Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 121 - Juin 2019

Go

Finance

L’homme, le financier et le manager

Achour Abboud, PDG de la BNA

Par Tahar MANSOUR



S’il est relativement aisé de diriger une entreprise industrielle, agricole ou autre, pour gérer une banque il est impératif de posséder des qualités intrinsèques de gestion des finances, des ressources humaines et des portefeuilles, tout en se donnant entièrement à sa fonction. Le premier responsable d’une institution bancaire doit avoir la capacité de prendre les décisions adéquates au moment opportun, surtout pour investir les fonds qu’elle détient dans les créneaux les plus porteurs en prenant le minimum de risques. Le P-DG d’une banque, surtout si elle est parmi les plus importantes, sinon la plus importante, doit être à l’écoute aussi bien de son devoir, de ses clients et aussi de ses collaborateurs, alliant rigueur et souplesse, abnégation et fermeté, à commencer avec soi-même puis avec tous les autres. Achour Abboud, le président directeur général de la BNA « est de cette trempe d’homme exigeant avec lui-même avant de l’être avec les autres », nous confie l’un de ses plus proches collaborateurs qui le connait depuis plus d’une décennie.

Un parcours édifiant
Après avoir obtenu une licence en sciences économiques, option gestion, en 1981, M. Abboud a continué ses études supérieures couronnées par un diplôme de troisième cycle délivré par le prestigieux Institut de financement et de développement du Maghreb arabe (IFID) en 1986. C’est tout naturellement qu’il se dirige vers le secteur bancaire pour intégrer le Crédit populaire algérien (CPA) où il y reste, preuve de constance et de sérieux, pendant près de trente années. Les postes de responsabilité au niveau de nombreuses structures de la banque, débutant par l’agence puis le groupe d’exploitation, la division internationale et la direction générale adjointe, lui ont permis d’acquérir une solide expérience dans la gestion des multiples facettes du système bancaire. Son sérieux, ses capacités de gestion, sa constance dans le travail, son sens des relations humaines lui ont permis de gravir tous les échelons de sa profession pour arriver au plus haut et être nommé directeur général du CPA le 15 septembre 2013.

A la BNA pour relever tous les défis
Son parcours remarquable au sein du CPA et le travail réalisé depuis sa nomination à la tête de cette banque ont fait que, tout naturellement, il a été choisi par les plus hautes autorités financières pour relever tous les défis d’une autre banque, l’une des plus importantes et la première banque commerciale créée au lendemain de l’indépendance, la Banque nationale d’Algérie (BNA), à la tête de laquelle il a été nommé le 15 mai 2015 en qualité de président- directeur général. A partir de cette date, une nouvelle ère s’installe au sein de la BNA grâce à la stratégie menée par Achour Abboud, qui a permis de réaliser d’importantes avancées sur divers plans (organisationnel, managérial et commercial). Parmi les actions menées, nous pouvons citer la fidélisation de la clientèle après la réorientation de la politique commerciale avec notamment la réorganisation du rôle et du travail de l’agence, de la direction régionale d’exploitation, la création du statut de chargé de la clientèle, la formation de ce personnel et la diversification des offres de service et produits bancaires. Le rajeunissement et le renforcement de l’encadrement managérial de la banque ont aussi été les crédos de M. Abboud qui a beaucoup insisté sur ce volet, recherchant et favorisant les compétences et l’adhésion à la banque. De nombreuses autres actions d’envergure ont été menées par Achour Abboud depuis son installation au poste de président-directeur général de la BNA comme la restructuration du portefeuille engagements, la consolidation des équilibres financiers de la banque et la normalisation de ses ratios de gestion prudentielle.

Président de l’ABEF
 Achour Abboud a aussi été élu au mois de mai 2018, président de l’ABEF (Association des banques et établissements financiers) en remplacement de Boualem Djebbar, PDG de la BADR dont le mandat est venu à expiration à cette date. Cette élection est une autre preuve des compétences avérées de M. Abboud dans le management des institutions bancaires et financières.
T. M.



Articles de la même rubrique

Du même auteur

Par Tahar MANSOUR

Les plus lus

Saison estivale
Par Farid HOUALI.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya De Annaba

Version PDF