Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 122 - Sep 2019

Go

A la une

Bilan 2018 de la lutte contre le terrorisme et le crime organisé

L’ANP sur tous les fronts

Par Farid HOUALI



Un bilan des activités des troupes de l’ANP pour le mois de janvier écoulé communiqué par le MDN fait état de l’arrestation d’un terroriste à Skikda activement recherché, il s’agit de Litim Adel, alias Abdelfattah, tandis qu’un autre terroriste, Mellouk M’barek, dit Abou Mohamed, s’est rendu, dans la même journée, aux autorités militaires à Adrar. Cela s’ajoute au bilan faisant état de la neutralisation définitive de deux terroristes durant le mois, la reddition de 11 autres, notamment au niveau de la wilaya de Tamanrasset, alors que pas moins de 10 éléments de soutien ont été « démasqués et arrêtés dans différentes opérations déclenchées sur la base de renseignements ». L’on note également la découverte des caches d’armes, lesquelles ont été saisies avec une importante quantité de munitions. L’une contenait un canon antichar de calibre 82 mm, un missile de type Grad BM-21 de calibre 122 mm, une mitrailleuse lourde de type Kpvt de calibre 14,5 mm, huit obus de mortier de calibre 82 mm, six grenades ainsi que deux caisses, deux chaînes de munitions et 600 balles de calibre 14,5 mm. Le bilan comprend également deux fusils mitrailleurs FM, deux Dictanovs, 20 pistolets mitrailleurs, 4 Seminov, deux PM M-49, 85 fusils de chasse, 94 roquettes, 54 chargeurs 21008 balles de différents calibres et 31 bombes. Le même bilan relève « la destruction de 19 abris pour terroristes et 4 ateliers pour fabrication d’explosifs ». Outre ces résultats relatifs à la lutte antiterroriste, le MDN rappelle dans son bilan l’énorme quantité de drogue saisie. Il s’agit notamment des 71 kg de cocaïne saisis dans la soirée de vendredi 25 janvier 2019 à Skikda qui étaient dissimulés dans des sacs à dos, mais aussi 20,89 quintaux de kif traité ainsi que 26 363 unités de psychotropes. L’ANP qui est sur tous les fronts a également arrêté 13 orpailleurs avec la saisie de 10 sacs d’or mélangé aux pierres. Ce n’est pas tout, l’on note aussi l’arrestation de 13 contrebandiers et la neutralisation définitive d’un autre. Lors de ces opérations l’ANP a récupéré 177.193 litres de carburant, 300,6 tonnes de produits alimentaires et 56.640 d’huile. Du matériel illégal a également été saisi, il s’agit de 24 appareils de détection de matériaux, 24 groupes électrogènes, 127 marteaux-piqueurs et 10 drones. Précédemment, un bilan annuel communiqué par le ministère de la Défense nationale note que les différentes opérations menées par les unités de l’Armée nationale populaire au cours de l’année 2018 se sont soldées par l’élimination de 32 terroristes, l’arrestation de 25 et la reddition de 132 autres aux autorités militaires, selon un bilan opérationnel rendu public.
Il est aussi question durant la même année de l’arrestation de 170 éléments de soutien aux groupes terroristes et la reddition de 22 membres des familles de terroristes. Il a été également procédé, au cours de la même année, à «la découverte et à la destruction de 499 casemates pour groupes terroristes et 8 ateliers de fabrication d’explosifs, à la récupération de 707 pièces d’armement, 231 kalachnikovs, 388 fusils, 25 pistoles, 48 mitrailleurs, 15 lance-roquettes, à la récupération de 399 chargeurs, 52 chaînes de munitions et 94.764 balles de différents calibres, 42 grenades, 143 charges propulsives, 160 détonateurs, 457 capsules pour explosifs et 498 obus ».
Les éléments de l’ANP ont aussi découvert et détruit 512 bombes de confection artisanale, 61 mines, 32 téléphones piégés, 2224.2 kg de matières explosives et 1659.87 kg de produits chimiques servant à la fabrication des explosifs.
Par ailleurs, et dans le cadre de la sécurisation des frontières et de la lutte contre la contrebande et le crime organisé, des détachements de l’ANP ont arrêté «611 narcotrafiquants, 1.800 contrebandiers, 950 orpailleurs et 41 plongeurs sans autorisations ».
Ils ont également saisi, lors de leurs différentes opérations, « une importante quantité de drogue s’élevant à 701.995 kg de cocaïne, 24.96 tonnes de kif traité, 2.2 kg d’héroïne et 509828 comprimés psychotropes », ainsi que «945 véhicules, 17 drones, 78 moyens de communication, 89 paires de jumelles ». Dans le même sillage, le bilan opérationnel de l’ANP relève la saisie de « 46.18 tonnes et 886.120 unités de tabacs, 995281 unités de différentes boissons, 1240.2 tonnes de denrées alimentaires destinées à la contrebande, 1032044 litres de carburants, 486 détecteurs de métaux, en plus de 1405 groupes électrogènes, 1215 marteaux piqueurs et 54 sacs de mélange de pierres et d’or brut et 3176788 unités de produits pyrotechniques ». Pour ce qui est de la lutte contre l’immigration clandestine, des détachements de l’ANP ont arrêté «6834 immigrants clandestins et mis en échec 3983 tentatives d’émigration ».
Ces différentes opérations reflètent «la volonté du Haut Commandement de l’ANP à mettre en échec les desseins macabres de ces criminels et démontrent le professionnalisme, la vigilance et la détermination de nos forces armées à la préservation des intérêts suprêmes du pays et la protection de la souveraineté du territoire national », souligne le MDN dans son communiqué.
Elles visent notamment au « renforcement des efforts et la vigilance, afin de préserver la disponibilité opérationnelle à son plus haut niveau, pour faire face à toute éventuelle menace visant la sécurité et la stabilité du pays », conclut la même source.

Des résultats  « exceptionnels »
L’armée algérienne a enregistré en 2018 des résultats «exceptionnels» dans la lutte contre le terrorisme et le crime organisé, a indiqué la revue El-Djeich dans son édition du mois de décembre, réitérant la détermination «inébranlable» de l’armée à «obtenir davantage de succès» dans tous les domaines.
«Dans le cadre de son ferme engagement dans la lutte contre le terrorisme et le crime organisé sous toutes ses formes, l’ANP a enregistré, durant l’année 2018, des résultats exceptionnels en déployant, à cet effet, des moyens humains et matériels conséquents dans le but d’éradiquer ce  phénomène étranger aux valeurs de notre société et de notre religion sacrée», a relevé la revue dans son éditorial intitulé «Une année riche en succès».
Selon El-Djeich, l’ANP, digne héritière de l’Armée de libération nationale (ALN), «a pleinement assumé ses responsabilités en veillant à la défense de la patrie et à la préservation de sa souveraineté nationale».
Elle a soutenu, à ce titre, que l’ANP «continue d’avancer avec une détermination inébranlable afin d’obtenir davantage de succès dans tous les domaines et à tous les niveaux», citant notamment «la préservation de la sécurité du pays» et le «renforcement de sa défense nationale».
La revue El-Djeich a relevé, en outre, «le développement et l’amélioration sensible du niveau des différentes formations de combat» constaté par le vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’ANP, le général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah lors de la supervision de l’exécution d’exercices tactiques avec munitions réelles, dont l’exercice de débarquement naval « Toufane 2018» exécuté au niveau de la façade maritime ouest, «Sakhr 2018» en territoire de la 2e région militaire (RM), «Iktissah 2018» en 3e RM, «Aassifa 2018» en 4e RM, «Eddoha 2018» en 5e RM, affirmant que ces exercices, exécutés à différents niveaux tactiques, se sont caractérisés par «un haut degré de professionnalisme dans toutes leurs phases, atteignant, par là même, les objectifs fixés».

Renforcement du système de formation
Evoquant le développement du corps de bataille des forces armées algériennes qui «passe impérativement par la nécessité d’accorder la plus haute importance à l’ensemble des critères à même de permettre à notre armée d’atteindre les plus hauts niveaux de puissance et de disponibilité opérationnelle», la revue a souligné que l’accent a été mis, durant l’année 2018, au même titre que dans les années précédentes, sur «le renforcement du système de formation, conformément aux besoins de l’ANP, et en adéquation avec le rythme de développement de nos forces armées à tous les niveaux».
«Une démarche qui a également nécessité de porter un intérêt particulier au rehaussement constant des aptitudes et compétences de la ressource humaine dans toutes ses composantes, à même de lui permettre la pleine maîtrise des technologies modernes», a-t-elle ajouté, citant à ce titre le général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah qui a insisté sur l’importance d’«œuvrer sans répit à construire une armée forte, moderne et développée dont l’épine dorsale est une ressource humaine qualifiée, spécialisée et capable de maîtriser les techniques et les technologies modernes et d’être au diapason des défis accélérés à surmonter».
Ces missions, a-t-il poursuivi, «constitue notre souci permanent et notre préoccupation dominante, car il s’agit des misions nobles à accomplir au service de la patrie. Des missions pour lesquelles l’ANP est autant fière, qu’elle veille continuellement à honorer la confiance absolue du peuple en son armée».
La revue El-Djeich a affirmé, dans son éditorial, que l’ANP poursuit ses efforts tendant à la promotion des capacités des fabrications militaires dans l’objectif de «parvenir à l’autosuffisance dans une première étape et de contribuer progressivement au développement du tissu industriel national ainsi qu’à la dynamisation de l’économie nationale».
Elle a relevé également, que l’ANP a consenti des efforts en matière de communication interne et externe à travers «le développement de ses moyens dans le but de véhiculer un message objectif et ciblé, qui met en lumière les réalisations de l’ANP».
Selon la revue, les efforts déployés dans tous les domaines «traduisent l’intérêt que porte le Haut commandement de l’ANP, avec le soutien du président de la République, chef suprême des forces armées, ministre de la Défense nationale, à la poursuite du processus de modernisation et de développement de nos forces armées, engagé ces dernières années, et de les doter de l’ensemble des moyens humains et matériels à même de permettre à leurs éléments de s’acquitter pleinement de leur devoir, avec compétence et mérite et un haut sens de responsabilité».
La revue El-Djeich a relevé, par ailleurs, que l’année 2018 a été «riche en activités et réalisations dans tous les domaines», soulignant que cette année «vient s’ajouter au parcours prestigieux de l’Armée nationale populaire vers la satisfaction des exigences de la modernisation et du développement, qui lui permettront d’atteindre ses objectifs, conformément aux aspirations légitimes de la nation de voir son armée, son bras protecteur, franchir les marches du succès». 
F. H.



Articles de la même rubrique

Du même auteur

Par Farid HOUALI

Les plus lus

L’Algérie avant tout
AMMAR KHELIFA.

Air Algérie
Par Tahar MANSOUR.

L’offensive de Sonatrach
Par Salim FAROUK.

Abdelmadjid Tebboune
Par Tahar MANSOUR.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya De Annaba

Version PDF