Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 114 - Juin 2018

Go

Habitat

Un instrument très performant

OPGI de Mostaganem

Par Yahia MAOUCHI



« Les missions des OPGI sont bien définies par la législation algérienne. Ces organismes peuvent exercer leurs activités sur l’ensemble du territoire national et sont chargés dans le cadre de la mise en œuvre de la politique sociale de l’Etat, de promouvoir le service public en matière de logement, notamment pour les catégories sociales les plus démunies. En outre, ils sont chargés à titre accessoire de la promotion immobilière, de la maîtrise d’ouvrage déléguée pour le compte de tout autre opérateur et de la promotion foncière. Autres activités principales, c’est la maintenance du patrimoine (maintenance du patrimoine qui est en location). Donc elle gère pour le compte de l’Etat la maintenance du patrimoine, en plus de sa principale mission, qui est celle de réaliser le programme du logement social », rappelle Ali Djebli, directeur de l’OPGI de Mostaganem,  Dans le cadre de ses nouvelles missions, l’Office de promotion et de gestion immobilière de Mostaganem a mis tous les moyens humains et matériels en sa possession pour la réussite des différents programmes de logements qui lui ont été confiés, afin de répondre à la demande des citoyens et de permettre à chaque famille dans le besoin de bénéficier d’un logement décent à un prix de location assez bas. L’OPGI a aussi été un instrument très performant dans l’exécution du programme présidentiel de réalisation de logements sociaux. Le programme de l’OPGI de Mostaganem inscrit durant la période 1999-2014 a dépassé les 27 650 logements, dont 6 550 logements destinés à la résorption de l’habitat précaire (RHP). « Sur le programme global, nous avons déjà réalisé 19 070 logements que nous avons attribués, tandis que 8 580 logements sont en cours de réalisation. Sur ce dernier quota, nous comptons cette année quelque 3 315 logements, alors que le reste du programme sera chevé avant la fin du premier semestre 2019 », a promis M. Djebli. Il convient de souligner que le parc géré par l’OPGI a été triplé entre 1999 et2018. « En 1999, notre OPGI disposait d’un parc maigre qui ne dépassait pas les 5 767 logements en gestion. En 2018, nous nous trouvons avec un parc immobilier de 18 963 logements en gestion. Ça c’est pour le logement public locatif. En outre, il y a d’autres segments qui sont développés par l’OPGI, tels que la promotion immobilière, la location-vente, le LPA ou l’ancien LSP. Ainsi, entre la promotion immobilière, le LSP et le LPA, et la location-vente, notre OPGI a réalisé entre 1999 et 2012, plus de 2128 logements » tient à préciser notre interlocuteur. La lecture de ces chiffres démontre clairement la tendance vers une croissance constante s’agissant des inscriptions des logements dans la wilaya de Mostaganem. « Le tout a permis de ramener le taux d’occupation par logement (TOL) de 6,45% avant 2000 à 4,71 actuellement, l’objectif étant d’atteindre un TOL de 3% prochainement », rappelle Ali Djebli. Par ailleurs, l’office s’est assigné l’objectif de réaliser dans les délais les plus proches le restant des programmes à caractère social locatif dans le cadre du programme de résorption de l’habitat précaire. Le programme en question est réparti à travers une dizaine de sites tous dans la périphérie de la ville de Mostaganem.

L’entretien du patrimoine immobilier
L’entretien, la rénovation, l’embellissement du patrimoine immobilier de l’OPGI demeurent la pierre angulaire de la pérennité et le moyen le plus sûr de présenter au locataire les services qu’il est en droit d’attendre de l’Office. Dans ce cadre, le directeur de l’OPGI de Mostaganem estime qu’il est du devoir de son institution de veiller à l’entretien régulier du patrimoine immobilier géré et de tout mettre en œuvre pour cela. L’un des problèmes les plus récurrents demeure les parties communes des immeubles et l’Office a engagé des moyens conséquents pour y remédier en commençant par recruter et former des agents spécialisés dans l’entretien et la réhabilitation. Cette manière de faire a permis de réaliser un travail très satisfaisant, en évitant aussi bien les dépenses inutiles que la perte de temps induite par les passations de marchés et autres tracasseries administratives. En outre, la lutte contre les MTH constitue également un autre cheval de bataille de la direction de l’OPGI qui a eu à cœur la réfection et la vidange de tous les vide-sanitaires inondés qui constituaient un danger permanent pour les locataires. Outre le matériel déjà existant, l’office vient d’acquérir du nouveau matériel performant. « L’un de nos principaux objectifs pour le prochain quinquennal 2019-2024, c’est bien la maintenance et la préservation du patrimoine existant. A cet effet, nous avons développé un service de maintenance, qui dépend du département de la gestion immobilière, qui est composé d’une quarantaine de personnes. C’est un service que nous allons essayer de développer davantage, pour faire face à la demande de nos locataires en matière de maintenance des logements, notamment celle des parties communes des immeubles », annonce Ali Djebli.

Recouvrement à distance
Il est à noter que l’Office a procédé au lancement avec succès de la première phase de l’opération de mise en place du paiement en ligne par carte interbancaire CIB en partenariat avec la banque BDL Agence de Mostaganem qui a doté ses régies de terminaux de paiements électroniques TPE. Ce nouveau moyen de paiement permettra aux clients de régler leurs redevances locatives par carte CIB sur place à travers le réseau TPE mis en place ou à distance par réseau Internet.  De tout temps, le recouvrement des loyers a été l’une des difficultés majeures rencontrées par les OPGI à travers tout le territoire national. L’OPGI de Mostaganem s’est attelée à mettre en place diverses actions qui lui ont permis de parvenir à un taux de recouvrement de 53%, pour un montant de 336 millions de dinars fin 2017, et 20% pour le premier trimestre 2018, alors que la moyenne nationale ne dépasse guère les 32 %, ce qui démontre bien la justesse des actions menées. Ces dernières ont consisté dans un premier temps à sensibiliser les fonctionnaires chargés du recouvrement et les chefs d’unités de la nécessité de procéder au recouvrement régulier des loyers, puis de les intéresser par des promotions et des primes de rendement collectif qui leur sont versées annuellement sur la base des résultats enregistrés. Dans un deuxième temps, les locataires ont été sensibilisés et des avis leur ont été remis pour les inciter à payer leurs loyers. Des mesures allant jusqu’à la résiliation du contrat de location ont été prises contre ceux qui ont cumulé de fortes sommes non payées. Cette manière de faire a créé une dynamique nouvelle et une concurrence entre les fonctionnaires exerçant au niveau des unités et au niveau de la direction générale pour obtenir les meilleurs résultats. Les responsables centraux comptent atteindre les 100 % de recouvrement. « Par ailleurs, le recouvrement total nous permettra le lancement des nouveaux projets au profit des futurs souscripteurs, et d’investir dans la promotion libre, un très bon créneau au niveau de la wilaya de Mostaganem, et d’escompter ainsi à un abaissement substantiel des coûts structurels de logements », prône M. Djebli. Rappelons également que le parc cessible de l’OPGI de Mostaganem est estimé, selon notre interlocuteur, à 7190 logements. « Jusqu’à ce jour nous avons cedé 4670 logements. En plus des 1132 logements déjà cédés dans le cadre du décret n°15/2011. Ainsi, le cumul donne 5800 logements cédés, sur un parc de 7190 logements. Pour un montant de cession dépassant les 44 millions de dinars », précise M. Djebli, et d’ajouter que son office gère 544 locaux, dont 41 locaux cédés, tandis que le taux de recouvrement ne dépasse pas les 30 %.

Informatisation du fichier patrimoine et loyer
Par ailleurs, en vue de répondre aux besoins toujours croissants en matière de traitement de l’information notamment pour tout ce qui a trait à la gestion immobilière, l’Office s’est doté d’un puissant outil informatique, actuellement en phase de test, permettant une transparence et une facilité d’accès à l’information à tous les niveaux. Le logiciel dont la conformité a été validée par la tutelle est actuellement opérationnel au niveau de plusieurs Offices à travers le territoire national. L’OPGI de Mostaganem a été ainsi choisi comme office pilote dans le lancement d’une opération d’informatisation du fichier patrimoine qui fera ressortir la situation réelle de chaque unité de logement ou de local commercial, afin de faciliter sa gestion et son entretien. Un fichier loyer sera aussi mis en place afin de gérer de manière efficace et rapide tout paiement de loyer effectué par les locataires, les retards dans les paiements et les mesures prises ou à prendre. « C’est un logiciel qui est initié au niveau central, et qui est déjà opérationnel au niveau de notre OPGI. Ce logiciel permet de simplifier le traitement du contrat de location dans un cadre réglementaire. Un contrat codifié avec une clé protégée. Cette grande évolution nous permettra de suivre le recouvrement du loyer au fur et à mesure. Ce logiciel est déjà opérationnel depuis trois mois au niveau de notre Office », se félicite M. Djebli.

Création de deux nouveaux pôles urbains
Certes la wilaya de Mostaganem dispose de trois pôles urbains, mais l’OPGI est concerné par deux pôles uniquement, à savoir celui d’El Hchem et Hassi Mameche. Par ailleurs, l’OPGI/ Mostaganem est structuré, selon son directeur général, Ali Djebli, en cinq départements et quatorze unités. « Le défi était, en premier lieu, de s’investir dans la formation ainsi que le perfectionnement des personnels et ce pour atteindre les objectifs tracés par les pouvoirs publics en matière de gestion, de suivi et surtout d’attribution de logements », rappelle-t-il. En outre, ajoute le même responsable, l’office est un outil des pouvoirs publics en matière de réalisations qui a eu sa part dans le développement du secteur de l’habitat en tous ses segments confondus, entre autres : les logements publics locatifs (LPL), les logements publics aidés (LPA) et les logements promotionnels inscrits dans les différents programmes du président de la République, Abdelaziz Bouteflika. « Ces nouveaux segments ont grandement contribué à l’absorption de la crise du logement », assure Ali Djebli soulignant que l’OPGI/Mostaganem n’a ménagé aucun effort pour l’éradication de l’habitat précaire et la création de deux pôles urbains (El Hchem et Hassi Mameche). S’étendant sur une superficie globale de 170 hectares, le pôle urbain d’El Hchem devra abriter à l’avenir 7000 logements, dont 6000 logements sont déjà attribués. « Nous prévoyons également, ces jours-ci, l’attribution de 300 logements sur le même site, et d’ici la fin de l’année, tout le programme sera achevé. Et nous avons le pôle urbain de Mameche, avec un petit programme en voie d’achèvement », précise M. Djebli. Le nouveau site, qui comptera environ 22.000 habitants, devra disposer de deux CEM, 3 écoles primaires, un lycée, une cité des sciences, une auberge et une maison de jeunes, un centre de santé, une polyclinique, une autre d’obstétrique, une salle de sports, une piscine, un stade de football, un marché couvert et une gare routière, entre autres. Par ailleurs, il a été préconisé l’introduction de la formule des logements promotionnels individuels dans le pôle urbain d’El Hchem.

Des moyens humains et matériels conséquents
Pour arriver à ces résultats tangibles et mener à bien ses différentes missions, l’OPGI de Mostaganem s’est doté de tous les moyens humains et matériels, à travers l’ensemble du territoire de la wilaya. Outre le nouveau siège de la Direction générale situé au chef-lieu, l’office dispose de cinq départements centraux, ainsi que de 14 agences afin d’arriver à une gestion de proximité proche du citoyen-locataire. En outre, l’OPGI de Mostaganem emploie un effectif de 379 employés. Afin de stabiliser son personnel et de l’inciter à plus de performance, M. Djebli, s’est attelé à la confirmation de 90% du personnel à leurs postes et l’octroi de prime de rendement collectif, en sus de formation de recyclage à même d’améliorer leur rendement.
Tourisme un nouveau créneau d’investissement
Par ailleurs, en plus des missions confiées à l’OPGI/Mostaganem, ce dernier a investi dans le secteur du tourisme en réalisant un complexe touristique au niveau de la ZET des Sablettes en exploitation depuis 2015. Il s’agit du complexe El Yasmine en plein centre balnéaire Les Sablettes de Mostaganem. Situé à la même plage, il est réparti sur 42 bungalows en studios, F2 et F3 meublés et en toutes commodités. La localisation du complexe à même la plage, associée à de bonnes prestations de service, lui permet de faire « le plein » durant la saison estivale. Du point de vue financier, les recettes sont estimées à 12 millions de dinars. «Ce mini-complexe touristique est enrichi récemment par la réception d’un réfectoire, restaurant et cafeteria. Et nous comptons améliorer la qualité de ses services, pour le faire fonctionner durant toute l’année » se réjoui Ali Djebli, qui annonce également la réalisation en cours d’un autre projet similaire.

     Y. M.



Articles de la même rubrique

Du même auteur

Par Yahia MAOUCHI

Les plus lus

Hocine Mansour Metidji, P-DG du groupe Metidji
Entretien réalisé par Saida AZZOUZ .

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF