Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 127 - Mars 2020

Go

Finance

« Toujours plus présents pour nos clients »

Mustapha Rezzoug, directeur général de MAPFRE Assistance Algérie

Par Tahar MANSOUR



El-Djazair.com : L’entreprise que vous dirigez rend d’énormes services à ses clients, elle leur facilite la vie et les tire de divers embarras qui pourraient leur empoisonner la vie, pourtant, elle n’est pas très connue du grand public, qu’avez-vous à nous dire sur cela, monsieur le directeur général ?

Mustapha Rezzoug : Vous savez, si nous prenons l’exemple de l’assurance voyage, peut-être que beaucoup de gens ne la connaissent pas mais si vous partez en voyage et que vous obtenez un visa Schengen, vous avez une assurance jusqu’à 30 000 euros et il y a alors notre assistance qui comprend l’assistance médicale à l’étranger et c’est Mapfre qui intervient dans la prise en charge de tout ce qui est médical, retard de bagages ou tout accident qui pourrait survenir. L’assistance Mapfre existe mais elle est peut-être mal diffusée, surtout que les compagnies d’assurance en Algérie ne font pas beaucoup de publicité et nous, nous travaillons justement avec ces compagnies d’assurance, notre travail se fait dans l’ombre. En fait, ce n’est pas à nous de faire la publicité de ce produit puisqu’il est en réalité un produit de la compagnie d’assurance qui diffuse tous nos produits qui accompagnent justement l’assurance contractée par leurs clients. Nous ne pouvons pas commercialiser directement nos produits, nous sommes obligés de passer par ces compagnies d’assurance qui devraient les faire connaitre. D’ailleurs, nous remarquons qu’en Algérie les compagnies d’assurances ne font pas suffisamment de publicité, à peine quelques spots que nous entendons à la radio, par contre, à l’étranger ce sont pratiquement les trois quarts de la publicité qui sont consacrés aux compagnies d’assurances. Il faut dire aussi que dans les médias algériens, c’est la partie agroalimentaire qui est prédominante en matière de publicité alors que normalement c’est la partie finance qui devrait l’être. Il y a beaucoup de produits bancaires très intéressants qui ne sont pas très médiatisés, tout comme les compagnies d’assurances, c’est un devoir pour ces sociétés de médiatiser leurs produits et de le faire connaitre auprès du grand public.

 

El-Djazair.com : Vous avez affirmé tout à l’heure que vous ne commercialisez pas vos produits directement, pourquoi ?

Mustapha Rezzoug : Nous ne commercialisons pas nos produits directement parce que nous sommes une compagnie qui travaille avec les sociétés d’assurance. Nous sommes assisteurs de compagnies d’assurance, de constructeurs automobiles, de compagnies téléphoniques. De ce fait, si nous lançons ce produit seul, nous allons concurrencer nos clients et être ainsi en porte-à-faux avec notre stratégie. Nous sommes dans un bisness be to be, c’est-à-dire de société à société. Mais nous ne souffrons pas de cette stratégie, au contraire, c’est une position assez confortable, et c’est comme cela que nous faisons de par le monde.

 

El-Djazair.com : Vous avez lancé dernièrement une application avec la compagnie Trust Assurance, pouvez-vous nous en parler ?

Mustapha Rezzoug : Nous sommes en train de finaliser la mise en œuvre de cette application, première du genre en Algérie. Il n’est pas facile de lancer rapidement ce genre de produit dans un pays où le taux de pénétration de digitalisation est très limité puisqu’il ne dépasse pas les 20%, par rapport à d’autres pays où il avoisine les 100%. Lancer ce genre d’application est donc une aventure pour nous car nous sommes sur un marché qui n’est pas habitué à ce genre d’applications, les gens sont encore sur des habitudes plutôt traditionnelles d’achat, nous n’avons même pas encore de carte de crédit. D’ailleurs nous n’avons pas commercialisé cette application pour le grand public car le marché n’est pas encore mature pour cela et nous avons donc préféré la donner aux compagnies d’assurances pour fidéliser la clientèle en leur offrant un service en plus. En outre, le paysage « applications » en Algérie est encore vierge, à part deux ou trois applications qui ont réussi à percer, il y a encore beaucoup à faire, et c’est vraiment dommage pour un pays comme l’Algérie qui est le plus grand d’Afrique, situé aux portes de l’Europe et qui possède tous les atouts pour réussir. Vous savez, à part Air Algérie qui possède une excellente application destinée à ses clients, aucune autre société, générant beaucoup d’argent, n’est dotée d’une application lui permettant de vendre à travers elle ses nombreux produits à ses clients. Nous sommes très en retard par rapport à ce qui se fait partout ailleurs à travers le monde.

 

El-Djazair.com : Et si nous revenons un peu vers votre activité principale, vous intervenez à travers le territoire national pour offrir de nombreux produits, parlez-nous un peu de cela.

Mustapha Rezzoug :Nous intervenons dans tout ce qui est assistance routière, assistance domiciliaire, assistance médicale, assistance voyage à travers les 48 wilayas et même à l’étranger. C’est un business qui existe depuis 2007 que nous essayons de développer en offrant de nouveaux produits. L’assistance est un domaine largement utilisé dans le monde. En Algérie, nous en sommes aux débuts puisque le citoyen l’algérien commence à s’y intéresser. Au début, l’assistance routière était plutôt timide mais maintenant il y a beaucoup d’Algériens qui ne peuvent plus s’en passer, car on ne conçoit pas une assurance automobile sans assistance, cela commence à s’ancrer dans la culture, avec tout ce qu’elle offre comme avantages et facilités. Il y a certains produits qui commencent à devenir indispensables, comme l’assistance habitation. En Europe, la demande est très importante, on bénéficie de l’aide d’un plombier, d’un électricien ou d’un autre spécialiste à n’importe quelle heure de la nuit ou de la journée. Je suis plutôt étonné que les Algériens ne la demandent pas encore à grand échelle.

 

El-Djazair.com : Comment comptez-vous toucher davantage de clients, endehors de ceux qui contractent une assurance ?

Mustapha Rezzoug : L’Algérie est un marché émergent qui a énormément de potentialités et l’Algérien commence à se tourner vers les produits d’assistance. Si l’assistance routière a déjà fait son chemin, concernant l’habitation, c’est encore très timide et j’en suis fort étonné parce qu’en Europe cette assistance est très demandée car quand on a une assistance permanente pour tous les menus travaux domestiques(électricité, plomberie, vitrerie, serrurerie…), cela est fort intéressant. Donc, endehors des compagnies d’assurance, nous donnons cette assistance à travers les banques car la plupart des Algériens ont un compte bancaire et nous essayons donc de lancer l’assistance habitation à travers les banques pour chaque détenteur de compte, aussi bien dans les banques publiques que privées. Néanmoins et en dépit d’une certaine réticence de quelques banques nous essayons de démocratiser l’assistance mais aller seuls dans le marché et proposer directement nos produits n’est ni dans notre vision ni dans notre stratégie. Nos produits sont commercialisés à travers une tierce société, car il ne faut pas oublier que notre société n’est pas très connue sur le marché, c’est pour cette raison que nous ciblons les détenteurs de comptes bancaires pour bénéficier de l’assistance habitation ou routière. Nous avons même approché Algérie Poste,où plus de 8 millions d’Algériens sont détenteurs d’un compte CCP. Nous avons même proposé à certaines compagnies aériennes des assurances voyages moins chères que l’assurance pour le visa Schengen, une assurance low-cost, une assurance voyage qui, au lieu de couvrir jusqu’à 30 000 euros, ne couvrira que jusqu’à 5000 euros ou peut-être 10 000 euros mais la prime sera beaucoup moindre, soit à peine 300 ou 400 DA en monnaie algérienne. Grâce à cela et lorsque vous voyagez et que vous êtes loin de votre pays et de votre famille, vous avez Mapfre qui est avec vous à travers ses services et elle vous accompagne pour tout problème de santé, de retard d’avion, de perte de bagage, etc.  Nous essayons de démocratiser ces offres pour les rendre automatiques à chaque achat de billet afin que tous les Algériens puissent en profiter. Malheureusement, cette assurance, qui est quand même intéressante, n’est pas encore médiatisée par les compagnies d’assurance, pour des raisons que nous ignorons.

 

El-Djazair.com : Ya-t-il de nouveaux produits que vous comptez lancer à l’avenir ?

Mustapha Rezzoug : Nous avons beaucoup de projets. Chaque année je me réunis avec mon équipe pour mettre en place deux ou trois produits nouveaux sur le marché, en fonction des besoins des clients et des sociétés avec lesquelles nous travaillons. Bien entendu, il y a actuellement de nouveaux produits sur lesquels nous sommes en train de penser et nous essayons d’y faire accéder le maximum d’Algériens, comme dans l’assurance voyage. Nous allons encore offrir d’autres produits et même penser à diminuer peut-être la prime pour que cela soit beaucoup plus abordable à tous. Pas seulement pour l’assistance voyage, mais aussi pour l’automobile, la santé, le transport, et pour d’autres produits qui vont voir le jour avant la fin du premier trimestre. 

 



Articles de la même rubrique

Du même auteur

Par Tahar MANSOUR

Les plus lus

L’Algérie avant tout
AMMAR KHELIFA.

Police des frontières
Par Yahia MAOUCHI.

La normalisation
par smail ROUHA.