Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 117 - Nov 2018

Go

A la une

En distribuant plus de 100.000 logements en moins d’un mois

L’Algérie réalise l’exploit mondial

Par Yahia MAOUCHI



« Durant l’année 2018, on récoltera les fruits de nos efforts à travers les projets qui ont été déjà livrés, en cours de livraison ou ceux dont les travaux ont été entamés (…) Il y aura donc d’autres étapes de distribution de logement », a affirmé Abdelwahid Temmar, ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, en présence de Noureddine Bedoui, ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales, et de Mahdjoub Bedda, ministre des Relations avec le Parlement, lors d’un point de presse tenu à Médéa en marge du lancement de l’opération de  distribution de 56.000 logements à travers le territoire national, organisée à la veille de la célébration du 56e anniversaire de l’Indépendance nationale. En effet, des cérémonies symboliques de remise des clefs ont été organisées, à cet effet, au niveau des chefs-lieux des wilayas concernées, en présence de plusieurs membres du gouvernement du Premier ministre d’Ahmed Ouyahia. Cette opération d’envergure, portant sur la distribution de 25.326 logements de type location-vente, 5.451 logements aidés, 2.434 divers et 18.530 aides à l’habitat rural, s’inscrit, selon Abdelwahid Temmar, dans le cadre du vaste programme du président de la République Abdelaziz Bouteflika, qui accorde un intérêt particulier au secteur de l’habitat érigé au rang des priorités nationales malgré la crise financière. D’ailleurs, Abdelwahid Temmar révèlera que cette opération ne sera pas la dernière. D’autres plus implorantes suivront dans les prochains mois. «Cette nouvelle vision du gouvernement sera respectée sans faute», a précisé le ministre. Pour ce dernier, cette façon de faire est bien étudiée. «Elle permet au ministère de travailler en fonction d’un autre calendrier bien précis. Cela permet d’accélérer la cadence de la réalisation des projets de l’habitat», a-t-il expliqué récemment. Sur le même ordre d’idées, Abdelwahid Temmar a indiqué que le président de la République a voulu que cette opération importante coïncide avec la fête de l’Indépendance et de la Jeunesse. Il a fait savoir que 30% des 56000 logements sont destinés aux jeunes de moins de 35 ans. Il a soutenu qu’il s’agit d’une grande opération jamais réalisée depuis l’indépendance. « Ce qui démontré l’intérêt du président de la République à cette frange de la société », affirme le ministre, précisant que ce programme touche toutes les couches de la société et tous les segments de logements (AADL, LPP, rural).  En outre, cette importante opération de distribution de logements, jamais lancée depuis l’indépendance, est venue répondre aux attentes de milliers de citoyens, et surtout à la forte dynamique impulsée au secteur de l’habitat par son ministre, Abdelwahid Temmar, qui n’a point cessé de multiplier les efforts pour satisfaire la forte demande exprimée en matière de logements. Ces distributions sont venues s’ajouter aux 50.000 logements distribués à travers le territoire national à l’occasion de Leilet El Qadr. Les 50 000 logements distribués sont répartis comme suit : 13 000 logements LPL, 2400 logements LSP, 2 000 logements AADL, 312 logements LPP, 24 000 aides à la construction d’un logement rural et 3800 décisions d’attribution d’une parcelle de terrain.  Du jamais vu ! Un record mondial à inscrire au Guinness. C’est dire l’importance accordée au secteur de l’habitat par les hautes autorités du pays, notamment dans le cadre de la mise en œuvre des programmes de développement successifs initiés par le président de la République Abdelaziz Bouteflika, depuis son accession en 1999 à la magistrature suprême. L’objectif est de combler l’énorme déficit cumulé depuis l’indépendance en matière de logements, d’éradiquer les bidonvilles autour des villes du pays et d’aider les demandeurs de la formule de l’auto-construction en milieu rural, du nord jusqu’à l’extrême sud du pays, financièrement et par la cession de surfaces à bâtir.

Un défi, d’ailleurs en passe d’être gagné. 

Mais c’est un autre plus gros défi que de distribuer plus de 106.000 logements en moins d’un mois alors même que les différentes réalisations de logements normalement prévues se poursuivent, pour paraphraser notre collègue de L’Expression, Zouhir Mebarki. A cet effet, le secteur de l’habitat a connu la plus grande opération de distribution de logements depuis l’Indépendance. Une opération d’envergure intervenant en application des recommandations du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, dans le cadre des opérations de financement des programmes d’aménagement public des projets finis. Une action inscrite également dans le cadre de la stratégie mise en place par le ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville pour la relance des projets en retard ou à l’arrêt. Devenu incontestablement un facteur de stabilité et d’épanouissement de l’individu par excellence, le logement se révèle une prouesse de l’État et un motif de joie collective à l’échelle nationale. Ainsi, la distribution, en moins d’un mois, de 106.000 unités toutes formules confondues à travers le pays consacre une promesse de plus faite par le président de la République, à l’endroit du peuple. Autant de logements livrés d’un seul coup à leurs bénéficiaires constituent indéniablement la preuve que le pari est en passe d’être gagné dans ce secteur d’une importante capitale. Considéré comme l’une des priorités placées au cœur des préoccupations des hautes autorités, le domaine du logement a bénéficié, faut-il le rappeler, d’une attention particulière dans le cadre de la mise en œuvre des programmes de développement successifs initiés par le chef de l’Etat depuis son accession en 1999 à la magistrature suprême. D’ailleurs, l’on retiendra du programme du Président Abdelaziz Bouteflika, depuis sa première investiture à la magistrature suprême, la réalisation et la distribution de plus de 3,6 millions de logements sur les 4 millions inscrits à son programme. En effet, sur les 4 millions de logements promis par le Président Bouteflika depuis son élection à la magistrature suprême en 1999, 3,6 millions ont été réalisés. «La réalisation de ces logements a coûté au Trésor public quelque 5788 milliards de dinars dont 4615 milliards de dinars ont été consommés, soit un taux de 80%», a fait savoir Abdewahid Temmar à l’Assemblée populaire nationale (APN). Donnant par catégorie le nombre de logements réalisés depuis 1999 jusqu’à 2018, Abdelwahid Temmar a indiqué que l’Etat a réalisé 1,176 million de logements de type social, 1,583 million de logements ruraux, 456.000 logements sociaux participatifs et promotionnels, et 156.000 logements AADL. Ainsi, les colossaux efforts, menés dans ce domaine où des centaines, voire des milliers des chantiers de construction de logements ont été engagés partout à travers le pays, constituaient la preuve incontestable d’une Algérie en passe de se rebâtir dans la sérénité et la stabilité. 

Près de 4 millions de logements réceptionnés

Tout vient à point à celui qui sait attendre. D’autant que la patience est une vertu qui porte toujours sa récompense avec elle. En effet, les programmes successifs de construction de logements, lancés par l’État depuis le début des années 2000, se traduisant par la réception de près de 4 millions de logements répondant ainsi à une majeure partie de demandeurs de logements. Dans ce sillage, des lotissements complets de bidonvilles ont disparu pour céder place à de nouvelles cités intégrées dans leur environnement et où les habitations sont équipées en toutes commodités nécessaires pour une vie décente. Dans cette optique, la wilaya d’Alger a réussi l’exploit d’éradiquer la quasi-totalité des bidonvilles qui longeaient sa périphérie. Elle est d’ailleurs la première capitale à réussir ce défi à l’échelle arabe et africaine. Sur un autre volet, nous assistons, depuis plusieurs semaines déjà, à des opérations d’attribution de logements qui se succèdent à un rythme soutenu. Ces deux grandes opérations de distribution de 50.000 et 56.000 logements, une première dans l’histoire de l’Algérie indépendante, menée sous l’égide de Abdelwahid Temmar, ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, et avec la participation des membres du gouvernement, a concerné, selon le ministre, toutes les régions du pays. Devant l’importance de cette mission, Abdelwahid Temmar a tenu à préciser, en marge de la cérémonie du lancement de la première  opération (50.000), que son département travaille en coordination avec le ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, et les autorités locales, pour veiller au bon déroulement de cette opération. L’organisation de l’opération de distribution des logements, indique le ministre, «va se poursuivre, pendant toute l’année, à l’occasion des fêtes nationales et religieuses, et ce en coordination avec toutes les parties concernées». M. Temmar a signalé que « le président de la République a donné une forte impulsion à cette opération, en consacrant une enveloppe de 33 milliards de dinars, pour l’aménagement des logements qui devront être distribués prochainement ». Une enveloppe qui, poursuit-il, «vient s’ajouter aux 55 milliards de dinars injectés récemment pour la réhabilitation des logements dans les grandes villes. Cela contribuera à mettre fin à ce problème, à poursuivre la réalisation de nouvelles unités et à achever le restant du programme AADL et LPP ». Le premier responsable du secteur a salué par la même occasion l’attention accordée par le chef de l’Etat à la réhabilitation des logements réalisés. En outre, le ministre a fait savoir que les habitants des zones rurales ont bénéficié d’un programme spécifique d’aides à la construction de logements. « C’est un signe d’encouragement et d’incitation pour rester et développer le monde rural », a-t-il dit. Il a promis aussi de prendre en charge les exigences des personnes aux besoins spécifiques à qui seront offerts des logements en adéquation avec la nature de leur handicap. « L’amélioration de la qualité des logements, le recours aux matériaux et produits locaux et à la main d’œuvre locale sont des défis à relever », a renchéri le ministre.

Plus 700.000 logements en cours de construction 

Le ministre a ajouté que l’année 2018 sera celle du logement par excellence au regard des nombreux programmes en cours de réalisation et estimés à quelque 700.000 unités. Il a précisé que l’aspect esthétique sera respecté ainsi que l’accompagnement par toutes les infrastructures de base nécessaires. « Cette opération devrait se renforcer, après l’achèvement des procédures relatives au fichier national et aux listes», a affirmé le ministre. Ce qui confirme, selon lui, que « le secteur de l’Habitat reste l’une des priorités des programmes du président de la République les problèmes que connaît le secteur, comme le manque des moyens financiers et les problèmes liés à la gestion immobilière ». Des problèmes qui ne constitueront pas, selon Abdelwahid Temmar, « un obstacle dans la poursuite et la finalisation de tous les projets de l’AADL et les logements de la formule LPA, notamment ». Et de relever l’importance de travailler « avec sérieux et de faire preuve de franchise avec les citoyens pour éliminer les entraves dont fait face le secteur, notamment le foncier et les maîtres d’œuvre ». « En dépit de la conjoncture financière, les walis sont appelés à accomplir un rôle important pour améliorer le secteur qui demeure parmi les priorités du programme du président de la République, Abdelaziz Bouteflika », a rappelé le ministre. Il ressort par ailleurs, dans la dynamique engagée par le ministre de l’Habitat, cet intérêt particulier pour consolider davantage la formule du logement rural, une nécessité absolue à la stabilisation des populations. À ce propos, le ministre a informé que pas moins de 80.000 aides à la réalisation des logements ruraux sont prévues dans la loi de finances complémentaire 2018. Pour les souscripteurs dans la formule AADL, 6 500 logements ont été distribués, sur tout le territoire national, dont 2000 dans la wilaya d’Alger. A rappeler que M. Temmar avait annoncé en avril dernier que 26.000 unités de logements AADL seront distribués dans 22 wilayas durant les trois mois suivants (mai, juin et juillet) dans le cadre du programme location-vente AADL et ce conformément à un calendrier précis. 6.000 logements seront distribués à Alger sur trois étapes durant trois mois, ainsi que dans plusieurs wilayas telles que Batna, Tlemcen, Chlef, Tiaret, Blida, Bechar, Sétif, Saida, Constantine et d’autres, a-t-il fait savoir. Le premier responsable du secteur a fait savoir également que l’année 2018 sera « celle de l’introduction des techniques modernes dans le traitement des demandes de logements et partant, rapprocher l’administration du citoyen ». S’adressant aux entreprises de construction, M. Temmar a relevé l’importance de livrer des logements finis. Selon lui, le plus important n’est pas la quantité des unités livrées, mais leur qualité. «Chaque souscripteur doit avoir un appartement de qualité, bien fini et avec toutes les commodités (eau électricité, gaz…)», a-t-il souligné
Le citoyen au cœur de tous les programmes du gouvernement Par ailleurs, en marge de ce grand événement, Noureddine Bedoui, ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, a affirmé que le programme du président de la République se concrétise depuis quelques années. « Tous les secteurs sont mobilisés pour passer à la vitesse supérieure dans la réalisation des projets restants ou inscrits dans le programme», a-t-il clamé. « La fête d’aujourd’hui est un message pour le citoyen qui s’est montré confiant », a-t-il expliqué. Pour lui, « l’événement est exceptionnel car 50.000 logements distribués en une journée est une première du genre dans l’histoire de l’Algérie ». « L’opération est le résultat d’un travail et d’effort de plusieurs secteurs », a-t-il rappelé, insistant sur le caractère social de la République algérienne. « Des milliers de logements ont été distribués, il y a quelques mois. Les citoyens doivent comprendre que les autres réalisations liées au raccordement au réseau gaz naturel, les routes, l’électricité et la construction de barrages ont pour but d’offrir aux citoyens un cadre de vie meilleur », a-t-il soutenu. « Le citoyen est au cœur de tous les programmes du gouvernement », a-t-il martelé. Noureddine Bedoui a également rappelé que la crise financière que traverse le pays n’a pas freiné cet élan. 

L’exploit de l’Algérie

De son côté, Abderrahmane Raouya, ministre des Finances, a qualifié la journée d’exceptionnelle. « Seule l’Algérie peut distribuer 50.000 logements en une journée », s’est-il exclamé. Raouya a estimé que l’Etat a réalisé de grandes avancées dans la concrétisation du programme de développement social inscrit dans la politique du président. Rassurant, il a affirmé que « les ressources sont disponibles pour financer tous les projets, malgré la conjoncture économique marquée par la baisse des recettes des hydrocarbures». « La situation financière s’est beaucoup améliorée suite à l’augmentation des prix des hydrocarbures », a t-il ajouté. Pour sa part, la ministre de la Solidarité, de la Famille et de la Condition de la femme est revenue sur les droits des personnes aux besoins spécifiques d’avoir un logement adéquat. Ghania Eddalia a rappelé à ce propos la signature récente d’une convention-cadre avec le ministère de l’Habitat. « Les demandeurs de logements sont amenés à remplir un formulaire et donner des informations précises sur la nature du handicap, et cela afin de ne léser personne et d’orienter ainsi les personnes à besoins spécifiques aux appartements situés en rez-de-chaussée », a-t-elle expliqué. Enfin, c’est avec une fierté, à peine contenue, que nos ministres et walis exposent lors des foras internationaux l’extraordinaire développement de l’habitat en Algérie depuis 1999. La dernière occasion fut en février dernier lors de la 9e session du Forum urbain mondial (ONU-Habitat) qui s’est tenue à Kuala Lumpur (Malaisie). A cette occasion, Abdelwahid Temmar a fourni aux participants l’évaluation des progrès réalisés depuis la 3e Conférence de l’ONU sur le logement à Quito (Equateur) qui s’est tenue en octobre 2016 et qui a lieu tous les 20 ans. Comme Abdelwahid Temmar à Kuala Lumpur, le wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, a présenté en 2016, aux Nations unies, l’expérience de l’Algérie en matière de résorption de l’habitat précaire, en mettant en exergue les efforts déployés pour faire de la capitale une métropole méditerranéenne attractive. Y.M



Articles de la même rubrique

Du même auteur

Par Yahia MAOUCHI

Les plus lus

Energie renouvelables
Par Farid HOUALI.

SITEV 2018
Par Yahia MAOUCHI.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Wilaya De Annaba

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF