Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 119 - Fev 2019

Go

A la une

Noureddine Bedoui, ministre de l’Intérieur, des Collectivités Locales et de l’Aménagement du

« L’élection présidentielle est une autre étape dans la préservation de la stabilité et de la sécurité du pays »

Par Salim FAROUK



Les électeurs sont appelés aux urnes le 18 avril 2019 pour désigner le nouveau chef de l’Etat. Une échéance électorale nécessitant la transparence et l’impartialité de l’administration, deux exigences fondamentales de l’implantation d’une véritable démocratie et par conséquent de la légitimité de l’élection présidentielle. Des exigences rappelées par Noureddine Bedoui, ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, qui a réaffirmé «la disponibilité de l’Administration à organiser la prochaine élection présidentielle », tout en soulignant que « les ressources humaines et les moyens matériels sont mobilisés 24h/24 à cet effet ». S’exprimant à l’occasion d’une visite de travail et d’inspection dans la wilaya d’Alger, en compagnie de Abdelghani Zaâlane, ministres des Travaux publics et des Transports, et de Hocine Necib, ministre des Ressources en eau, ainsi que de Abdelkader Zoukh, wali d’Alger, Noureddine Bedoui a annoncé que l’administration est fin prête pour l’organisation de l’élection présidentielle. « Elle est mobilisée 24h/24 pour en faire une réussite. Elle doit être impartiale et responsable en assumant convenablement son rôle pour être à la hauteur du défi », a-t-il souligné lors de l’inspection du nouveau siège de la commune de Rouiba. En outre, présidant la réunion de la commission sectorielle de préparation de l’élection présidentielle du 18 avril 2019, le ministre de l’Intérieur n’a pas manqué de repères et de références quant à une mobilisation totale pour une conduite « efficace et transparente de l’opération électorale dans le respect rigoureux de la loi ». Dans ce cadre, Noureddine Bedoui a insisté sur la nécessité de fédérer tous les moyens et toutes les compétences, à l’effet de faire réussir le processus électoral et, à travers une perception basée sur l’anticipation, la coordination et le suivi de proximité, et selon une dynamique de modernisation accentuée permettant de donner la meilleure performance aux différentes applications informatiques de gestion de plusieurs segments du processus électoral. D’autant que « ces élections constituent une autre étape dans la préservation de la stabilité et de la sécurité dont jouit l’Algérie sous la direction éclairée du président de la République, Abdelaziz Bouteflika », a précisé Noureddine Bedoui au salon d’honneur de la commune de Lahdada, à l’issue des festivités commémorant le 61e anniversaire des événements sanglants de Sakiet Sidi Youcef. Soulignant que « l’Algérie, stable et sécurisée, qui a beaucoup souffert au cours des années de terrorisme aveugle appelle aujourd’hui ses enfants pour consolider sa sécurité », le ministre de l’intérieur a ajouté que « les prochaines élections renforceront les grandes avancées franchies sur la voie du développement ».

Des mesures pour améliorer le service public
Mettant en relief la politique de lutte contre les logements insalubres et les bidonvilles, qu’a instaurée le chef de l’État depuis son arrivée au pouvoir en 1999, Noureddine Bedoui a  annoncé une série de décisions concernant l’amélioration du service public qui passe par l’augmentation du nombre d’annexes administratives, l’embellissement de l’espace public, l’aménagement des projets de la façade d’Alger, le relogement des citoyens et l’alimentation des cités en eau potable. Dans ce sens, le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales a mis en évidence les pas de géant qui ont été réalisés dans l’amélioration du service public. Pour étayer ses propos, Noureddine Bedoui a indiqué que l’inauguration du service des documents biométrique du quartier Zerhouni Mokhtar dans la commune d’El Mohammadia est un exemple grandeur nature de cette révolution. « On doit faciliter au plus vite la vie des citoyens, en attendant la commune électronique qui viendra tuer définitivement la bureaucratie », a-t-il plaidé. Rappelant que le président de la République avait instruit l’Exécutif à rapprocher l’administration, du citoyen et surtout à décentraliser les décisions, le ministre de l’Intérieur a « exhorté » les responsables locaux à ce que ce centre devienne le modèle d’administrations de proximité qui offrent aux citoyens tous les services d’état civil dont ils ont besoin. En effet, à chacune de ses sorties, le ministre n’a cessé d’insister sur l’importance de la concrétisation sur terrain de la démocratie participative pour une prise en charge efficace des problèmes posés à l’échelle locale. « La consécration effective du principe de la démocratie participative garantira à lui seul les ponts de communication entre les divers acteurs pour soulever les insuffisances et trouver les moyens de les traiter », a indiqué Noureddine Bedoui lors de sa dernière visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Annaba. En visite dans cette wilaya après les inondations qu’a connues Annaba suite aux récentes intempéries, Noureddine Bedoui a indiqué que « la concrétisation de ce principe exige la mise en place d’un espace organisé de communication régulière entre les forces vives actives localement constituant un pouvoir de proposition face aux problèmes vécus ».

S. R.



Articles de la même rubrique

Les plus lus

L’Algérie avant tout
AMMAR KHELIFA.

Laboratoire ADE Tizi-Ouzou
Par Farid HOUALI.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Wilaya De Annaba

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF