Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 107 - Août 2017

Go

Douanes

Un témoin des grandes évolutions douanières

Brahim Bensalem, chef de l’inspection divisionnaire de Ghazaouet

Par Farid HOUALI



A la question de savoir qui est Brahim Bensalem, chef de l’inspection divisionnaire de Ghazaouet, notre interlocuteur ne se montre pas « bavard », ne voulant pas « trop évoquer sa personne ». C’est après insistance qu’il finit enfin par nous en parler, certes, mais en soulignant, juste, avant d’être nommé à son actuel poste, qu’il occupait d’autres fonction de responsabilité au sein des douanes algériennes qu’il rejoint après un cursus à l’Ecole nationale d’administration (ENA). C’était en 1995. En effet, Brahim Bensalem, doctorant en droit des Affaires internationales, avait occupé en 2008 déjà, le poste du chef d’inspection divisionnaire Oran Extérieur (Es Senia). En 2010, il est appelé à occuper le même poste à l’aéroport d’Alger Houari-Boumediene fret pendant deux ans. Il occupera le même poste de chef d’inspection divisionnaire de 2012 à 2016 à Mostaganem. En 22 ans de service, le chef de l’inspection divisionnaire de Ghazaouet affirme avoir « été témoin » d’une partie des changements qu’aura connus l’institution douanière ces dernières années à commencer notamment par la mise en place de l’actuel Système d’information et de gestion automatisées des douanes (Sigad) en place depuis 1995, « un des plus performants de sa génération » ajoutant que « tous les moyens mis en œuvre et renforcés continuellement visent à contrecarrer les agissements néfastes des pratiques qui portent atteinte à l’économie nationale ». Allusion faite, aux axes ayant été retenus dans le plan stratégique de la direction générale des douanes pour la période 2016-2019. Il a dans ce sens rappelé l’adoption l’année dernière du nouveau code des douanes. « Beaucoup d’efforts sont consentis pour offrir les meilleures conditions de travail aux douaniers afin de les aider dans leur mission, à savoir lutter contre la contrebande et protéger l’économie nationale », a encore soutenu notre interlocuteur. Selon Brahim Bensalem, ce ne sont pas les seules « mutations » qu’a connues l’administration des douanes. « C’est une institution qui tend à s’ouvrir de plus en plus sur son environnement directe et c’est une nécessité et non pas un choix », a-t-il dit. Pour conclure, le chef de l’inspection divisionnaire de Ghazaouet assure que les douanes algériennes à l’instar des autres institutions, vu ce qui se passe dans le monde, est en plein mouvement. Le Plan stratégique 2016-2019 intervient, à ses dires, pour mettre en dynamique tous ces changements dont les états sont là.

F. H.



Articles de la même rubrique

Du même auteur

Par Farid HOUALI

Les plus lus

L’Algérie avant tout
AMMAR KHELIFA.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF