Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 116 - Oct 2018

Go

Gendarmerie nationale

Un républicain, une valeur, une sagesse

Le général de corps d’armée Ahmed Bousteila, commandant de la Gendarmerie nationale

Par El-Yazid DIB



C’est toujours un homme qui précède un général. Si Ahmed inspire la confiance et stimule l’admiration. Le général de corps d’armée Bousteila examine les différents profils qui l’entourent ou qu’on lui présente en inspectant les œuvres qu’il suscite. Jovial et souriant, l’homme dégage une posture décontractée n’exprimant ainsi qu’une bonne écoute. Il y met du cœur et de la patience. C’est à l’approche du chef que l’on voit la valeur de ses troupes. C’est à son image que l’on tend à coller une autre sur le corps qu’il dirige. La marque «Bousteila », sceau de fierté et de renom, est maintenant déposée sur le moral de chaque agent que l’on croise dans les carrefours, dans les monts, sur les pistes ou en face d’un outil scientifique. Elle est empreinte, cette marque lisible et transparente, d’un grand capital de savoir-faire dans un corps qui sait professionnellement bien être. Respectable et louable, elle reste ouverte sur l’extérieur. Elle a brisé l’omerta et génialement vaincu l’inconstance des conjonctures. L’homme, en dehors de son uniforme de chef suprême, révèle sans renâcler l’existence d’une grande âme et d’un vif esprit. Un humanisme. Ses galons de général de corps d’armée sont aussi des insignes vertueux d’un compatriote affable, courtois et attentif. L’Algérie dans son cœur généreux, la gendarmerie entre ses dextres mains ; Bousteila veille tel un phare lumineux sur la quiétude nationale. Il fait de la discipline organique un comportement civique. Porter un regard sur son pas, son aplomb, sa constance demeure identique à ce regard farfouillant que l’on s’enivre à vouloir porter sur un livre, sur une encyclopédie ou sur toute une histoire fabuleuse de cette belle gendarmerie nationale. Etre général de corps d’armée est un rang, un aboutissement, une carrière. Être brave, sage et valeureux est un signe de bonne lignée ancestrale, un don inné, une offrande providentielle. La nature prolonge ses philanthropies, s’évertue et fait des siennes même dans le giron des casernes !
Le commandement général sous la clairvoyance de Bousteila n’a pas tergiversé dans la formation de niveau et la mise en relief des compétences juvéniles de management, d’autorité et de performance. Une note d’amabilité dans un monde de pouvoir et de légalité est ainsi constatée dans une institution qui s’est voulue flexible à la mouvance tactique selon les exigences du temps. La fidélité au devoir de la nation est un autre sacerdoce incrusté dans les parois de chaque élément. Le raffinement labélisé du chef amadoue la difficulté de la mission et charge d’honneur et de gloire son exécution. Il ira se fondre en authentique exemple, tel un mode de gestion partagé. N’est-ce pas là toute la sémantique militaire qui tend à puiser sa force dans le respect et provoque assurément de la haute admiration ? Je ne serre pas mes doigts l’un à l’autre pour les porter en main droite à ma tempe et élaborer ainsi un salut rituel, mais faire juste en l’honneur de l’homme général-major républicain un acte de révérence citoyenne et artistique. Chapeau bas !


E. Y. D.



Du même auteur

Par El-Yazid DIB

Les plus lus

Tourisme, culture et histoire
Par maître Serge Pautot, .

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Wilaya De Annaba

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF