Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 108 - Oct 2017

Go

Protection Civile

Un auditeur de management de crise

Le colonel Abdelhamid Zighed, directeur de l’Ecole nationale de la Protection civile

Par Tahar MANSOUR



Né en 1962, le colonel de la Protection civile Abdelhamid Zighed est issu de la promotion 1986/88 de l’Ecole nationale de la Protection civile (ENPC) de Bordj El Bahri. Il est marié et père de deux enfants, dont l’ainé a 25 ans. Sa première affectation a été la wilaya de Skikda où il a exercé en qualité d’officier de quart. Grâce à son sérieux dans l’exécution de sa mission, à ses capacités intrinsèques et à son amour de son métier, le colonel Zighed a rapidement grimpé les échelons en étant promu aux postes de chef de bureau, chef de service puis officier principal. Voyant ses qualités de gestionnaire hors pair et de meneur d’hommes doublé de grandes capacités dans les prises de décisions adéquates au moment opportun, il a été nommé, en 1985, en qualité de directeur de la Protection civile de la wilaya de Jijel. Sept années après, le colonel Zighed est revenu à sa wilaya d’origine, Skikda, en qualité de directeur de la protection civile, mais il n’y restera que neuf mois. Toujours ponctuel, sérieux, avec des qualités de gestionnaire de plus en  plus accentuées, une volonté de toujours aller vers le mieux et le meilleur, le colonel Zighed ne manque pas de se faire remarquer par le Directeur général de la Protection givile qui voit en lui l’homme idoine pour diriger l’Ecole nationale de Bordj El Bahri qui devait sauvegarder son efficacité légendaire et sa position de leader de toutes les écoles de la région, en Afrique ou parmi les pays arabes. Il a donc pour missions de moderniser et de développer cette école dans tous ses aspects (pédagogiques, de gestion, de l’administration générale et sur la doctrine de l’école de manière générale). Avant d’opter pour la Protection civile, colonel Zighed était professeur de mathématiques et un adepte inconditionnel du sport, pratiquant régulièrement deux disciplines : la natation et le cross-country. « J’ai remarqué qu’au sein de la protection civile je pouvais réunir aussi bien mes activités professionnelles que sportives, que je pouvais pratiquer au sein de l’école et même en-dehors » précise-t-il, et c’est essentiellement pour cette raison qu’il a opté pour cette institution. Il y a aussi le cadre très discipliné dans lequel les cadres et agents vivent au sein de la Protection civile et qui a contribué à fixer le choix de notre interlocuteur. « Ce sont là les principales raisons qui m’ont motivé pour rejoindre les rangs de la protection civile », explique-t-il. Durant son cursus, le colonel Abdelhamid Zighed a bénéficié d’un nombre important de formations et de stages dont la plupart se sont déroulés en France. Au total, ce sont donc 30 spécialités qu’il a acquises dont la lutte contre les feux de forêts, les sauvetages, les risques sismiques et tout ce qui est lié au commandement opérationnel, formation ayant été reçues entre 2001 et 2012. Il a pour passion les sports et la lecture.  Le colonel Zighed est aussi chef de projet de coopération du côté algérien d’un programme de coopération avec la France dans le domaine de la Protection civile qui durera jusqu’en 2018 et participe à de nombreux échanges avec des pays étrangers dans les mêmes disciplines, ainsi qu’avec d’autres écoles et des universités. « Ces activités sont devenues une passion pour moi » conclut-il.
  T. M.



Du même auteur

Par Tahar MANSOUR

Les plus lus

L'Algérie avant tout
AMMAR KHELIFA.

Cybercriminalité
Par Dr. Djalila RAHALI.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF