Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 108 - Oct 2017

Go

DGSN

« L’élection de l’Algérie à la tête d’Afripol n’est pas le fruit du hasard »

Moussa Faki Mahamad, président de la commission de l’UA

Par Leila BOUKLI



El-Djazair.com : Monsieur le président, vous venez de visiter le siège d’Afripol, un pas concret qui met cette structure sur les rails pour qu’elle acquiert sa maturité et devienne une organisation de poids. Vos premières impressions que vous avez probablement consignées dans le livre d’or que vous venez de signer ?

Moussa Faki Mahamad : J’ai ressenti une grande satisfaction. Il est avéré aujourd’hui que sans la coopération, sans la mise en commun des moyens et des intelligences des services de sécurité africaines, il est impossible de pouvoir faire face à cette criminalité, au terrorisme, au trafic de tous genres qui sont aujourd’hui une menace pour le continent. Aussi,  au niveau de l’Union africaine, nous plaçons la paix et la sécurité au top de nos priorités. Constater aujourd’hui que l’ensemble des pays membres de l’Union africaine coopèrent, notamment les services de sécurité, c’est un élan réel vers l’intégration et l’unité de ce continent. 

ElDjazair.com : De l’avis de nombreux observateurs, est-ce un hasard si l’Algérie est à la tête d’Afripol? 

Moussa Faki Mahamad : Ce n’est certainement pas un hasard. L’expérience de la police algérienne, qui a fait ses preuves face à toutes les épreuves, constitue une bonne leçon de coopération et de partage d’expériences et d’accompagnement. Puisque la sécurité est l’affaire de tout le monde et que le crime est transfrontalier, il faudra d’abord s’organiser dans la maison africaine et ensuite coopérer avec le reste du monde. C’est une nécessité et c’est tout à l’honneur de la police algérienne que je tiens à féliciter et à remercier.

El-Djazair.com : Afripol n’est donc pas seulement un mécanisme africain, mais une alliance stratégique face aux menaces internationales qui pèsent sur un environnement en croissante évolution.  La menace est-elle une réalité mondiale ? 

Moussa Faki Mahamad : La menace est mondiale. Elle a ses ramifications partout. La réponse doit être également globale. Pour ce faire, nous commençons, au niveau de l’Union africaine, à faire les premiers pas, pour permettre de jouer notre rôle et pour qu’on puisse aussi défendre notre continent et participer à la stabilité et à la paix dans le monde. Tous ensemble, nous pourrons faire face efficacement au terrorisme, au crime organisé et à toute autre forme de criminalité. 
L. B.



Articles de la même rubrique

Du même auteur

Par Leila BOUKLI

Les plus lus

L'Algérie avant tout
AMMAR KHELIFA.

Cybercriminalité
Par Dr. Djalila RAHALI.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF