Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 105 - Mai 2017

Go

Industrie

Des compétences et des traditions

Algérienne de fabrication de pipes (Alfapipe )

Par Boualem TOUARIGT



Entreprise publique, l’Algérienne de fabrication de pipes, Alfapipe, est spécialisée dans la fabrication de tubes en acier soudés en spirale de différents diamètres, allant de 20 à 64 pouces. L’essentiel de sa production est constituée de tubes destinés aux gazoducs et oléoducs posés par l’entreprise Sonatrach. Les conduites destinées au domaine des travaux publics (hydraulique et ouvrages de confortement) représentent 10 % de la production.
La société Sonatrach est le partenaire stratégique d’Alfapipe à qui elle  fournit les tubes nécessaires à ses grands projets d’adduction de gaz et de pétrole. L’entreprise a eu à faire face à une sévère concurrence de fournisseurs étrangers, avant que les dispositions prises par le gouvernement pour favoriser la production nationale aient accordé à Alfapipe, l’une des filiales les plus performantes du groupe industriel public, Imetal, le statut de partenaire privilégié de Sonatrach, avec laquelle elle traite de gré à gré. « L’évolution du chiffre d’affaires de l’entreprise est liée directement à la consistance des contrats signés avec notre principal client, Sonatrach », précise Tewfik Messaï,
actuel président directeur général, qui parle avec passion de son entreprise : « C’est une véritable famille. Nous nous sentons très proches les uns des autres. » Il parle avec fierté de sa très longue expérience de plusieurs décennies, des postes qu’il a occupés et des chantiers auxquels il a participé. Il connaît les salariés et la passion commune qu’ils ont partagée. Les équipements qu’il a contribué à définir, à installer et à faire fonctionner et à entretenir sont pour lui un patrimoine.
L’entreprise est constituée de deux unités de production qui ont chacune une longue expérience. L’unité d’Annaba, sise dans l’enceinte du complexe d’El Hadjar, s’étend sur 186 000 mètres carrés et emploie 500 personnes. Entrée en production en 1969, elle a fourni jusqu’à ce jour plus de 6 000 kilomètres de tubes. L’unité de Ghardaïa, située dans la zone de Bounoura, est entrée en production en 1977 et emploie en moyenne 500 personnes. Elle est spécialisée dans les tubes en acier soudés en spirale.
Les deux tuberies sont certifiées API Q1 et ISO 9001 depuis janvier 2001. Les tubes fabriqués sont certifiés API 5L.

Une contribution décisive à l’effort national
Les unités de production de Ghardaïa et Annaba ont fortement contribué à la réalisation de grands projets de canalisations pour les hydrocarbures et pour l’hydraulique. En 1969 déjà, l’unité d’Annaba fournissait 510 kilomètres de canalisations pour l’oléoduc Haoud el Hamra-Skikda, 495 kilomètres du gazoduc Hassi Rmel-Arzew dans les années 1971 et 1972, ainsi que 262 kilomètres du gazoduc vers le Maroc réalisés en 1972 et 1973. L’unité de Ghardaïa, a réalisé un total de 7285 kilomètres de conduites entre 1977 et 2010 dont plus de 6700 pour les hydrocarbures (3211 kilomètres en oléoducs et 3500 en gazoducs) et 544 pour l’hydraulique. La société a été présente dès 1977 en participant au gazoduc centre Hassi R’mel-Oued Isser pour lequel elle a fourni 145 km de canalisations.
Les travailleurs de l’entreprise ont accumulé plusieurs décennies d’expérience de terrain depuis la fin des années 1960. Ils ont activement contribué aux grands projets de la Sonatrach tels que les gazoducs vers l’Espagne et vers l’Italie. L’entreprise a ainsi contribué au projet GO1 (Hassi R’mel-Italie) pour 46 km en 1980 et GO2 pour 258 km en 1984. En 1993, elle réalise des conduites pour le gazoduc vers l’Espagne pour lequel elle fournit 130 km entre 1993 et 1995. Elle a acquis une grande expérience avec sa collaboration avec des leaders mondiaux en engineering pétrolier, comme l’américain Bechtel en 2002 avec la réalisation de 115 kilomètres du projet Hassi Rmel- In Salah. Alfapipe a été aussi présente dans le domaine de l’hydraulique. Entre 1985 et 1987, elle participe aux projets Tafna pour lequel elle fournit un total de 90 kilomètres. Elle fournira aussi les entreprises Hydro-aménagement, Cosider Canalisations et Lavalin ainsi que l’Agence nationale des barrages (ANB) et l’Organisme d’irrigation et de drainage (ONID).

Un plan de développement - ambitieux
La société Alfapipe a élaboré un plan de développement extrêmement ambitieux. Il est prévu que la production actuelle qui est de l’ordre de 160.000 tonnes par an passe à 460.000 tonnes en 2017. Les équipements de production ont été acquis et installés. La direction de l’entreprise est consciente de l’ampleur de la tâche et des implications que la concrétisation de cet objectif représente en matière d’organisation et surtout de formation des personnels. L’entreprise consacre 2% de la masse salariale à la formation de ses salariés. Le budget prévisionnel pour 2016 avoisine les 28 millions de dinars pour 80 actions inscrites. A ce sujet, Ait Youcef Mahmoud, directeur des ressources humaines et de l’administration générale, dira que « chaque collaborateur se doit de porter les quatre valeurs fondamentales de notre société : expertise, transparence, proximité et innovation. Ces valeurs se traduisent au niveau de notre management. » Il insiste sur le nouveau système d’évaluation qui complète la convention collective de l’entreprise qui encadre la gestion des carrières : « Ce système est basé essentiellement sur la mesure du savoir, le savoir-faire et le savoir-être à l’effet de permettre de conjuguer entre la gestion des carrières et la gestion des compétences ».

Un état d’esprit particulier
Les travailleurs de l’entreprise Alfapipe se caractérisent par un état d’esprit un peu particulier que l’on rencontre généralement au sein des sociétés ayant une longue histoire faite de multiples péripéties. Une identité se forme progressivement, marquée par l’histoire commune vécue par les salariés qui renforce les liens entre les individus et développe un fort sentiment d’importance au groupe. La part de subjectif dans ce lien est importante. Au cours des discussions avec les cadres de l’entreprise, cette impression est très forte. Certains cadres sont dans l’entreprise depuis plusieurs décennies et ils ont vécu en commun plusieurs étapes de son histoire qu’ils évoquent aujourd’hui avec un brin de nostalgie. Cela est nettement visible dans les relations entre les dirigeants actuels et leurs prédécesseurs. Ils ont une histoire commune, ayant exercé ensemble pendant de longues années. Ils partagent tous un fort lien avec leur entreprise et ont conscience d’appartenir à un même groupe. Dans l’évocation de leurs souvenirs, ils insistent sur les exemples vivants et les gestes spontanés de dévouement des salariés pour leur entreprise. Louardi Tiar, ancien président directeur général de l’entreprise, qui vient juste de prendre sa retraite, évoque conjointement avec son successeur Abdelmadjid Messai qui a été pendant de très longues années son proche collaborateur, des souvenirs communs dans des moments difficiles tant sur le plan humain que dans la marche de l’entreprise et les problèmes qu’ils ont affrontés ensemble. Ils nous parlent ensemble des difficultés qu’a connues l’entreprise dans les différentes phases de son organisation. Ils insistent sur les gestes significatifs de nombreux travailleurs qui ont fait preuve de leur dévouement pour l’entreprise, à laquelle ils ont consacré sans compter leur temps et parfois leur santé. Cet état d’esprit, ce profond sentiment d’appartenance à un groupe, font qu’il existe au sein des travailleurs de l’entreprise une volonté de défendre un bien commun auquel ils se sentent fortement attachés.
 T. B.



Articles de la même rubrique

Du même auteur

Par Boualem TOUARIGT

Les plus lus

HB Technologies
Par Farid HOUALI.

Abdelkader Zoukh, wali d’Alger
Nouredine Yazid Zerhouni.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF