Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 124 - Nov 2019

Go

L'ANP

Une valeur ajoutée à la santé militaire

Le général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah inaugure le Centre médico-chirurgical de jour et d’internat

Par Farid HOUALI



Cette réalisation, un « acquis » pour les services de santé militaire, est à même de contribuer au développement et à l’amélioration de la qualité de leurs prestations sanitaires et soutenir le système national de santé. La prise en charge médicale et la satisfaction des besoins des personnels militaires ainsi que la couverture médicale au profit des citoyens, notamment dans les zones frontalières du sud du pays, constituent en effet, l’« objectif principal» du Haut commandement de l’Armée nationale populaire (ANP). Un objectif rappelé encore une fois par le général de corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’Etat-major de l’ANP lors de sa visite effectuée à l’Hôpital central de l’armée, Docteur-Nekkache-Mohamed-Seghir. «La prise en charge médicale et la satisfaction des besoins des personnels militaires à travers tout le territoire national, ainsi que la couverture médicale de nos concitoyens, notamment ceux se trouvant dans les zones frontalières de notre grand Sud, sont notre objectif principal pour lequel nous avons œuvré, à travers l’intensification des efforts visant à promouvoir le secteur de la santé militaire au niveaux escompté, et à en faire un trait d’union solide entre l’ANP et sa profondeur populaire», a affirmé à ce propos Ahmed Gaïd Salah, qui a  saisi l’occasion de sa supervision officielle de l’inauguration du Centre médico-chirurgical de jour et d’internat pour insister sur l’importance que porte le haut commandement de l’Armée  « au fait que toutes les structures de prise en charge médicale de l’ANP disposent de tous les moyens humains nécessaires, que ce soit en médecins généralistes et spécialistes, chirurgiens, infirmiers et techniciens chargés du fonctionnement et de la mise en service des différents équipements et matériels». Pour le chef d’état-major de l’ANP, «ce sont des valeurs nobles qui avaient hier un rôle clé dans la réussite de la glorieuse Révolution de libération, car c’est le lien étroit entre l’Armée de libération nationale (ALN) et ses compatriotes sur tous les échelons, notamment sur les plans médical et sanitaire, qui a donné à la glorieuse Révolution de libération sa grandeur et sa puissance, ce qui a permis de surmonter toutes les épreuves et les malheurs et de précipiter la victoire, qui a fait briller les lueurs de la liberté et de l’indépendance». «Partant de ces illustres faits historiques, nos efforts de développement s’inscrivent dans la même optique, et ce prestigieux édifice que j’inaugure aujourd’hui officiellement, en est l’un des témoins phares. Des efforts que j’ai évoqués à plusieurs occasions, et dont l’accomplissement est une partie indissociable de l’intérêt permanent qui s’inscrit dans le cadre de l’approche globale aux objectifs complémentaires adoptée par le haut-commandement, en termes de développement des capacités de l’ANP dans le secteur de la santé, à travers la mise sur pied d’un système de santé militaire caractérisé par une gestion de qualité et une complémentarité des rôles entre les différents établissements de santé militaire», a-t-il ajouté. Le général de corps d’armée a rappelé aux cadres et personnels de la santé militaire qu’«il est impératif de redoubler d’efforts afin de rationaliser les moyens et les procédés d’exploitation des ressources mises à disposition et d’améliorer de plus en plus la qualité des services de ces structures de santé militaire modernes, afin de garantir une bonne prise en charge et la hisser au niveau requis», tout en saluant «l’élan de qualité et les pas considérables franchis ces dernières années par le secteur de la santé militaire». Il a précisé, à ce propos, que «l’intérêt porté à la poursuite des efforts visant à réaliser des structures médicales et hospitalières de haut niveau en termes de qualité et d’aptitude à accomplir les rôles qui leur incombent, modernes de par la maitrise de la gestion et efficaces de par l’emploi des équipements de haute technicité, est un intérêt qui ne néglige aucunement la composante humaine spécialisée et qualifiée, et ce au regard de son extrême importance et son indispensabilité».

 

Un saut qualitatif des services de la santé militaire

Lors de l’inauguration officielle du Centre médico-chirurgical de jour et d’internat relevant de l’hôpital central de l’armée, Ahmed Gaïd Salah a rappelé, dans son allocution, que ce qui a été concrétisé sur le terrain au niveau du secteur de la santé militaire et ce qui est en cours de réalisation reflètent sans nul doute la grande importance dont il jouit, à l’instar de tous les autres secteurs de l’ANP, et représentent ainsi un témoin irréfutable de la clairvoyance, de la perspicacité et de la détermination à atteindre les résultats escomptés.

Il a relevé, dans le même contexte, que «le secteur de la santé est un bon exemple de tout ce qui a été réalisé et de ce qui est en train de se réaliser, au niveau de nos forces armées, car les miracles ne se produisent que par le travail, et ce dernier ne peut être productif s’il n’est pas empreint de bonnes intentions envers Allah et la Patrie». Le vice-ministre de la Défense nationale a souligné avoir constaté «avec fierté l’élan de qualité et les pas considérables franchis ces dernières années par le secteur de la santé militaire, tant sur le plan infrastructurel, notamment les hôpitaux et les centres médicaux, réalisés récemment dans le cadre de l’allègement de la charge sur les établissements hospitaliers existants, et de la prise en charge médicale des personnels militaires et de leurs familles, que sur le plan de la dotation de ces structures de santé en équipements médicaux modernes et de technologies de pointe, en sus de la mise à disposition d’une ressource humaine qualifiée scientifiquement et administrativement». La santé militaire a en effet, franchi au jour d’aujourd’hui des étapes appréciables et était toujours au service du citoyen, notamment pendant les grands événements qu’a connus le pays. L’on citera à titre illustratif la mobilisation des équipes médicalisées de l’ANP lors du violent tremblement de terre qui avait frappé la wilaya de Boumerdes en 2003 et les inondations de Bab El Oued (Alger). Quant aux services militaires de santé, leur développement évoluait en parallèle avec ceux que connait le monde, notamment dans les domaines de la formation, la formation continue des corps qui la composent et les équipements dont disposent les infrastructures sanitaires à travers le pays. Ces services ont été renforcés, en cinquante ans d’indépendance, par d’importantes ressources humaines et matérielles qui leur ont permis d’investir le domaine de la recherche scientifique et de le développer. « Toutes ces réalisations ont été concrétisées grâce à la vision clairvoyante et perspicace et le soutien permanent du haut commandement de l’ANP qui est parfaitement convaincu que la sécurité sanitaire est une partie intégrante de la sécurité globale, et est une condition primordiale et décisive de la puissance de l’armée et de son état-prêt, qui représente l’ultime objectif à atteindre quelles que soient les conditions», a soutenu le vice-ministre de la Défense nationale.

La visite du général de corps d’armée à l’Hôpital central de l’armée «s’inscrit dans le cadre du suivi de l’état d’avancement de l’exécution des programmes de développement des différentes composantes de l’ANP, et à l’occasion des festivités commémorant le 65e anniversaire du déclenchement de la glorieuse Révolution», précise le communiqué.

 

Une infrastructure moderne de haute technologie

Après la cérémonie d’accueil, le chef d’Etat-major de l’ANP a suivi un exposé global, présenté par le général-major, directeur général de l’Hôpital, portant sur les différentes missions et activités de l’hôpital, avant de procéder à l’inauguration du Centre médico-chirurgical de jour et d’internat. Ce centre constitue une valeur ajoutée à ce qui a été réalisé en termes de modernisation et de professionnalisme des structures de la santé militaire en général, et l’hôpital central de l’armée en particulier, afin de hisser davantage la prise en charge médicale des personnels de notre institution militaire au plus haut niveau, et d’assurer des services médicaux de qualité, basés sur les technologies de pointe et les infrastructures modernes mises à disposition, afin de permettre aux équipes médicales de mener à bien leurs nobles missions dans les meilleures conditions. Ce nouvel acquis qui a été «réalisé selon les normes internationales, reflète le degré d’importance et de l’intérêt qu’accorde le haut commandement de l’ANP à la mise en place d’une plateforme de soutien médicale moderne, parfaitement en adéquation avec l’ampleur des réalisations que l’ANP n’a cessé d’accomplir à plus d’un titre». Ont pris part à cette activité le secrétaire général du MDN, le commandant de la Première région militaire, le directeur central des services de la Santé militaire, les chefs des départements du MDN et de l’état-major de l’ANP, ainsi que les directeurs et les chefs des services centraux du MDN et de l’état-major de l’ANP. Le Centre médico-chirurgical de jour et d’internat «est un nouvel acquis qui vient s’ajouter aux infrastructures de santé militaire ».

Ce chef d’œuvre architectural comprend plusieurs services, dont les urgences médicales et les laboratoires d’analyse, de radiologie et d’équipements de scanner équipés des technologies les plus avancées dans ce domaine, en sus de l’ophtalmologie, de l’ORL, d’auscultation spécialisée, de chirurgie dentaire et d’hémodialyse, ainsi que d’autres spécialités médicales. «Tous ces services disposent de tous les équipements médicaux modernes de haute technologie et de matériels de précision, permettant d’assurer des soins médicaux et sanitaires de qualité au profit des personnels de l’ANP et de leurs ayant droits».

F. H.

 



Du même auteur

Par Farid HOUALI

Les plus lus

L’Algérie avant tout
AMMAR KHELIFA.

Salama Assurances
Par Tahar MANSOUR.

Loi de finances 2020
Par Rafik BITOUT.

SIPSA-FILAHA 2019
Par Yahia MAOUCHI.

Télécharger version PDF

Version PDF