Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 106 - Juil 2017

Go

DGSN

Un renfort de qualité

Sortie de la 11e promotion des lieutenants de police

Par Farid HOUALI



Le General major Abdelghani Hamel, directeur général de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), a présidé, le 11 mai 2017,  la cérémonie de sortie de la 11e  promotion des lieutenants de police  de l’Ecole d’application de la sûreté nationale de Soumâa (Blida). La promotion a été baptisée du nom du chahid du devoir le lieutenant de police Rabah Medouar. Marié et père de six enfants, il est né le 1er septembre 1939 et tombé sous les balles assassines de l’intégrisme islamiste un certain 11 novembre 1992 alors qu’il s’apprêtait à rejoindre son poste de formateur de conducteurs à l’Ecole d’application de la Police Soumâa. Forte de 441  éléments (outre les 139 autres éléments à avoir bénéficié, au niveau de cette école, de sessions de formation spécialisées dans le domaine de la conduite des véhicules et des motocycles relevant des unités de l’ordre public et de l’administration pénitentiaire),  la promotion sortante a bénéficié d’une formation théorique et appliquée dans différents modules de droit et technique, des libertés générales et des droits de l’homme, parallèlement à un entraînement en accord avec les développements actuels en la matière.  La cérémonie rehaussée par le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Nourredine Bedoui, s’est déroulée en présence des ministres de l’Habitat et de l’urbanisme, et ministre du Commerce par intérim,  Abdelmadjid Teboune, de la Ministre de l’Education nationale, Mme Nouria Benghebrit, du Ministre du Travail Mohamed El Ghazi, du ministre de la Culture Azzedine Mihoubi, du ministre de la Santé, des Transports et Travaux publics par intérim Abdelmalek Boudiaf, ainsi que du ministre de la Formation professionnelle Mohamed Mebarki. Y étaient également le wali de Blida ainsi que les autorités militaires locales. Parmi les présents, l’on pouvait également distinguer la présidente de Croissant Rouge algérien, Mme Benhabiles mais et aussi des sportifs algériens de renom à l’image de la championne olympique Hassiba Boulmerrka ainsi que l’ancienne star des Verts Rabah Madjer.   Après s’être félicite que la police algérienne fait désormais partie des institutions sécuritaires développées, de par le monde, le contrôleur de police Malek Mohamed, directeur de l’Ecole d’application de Soumaà, a invité, à l’occasion, les éléments de la promotion sortante à se prévaloir sur le terrain « d’une parfaite discipline, alliée à l’esprit de modernité, tout en faisant montre de leur compétence et professionnalisme ».   Il a, a cet effet, souligné «l’importance primordiale» dévolue par la DGSN à la formation des éléments de la Police, afin de les rendre aptes à remplir les missions qui leur sont assignées, dans «le respect des principes des droits de l’homme et de sa dignité, tout en adoptant la modernité dan la lutte contre le crime».  Dans ce cadre le même officier a rappelé que le degré du professionnalisme atteint au jour d’aujourd’hui par la police algérienne, est le fruit la stratégie du développement et de modernisation de la police nationale, contenue dans le programme du président de la République, Abdelaziz Bouteflika. Une stratégie qui a permis à l’institution de la police algérienne de réaliser un saut qualitatif à tous les niveaux citant certains des moyens et commodités mis au service de ce corps sécuritaire, à l’instar de la cité des entrainements et de la piscine semi -olympique de l’école de Soumaà, considérées parmi les nouvelles acquisitions visant à démontrer les aptitudes et la disponibilité des éléments de la police et à les rendre fières de servir leur pays et  leurs concitoyens.  L’investissement dans la ressource humaine a en effet, permis à la police algérienne de s’octroyer une place de choix du classement international. Veiller et garantir la quiétude de citoyens et assurer la protection des biens, nécessite la mobilisation de grands moyens. Ce n’est en aucun cas, une mine affaire certes. Mais, pas impossible.  Une bonne gouvernance en matière de gestion de la ressource humaine et une feuille de route sécuritaire constamment actualisée sont la clé de la réussite dans la mise en œuvre de la stratégie élaborée par la DGSN, pour faire face à la criminalité sous toutes ses formes.     La cérémonie a été marquée par un passage en revue de la promotion sortante, avant la remise des grades et des diplômes aux lauréats, suivie de l’échange de témoin entre les promotions sortante et entrante, et enfin la lecture de sermon. Des exhibitions dans les sports de combats, de self défense, et de tirs ont été, également, présentés aux invités outre un exercice de simulation d’une bagarre entre des vendeurs de l’informel, durant laquelle un groupe de délinquants tentent de porter atteinte à l’ordre public, avant d’être neutralisés par des éléments de la police. Cet exercice a simulé une participation  d’éléments de l’Afripol (Africain Police Office). L’exercice a été suivi par la présentation d’un communiqué public sur cette opération, consacrant le principe de communication adopté par la Sécurité nationale.

 F. H.



Articles de la même rubrique

Du même auteur

Par Farid HOUALI

Les plus lus

Le général-major Mohamed-Salah Benbicha
Entretien réalisé par Leila BOUKLI.

Afripol
Par Yahia MAOUCHI.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF