Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 106 - Juil 2017

Go

DGSN

La Sûreté nationale impressionne l’Allemagne

Signature d’une déclaration commune entre les deux polices

Par Rafik BITOUT



La formation et la coopération opérationnelle entre les polices algériennes et allemandes ont été au menu d’une séance de travail qui a réuni à Berlin, le général-major Abdelghani Hamel, directeur général de la Sûreté nationale, et son homologue allemand, Peter Henzler. A cette occasion, les deux responsables ont signé une déclaration commune portant renforcement de la coopération en matière de lutte contre la criminalité organisée, la criminalité transfrontalière, notamment l’immigration clandestine, la contrebande et le trafic de drogue. En outre, les deux parties ont affirmé leur intention commune d’intensifier les contacts, de poursuivre le renforcement de leur coopération dans les domaines de la prévention et de lutter contre le crime transfrontalier, la cybercriminalité, la contrebande, la production et la commercialisation de stupéfiants et psychotropes. La déclaration englobe, également, la consolidation de la coopération en matière de lutte contre le trafic de biens culturels et des œuvres d’art volées outre la lutte contre la falsification de documents et de monnaie. Sur un autre registre, les deux parties ont convenu de consacrer une coopération bilatérale permanente notamment en matière d’échange d’expériences et d’experts ainsi que la coopération entre les polices scientifiques, la formation continue, la formation des formateurs et la participation aux cycles d’études et aux conférences communes.
Mettant à profit sa présence en Allemagne, le général-major Abdelghani Hamel s’est enquis de l’expérience de la police allemande, notamment en termes de formation, d’entraînement et de lutte contre la criminalité. A Berlin, le DGSN a visité plusieurs structures de police spécialisées dans la formation et d’autres relevant de la police scientifique et technique ainsi que les services spécialisés dans la lutte contre la criminalité sous toutes ses formes.
Sur place, la délégation algérienne a reçu des explications et des exposés détaillés sur les différentes techniques et les équipements logistiques modernes adoptés par la police allemande en matière de formation, de réhabilitation, de police scientifique et technique et de lutte contre la criminalité sous toutes ses formes. A l’issue de sa visite à ces infrastructures, le général-major Hamel a indiqué que sa visite en Allemagne avait constitué une opportunité pour s’enquérir de « l’expérience de la police allemande et ses méthodes modernes et développées », ce qui « permettra à la police algérienne de consolider son expérience et de renforcer son rendement exceptionnel en matière de préservation de la sécurité et de lutte contre la criminalité sous toutes ses formes afin de garantir la sécurité du citoyen et des biens ». Auparavant, le général-major Abdelghani Hamel a donné un aperçu sur l’évolution de la police algérienne qui s’appuie sur des moyens et technologies de pointe dans l’accomplissement des missions, dans le respect des droits de l’Homme et à travers la formation spécialisée continue et permanente. En effet, depuis sa prise de fonction, le général-major Abdelghani Hamel a permis à la Sûreté nationale de renforcer et de moderniser ses moyens et ses capacités humains, notamment pour ce qui est des moyens de recherche et d’investigation et d’équipements scientifiques, à savoir les moyens et outils d’investigations dans le domaine de l’identification criminelle (Sirc), de détection du faux, d’analyse criminelle et de gestion des scènes du crime, outre le PDA (personnel data assistant, un ordinateur portable connecté au fichier national) permettant l’identification des personnes en temps réel.  Un apport ayant permis à la police scientifique et technique à travers les brigades de l’identité judiciaire, relevant des 48 sûretés de wilayas, d’augmenter les capacités des brigades spécialisées en matière de lutte contre la criminalité organisée surtout qu’elles sont dotées d’importants moyens modernes et d’applications informatiques d’aide dans la recherche criminelle. Tandis  que le contrôle aux frontières a été renforcé par la mise en place du système de télécommunication Interpol l-24/7 qui permet la détection et l’identification des véhicules volés à l’étranger et des documents de voyages objets de recherches. Une évolution que le premier responsable de la Sûreté nationale a mis en avant d’autant qu’elle a permis à la police algérienne de s’ériger en exemple à suivre aux niveaux continental et international,  rappelant à l’occasion  l’activation, en décembre 2015, du Mécanisme africain de coopération policière (Afripol) et l’inauguration de son siège à  Ben Aknoun Alger. Un niveau de compétences salué par Peter Henzler, directeur de la police allemande, qui a été impressionné par le niveau exceptionnel atteint par la Police algérienne dans plusieurs domaines. D’ailleurs, il n’a pas omis de  mettre  en exergue le « rôle important » qu’elle accomplit désormais sur le double plan continental et international grâce à son expérience dans la lutte contre la criminalité sous toutes ses formes, y compris le crime transnational, soulignant le rôle de l’Algérie «dans la préservation de la paix et de la sécurité  dans la région». Il a, dans ce sens, souligné « la disponibilité de son pays à développer et à consolider les fondements de la coopération entre les polices des deux pays ».
R. B.



Articles de la même rubrique

Du même auteur

Par Rafik BITOUT

Les plus lus

Le général-major Mohamed-Salah Benbicha
Entretien réalisé par Leila BOUKLI.

Afripol
Par Yahia MAOUCHI.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF