Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 114 - Juin 2018

Go

A la une

Noureddine Bedoui en visite d’inspection dans la wilaya de Sétif

Les préoccupations citoyennes prises en charge

Par Anis LABDAOUI



Sillonnant les quatre coins de la wilaya, du sud au nord, d’est en ouest, trois jours durant, le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire aura inauguré, visité et inspecté pas moins de trente projets. Durant son séjour sétifien, Noureddine Bedoui s’est également entretenu avec les représentants de la société civile et assisté aux festivités commémorant le 73e anniversaire des évènements du 08-Mai-1945. Au premier jour de sa visite d’inspection dans la capitale des hauts plateaux, Noureddine Bédoui a procédé, au niveau de Ain-Oulmène à la distribution de près d’une quarantaine de clés et d’attestations au profit d’un échantillon de bénéficiaires de logements promotionnel aidé, et logements locatifs sur les 300 concernés par cette opération, avant d’inaugurer une piscine semi-olympique et une auberge de jeunesse, deux structures venues renforcer le secteur des Sports et de la Jeunesse dans cette région. Saisissant cette opportunité, Noureddine Bedoui a indiqué que l’Etat œuvre à déployer d’importants moyens financiers pour la réalisation des infrastructures sportives dans le pays et la formation de compétences plaidant pour «un appui local» devant faire «émerger des talents dans les différentes disciplines sportives». Il a, dans ce sens, insisté sur la participation des athlètes locaux dans l’élaboration de ces stratégies, et il a également souligné l’importance de rentabiliser des efforts et des moyens mis à la disposition des collectivités locales. Comme il a mis en exergue l’importance d’adapter les infrastructures sportives aux normes requises pour abriter des compétitions de dimension continentale et internationale. A Ain Azel, toujours au Sud de la wilaya, le ministre a visité une unité de montage de motocycles employant 300 travailleurs et produisant actuellement 100 motos/ jours avec un taux d’intégration de 15%, tout en ambitionnant d’atteindre les 40% d’ici 2020, avant d’inaugurer le lycée Mustapha Ben-Boulaid de 800 places pédagogiques, situé dans la cité des 590 logements. Cet établissement vient, selon le directeur de l’Education, à point nommé atténuer la pression de la scolarité qui a toujours sévi dans cette région de la wilaya. Un autre groupement scolaire dépourvu de cantine, juste à proximité, a suscité le mécontentement du ministre. Se montrant intraitable et catégorique sur les lieux, il ne manquera pas de réitérer les instructions de doter tout nouveau établissement scolaire d’une cantine scolaire, tout en exhortant les responsables du secteur de l’éducation à œuvrer à assurer des repas chauds dans les cantines scolaires, à partir de la prochaine rentrée scolaire.Avant de quitter la daïra de Ain Azel, le ministre a procédé à la mise en gaz de la localité de Z’raia, dans la commune de Beida Bordj au profit de près de 1400 familles.« La priorité de l’Etat algérien est de faire profiter ses citoyens de cette commodité», a-t-il souligné. «Le principe de prioriser l’intérêt des citoyens sur celui de l’Etat découle du Manifeste du 1er Novembre de la révolution algérienne», a expliqué M. Bedoui. Un principe qu’il réitérera dans la commune d’El-Eulma à l’occasion de la distribution des attestations et clés au profit de 755 bénéficiaires des logements LPA et CNEP-Immo, avant d’inaugurer le nouveau siège de sûreté de daïra au niveau du centre-ville. Un projet comprenant aussi la réalisation de 8 logements et s’inscrivant dans le cadre du programme de la consolidation de la croissance économique. En inspectant le projet de réalisation de deux trémies, le ministre n’a pas manqué d’afficher son désaccord quant à leur concrétisation eu égard à l’enveloppe colossale consacrée à ce projet qui est de l’ordre de 90 milliards. D’ailleurs, il soulignera aux autorités locales, notamment le président d’APC d’Eulma, qu’à l’avenir il est  impératif de concevoir une meilleure démarche pour la gestion du budget de la commune, en optant pour des projets répondant  aux besoins sociaux des populations. «Les habitants d’El Eulma ont besoin de poursuivre le chantier de la réalisation de la ville commerciale et non des projets qui relèvent d’autres départements et qui peuvent être pris en charge par le sectoriel», a déclaré Nouredine Bedoui. Au chef-lieu de wilaya, Noureddine Bedoui entamera sa tournée par l’inauguration de l’unité principale de la protection civile avant de se rendre à la zone industrielle pour visiter le projet d’extension de l’usine de fabrication du papier hygiénique et couches bébés. Sur les lieux, le ministre incitera les investisseurs à développer davantage leurs activités afin de répondre aux besoins du citoyen et aux intérêts de l’Etat, tout en les rassurant que l’ère de la bureaucratie est révolue, et que les portes sont ouvertes pour tout investissement créateur de richesse et d’emplois, à l’instar de l’unité de production de carreaux céramiques, employant près de 250 travailleurs. Cette entreprise unique et première en Algérie dans les grés porcelainière est entrée en production avec une capacité de 20 000 m2 / jour. La journée s’achèvera par la distribution de 458 logements publics locatifs dans la localité d’Abid Aliet la rencontre de la société civile à l’auditorium de l’université Ferhat Abbès.

De l’eau pour 600 000 habitants

Accompagné de Hocine Necib, ministre des Ressources en eau, Nourredine Bedoui a inauguré plusieurs projets d’envergure dans la daïra de Beni Ourtilane. C’est ainsi qu’il a donné, dans la commune d’Ain Legredj le coup d’envoi du mégaprojet relatif au renforcement de l’alimentation en eau potable de six communes du Nord de la wilaya à partir du barrage de Tichy Haf. Il s’agit des communes de Beni Ourtilane, Ain Legradj, Beni Chebana, Beni Mohli, Guenzet et Harbil.  Dans ce cadre, Hocine Necib, ministre des Ressources en eau, a affirmé depuis la commune de Aïn Abessa, située à 17 km au nord-ouest de Sétif, que «l’alimentation en eau potable AEP sera renforcée pour 600 000 habitants de la capitale des Hauts-Plateaux ». Après un détour à Ain El Kebira pour inaugurer une piscine semi olympique au profit de la frange juvénile et sportive de la localité, la délégation s’est rendue à Ouricia pour mettre en service le premier monobloc des grands transferts Ouest du Barrage d’El Maouane qui desservira dans un premier temps la localité d’Ouricia en eau potable.

Du gaz de ville pour tous

Au chef-lieu de daïra, les deux ministres se sont attelés à la mise en service du réseau gaz naturel au profit de près de trois cents famille dans la dechra de Ait Moussa, avant de faire une virée vers le centre de la ville pour assister à la reconstruction de la maison de Cheikh El Fodhil El Ouartilani, un édifice venu consolider la valorisation du patrimoine local et rendre hommage à ce lustre savant. A Ain Roua, le ministre a procédé à la mise en service du canal gazoduc Ain Arnat-Ain Roua, améliorant ainsi la qualité de service au niveau de 16 localités, et palliant les problèmes de saturation du réseau transport gaz durant les périodes de grand froid au niveau de toute la région nord de Sétif. Le ministre se chargera ensuite, au niveau de la commune d’Ain Arnat, de la mise en service de la centrale électrique qui vient renforcer le réseau électrique national en constituant un appoint pour la demande énergétique pour la région est du pays, avant de procéder à l’alimentation du réseau gaz naturel dans la localité d’El Malssa au profit de 450 foyers.

La stabilité pour booster le développement 

Le ministre de l’Intérieur, accompagné de Hocine Necib, ministre des Ressources en eau, et de Abdelghani Zaalane, ministre des Travaux publics et des Transports, a procédé à la remise de décisions de logements LPL, LSP et LPA aux gardes communaux, des Omra à des victimes du terrorisme ainsi que des décisions de microcrédit. Intervenant à cette occasion, le ministre affirmera que tous ces acquis sont le produit des décisions du président de la République à l’endroit de cette frange de la société, soulignant par la même la disponibilité du gouvernement à accompagner et à consolider cette dynamique. Le ministre a aussi réitéré l’engagement de l’Etat à répondre graduellement aux préoccupations des éléments de la Garde communale. « L’Etat accompagnera les éléments de la garde communale et les victimes du terrorisme et œuvrera à répondre à leurs préoccupations», a indiqué M. Bedoui. «Ce soutien et cet accompagnement sont un principe fondamental pour l’Etat algérien et s’inscrivent dans le cadre des orientations du président de la République Abdelaziz Bouteflika d’appuyer tous ceux qui ont soutenu l’Algérie durant la décennie noire», a-t-il assuré, soulignant que plusieurs acquis ont déjà été réalisés en faveur de cette catégorie. Qualifiant la garde communale de «la grande famille des collectivités locales», M. Bedoui a indiqué que «80 % des préoccupations des gardes communaux concernant le logement sur l’échelle nationale ont été satisfaites». Il a ajouté que «l’Etat s’emploie, en concertation avec les représentants de la Garde communale à l’échelle locale et nationale, à satisfaire d’autres préoccupations conformément à la feuille de route établie», attestant que «l’Etat témoigne respect et considération à cette catégorie qui a soutenu l’Algérie dans les moments où elle en avait besoin».

Une marche pour l’Histoire

Place sera laissée ensuite au recueillement à la mémoire des victimes des massacres du 8 Mai 1945 avant la traditionnelle marche de la fidélité, partie il y a 73 ans de la mosquée Abou Dher El Ghafari. Une marche à laquelle se sont associés les trois ministres, le wali, le président d’APW et les autorités de la wilaya et qui a regroupé des milliers de citoyens, des hommes, des femmes, jeunes et moins jeunes, venus de toutes les contrées de cette wilaya pour exprimer, sur ce même itinéraire d’antan, leur reconnaissance et leur attachement aux précurseurs de la glorieuse Révolution de Novembre. Place «Saal-Bouzid», premier martyr de ces massacres, la foule a marqué le pas sur l’avenue du 8-Mai-1945 pour y déposer une gerbe de fleurs, et de cette place hautement symbolique écouter le message de la société civile de la wilaya à travers lequel les intervenants exprimeront leur attachement à l’unité nationale et rendront un vibrant hommage à tous ceux qui se sont sacrifiés pour la liberté et la souveraineté de l’Algérie. Comme ils exprimeront la reconnaissance de la société civile au moudjahid le Président Abdelaziz Bouteflika, l’homme de la paix, de la réconciliation nationale et des grandes réalisations de l’Algérie en marche.

Le tramway mis en place

Les trois membres du gouvernement, les pouvoirs publics locaux et des citoyens ont par la suite pris place à bord du tramway de Sétif, après sa mise en service, pour sillonner les quartiers de la ville jusqu’au centre de maintenance. Abdelghani Zaalane, ministre des Travaux publics et des Transports, prendra la parole pour dire dans ce climat de joie intense l’importance que revêt un tel grand projet structurant et l’impact qu’il est appelé à produire sur la ville et le quotidien du citoyen. Une réalisation d’envergure qui vient s’ajouter aux autres grands projets de Sétif et qui permettrpnt, grâce à des équipements et moyens roulants de dernière technologie, d’améliorer les conditions de transport et permettre de prendre en charge 5.000 voyageurs par heure et par sens sur un tracé de 15,2 km. Dans ce rêve devenu réalité, le mérite revient indéniablement au président de la République qui a inscrit ce projet et veillé à sa réalisation, hissant ainsi Sétif et sa population à la juste place qu’elles méritent dans la dynamique que connaît le développement du pays, ajoutera le ministre qui appellera à la préservation, à la maintenance et à la valorisation de cet acquis.La mise en service du centre de wilaya de vidéosurveillance avec pas moins de 150 caméras couvrant la ville fera dire au ministre de l’Intérieur que de telles réalisations s’inscrivent dans le cadre de la préservation de la sécurité et la tranquillité du citoyen et la préservation de ses biens. Comme il reviendra sur le phénomène de la violence qui a envahi nos stades et annoncera la mise en œuvre de décisions et de moyens tendant à juguler ce phénomène Une visite que le ministre de l’Intérieur qualifiera de positive sur tous les plans et qui s’achèvera par la pose de la première pierre de l’extension de l’aérogare de l’aéroport du 8-Mai-1945.
 A. L.



Articles de la même rubrique

Du même auteur

Par Anis LABDAOUI

Les plus lus

Hocine Mansour Metidji, P-DG du groupe Metidji
Entretien réalisé par Saida AZZOUZ .

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF