Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 122 - Sep 2019

Go

A la une

SH.2030 : Objectif 5ème groupe mondial

Des ambitions internationales au service de l’économie nationale

par Smail ROUHA



Sonatrach, entreprise synonyme de la grandeur et de l’indépendance de l’Algérie, Sonatrach, garante de cette indépendance et de cette grandeur, entend continuer son ascension vers les cimes de la gestion moderne et compte se placer parmi les cinq plus grandes compagnies pétrolières du monde. Abdelmoumen Ould Kaddour, le président-directeur général du Groupe Sonatrach, met en avant « ses énormes potentialités humaines, technologiques, techniques ainsi que sa place historique à l’avant-garde de l’industrie en Algérie » pour afficher les ambitions de son groupe qui « sont loin d’être un rêve » de se placer haut-la-main au sein de la constellation des cinq plus grandes compagnies pétrolières mondiales. Sonatrach entend mettre l’accent sur la modernisation de la gestion, les ressources humaines et l’innovation afin de faire de la compagnie non seulement un leader dans l’exploitation des énergies fossiles, mais aussi de s’inscrire comme un acteur global de la nouvelle économie énergétique du 21ème siècle. Confiant dans les capacités des ressources humaines au sein de Sonatrach et dans sa volonté de toujours aller de l’avant, Abdelmoumen Ould Kaddour estime que « notre Groupe Sonatrach doit impérativement réussir son entrée dans le 21ème siècle et l’implémentation de «SH 2030» la propulsera sans aucun doute parmi les entreprises pétrolières les plus performantes, et nous en avons les moyens ». Afin de mener à terme ce projet, Sonatrach a adopté une stratégie basée sur la mise à niveau de sa ressource humaine pour lui permettre de s’adapter aux évolutions des contextes législatifs, économiques et sociaux en vigueur. SH2030 engage un nouveau processus de développement des capacités du groupe aussi bien en amont qu’en aval et dont l’exécution sera pilotée par une structure dénommée ‘Value Delivery Unit’ chargée de veiller d’écarter tout obstacle, de quelque nature qu’il soit, qui viendrait freiner ou retarder cette exécution. Chaque initiative s’appuie sur un point d’exécution déjà développé pour préparer la mise en œuvre et la réussite de la transformation visée par le groupe. Une stratégie reposant sur l’expérience acquise depuis plusieurs décennies dans le domaine énergétique et qui sera renforcée par les défis futurs pour arrimer le groupe pétrolier aux grandes firmes mondiales dans le domaine de l’énergie, aussi bien pour l’exploration que pour l’exploitation.
 
 De la compétence à la performance
« Cette nouvelle stratégie permettra à Sonatrach de passer à un autre cap dans son développement » a soutenu Abdelmoumen Ould Kaddour en marge de la présentation de la stratégie de développement du groupe à l’horizon 2030 (SH 2030), au siège de l’unité de transport par canalisation de la Société de Transport des Hydrocarbures (STH). Il précise que « les atouts majeurs dont dispose le groupe et la capitalisation de ses potentialités humaines qui a acquis une expérience non négligeable lui permettent d’être à la hauteur de ses ambitions mais ceci nécessite des réformes sérieuses qui toucheront ces ressources ». Dans cette perspective, Ould Kaddour annonce que « fondamentalement, l’année 2019 sera celle de la mise en œuvre du processus de réformes visant la ressource humaine du groupe avec l’adoption d’une stratégie plus importante et plus élaborée pour arriver à une meilleure gestion des affaires du Groupe ». Le Groupe Sonatrach a d’ailleurs déjà, dans ce cadre, lancé le programme de formation « 200 Top Jeunes », formation qui s’inscrit en droite ligne dans les objectifs de la stratégie SH2030 qui sont de faire de Sonatrach une référence mondiale en se positionnant parmi les plus performantes et les plus rentables compagnies, grâce à ses choix stratégiques de thèmes créateurs de valeur pour le développement économique national et la transition énergétique. Parmi les autres objectifs assignés à cette stratégie, Sonatrach compte atteindre un taux d’intégration national de 55 %, afin d’en faire un exemple pour le secteur économique algérien, stimulant l’excellence et le développement de talents. Dans cette optique, un redressement des fondamentaux de l’entreprise est considéré plus qu’impératif, nécessitant une profonde transformation des activités, des processus clés et de la culture de Sonatrach, la faisant passer de la compétence à l’excellence devenant ainsi une compagnie nationale de référence, apportant sa contribution à la préparation de la transition énergétique. « Notre vision, c’est aussi de rester l’étendard de l’économie nationale en nous positionnant sur les thèmes créateurs de valeur, en contribuant au développement économique du pays avec un taux d’intégration national cible de 55%, et en insufflant le goût de l’excellence et de la performance », expliquait Fethi Arabi, conseiller du PDG de Sonatrach lors de la présentation du nouveau plan de Sonatrach, le 30 avril au siège du groupe.

Les objectifs stratégiques pour 2030
Plusieurs objectifs sont visés par cette nouvelle stratégie qui concerne toutes les activités de l’entreprise. Ainsi, sur le plan de l’exploration-production, la stratégie SH2030 vise à doubler le volume annuel de découvertes, amener la productivité à 6 puits/rig en développement et 4 en exploration. Il s’agit aussi du renforcement du contrôle sur le planning et les coûts des grands projets pour réduire le manque à gagner, estimé à 3 milliards de Dollars, et enfin, de l’augmentation de la performance volume de 2 Mtep (mégatonne équivalent pétrole) par an sur les champs existants en déployant les technologies IOR/EOR. Pour ce qui est des ressources nouvelles, Sonatrach vise, à travers son plan «SH.2030», à la préparation de la transition énergétique en solarisant les installations pertinentes pour l’économie de 1.3 GW et couvrir 80% de ses besoins sur sites. Toujours dans le cadre des objectifs, la compagnie vise le développement des ressources non conventionnelles avec l’objectif d’atteindre les 20 bcm(billions of cubic meters) en 2030 et 70 bem en 2040 avec la mise en place d’une base industrielle à même de créer 15000 emplois directs, ainsi que le développement des ressources offshores en méditerranée sur  100 000 km2 de surface. Sonatrach a d’ailleurs signé en octobre 2018 deux accords avec les groupes pétroliers français Total (Zone d’intérêt Ouest sur une superficie de 9.336 km2) et italien ENI (Zone d’intérêt Est sur une superficie de 14.965 km2) en vue d’évaluer les éventuelles ressources pétrolières offshores en Méditerranée. Concernant la commercialisation, Sonatrach à travers sa nouvelle stratégie, a pour objectif le redéploiement de 50% de la commercialisation du gaz sur de nouveaux marchés à valeur ajoutée, notamment, à travers le trading, tout en augmentant la production pour couvrir les besoins du marché national (gazole, essence, bitume) et limiter les importations par le renforcement des capacités de raffinage (raffinerie Hassi Messaoud 3 et conversion de Skikda) et la mise en place d’une industrie pétrochimique. L’internationalisation et le renforcement de la dimension internationale du groupe passeront par des investissements dans des pays à fort potentiel, ainsi que par l’acquisition de capacités de raffinage à l’étranger et la réalisation de nouveaux partenariats dans le but de booster ses capacités de trading. Cette transformation aura un impact considérable à l’horizon 2030 puisqu’elle aura généré, selon les chiffres communiqués par Sonatrach, plus de 68 milliards de Dollars de revenus supplémentaires, dont 50% contribueront à la richesse nationale et 50% seront investis dans les réserves, les capacités de production et le personnel (en formation, développement d’expertise…).


L’être humain au cœur du processus de refonte
Il va sans dire que la réalisation de ces objectifs devra passer par une nouvelle politique des ressources humaines qui demeure le point nodal dans la réforme globale projetée par l’enjeu SH 2030, l’être humain étant l’outil essentiel pour assurer la transition pluridisciplinaire devant donner à la compagnie nationale pétrolière le statut voulu par l’Etat algérien pour asseoir sa stratégie de développement fondée sur une économie diversifiée pour un développement durable. « La vision, les échanges, les objectifs et les défis qui jalonnent la voie tracée au titre de la stratégie SH2030 impose que la fonction Ressources Humaines, en tant que facteur de changement, soit hissée à la hauteur des enjeux qui s’attachent à l’organisation et à l’efficacité interne de l’entreprise », soulignait le P-DG du Groupe Sonatrach dans un de ses écrits.
L’initiative transformation RH vise donc à moderniser la gestion des ressources humaines pour permettre à l’entreprise de rester compétitive et la doter d’une fonction ressources humaines au diapason des objectifs affichés par Sonatrach à la SH2030. Cette initiative devant permettre une gestion des RH renouvelée par la refonte des grands processus RH, soutenus par une organisation et des outils efficaces, repose sur 3 engagements :
Trois filières pour faire carrière à long terme chez SONATRACH, reposant sur l’identification du potentiel : Management, Project Management et Expertise.
Des parcours de carrière organisés pour tous les salariés de SONATRACH reposant sur une mobilité interne orchestrée.
Le suivi de la performance et une rémunération variable pour récompenser des résultats exceptionnels.
En outre, un programme de développement pour les Top managers, articulé autour d’un nouveau modèle de leadership à incarner, a été lancé, au même titre qu’un programme de formation par e-learning, piloté par la Sonatrach Management Academy, qui, dès qu’il sera déployé, devrait aider l’ensemble des talents à développer les comportements attendus et les diffuser autour d’eux.

Des projets digitaux d’envergure
Pour une plus grande transparence et une traçabilité des actions courantes, Sonatrach s’est doté d’outils digitaux permettant des gains opérationnels rapides, notamment l’ERP (Entreprise Ressource Planning), outil central dans le Système d’Information de l’entreprise et qualifié de colonne vertébrale de la transformation. Ce logiciel permet de piloter l’entreprise à travers une vision intégrée et optimisée de l’activité, d’accélérer la prise de décision, de gagner en productivité et améliorer la performance tout en assurant une communication et une collaboration optimales à même de réduire les coûts de gestion et d’exploitation et d’anticiper et de réduire les risques en garantissant l’intégrité des données et en facilitant le contrôle financier. A ce système s’ajoutent d’autres solutions tels que la Solution CoE III, le Cloud Privé, la solution Smart Oil & Gas, le Centre d’innovation, le FM&IS - Field Management & Information System. Il y a lieu de signaler que le Cloud Privé, est désormais opérationnel. Doté des technologies les plus avancées, conçu en une plateforme unifiée hautement sécurisée, extrêmement souple et flexible, le Cloud Privé permet de mutualiser les ressources et services, ainsi que le déploiement rapide des applications Office et Métiers au niveau de l’ensemble des structures de l’Entreprise.

Une responsabilité éco-sociétale
Ambitieuse de demeurer un exemple pour le secteur économique national, Sonatrach s’est fixé comme engagement d’adopter un comportement modèle et d’intégrer la responsabilité sociale dans ses activités avec toutes les parties prenantes. Par cet engagement responsable, Sonatrach veille à préserver l’environnement et la santé de ses employés. Dans ce cadre, une politique de prévention sanitaire sur le lieu de travail a été élaborée afin de préserver la santé physique et mentale des collaborateurs et prévenir les maladies professionnelles. Pour ce faire, des formations, des journées d’information, de sensibilisation et d’éducation, pilotées par la Direction HSE et s’appuyant sur des mécanismes d’accompagnement individuel, sont au menu.
En plus, et dans la perspective d’un développement durable, Sonatrach s’est fixé dans sa démarche responsable et innovante d’atteindre moins de 1% de gaz torché, de lancer des campagnes de reboisement de ses sites et bases de vie, de rénover ses unités de traitement de rejets industriels et de valoriser la gestion de la chaîne d’élimination et de recyclage de nos déchets. Ainsi, SONATRACH, locomotive du développement de l’économie algérienne, se trouve aujourd’hui à un tournant décisif de son histoire. Afin de relever les nombreux défis qui se dressent devant elle pour une Algérie prospère et moderne, Sonatrach se devait de se projeter dans l’avenir par une mutation globale de son organisation et de son fonctionnement. C’est à tous ces challenges que compte répondre la SH.2030 qui définit une vision claire et partagée, une organisation flexible, robuste et efficace et des modes de management modernes.
  S. R.



Articles de la même rubrique

Du même auteur

par Smail ROUHA

Les plus lus

L’Algérie avant tout
AMMAR KHELIFA.

Air Algérie
Par Tahar MANSOUR.

L’offensive de Sonatrach
Par Salim FAROUK.

Abdelmadjid Tebboune
Par Tahar MANSOUR.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya De Annaba

Version PDF