Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 121 - Juin 2019

Go

Contribution

L’action internationale de l’Algérie dans le domaine de la communication audiovisuelle

Par Tahar Beddiar



J’aborde, dans ce numéro un domaine qui n’est connu pratiquement que par les acteurs de la radiodiffusion-télévision qui l’ont construit et développé à travers des années d’activité au sein du secteur de la communication : il s’agit de l’action internationale dans le domaine de l’audiovisuel.
La coopération ou les relations internationales dans le domaine de l’audiovisuel, en Algérie sont édifiées à travers un ensemble d’actions et de mesures tissées et entreprises tout au long d’un parcours très riche en événements de politique internationale et en hommes très actifs qui ont mené, chacun dans son domaine d’activité ou créneau, toutes les actions édifiantes sur la scène internationale, qui ont propulsé l’Algérie aux plus hauts rangs des organisations internationales gouvernementales et professionnelles. Cette même coopération a permis aux entreprises du secteur de l’audiovisuel (connues sous le vocable juridique de groupement audiovisuel) de suivre les évolutions et innovations technologiques et des techniques de production et de diffusion et de s’y adapter progressivement et d’une manière continue.

 

Les actions de coopération dans ce domaine ont été menées tout au long de la construction du paysage audiovisuel algérien par des hommes qui ont réussi à mettre en place les procédés, approches et méthodes dans ce domaine depuis la radiodiffusion télévision algérienne (RTA) jusqu’en période post-RTA qui a donné lieu à l’éclatement de cette entreprise mère en quatre entités.
Dans cette contribution, il sera question de rappeler les mesures et actions de coopération menées durant les deux périodes RTA et post-RTA en soulignant que la coopération a atteint son stade florissant durant la période post-RTA où l’Algérie a brillé par les résultats très positifs atteints grâce au savoir-faire des hommes en charge de ces activités. C’est en fait la période où l’Algérie a présidé l’Union des radios et télévisons arabes (ASBU), l’Union africaine de radiodiffusion (UAR), la Conférence permanente de l’audiovisuel méditerranéen (Co.Pe.AM) et les commissions permanentes au niveau de l’ensemble de ces unions.
Rabia Hamimi, l’un des pionniers de l’œuvre de coopération, qui a vécu activement les deux périodes de l’édification de l’audiovisuel dans le domaine de la coopération, mérite d’être cité et honoré car il a participé au lancement des jalons de la coopération audiovisuelle, à son développement et a formé des proches collaborateurs qui ont réussi à continuer l’œuvre jusqu’à nos jours.
Le groupement algérien de radiodiffusion-télévision (TDA, EPTV et EPRS) est membre actif des organisations et unions internationales professionnelles, régionales et intergouvernementales telles que l’Union européenne de radio-télévision (UER), l’Union africaine de radiodiffusion (UAR) ex-Union des radiodiffusions-télévisions nationales d’Afrique (URTNA), l’Union des radio-télévisions des Etats arabes (ASBU), la Conférence permanente de l'audiovisuel méditerranéen (Copeam),l'URTI et l’Union internationale de télécommunication (UIT).

L’action internationale du groupement algérien de radio-télévision à la suite de la restructuration de la RTA
Union des Radios-télévisions des Etats arabes (ASBU)
Créée sous l’égide de la Ligue des Etats arabes en 1995, l’ASBU regroupe les organismes de radio-télévision des Etats membres de la ligue arabe. Elle compte, jusqu'à nos jours, 21 membres actifs (العاملون), 4 membres participants (مشاركون) et 3 membres associés (أعضاء منتسبون).

Rang occupé par le groupement algérien de radio-télévision (EPTV, TDA et EPRS) au niveau de l’ASBU
Le directeur du centre d'échange de programmes et de news de l'ASBU, dont le siège est à Alger, est dirigé par une Algérienne pour un mandat de 4 ans renouvelable une seule fois. Durant les dernières années, depuis 1990, le poste de directeur du centre était occupé par des Algériens pendant 18 ans.
La participation du groupement algérien de radio-télévision (EPTV, TDA et EPRS) aux travaux de l’ASBU depuis la session 2006-2007 a donné lieu aux résultats positifs suivants :
- présidence par l’ENTV (Lies Bellaribi, représentant de la direction de la coopération) de 1988-1989 ;
- commission juridique, administrative et financière de l’ASBU : du 9 au 12 novembre 2006 (Tunis) : l'Algérie a été élue première vice-présidente, le groupement ayant été représenté par le directeur général adjoint de TDA (Tahar Beddiar) durant cette période, sachant que la commission dispose d’un président et de deux vice-présidents ;
- autres commissions permanentes de l’Union (programme et sport) : où la représentativité fut assurée successivement par le directeur des radios locales EPRS, vice-président, et par le représentant de l’EPTV ;
- élection du groupement algérien au conseil exécutif lors de la session du 12 au 13 novembre 2006 (Tunis) ;
- assemblée générale du 13 au 16 novembre 2006 (Tunis) ;
- élection de du directeur général de l’EPTV, Hamraoui Habib Chawki, président de l’Union ;
- réélection du groupement algérien, comme membre du Conseil exécutif.

Session 2007-2008
- Commission juridique, administrative et financière de l’ASBU : réélection du DGA de TDA, en tant que premier vice-président représentant les intérêts du groupement algérien de radio-télévision ;
- réélection du directeur général de l’EPTV, président de l’Union ;
- réélection du groupement algérien, comme membre du Conseil exécutif.

Session du 27 juin 2007
-réélection du groupement algérien au niveau du conseil exécutif et de la commission permanente administrative, juridique et financière.

Union africaine de radiodiffusion- UAR - (ex-URTNA)
Créée en 1962, l’URTNA, association qui réunit des organismes nationaux de télévision et de radio, veut promouvoir la coopération inter-africaine en matière de développement des services et des activités liés à la radiodiffusion en Afrique. Elle rassemble des membres de 48 pays du continent africain et compte 10 membres associés.
Ses principales activités comprennent des échanges de programmes, la formation du personnel et la recherche technique dans les domaines de la radio et de la télévision. En outre, l’URTNA organise des séminaires et des ateliers afin d’encourager les médias à couvrir les événements nationaux et régionaux, le sport international, les événements culturels, etc.

Rang occupé par l’Algérie au niveau de l’UAR :
-vice-présidence de l’Union de l’an 2000 à 2010 ;
-présidence de l’Union pour un mandat de deux années à partir de 2010 ;
-conseiller juridique jusqu’en 2010 ;
-présidence de la commission permanente juridique, administrative et financière.

Union européenne de radio-télévision (UER)
En application de ces dispositions statutaires, l’ENTV, l’ENRS et TDA, qui réunissent conjointement les critères d’adhésion à l’UER ont été admises en tant que groupement comme membre actif de l’UER. Le groupement est astreint au paiement d’une cotisation annuelles et des contributions dans le cadre des échanges de programmes et de news et sport que l’ENTV est appelée à exploiter dans sa grille informationnelle de programmes.

Rang occupé par le groupement algérien de radio-télévision au niveau de l’UER :
Dans ce cadre, il convient de noter que le groupement algérien fut élu membre du conseil d’administration après plusieurs années d’absence. Récemment, à la suite de la réorganisation de l’UER, l’Algérie n’est plus membre du conseil exécutif institué, en 2009, au lieu et place de l’ex-conseil d’administration. TDA est également membre élu au comité technique. Par ailleurs, les relations de travail concernant les autres aspects de prestations de services et de participation aux différents groupes de travail ont été suivies par les établissement, chacun dans son domaine d’activité. Le groupement participe aux travaux de toutes les commissions permanentes qui l’impliquent.

Union internationale des télécommunications (UIT)
 L’Union a notamment pour objet de :
- maintenir et étendre la coopération internationale entre tous les membres de l’Union pour l’amélioration et l’emploi rationnel des télécommunications de toutes sortes ;
- promouvoir et offrir l’assistance technique aux pays en développement dans le domaine des télécommunications, et promouvoir également la mobilisation des ressources matérielles et financières à sa mise en œuvre ;

Conférence régionale de radiocommunication sur la télévision numérique Terrestre (TNT)
Du 15 mai au 16 juin 2006, 120 administrations se sont réunies à Genève pour la session de la Conférence régionale des radiocommunications (CRR-06), chargée d’établir un accord pour la planification des services de radiodiffusion sonore et télévisuelle numérique de terre dans les bandes VHF (III) et UHF (IV et V).
Université radiophonique et télévisuelle internationale(URTI).
L'Union radiophonique et télévisuelle internationale (anciennement appelée université radiophonique et télévisuelle internationale - URTI) a pour but d’assurer la promotion internationale de la culture sous ses multiples expressions audiovisuelles.
Elle met en œuvre les voies et les moyens (échanges de programmes, coproductions, incitation à la création, organisation de grands prix, distinctions, ateliers de formation, échanges d’expériences, actions de promotion internationale, etc.), propres à accroître les choix de programmes audiovisuels que ses membres offrent à leurs publics.
L’Algérie (groupement radio et télévision) est membre actif au niveau de cette instance.

Conférence permanente de l’audiovisuel méditerranéen (Copeam).
La Conférence permanente de l’audiovisuel méditerranéen (Copeam), association interprofessionnelle sans but lucratif, régie par la loi italienne, regroupe les acteurs de l’industrie audiovisuelle euro-méditerranéenne. Durant le mandat 2008-2009, la présidence de la Copeam fut assurée par Hamraoui Habib Chawki, directeur général de la télévision nationale (ENTV) ; Mustapha Bennabi, directeur des relations extérieures et publiques de l’ENTV, assurait la fonction élective de secrétaire général adjoint.

Négociation pour l’acquisition, au profit de l’Afrique, des droits de retransmission de la Coupe du monde 2010 (Johannesburg-Afrique du sud) et rôle de l’Algérie

Première réunion du Conseil exécutif de l’Union africaine de radiodiffusion (UAR), le 13 juin 2007 :
Conférence des radio-télévisions africaines sur la Coupe du monde FIFA 2010 :
Parallèlement au Conseil exécutif, le représentant du groupement algérien de radio-télévision a pris part aux travaux de la conférence des radio-télévisions africaines sur la Coupe du monde FIFA 2010 qui a été organisée par l’Union africaine de radio-télévision et la SABC.
Cette conférence a été consacrée aux questions relatives à l’acquisition des droits sportifs liés à l’organisation de la Coupe du monde 2010 vis-à-vis de la FIFA.
Le représentant algérien à cette conférence, Tahar Beddiar a d’ailleurs présidé la session plénière du premier jour de cette conférence à laquelle il convient de noter que Mohamed Raouraoua, algérien, y a pris part en tant que représentant membre exécutif de la CAF.
Les premières négociations menées avec les représentants de la FIFA, à leur tête, Nicolas Ericson, directeur de la division télévision de la FIFA, ont été menée par le consortium de l’Union africaine de radiodiffusion, la Saouth Africa Broadcasting et l’Association des radiodiffuseurs de l’Afrique australe ainsi que l’African Network Broadcasting (UAR, SABC, SABA, ANB).Au cours de ces premières négociations, il était question d’examiner les projets de cahier des charges et d’accord avec la SABC et l’organisme de publicité (sponsor) Octagon. C’est ainsi qu’il a été adopté les conditions principales des différents accords entre l’ensemble des parties (UAR,SABC et Octagon).

Avant-projet de télévision du Nouveau partenariat pour le développement (TVNepad)

Les représentants de l’Afrique du Sud, du Nigeria, de l’Ethiopie et de la République algérienne démocratique et populaire ont convenu la création de la Télévision du Nepad.
Les parties se sont engagées, dans une première phase transitoire, à développer l’échange de programme TV et radio du Nepad dans le cadre du système africain et à réunir toutes les conditions techniques, financières et de programmes à même de leur permettre d’atteindre les objectifs escomptés, à cours, moyen et long terme. Ce projet qui devait être lancé, dans une première phase par la densification des échanges de programmes et de news via le centre d’échange de programmes de news africain, dont le siège est à Alger, n’a pas connu de concrétisation. Il n’en demeure pas moins qu’il reste d’actualité et sa redynamisation est liée au redémarrage de la diffusion à travers ce centre afro-vision d’Alger, qui est un centre permanent relevant de l’Union africaine de radiodiffusion (UAR), la diffusion pouvant se faire moyennant la location d’une capacité satellite assurant la desserte de l’Afrique (Rascom ,Nigsat..).

Radio Algérie internationale (RAI)
Parmi les principales actions internationales concrétisées, il convient de citer la Radio algérie internationale (RAI) lancée le 19 mars 2007. Cette radio est diffusée, dans un premier temps par des émetteurs FM sur des zones restreintes (trois localités). Elle est également diffusée par satellite, sur internet et la téléphonie mobile en attendant la réalisation du mégaprojet en ondes courtes dont le site est dans la région de Bel Abbes. Le projet ondes courte tardant à voir le jour, compte tenu de sa complexité multiforme, il est proposé un recentrage de la diffusion internationale de cette radio moyennant l’utilisation d’un réseau d’émetteurs FM de 10 kW de puissance, quelques émetteurs en ondes moyennes à placer dans les zones frontalières et deux émetteurs en ondes courtes de 250 kW ,dans une première phase, en attendant la réalisation du mégaprojet en ondes courtes qui s’appuie sur 11 émetteurs ondes courtes.



Articles de la même rubrique

Du mĂȘme auteur

Par Tahar Beddiar

Les plus lus

Saison estivale
Par Farid HOUALI.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya De Annaba

Version PDF