se chargera ainsi de transporter les marchandises depuis le fournisseur pour les ramener au pied des avions de TAL laquelle prendra le relais pour les acheminer à destination par voie aérienne. « Ce service sera assuré, dans une première phase, au niveau de 26 villes du pays desservies par TAL dans son réseau domestique », selon Belkacem Harchaoui. A travers ces techniques de transport multimodal, il s’agit d’assurer des avantages en termes de prix et de délais. «La combinaison des deux modes de transport terrestre et par cargo permettra aux deux entreprises d’interagir par leurs différents moyens à même d’assurer une complémentarité et une meilleure fluidification des transports et de la circulation», a avancé Boualem Kini. Toujours durant l’année 2016, il convient de souligner en outre que la Direction générale des douanes (DGD) et la compagnie aérienne Tassili Airlines ont signé en juillet dernier, une convention portant sur la réduction des tarifs des billets pour les douaniers et sur les facilités de dédouanement pour cette compagnie aérienne. Signé par le directeur général des douanes, Kaddour Bentahar, et le PDG de TAL, Belkacem Harchaoui, cet accord prévoit des réductions des prix des billets d’avion allant jusqu’à 60% pour les vols intérieurs, notamment le grand sud, et jusqu’à 50% pour les liaisons internationales. Ces réductions seront applicables aussi bien aux douaniers et à leurs familles qu’aux douaniers retraités. Selon M. Bentahar, avec cette convention, la DGD entend améliorer les conditions de transport des douaniers surtout ceux travaillant dans l’extrême sud du pays. Pour sa part, la compagnie TAL y gagnera en bénéficiant de facilitations douanières dans l’importation des pièces de rechange et équipements pour ses aéronefs à travers la réduction des délais de leur dédouanement. Quant au choix porté pour TAL, qui dispose d’une flotte de 12 aéronefs, le premier responsable des douanes l’a expliqué essentiellement par l’expérience de cette compagnie dans le domaine de transport aérien vers le sud du pays.

Tassili Airlines s’associe à l’ENTMV
La compagnie aérienne et l’Entreprise nationale de transport maritime des voyageurs (Entmv) ont signé un protocole d’accord portant sur la vente des billets à travers les réseaux de vente de ces deux sociétés. Ainsi, les voyageurs voulant acheter les billets d’avion de TAL auront la possibilité de le faire également au niveau des agences de l’Entmv et vice versa, et ce, à l’intérieur et à l’extérieur du pays. Entrant en vigueur au plus tard au début de la saison estivale prochaine, ce protocole d’accord a été paraphé à bord du navire Tariq Ibn Ziad au port d’Alger par le P-dg de TAL, Belkacem Harchaoui, et son homologue de l’Entmv, Ahcene Grairia, en présence du P-dg du Groupe de transport maritime (Gatma), Righi El Badar. Par ailleurs, ces deux compagnies de transport comptent lancer prochainement la formule du billet combiné lequel permettra aux voyageurs de faire l’aller en bateau de l’Entmv et le retour en avion de TAL et réciproquement.

L’impératif ouverture sur l’Afrique 
C’est en somme le message du Premier ministre Abdelmalek Sellal, qui lors de l’inauguration de la Foire de la production nationale le 22 décembre dernier au Palais des expositions (Pins Maritimes), appelait les responsables de la compagnie aérienne «Tassili Airlines» de mettre en place un plan d’action pour ouvrir des lignes vers l’Afrique, ce qui lui permettra de devenir une compagnie régionale parallèlement à l’orientation des lignes d’Air Algérie (à destination de l’Afrique) vers d’autre grandes destinations internationales. Conscients de cette « nécessité » de s’ouvrir à d’autres cieux, cette réflexion est engagée au sein de la compagnie comme confirmé par son PDG. « TAL a prévu dans son programme de développement la pénétration du marché africain. Nous avons commencé d’abord par rallier la ville de Tindouf. A partir de là, nous avons assuré d’étendre les vols vers Nouakchott (la capitale mauritanienne). La connexion avec les pays subsaharien serait une bonne opportunité pour notre compagnie ainsi que pour l’Algérie » », a en effet affirmé Belkacem Harchaoui. Ce programme est maintenu avec notamment l’affrètement prochain d’un appareil 150 sièges. Idem pour l’acquisition de nouveaux aéronefs. « Le programme est également maintenu », a assuré à propos le patron de TAL. Dans le détail, TAL compte renforcer sa flotte, composée actuellement de 12 aéronefs, par l’acquisition de 4 nouveaux appareils, dont « l’appel d’offre international est lancé prochainement ». La compagnie finalise actuellement l’affrètement d’un nouvel appareil de 150 sièges et compte également lancer un appel d’offre international, dans le cadre du leasing, pour l’affrètement d’un autre appareil avec option d’achat. Les nouvelles acquisitions projetées par TAL seront destinées à accompagner le renforcement des dessertes domestiques de la compagnie avec de nouvelles lignes couvrant notamment des villes du sud du pays. Mais aussi couvrir les 100% des besoins de Sonatrach en matière de transport qui ne sont que de 80% pour l’heure. Toujours dans le cadre de l’étendu de son programme de développement, le transporteur aérien national Tassili-Airlines va consacrer deux appareils pour l’évacuation sanitaire des malades du sud du pays. Pour ce faire, un appel d’offres a été lancé par la compagnie pour affréter deux appareils destinés « spécifiques » à l’évacuation des malades. « Un de ces deux appareils serait positionné au Sud-est tandis que le deuxième appareil le serait au Sud-ouest », a explicité Belkacem Hrachaoui. Cette mesure est prise, pour rappel, sur instructions du Président-directeur général du groupe Sonatrach, Amine Mazouzi lors de sa récente visite dans la wilaya d’Adrar. L’opération portera sur la mise en exploitation de ces deux appareils après finalisation des procédures réglementaires afférentes. « Le processus avance bien », a soutenu le patron de TAL. Aussi, TAL étudie, la programmation d’un vol supplémentaire de la wilaya d’Adrar vers le Nord du pays, suite aux doléances formulées par les représentants élus de la wilaya et visant à l’amélioration du transport aérien des wilayas du Sud le Nord du pays. Cette nouvelle liaison aérienne devra permettre de porter à trois le nombre de vols hebdomadaires de TAL programmés mardi et samedi à partir d’Adrar, sur des appareils de 74 places et de 155 places, à destination des wilayas d’Alger et d’Oran. Ces mesures s’insèrent au titre des démarches de la compagnie visant l’amélioration du transport aérien dans le Sud du pays, notamment la wilaya d’Adrar qui occupe une bonne place au programme de la compagnie, en dépit d’une flotte limitée à 12 appareils seulement à l’échelle nationale. Ces dessertes vont s’ajouter aux vols charters assurés par la compagnie pour le transport des personnels des entreprises pétrolières vers différentes destinations à l’intérieur du pays.

A l’ère des nouvelles technologies
Dans le cadre de la proximité relationnelle orientée client, TAL propose désormais sur son site internet le paiement électronique en ligne ou e-paiement en dinars algériens par carte CIB. Ce nouveau service, simple et rapide à la fois, constitue une solution qui permet d’éliminer les déplacements au niveau des points de ventes et permettra ainsi à la population nationale de réserver et d’acheter en ligne son billet d’avion à tout moment. Il s’agit donc de permettre aux voyageurs détenant une carte CIB d’un compte en dinars de payer leur billet d’avion sur internet. « Nous utilisons actuellement les derniers standards de sécurisation du paiement en ligne : les données sont chiffrées à travers le protocole SSL et ce nouveau système de paiement est certifié et approuvé sous le label PCI-DSS », assure la compagnie sur son site Internet. La Compagnie a mis en place en back office une équipe qui répondra aux éventuelles questions des clients sur ce nouveau service et traitera également les demandes de changement/annulation/remboursement suite à un paiement par carte bancaire CIB. Il a décidé par ailleurs d’appliquer une réduction de 5% sur les trois cents premières opérations d’achat de billet en ligne.

F. H.



Articles de la même rubrique

Du même auteur

Par Farid HOUALI

Les plus lus

L’Algérie avant tout
Par AMMAR KHELIFA.

Tassili Airlines
Par Farid HOUALI.

Le nouveau code des douanes
Par Yahia MAOUCHI.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF