Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 115 - Août 2018

Go

Industrie

« Nous visons 100 000 ventes en 2018 »

Billel Tahkout, vice-président du groupe Tahkout et directeur général de Cima Motors

Entretien réalisé par Yahia MAOUCHI



El Djazair.com : Tout d’abord, donnez-nous un petit aperçu sur votre société, Cima Motors ?

Billel Tahkout : Cima Motors a été créée en 2009. Nous avons commencé par la distribution automobile, comme nous avons effectué des importations de véhicules multimarques, jusqu’au changement de loi régissant l’activité des concessionnaires automobile, en 2015, qui fait obligation aux opérateurs ayant reçu l’avis probatoire pour installer des usines de montage en Algérie de créer une activité industrielle avec délai arrêté à janvier 2017. A cet effet, nous avons obtenu l’aval de certaines marques automobiles de renommée mondiale. Nous avons repris, Chevrolet, Opel, et puis Hyundai, Suzuki, Fiat, Alfa Romeo, Fiat professionnelle, Jeep, Dodge, et Cressler. En parallèle, nous avons lancé l’usine de montage TMC à Tiaret, qui s’occupe de montage de la marque Hyundai. Après le lancement de cette usine, le 01 novembre 2016, nous avons pu sortir notre première voiture de ladite usine. Et puis, nous avons commencé la vente au niveau du salon d’Oran, en 2016. Depuis, ce jour, la marque ne cesse de faire un grand succès sur le marché algérien. Et depuis, nous avons pris des grandes parts de marché algérien, et cela, à travers la gamme riche que nous avons offert à nos clients. Une gamme qui commence par la petite citadine à des prix imbattables de 1,6 millions de dinars, jusqu’à 5 millions de dinars. Et puis, aujourd’hui, nous dominons le marché, notamment après notre récente offre du mois de ramadhan. Là où nous avons enregistré des ventes importantes. Un volume très important qui nous a surpris d’ailleurs. Ainsi, nous avons pu tripler, grâce à cette promotion, nos chiffres.        

El Djazair.com : Le Groupe Tahkout a réalisé des projets pour se souscrire aux termes du nouveau cahier des charges. Qu’en est-il exactement ?

Billel Tahkout : Effectivement, nous avons d’importants projets et nous sommes en pleine préparation pour être au rendez-vous, bien avant l’heure. Et nous avons pu réaliser des usines, comme l’exige d’ailleurs le nouveau cahier des charges, c’est le cas d’ailleurs, de celles de Tiaret, de Saïda, et de Reghaïa pour la fabrication des plaquettes de frein. En parallèle nous sommes sur des projets de la sous-traitance. Nous sommes déjà sur l’usine de PEC Algérie, qui s’occupe de tout ce qui est injection plastique. Une usine qui sera implanté dans la wilaya de Tissemsilt.  Sachant que les plastiques sous ses différents modèles représentent près de 50% des composants d’un véhicule et participe grandement à l’augmentation du taux d’intégration dans une usine de voitures. Et là nous travaillons également sur d’adures projets, aussi pour la sous-traitance. D’ailleurs, nous avons inauguré le mois de novembre 2017 notre propre usine de production de plaquettes de frein, sise à Reghaïa plage. Un projet qui a connu un grand succès sur le marché national. Au même temps, nous sommes en train de fournir des plaquettes de frein à notre usine de Tiaret. Prochainement nous allons réceptionner l’usine d’assemblage de la marque japonaise Suzuki. Un projet réalisé selon la règle 51/49% régissant l’investissement étranger en Algérie. La première année nous allons commencer par la fabrication de 15 000 véhicules, avec deux premiers modèles, à savoir Alto et Baleno. Et à partir de la deuxième année, nous allons entamer l’intégration d’autres modèles. Connu pour sa diversification envers d’autres secteurs, le Groupe Tahkout vise d’autres projets aussi pour la sous-traitance automobile, qui sont en cours du développement, avec d’autres partenaires étrangers. Des projets qui seront concrétisés sur le terrain d’ici l’année prochaine. Je vous rappelle par ailleurs, que pour l’usine de Tiaret, l’année passée, nous avons enregistré plus de 45 000 vente, et pour cette année, nous visons 100.000 vente, mais là, nous sommes déjà à 60% de notre objectif. Autrement dit, nous allons largement dépasser notre objectif.

El Djazair.com : Parlez-nous un peu de votre nouveau projet qui sera réceptionné incessamment, en l’occurrence l’usine d’assemblage de la marque japonaise Suzuki

Billel Tahkout : Ce projet est le fruit d’un partenariat avec la maison mère, conformément à la règle 51/49, cette nouvelle usine d’assemblage de la marque japonaise Suzuki, implantée à Saïda, s’annonce prometteuse de par la gamme de véhicules qu’elle produira avec un taux d’intégration qui progressera rapidement. L’Algérien pourra donc acquérir à nouveau la très populaire Alto, connue pour son accessibilité aux petites bourses. Comme il pourra également s’offrir la Baleno, une autre voiture, non connue et qui sera vendue pour la première fois en Algérie. Le choix de Baleno comme second modèle qui sortira de cette usine algéro-japonaise n’est pas fortuit. Le groupe TMC veut diversifier son offre automobile en ciblant une catégorie non disponible sur le marché. Alto est une voiture à petits prix. Alto va assurément être des plus accessibles sur le marché national.

El Djazair.com : Quid en matière du taux d’intégration chez Le Groupe Tahkout ?      

Billel Tahkout : Actuellement nous sommes à 15%. Un taux d’intégration qui sera augmenté très rapidement. Notre objectif est de dépasser les 40% de taux d’intégration dans les deux prochaines années. Mieux encore, l’usine de plastique contribuera largement dans l’augmentation du taux d’intégration. Pour atteindre cet objectif, il y a toute une équipe qui travaille là-dessus. Une équipé dédiée exclusivement au développement de la sous-traitance automobile au profit du groupe Tahkout. 

El Djazair.com : Etes-vous satisfait de la qualité des services offres à vos clients ? 

Billel Tahkout : Evidemment, nous sommes très satisfaits vu que Hyundai est disponible partout aujourd’hui en Algérie. Nous sommes présents dans 40 wilayas aujourd’hui, et nous avons quatre à cinq showrooms au niveau de chaque grande ville du pays. Ainsi, CIMA Motors souhaite être plus proche de ses clients à travers ses différentes implantations sur le territoire national. Ces ouvertures permettent ainsi d’aller à la rencontre de nouveaux clients, mais également d’offrir un meilleur service pour les clients Hyundai en Algérie. Cette proximité se focalise sur une offre de plus en plus complète en matière de ventes de véhicules, service après-vente et de disponibilité des pièces de rechange.

El Djazair.com : Quelles sont les nouveautés de Cima Motors pour cet été ?

Billel Tahkout : Cet été nous avons lancé Hyundai utilitaire, le H1 utilitaire, en deux versions, huit places, et tôlé.  En plus de la I30 que nous avons lancé au mois de mars 2018. Mais la nouveauté pour cette année, c’est le nouveau showroom de Reghaïa qui a fait un grand succès. C’est le plus grand showroom en Afrique en termes de superficie. Comme il y aura d’autres showroom dans les autres wilayas, mais pas de la même envergure. Et depuis sa réception il a apporté beaucoup plus de connaissance et de valeur à la marque. A l’intérieur, l’aménagement des espaces se traduit par une prise en charge optimisée des visiteurs, notamment grâce aux espaces d’accueil privilégiant le confort des clients. A cet effet, une aire de jeux extérieure et un espace de restauration ont été aménagés dans ce sens. Et nous sommes en train de reproduire ce schéma un peu part tout au niveau national, reproduire le même design, sur des superficies différentes, afin d’accueillir dans des meilleurs conditions nos clients. Je vous dirais également, il y a même des étrangers qui étaient surpris de la dimension du showroom. 

El Djazair.com : Quels sont les services assurés au niveau de ce grand Showroom ?

Billel Tahkout : Nous assurons bien-sûr tous les services commerciaux. Comme, nous s’occupons également de la vente. En outre, dans l’espace du showroom, nous disposons du service après-vente, un magasin de pièces de rechange, et un parc de stockage. Et c’est une politique que nous pratiquons au niveau de tous nos showrooms. Par ailleurs, nous recevons entre 5000 à 8000 visiteurs par jours au niveau dudit showroom. Concernant, les délais de livraison, je vous dirais que tout dépend de la disponibilité du modèle. Toutefois, sur certains modèles qui enregistrent une forte demande, tels que la I10, I20, ou l’Accent, le délai de la livraison ne dépasse pas généralement les 15 jours. Mais pour les autres modèles, la livraison se fait généralement entre 48h et 72h.

El Djazair.com : Cima Motors tend à gagner du terrain en Algérie en ouvrant de nouveaux showrooms et des espaces dédiés à l’après-vente. Pouvons-nous en savoir un peu plus ?

Billel Tahkout : Là nous sommes présents dans 40 wilayas, dont 25 disposent de nos propres showrooms, aves les trois services, après-vente, pièce de rechanges, et vente. Mais notre ambition demeure la couverture de tout le territoire national. Nous sommes les leaders sur le marché national en matière de vente, et d’ici la fin de l’année, nous allons couvrir tout le territoire national.

El Djazair.com : Quelles sont vos attentes et prévisions pour cette année ? 

Billel Tahkout : C’est de couvrir tout le territoire national à travers notre politique, et d’atteindre nos objectifs en matière de production et de vente. Nous avons également pleins de projets qui sont en cours de réalisation. L’usine de Suzuki à Saïda, l’usine PEC-Algérie, ainsi que d’autres projets en cours. Par ailleurs, je dirais que notre stratégie est de dépasser le stade de l’assemblage, sachant que le transfert technologique est assuré par des coréens, comme nous disposons d’une école de formation au niveau de l’usine.

El Djazair.com : Parlez-nous de votre service après-vente…

Billel Tahkout : Nous offrons une garantie de 5 ans ou 100.000 Km, sur toute notre gamme. Comme nous disposons d’un personnel qualifié; des ingénieurs, des mécaniciens, et des électromécaniciens qualifiés, qui sont formés par le constructeur coréen. Il est à souligner également que toute la pièce de rechange est disponible. Nous disposons également de structures bien étoffées et d’un réseau d’agents agréés dans toutes les régions du pays et qui sont aptes à assumer l’ensemble des missions d’une concession automobile, vente de véhicules, entretien, réparation et magasin de pièces de rechange.

El Djazair.com : La qualité des véhicules assemblés par TMC et commercialisés par CIMA Motors est la même que celle fabriquée en Corée? 

Billel Tahkout : Merci de m’avoir donné cette occasion pour m’exprimer sur ce point très important. Je rassure tous nos clients que c’est le même véhicule, avec la même qualité. Le véhicule assemblé en Algérie est identique à celui fabriqué en Corée. Le constructeur ne peut pas jouer avec sa réputation. Il n’y a pas de décalage de qualité de constructeur. 

El Djazair.com : Les tarifs appliqués par Cima Motors sur ses produits sont-ils compétitifs par rapport aux mêmes modèles commercialisés par les autres concessionnaires ?

Billel Tahkout : Il faut savoir une chose, nous sommes, actuellement, les meilleurs sur le marché algérien, en termes, de qualité, prix, et options. Nous appliquons des marges bénéficiaires très raisonnables, qui oscillent uniquement entre 10 et 12%.

El Djazair.com : Un dernier mot ?

Billel Tahkout : Nous espérons que notre clientèle continue à nous faire confiance, et nous sommes ici pour satisfaire leur besoin, et répondre à leurs attentes, tout en mettant nos services à leur disposition, et nous faisons le meilleur de nous pour la satisfaire, et honorer ainsi nos engagements envers elle, et cela, en lui assurant les meilleurs offres et services.    
Y. M.       



Articles de la même rubrique

Du même auteur

Entretien réalisé par Yahia MAOUCHI

Les plus lus

Libertés démocratiques
Par Farid HOUALI.

L’Algérie avant tout
AMMAR KHELIFA.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Wilaya De Annaba

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF