Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 116 - Oct 2018

Go

Tourisme

La révolution digitale mise en marche

Pour se mettre au diapason du développement touristique mondial

Par Yahia MAOUCHI



À l’heure du digital, les usages numériques bouleversent l’industrie touristique en faisant apparaître de nouveaux modes de consommation, de nouveaux acteurs ainsi que de nouveaux modèles économiques. A cet effet, la nouvelle donne économique, à laquelle est confronté notre pays depuis la baisse drastique des cours du pétrole mondial, a conforté la place du secteur du tourisme en tant que vecteur essentiel du développement stratégique et prioritaire pour les pouvoirs publics. Le début des années 2000 a été un tournant pour le secteur. L’amélioration de la situation sécuritaire a adossé une véritable démarche par la mise en place d’un cadre législatif pour faciliter l’entreprenariat et l’investissement dans le secteur du tourisme. Ainsi, tout porte, aujourd’hui, à croire que la révolution touristique est en marche en Algérie, au vu de la détermination affichée par Abdelkader Benmessaoud, ministre du Tourisme et de l’Artisanat. S’exprimant devant les cadres de son département à l’occasion des travaux d’une réunion nationale regroupant les cadres de l’administration centrale et les directeurs du tourisme au niveau des 48 wilayas du pays, tenue au niveau de l’hôtel El Djazair à Alger, Abdelkader Benmessaoud a plaidé pour l’utilisation des technologies de l’information et de la communication pour faire face aux défis auxquels le secteur du tourisme est confronté, en mettant le numérique au cœur de la stratégie commerciale et en faisant la promotion de la destination Algérie. Mieux encore, le nouveau ministre du Tourisme considère que la numérisation et l’informatisation des services du secteur seront sa « priorité » durant l’année 2018. Il a également appelé à intensifier les cycles de formation au profit du personnel dans le but, a-t-il estimé, « de hisser le niveau de l’offre en matière de tourisme aux standards internationaux ». D’autre part, après avoir procédé au lancement officiel de la plateforme numérique dédiée à la délivrance des agréments au profit des ATV (Agence de tourisme et de voyage), le département du Tourisme a procédé au lancement d’un nouveau portail électronique, consacré aux dossiers de projets d’investissement au niveau du secteur. A ce sujet, le ministre a tenu à préciser qu’ « un nouveau portail électronique sera lancé prochainement, pour recevoir les dossiers personnels et techniques des porteurs de projets touristiques, en vue de les examiner et de leur donner une réponse dans les plus brefs délais ». Cette démarche, selon le représentant du gouvernement, s’inscrit dans le cadre d’une «nouvelle méthode visant à généraliser l’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication, à travers la numérisation en matière de promotion et de commercialisation, des services touristiques et de soutien à l’investissement dans ce domaine». La concrétisation de la numérisation à travers la mise au point d’un système informatique vise, a expliqué le ministre, à fournir plusieurs services aux différents opérateurs du secteur notamment en matière d’investissement et de gestion de demandes, outre l’accréditation des agences de voyages et de licences d’exploitation hôtelière et bien d’autres services qui seront mis à la disposition des opérateurs  touristiques via le réseau internet. Abdelkader Benmessaoud a soutenu que l’Etat a mis à la disposition du ministère tous les moyens matériels et humains pour réussir cette évolution numérique, précisant que « cette opération ne touche pas uniquement les dossiers mais aussi la promotion des produits locaux ».

La concrétisation du plan directeur de l’aménagement touristique
En outre, pour le représentant du gouvernement, cette démarche tend à concrétiser les objectifs du plan directeur de l’aménagement touristique qui est un cadre référentiel en termes de programme du développement du tourisme national avec l’intégration de l’Algérie dans les réseaux internationaux, la promotion de la destination Algérie et la valorisation de ces atouts naturels et culturels grâce à l’investissement et la qualité de l’offre qui ne sauraient se réaliser qu’à travers l’association de tous les acteurs. Dans le même sillage, le ministre a indiqué que son département s’attelle, dans le cadre de sa stratégie actuelle, à « promouvoir sur les marchés internationaux la destination Algérie comme produit touristique d’excellence et à prendre en charge une demande nationale interne en constante évolution ». A ce sujet,  Abdelkader Benmessaoud a exhorté les directeurs de wilaya du tourisme à s’adapter au progrès technologique pour améliorer la gestion des établissements touristiques et à tirer profit des nouvelles technologies pour promouvoir la destination Algérie. En outre, le ministre a mis l’accent sur l’impératif d’investir dans les compétences et ressources disponibles, en les orientant vers le développement durable et de tirer profit au maximum des services et avantages qu’offre cette richesse technologique. Le ministre s’est félicité, également, des orientations du chef de l’Etat, visant à faire de l’Algérie, d’ici la fin de la prochaine décennie, un pôle touristique méditerranéen, s’ajoutant aux réalisations accomplies pour la relance du tourisme et pour lui permettre de contribuer au développement socio-économique du pays, en tant qu’alternative aux hydrocarbures. Evoquant la saison estivale 2018, le ministre a invité ses cadres à accorder une grande importance à cet événement. « Je ne veux pas des présentations sur des stratégies ou des programmes inutiles. Il est nécessaire d’améliorer les programmes tracés dans toutes les wilayas côtières concernées par l’accueil des estivants dans les meilleures conditions », a-t-il précisé. Il a donné, à cet effet, de fermes instructions aux directeurs du tourisme pour améliorer la qualité des services. « Le secteur a besoin de responsables plus dynamiques pour attirer les touristes locaux et étrangers », a-t-il ajouté. En outre, le ministre a recommandé aux responsables de faire de la prochaine saison estivale « une saison exceptionnelle ».  « C’est fini le copier-coller dans la gestion des infrastructures.  Ils sont rares les directeurs qui ont déjà une évaluation de la prochaine saison », a-t-il lâché, avant d’inviter les responsables à présenter des propositions concrètes. Sur un autre volet, il appelé à l’encouragement du partenariat public-privé dans le secteur avec une intensification des campagnes de communication sur le Net et les réseaux sociaux. Après la présentation par les directeurs de wilaya d’un état des lieux du secteur, le ministre est revenu encore à la charge pour exiger des résultats « à la hauteur des investissements consentis, car, a-t-il dit, « les orientations du gouvernement sont là pour booster le secteur et en faire à la fois un créateur de richesses et d’emplois, mais aussi, utiliser toutes les potentialités en la matière ». Pour sa part, l’expert en technologies de l’information et de la communication (TIC) au ministère du Tourisme, Nadir Khalfallah, a présenté un exposé sur l’importance du lancement d’une nouvelle plate-forme numérique au profit des agences de tourisme et de voyages qui permettra l’étude, dans une courte durée, des dossiers de demande d’agréments déposés via Internet. « Des journées de formation seront organisées sur l’utilisation des nouvelles plate- forme de gestion de colis électroniques », a-t-il annoncé. « La plate-forme des demandeurs d’agrément des agences de tourismes a enregistré plus de 2000 demandes dont 700 ont été déjà étudiées », a-t-il affirmé. Pour réussir ce défi, le responsable a mis l’accent sur l’obligation d’augmenter le débit internet dans tous les établissements. En outre, M. Khalfllah a souhaité la collaboration des directeurs du tourisme pour le lancement prochain d’un guide national des hôtels, restaurants sous forme d’une application mobile. « La numérisation est une démarche efficace. Un site électronique bien conçu attire des millions de visiteurs », a-t-il expliqué. En somme, le plan d’action du secteur du tourisme et de l’artisanat dans le domaine numérique est lancé pour donner lieu, prochainement, à pas moins de 66 unités hôtelières qui seront dotées d’un nouveau système d’information qui sera généralisé à l’ensemble du parc hôtelier d’ici la fin de 2018. Ceci est également valable pour les agences de tourisme, les offices, l’administration centrale, les services déconcentrés qui devront se lancer dans le numérique.

Décentralisation de la prise de décisions
En plus de la numérisation du secteur, devenue, une condition sine qua non, Abdelkader Benmessaoud a affirmé qu’il est temps de passer à la décentralisation de la prise de décisions pour toute procédure notamment celle relative à l’investissement, « en vue de rapprocher l’administration du citoyen ». En ce sens, M. Benmessaoud a été très clair en appelant les cadres de son département à s’engager pleinement pour la relance du secteur du tourisme en Algérie. Selon le représentant du gouvernement, l’opération de numérisation est la «méthode idéale pour développer et moderniser la gestion administrative dans le secteur touristique à travers le développement et l’amélioration des prestations en faveur des citoyens ». Il a souligné dans ce sens l’engagement de son secteur à relever le défi en la matière en procédant à la modernisation de l’administration en vue de faciliter l’examen, dans une courte durée, des dossiers relatifs aux investisseurs et aux demandeurs d’agréments. A ce propos, le ministre a rappelé l’importance de l’investissement touristique pour l’extension des structures d’hébergement des touristes, la création de postes d’emploi et la prise en charge de la diversité touristique de notre pays et partant l’encouragement du tourisme saharien et la promotion du patrimoine culturel et civilisationnel pour attirer plus de touristes locaux et étrangers. Enfin, M. Benmessaoud a mis en garde tous ceux qui afficheront leur opposition, au processus de relance de cette importante activité, que le président de la République Abdelaziz Bouteflika a placée en priorité, parmi les activités économiques nationales. D’autre part, M. Benmessaoud a souligné la nécessité de promouvoir l’artisanat à même de contribuer à la création d’une richesse durable et de postes d’emplois, soulignant que ce secteur « a contribué jusqu’à présent, à la création de 900.000 emplois et la réalisation de 254 milliards de dinars dans le PIB».  Par ailleurs, dans son intervention, Abdelhamid Terghini, directeur chargé de l’encouragement de  l’investissement et de l’aménagement des Zones d’expansion touristique (ZET) au ministère du Tourisme et de l’Artisanat, a souligné la nécessité d’encourager l’investissement en citant les 225 ZET et 282 sources thermales et plus de 608 plages s’étendant sur plus de 1.200 km, soulignant à ce propos l’importance du tourisme côtier, thermal, de montagne ainsi que le tourisme saharien avec son patrimoine matériel et immatériel, notamment les ksour, les différents vestiges historiques et civilisationnels, outre le patrimoine du Tassili et de l’Ahaggar. Quant au nombre des touristes enregistrés durant 2017, il a fait savoir qu’il a atteint les 2.450.785 touristes, dont 1.708.375 étrangers, soit une augmentation de 17% par rapport à 2016 en termes de total général et 23% en termes de touristes étrangers. « Jusqu’à présent, 1.956 projets d’investissement d’une capacité d’accueil de 258.560 lits ont été arrêtés, dont 764 projets sont en cours de réalisation, avec une capacité d’accueil de 101.772 lits», a-t-il ajouté. Enfin, il serait faux de ne pas reconnaître que de réels efforts ont été consentis pour doter ce secteur névralgique d’infrastructures pouvant répondre à une demande de plus en plus importante des nationaux.
Y. M.



Articles de la même rubrique

Du même auteur

Par Yahia MAOUCHI

Les plus lus

Tourisme, culture et histoire
Par maître Serge Pautot, .

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Wilaya De Annaba

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF