Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 122 - Sep 2019

Go

L'ANP

Une élite au service de l’Algérie

Régiment spécial d’intervention de la Garde républicaine

Par Tahar MANSOUR



Considérée comme source des activités de la communication qui vise à fournir aux individus l’ensemble de vérités et données justes et appropriées sur des sujets, des thèmes et des problèmes sur le cours des événements de manière objective et sans distorsion, amenant ainsi à la création d’une sensibilisation et d’une compréhension optimales, contribuant à éclairer l’opinion publique, l’information s’est orientée, comme le monde, vers une spécialisation, sachant qu’elle est considérée comme un miroir qui reflète les événements à travers le monde par le développement de l’interaction suscitant des réactions directes ou indirectes sur la vie des peuples. Nul n’ignore le rôle efficace que jouent les médias de façon générale, et les médias spécialisés en particulier dans l’aboutissement et les changements des événements que connaît le monde aujourd’hui, un rôle dangereux jusqu’à devenir un moyen primordial de maitrise et un des aspects du pouvoir et de souveraineté et ce, suite au développement des moyens de communication. En considération du besoin pressant de combler le vide dans les domaines médiatique, intellectuel et culturel, et disposant d’un potentiel intellectuel avéré, méritant de mettre en valeur son don de créativité, le commandement de la Garde républicaine a jugé utile d’ouvrir aux médias les portes du Groupe d’intervention spécial Chahid Djad Boualem de Khemisti (Tipasa). Il est vrai que lorsque nous entendons parler de la Garde républicaine, nous avons directement à l’esprit l’apparat, les honneurs aux visiteurs de haut rang, l’orchestre qui entonne Kassaman et les chants patriotiques et, bien entendu, les cavaliers aux burnous rouges ou blancs, présentant le salut à l’aide du sabre. En arrivant à la caserne Chahid Boualem Djad, l’étonnement est grand de lire la dénomination « Régiment spécial d’intervention » dépendant du commandement de la Garde républicaine. La visite guidée à laquelle ont assisté de nombreux représentants des médias nationaux nous a fait découvrir la face « cachée » de cette institution connue beaucoup plus pour ses autres activités que pour avoir en son sein des hommes de cette trempe, rompus aux arts de combat dans toutes les circonstances, face à n’importe quel ennemi. Les divers entrainements auxquels sont soumis ses éléments en font une élite combattante au service de l’Algérie, de ses institutions, de ses citoyens et de ses biens.

 Rapprocher l’ANP des citoyens grâce aux médias

Lors de son intervention en début de visite, le colonel Amine Gharbi, chargé du département communication auprès du commandement de la Garde républicaine, a indiqué que cette visite guidée entre dans le cadre du programme annuel de communication (2018/2019) mis en place par le ministère de la Défense nationale et validé par le général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’ANP, visant la consolidation des liens de l’institution militaire avec les mass médias et, partant, avec la Nation. Grâce à ces visites guidées et aux portes ouvertes organisées régulièrement par les commandements des différentes armes, l’ANP se rapproche du peuple algérien dont elle est l’émanation, fait connaitre les spécialités que peuvent embrasser les jeunes intéressés par une carrière en son sein et leur donne un aperçu des moyens humains et matériels mis à leur service pour une formation moderne et complète. Ces visites contribuent aussi à montrer le vrai visage de l’ANP à travers ses réalisations dans le cadre de sa modernisation et de sa spécialisation.

 Missions du régiment spécial d’intervention de la Garde républicaine

Créé en 2008 et baptisé du nom du chahid Boualem Djad le 19 mars 2017, le Régiment spécial d’intervention a pour missions d’assurer une protection des points et sites de souveraineté dans des conditions exceptionnelles en plus d’autres missions dans le cadre d’interventions spéciales en diverses circonstances. Pour mener à bien ces missions demandant un entrainement spécial et des capacités physiques exceptionnelles, les soldats reçoivent une formation complète dans diverses spécialités de combat en toutes circonstances. Le Régiment spécial d’intervention Boualem Djad est une unité spéciale d’intervention dépendant du Commandement de la Garde républicaine dont les membres se distinguent par une rapidité d’exécution et une très grande précision, capables de prendre les décisions aptes à assurer une intervention précise, rapide, avec le moins de risque d’échec possible. Ceci impose des capacités techniques et humaines d’un niveau exceptionnel, bénéficiant d’un entrainement de très haute qualité et d’une discipline ne souffrant aucun manquement, en plus d’une coordination parfaite entre tous les membres, tout en étant prêt à toute éventualité en tout moment et en tout lieu.

Pour acquérir ces qualités de combat hors normes, les soldats qui sont choisis pour faire partie du Régiment spécial d’intervention de la Garde républicaine doivent faire montre d’une condition physique performante, de courage et de confiance en soi, de sérieux ainsi que de précision et de rigueur, afin de suivre un entrainement à la mesure des attentes du commandement. Ils sont aussi choisis parmi les meilleurs éléments ayant suivi des formations spécialisées au sein des grandes écoles de combat de l’ANP et des services de sécurité ainsi que des forces spéciales de l’ANP. Les programmes mis en œuvre tendent tous à relever toujours davantage les capacités de chaque membre de cette élite en matière de techniques de combat dans toutes ses formes.

 Les différentes installations d’entrainement

Afin d’offrir le meilleur entrainement et de parfaire leurs capacités combatives, la caserne Boualem-Djad dispose de toutes les installations et matériels modernes sous la conduite d’instructeurs qui ne ménagent aucun effort pour offrir à leurs élèves des formations complètes, spécialisées, avec toute la rigueur et le sérieux dont se prévaut toute armée digne de ce nom, particulièrement l’ANP, très connue pour ces qualités.

Le complexe sportif : constitué d’une bâtisse moderne et fonctionnelle, le complexe sportif offre aux membres du régiment les moyens et matériels adéquats pour acquérir une condition physique performante leur permettant d’exécuter leurs différentes missions avec aisance. Le complexe sportif est constitué d’une salle de boxe, d’une salle de musculation contenant un matériel sophistiqué, d’une piscine pour les entrainements ainsi que de plusieurs salles pour les arts martiaux et les sports de combat, nécessaires pour l’entrainement.

Au cours de la visite, les journalistes ont assisté à des simulations de combats, d’arrestations d’individus armés de couteaux ou de pistolets et même de bâtons. Les différents exercices présentés par les membres du régiment l’ont été de main de maitre dans une symbiose parfaite, démontrant une force intérieure et physique inégalable qui ont retenu l’attention de tous les présents.

La brigade cynophile : Toujours dans le cadre de l’exécution de ses différentes missions de recherche et d’intervention, le régiment dispose d’une brigade cynophile où les soldats apprennent à utiliser les services de chiens spécialement dressés pour le pistage, la recherche de drogues, d’explosifs ou d’autres produits, d’arrestation d’individus potentiellement dangereux ou pour pénétrer dans des lieux difficiles afin d’arrêter des suspects. Les chiens utilisés sont des bergers allemands et des malinois (bergers belges). Les exercices exécutés démontrent une maitrise parfaite de la cynophilie par les soldats qui peuvent les utiliser lors de leurs différentes missions.

Le champ de tir : Des exercices de tir à la Kalachnikov ou au pistolet (arme à poing) ont aussi été menés de main de maitre par plusieurs soldats qui ont démontré une maitrise parfaite des armes à feux, avec des tirs à différentes distances. Les champs de tir électroniques permettent aux soldats d’acquérir une qualité exceptionnelle de tir, qualités nécessaires pour se défendre ou attaquer des ennemis dangereux. La dextérité était de mise et toutes les balles tirées dans différentes positions ont atteint leurs buts.

Opération de reboisement

Même si la nature combattive de ses composantes est nécessaire pour la défense de l’intégrité territoriale de l’Algérie et de ses principes fondamentaux, l’ANP est aussi une institution populaire issue de franges d’Algériens et elle demeure attachée à la terre algérienne et aux habitudes ancestrales enracinées en elles. Profitant donc de l’organisation de cette visite guidée le 21 mars 2019, le commandant du régiment a organisé à la fin de la visite une opération de reboisement à laquelle ont pris part plusieurs journalistes.

 La première école de musique militaire en Afrique

« Une école de musique militaire, première du genre en Afrique, sera créée prochainement par le commandement de la Garde républicaine », a annoncé le colonel Amine Gharbi, chargé du département communication de ce corps d’arme. «Des préparatifs sont en cours au niveau du commandement de la Garde républicaine pour l’inauguration de cette école de musique militaire, la première du genre, durant la rentrée de septembre 2019 », a indiqué le colonel Amine Gharbi, en marge de la visite guidée au profit des journalistes de différents médias au groupe d’intervention spécial Chahid Djad Boualem de Khemisti (Tipasa). Selon cet officier, l’idée de création de cette école, la première du genre en Afrique, remonte à deux ans. Son lieu d’implantation a été sélectionné à Bordj El Kiffan (Alger) et ce dans le cadre du programme de modernisation des différentes structures de l’Armée nationale populaire (ANP), pour les mettre au diapason des évolutions mondiales en cours.

 Photos souvenir

Avant de quitter leurs hôtes, les journalistes ont eu l’agréable surprise de se voir offrir deux photos souvenir de grand format prises quelques minutes plus tôt en compagnie d’officiers de cette institution.

T. M.

 



Articles de la même rubrique

Les plus lus

L’Algérie avant tout
AMMAR KHELIFA.

Air Algérie
Par Tahar MANSOUR.

L’offensive de Sonatrach
Par Salim FAROUK.

Abdelmadjid Tebboune
Par Tahar MANSOUR.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya De Annaba

Version PDF