Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 124 - Nov 2019

Go

Energie

La conjonction des efforts

Entreprise nationale de canalisations

Par Smail ROUHA



Filiale à 100% de Sonatrach, l’Entreprise nationale de canalisations (ENAC) est devenue en 35 ans d’existence pionnière dans la construction et la pose de canalisations destinées au transport d’hydrocarbures liquides et gazeux. Ayant su accroître son savoir-faire jusqu’à devenir leader national dans la pose de canalisations avec, à son actif, la réalisation de plusieurs projets de grande envergure, l’Entreprise nationale de canalisations affiche en 2018 un chiffres d’affaires de 15 milliards de dinars, souligne Abdelhakim Chehili, président directeur-général de l’entreprise à l’occasion de la 7e conférence de renouvellement du syndicat d’entreprise organisée au siège de la Fédération nationale des travailleurs du pétrole, du gaz et de la chimie (FNTPGC) dans un climat serein empreint de transparence. Des élections régulières ayant pour but le renouvellement du mandat du Syndicat d’entreprise conformément aux lois régissant le fonctionnement de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA). Une conférence ayant vu l’élection de Abdallah Dahmani, représentant du Centre logistique Oumache (wilaya de Biskra), après que l’Entreprise eut fonctionné sept ans durant sans représentation syndicale.     Des hauts cadres du secteur pétrolier ainsi que Hamou Touahria, Secrétaire général de la Fédération nationale des travailleurs du pétrole, du gaz et de la chimie, ont pris part à cet événement, aux côtés des représentants de la communauté syndicale (Union locale de Hassi Messaoud, Union locale de la Région Est, Union locale de la Région Ouest, Union locale du Centre logistique de Ghardaia et l’Union locale du Centre logistique de Djelfa).  Dans son intervention Abdelhakim Chehili, P-DG de l’ENAC, a marqué la séance d’ouverture par un message montrant la valeur de l’Entreprise nationale de canalisations dans la chaine pétrolière à l’instar des autres filiales. Dans son message, il a insisté sur la place et la contribution de l’ENAC dans le développement et l’essor du secteur de l’énergie et des hydrocarbures au sein du groupe Sonatrach. Tout en insistant sur l’importance de l’instauration d’un climat de confiance entre les travailleurs et leurs représentants syndicalistes, Hamou Touahria, Secrétaire général de la Fédération nationale des travailleurs du pétrole, du gaz et de la chimie, a expliqué principalement aux représentants des travailleurs les modalités des élections, tout en veillant à la nécessité de respecter le règlement et les principes exigés au sein de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA). Cette conférence a été précédée par des séances locales où les syndicalistes relevant des différentes sections syndicales se sont penchés en toute transparence sur les préoccupations des travailleurs au niveau des structures qu’ils représentent. Tous les problèmes exposés solennellement représenteront le cœur du plan d’action qui sera élaboré par les nouveaux élus du Syndicat d’entreprise. Dans le même sillage, les délégués des travailleurs ont procédé à l’élection des membres du Conseil syndical d’entreprise qui se composent de 21 membres tandis que le bureau du secrétariat se compose de 7 membres. En marge de la clôture de la Conférence, tout le monde a félicité les nouveaux élus et leur a présenté les souhaits de réussite dans l’accomplissement de cette lourde responsabilité.Ainsi, les représentants de la FNTPGC et après avoir lu le rapport final, ont attiré l’attention de l’ensemble des syndicalistes sur l’importance de travailler solidairement et honnêtement pendant l’exercice de leur devoir qui consiste à défendre les droits des travailleurs ainsi que la pérennité de l’entreprise surtout dans les circonstances difficiles actuelles. D’autant que le principal défi de l’ENAC est de maintenir ses standards de performance dans la pose de canalisations. D’autant que sa position de leader national l’incite à la quête de perfectionnement et à relever de nouveaux défis, dans un marché de plus en plus concurrentiel où les impératifs de maitrise, en termes de coût, de qualité et de délais, deviennent de plus en plus sévères. Pour ce faire, l’Entreprise nationale de canalisations, forte de son expérience et de ses capacités managériales, a mis en place un ensemble d’actions dans la gestion, tels que le Système de management intégré (SMI). En outre, la démarche QHSE-RS de l’Entreprise a permis de mettre en œuvre un management participatif ayant pour objectif, d’une part, d’accroître la satisfaction des clients et l’amélioration de la conformité des produits et services, et, d’autre part, d’assurer la sécurité des travailleurs et la maîtrise des impacts sur l’environnement. Une position appelée à être maintenue et fructifiée, et qui exige l’engagement et l’application de l’équipe dirigeante et du nouveau Conseil syndical d’entreprise, et ce pour faire évoluer l’Entreprise sur le chemin de l’excellence à même de faire de l’ENAC une entreprise fiable, performante, incontournable et une référence dans son secteur d’activité.
S. R.



Du même auteur

Par Smail ROUHA

Les plus lus

L’Algérie avant tout
AMMAR KHELIFA.

Salama Assurances
Par Tahar MANSOUR.

Loi de finances 2020
Par Rafik BITOUT.

SIPSA-FILAHA 2019
Par Yahia MAOUCHI.

Télécharger version PDF

Version PDF