Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 122 - Sep 2019

Go

Industrie

Condor Electronics sur la plus haute marche

Trophée du meilleur exportateur hors hydrocarbures en 2018

Par Yahia MAOUCHI



Le leader algérien des produits électroniques, électroménagers et multimédias, Condor Electronics est depuis quelques années dans une logique d’internationalisation qui lui réussit plutôt bien. Une stratégie de plus en plus agressive qui lui permet de remporter le trophée de la meilleure entreprise algérienne exportatrice hors hydrocarbures pour l’exercice 2018, «Trophée Export 2018», décerné par le World Trade Center Algeria WTCA. Le groupe Condor, sponsor exclusif de la Foire internationale d’Alger (FIA 2019) et œuvrant dans la promotion des produits «Made in Bladi» à l’international depuis l’année 2016, est actuellement présent dans plus de 16 pays à travers 3 continents (Afrique, Asie et Europe) avec un plan d’expansion qui touchera plus de 35 pays à l’horizon 2020. Il faut savoir que le chiffre d’affaires de l’entreprise a dépassé en 2018 les 30 millions de dollars. Le groupe Condor exporte déjà ses produits dans plusieurs pays, notamment la Tunisie, le Sénégal, la Mauritanie, le Benin, la France, la Suisse, etc. et il multiplie les efforts pour gagner des parts importantes en Europe, au Moyen-Orient et en Amérique et atteindre, selon son P-DG, le chiffre de 500 millions de dollars en 2022. Il faut rappeler que l’année 2018 a été riche en événements pour le groupe Condor, qui a signé en septembre 2018, à Washington, à l’occasion des Journées culturelles et économique de l’Algérie aux USA, deux mémorandums d’entente avec deux représentants américains pour la commercialisation de ses produits aux Etats-Unis. Les partenaires de Condor dans ce projet sont News Media Solutions (NMS) et le bureau Gabriel J. Christian &Assoaciates qui vont, selon les termes du mémorandum en question, travailler pour la commercialisation et la promotion des produits de la marque Condor sur le marché américain. Il est aussi question que ces deux partenaires accompagnent la marque algérienne en matière de consulting, de fourniture de services administratifs, techniques et commerciaux dans l’Etat du Maryland. Par ailleurs le groupe algérien Condor a signé au Caire, en décembre 2018 à l’occasion de la première foire commerciale interafricaine, des accords avec quatre entreprises égyptiennes pour la commercialisation de ses produits sur le marché égyptien ainsi que dans d’autres pays du Moyen-Orient. Les accords signés avec les entreprises égyptiennes Ramajec et Fresh portent sur la distribution en Egypte des produits électroménagers fabriqués par Condor (machines à laver et réfrigérateurs essentiellement). Quant aux contrats conclus avec les sociétés Speed Tech et PDC, ils portent sur la commercialisation des téléphones mobiles de Condor non seulement en Egypte mais aussi dans d’autres pays de la région du Moyen-Orient. Dans sa déclaration à la presse, le P-DG de Condor a indiqué que la signature de ces accords s’inscrivait dans le cadre des ambitions de son groupe d’acquérir au moins 10% de parts du marché égyptien à l’horizon 2022. Pour rappel, lors de la cérémonie de remise du prix, organisée à Alger par le World Trade Center Algiers (WTCA), Sider El Hadjar, qui opère dans les industries métallurgiques et sidérurgiques, s’est vu décerné le prix d’encouragement. Cette société publique, filiale d’Imetal, ambitionne de réaliser un chiffre d’affaires à l’export de plus de 200 millions de dollars en 2020, grâce notamment au lancement de sa deuxième phase d’investissement suite à la décision du gouvernement en 2018 d’apporter un soutien financier supplémentaire. Quant au deuxième prix d’encouragement, il a été attribué à la Société de distribution des matériaux de construction (Sodismac), filiale du groupe public GICA. S’agissant du «trophée de primo exportateur», celui-ci a été remporté par Tabet Aoul Sidi Mohamed, une société de fabrication de polyptère et de fibres synthétiques issues de recyclage de bouteilles plastiques. Le prix spécial du jury a été attribué à la société Général Emballage, spécialisée dans l’industrie du carton ondulé et qui a réalisé ses premières exportations en 2002. El Sewedy Câbles Algeria, spécialisée dans les métiers de l’électricité, a reçu de son côté la «mention spéciale du jury pour les efforts accomplis ». Initié en 2003 par le WTCA, l’Export Trophy récompense chaque année les entreprises algériennes déployant leurs activités dans les secteurs productifs hors hydrocarbures pour « leurs performances et leur démarche exemplaire et originale à l’exportation », selon les organisateurs. Depuis la première édition d’Export Trophy, en 2003, pas moins de 162 entreprises ont été nominées et 75 lauréates ont été mises à l’honneur.

La formation, le maillon fort du leader

Misant sur l’innovation et l’accessibilité, Condor œuvre pour maintenir son leadership en proposant des produits à la fois performants, d’excellente qualité et à un prix très abordable pour une présence sur tout le territoire national. Cette prouesse n’est pas le fait du hasard, mais le fruit d’un travail de longue haleine, qui nécessite de nombreux efforts sur tous les plans, sachant que la formation s’est taillé la part du lion. Ainsi, considérant la ressource humaine comme une richesse capitale de toute entreprise, le groupe Condor a lancé le mois de mai passé, sa nouvelle filiale, Condor Academy Spa, véritable pôle du savoir et de l’excellence. Condor Academy est une nouvelle structure qui ambitionne de conjuguer le développement des métiers, la formation et la mise à niveau des différentes compétences, de manière à suivre la stratégie et l’évolution du groupe. Condor Academy est appelée à opérer en transversalité et donc accompagner les projets stratégiques du groupe surtout dans le domaine de la formation. La création de Condor Academy constitue un véritable engagement managérial et stratégique du groupe qui s’est diversifié en une douzaine d’activités, dont l’objectif principal est de renforcer les compétences pour l’ensemble du personnel tous paliers confondus et pour tous les corps de métiers du groupe Condor et ses filiales. Par ailleurs, Condor Academy proposera incessamment ses services aux entreprises et au grand public, afin de partager les connaissances et les technologies acquises. La création de cette nouvelle filiale donnera inévitablement au groupe Condor une dimension d’anticipation, à savoir entreprendre pour ne pas subir, choisir d’investir dans ses compétences pour relever les défis d’aujourd’hui et se préparer à relever ceux de demain. Il y a lieu de savoir qu’un programme pluridisciplinaire très ambitieux sera mis en œuvre en vue de dispenser des formations par des instructeurs hautement qualifiés. Ce programme concernera au bout d’une année près de 2 500 apprenants. A cet effet, des contrats de partenariat avec de grandes écoles algériennes et étrangères ont d’ores et déjà été signés afin d’aligner les compétences du groupe sur les standards internationaux. Il convient de savoir par ailleurs que le groupe Condor a obtenu plusieurs certificats en matière de normes de qualité Internationale, à savoir ISO 9001, 14001, 26000 et OHSAS 18001, pour les normes de qualité, respect de l’environnement, responsabilité sociétale, santé et sécurité. En outre, Condor est l’une des premières entreprises à être certifiée «Basma Djazaïria», un label délivré par le Forum des chefs d’entreprise (FCE) visant à garantir l’origine algérienne des produits Condor.

Y. M.



Du même auteur

Par Yahia MAOUCHI

Les plus lus

L’Algérie avant tout
AMMAR KHELIFA.

Air Algérie
Par Tahar MANSOUR.

L’offensive de Sonatrach
Par Salim FAROUK.

Abdelmadjid Tebboune
Par Tahar MANSOUR.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya De Annaba

Version PDF