Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 108 - Oct 2017

Go

Gendarmerie nationale

Un homme d’expérience

Le général Amar Bahlouli, chef d’état-major de la Gendarmerie nationale

El-Djazair.com



C’est le 16 septembre 2015 que le général Amar Bahlouli a été installé dans ses fonctions de chef d’état-major de la Gendarmerie nationale. Il succède à ce poste au général Nouba Menad, devenu commandant de la Gendarmerie nationale. Amar Bahlouli devient ainsi le numéro deux de la Gendarmerie nationale. Auparavant, il occupait le poste de chef du 5e commandement régional de Constantine (décembre 2012-juillet 2015) avant d’être nommé inspecteur général de la Gendarmerie nationale en juillet dernier. Durant sa carrière, le général Bahlouli n’a cessé de sillonner toute l’étendue du territoire Est du pays. La mobilité devait être chez cet homme un caractère, un impératif et un honneur. Etre auprès de ses troupes s’avérait un bon partage du devoir et partant un bond dans le moral de celles-ci. Homme de terrain, ce chef qui venait du 6e commandement régional de la Gendarmerie nationale, à Tamanrasset, connaît bien le sens du professionnalisme. C’est cette touche didactique qui trouverait sans nul doute son origine de la matrice nourricière qu’a imprégnée le général de corps d’armée Ahmed Bousteila, avant sa retraite, sur le cursus de ses cadres ; qui fait de lui un chef constant, assidu et énergique. L’ascendant « bousteilien » est vite repéré autant dans son acte que dans son verbe. Il en a fait une feuille de route dont la proximité et la communication sont les fondements axiaux. Pour ce grand monsieur, la communication à l’égard des citoyens est une «orientation stratégique» du corps de la Gendarmerie nationale qui tend à stimuler l’émergence d’une «culture sécuritaire» au sein de la société, avait-il affirmé lors d’une intervention tenue le 24 septembre 2013. Le sourire qu’il arbore en permanence met ainsi en confiance tout individu et tout interlocuteur. Il déroule un langage précis et responsable, manie avec justesse le chiffre, tout en imposant la conviction quant à la maitrise de ses innombrables dossiers. Le général Amar Bahlouli, comme tant de cadres oxygénant le corps, exprime aussi un modèle original de cette souche de chefs rationnels pétris de réalisme, que déployait le général de corps d’armée Ahmed Bousteila, par capitalisation de l’expérience. L’autre atout de ce chef demeure comme celui de son ancien chef et de son actuel, le général Nouba Menad, la communication. « Les médias nationaux sont un facteur important, non seulement pour mettre en avant les efforts de la Gendarmerie nationale, mais aussi pour faire connaître à la société le rôle sécuritaire décisif de ce corps et les attentes de son commandement et des citoyens », a-t-il souligné.

El-Djazair.com



Du même auteur

El-Djazair.com

Les plus lus

L'Algérie avant tout
AMMAR KHELIFA.

Cybercriminalité
Par Dr. Djalila RAHALI.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF