Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 105 - Mai 2017

Go

Gendarmerie nationale

Grands pas vers le gendarme «numérique»

Généralisation des solutions intelligentes mobiles

Par Radia ZEKRI



La Gendarmerie met en place une mission numérique pour répondre aux nouveaux enjeux qui s’attachent au numérique. De grands pas ont été franchis par la Gendarmerie nationale au cours des dernières années, dans le cadre d’un ambitieux programme de développement et de modernisation. Actuellement, la numérisation bat son plein à plusieurs niveaux pour que dans un proche avenir, c’est le gendarme « numérique » qui occupera tous les terrains.
Ce programme de développement et de modernisation dont une grande partie est confiée à la direction de la télématique ne cesse de s’élargir. Il a d’abord permis la numérisation interne de l’institution à travers le développement de la plate-forme e-Gendarmerie contenant, entre autres, le volet formation en disposant tous les cours pratiques et théoriques de tous les établissements de formation de la Gendarmerie ainsi que toutes les lois du journal officiel. Ceci permet une consultation rapide et même la participation aux concours à distance. Outre cette plate-forme, la banque de données RMS (Record Management Service), système de gestion des enregistrements, englobe, quant à elle, l’automatisation de l’activité de toutes les unités de la Gendarmerie nationale en matière de police judiciaire, sécurité routière, ressources humaines et véhicules et personnes recherchées. Elle permet aussi un partage en temps réel des renseignements entre l’ensemble des unités opérationnelles. On y trouve, également, la numérisation de l’archive de l’institution depuis l’indépendance à ce jour avec une consultation immédiate et de partout.  Consciente du développement des nouvelles technologies de l’information et de la communication, avec tous ses bienfaits pour une vie moderne,  la Gendarmerie nationale a mobilisé des moyens humains et matériels pour être à la page pour, d’une part, procurer à son personnel un climat de travail plus adapté et, d’autre part, innover des moyens et des solutions contre toute éventualité de nouvelles formes de criminalité. D’autant que la transition vers le numérique nécessitant une haute technicité et une expérience capitale en matière de maîtrise des nouvelles technologies, permettra d’apporter des solutions de mobilité sur le terrain  et de mieux exécuter les missions qui sont dévolues  ce corps. Néanmoins, l’élargissement de l’utilisation des moyens technologiques de communication et de l’information au sein de la Gendarmerie nationale avance, en effet, à grand pas pour passer à la numérisation de l’intramuros à la mobilité de l’extramuros permettant d’œuvrer pour des mini-brigades formées de gendarmes à même d’accomplir toutes leurs missions dont l’identification et la verbalisation à partir du terrain. Ainsi, les éléments de la Gendarmerie seront dotés de smartphones et  de tablettes dont l’usage est exclusivement destiné à collecter des données et à informer la hiérarchie en temps réel, sans avoir à se déplacer vers les brigades l’objectif étant «de créer un environnement numérique sur le champ d’intervention des éléments de la Gendarmerie ». Aussi, ne vous étonnez pas si un Gendarme vous contrôle avec son smartphone ou sa tablette!
 Appelée  à  s’adapter aux  nouveaux défis « intelligents », la Gendarmerie nationale œuvre davantage à développer son programme de modernisation, de numérisation générale et d’innovation. Le département de la télématique au Haut commandement se charge principalement de cette mission de mettre l’institution à l’heure des dernières innovations. Rien que pour les six dernières années et après le numéro vert 10-55 qui connait un énorme succès, le site de la pré-plainte et du renseignement, le site dédié à la sécurité routière « Tariki », le service, dirigé par le général Badaoui Guir, élabore d’autres applications pour faire valoir la notion de la sécurité intelligente face à des formes de criminalité qui se développent à leur tour. En effet, des résultats probants ont été enregistrés dans ce domaine. A titre indicatif, pas moins de 64 millions de consultations du site «Tariki» ont été enregistrés en huit mois, et plus de 8,5 millions d’appels reçus sur le numéro vert 10-55 en six ans. De même que 921 pré-plaintes, ainsi que 1785 messages de renseignements sur deux années, ont été enregistrés. Plusieurs milliers d’affaires de criminalité ont ainsi été traitées grâce à ces nouvelles méthodes de contact Gendarmerie-citoyen.
Dans un entretien accordé à El-Djazair.com, le général Badaoui Guir, directeur de la télématique, a insisté, à ce sujet, sur la nécessité de développer les moyens technologiques au sein de l’institution républicaine pour une lutte efficace contre une criminalité qui ne cesse de prendre de l’ampleur, et utilise davantage les nouvelles technologies de l’information et de la communication. Conscient de cette situation, le département de la télématique a, en effet, lancé un ensemble de solutions intelligentes au cours des dernières années et ce, pour d’une part,  développer les modes de recueil de renseignements vitaux pour la lutte contre la criminalité, et, d’autre part développer le rapprochement avec le citoyen et le travail de proximité en général. L’objectif est, rappelle le général, d’instaurer une nouvelle culture de sécurité impliquant davantage le citoyen dans la préservation de la sécurité publique par, entre autres, le fait de dénoncer le crime par des moyens faciles et à sa portée en permanence. Le lancement de la ligne verte 10-55 en février 2011, puis le site de la pré-plainte et du renseignement en ligne en avril 2015, et le site dédié à l’information et la sécurité routières « Tariki.dz » lancé en juillet 2016, sont, jusqu’à l’heure, les moyens les plus innovants en matière de contact Gendarmerie-citoyen en remplacement des moyens classiques exigeant un déplacement aux unités de la Gendarmerie. Le haut commandement s’est montré satisfait des résultats obtenus par ces moyens récents, et par une prise de conscience citoyenne vis-à-vis la responsabilité de tous dans la sécurité publique. Chiffre à l’appui, le directeur de la télématique a fait état de 8,8 millions consultations et 64 millions de requêtes enregistrées depuis juillet 2016 sur le site de la sécurité et de la prévention routière « Tariki.dz » qui connait un engouement notamment en cette période hivernale où l’information sur l’état des routes, et autres aspects au profit des usagers de la route sont de plus en plus requis. Aussi, le projet de mettre ce site sous forme d’application qui peut s’exécuter hors connexion est en phase d’évaluation technique afin que tout le monde puisse en profiter sur le territoire national. Le général Guir a également fait état de 1,3 million d’appels reçus sur le numéro vert 10-55 en 2016, permettant de prendre en charge 55 175 interventions sur le terrain à la demande des citoyens et la résolution de 901 affaires soldées par l’arrestation de malfaiteurs en flagrant délit. En somme depuis sa mise en service en 2011, le même numéro a reçu plus de 8,8 millions d’appels et permis 468 268 interventions sur le terrain avec le traitement en flagrant délit de 4 446 affaires de criminalité de droit commun. Pour ce qui est du site de la pré-plainte et du renseignement anonyme lancée en avril 2015, les services de la Gendarmerie ont enregistré 921 pré-plaintes et recueilli 1 785 renseignements ayant servi au traitement de plusieurs affaires liées à la sécurité publique et au crime organisé notamment. Ces résultats qualifiés de «positifs» dans le domaine de la numérisation de l’action sécuritaire, ainsi que les nouveaux défis imposés par le monde virtuel, semblent encourager le département du général-major Nouba Menad à généraliser la numérisation à plus d’un titre et à passer de celle, déjà opérationnelle, dite interne, à celle de mobile en mettant à la disposition du gendarme du terrain tous les moyens nécessaires, lui permettant d’accomplir ses différentes missions par des moyens innovants et plus fructueux. Il s’agit de passer à la nouvelle notion du «gendarme numérique» qui marquera à court et à moyen terme les différents services et missions assurés par la Gendarmerie nationale. En somme, transformer chaque gendarme sur le terrain en une « mini-brigade » mobile, capable d’agir en tous points de son territoire.
  S. R.



Du même auteur

Par Radia ZEKRI

Les plus lus

HB Technologies
Par Farid HOUALI.

Abdelkader Zoukh, wali d’Alger
Nouredine Yazid Zerhouni.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF