Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 111 - Jan 2019

Go

A la une

Afin d’encourager les jeunes porteurs de projets

Une maison d’industrie à Alger

Par Yahia MAOUCHI



Bonne nouvelle pour les jeunes porteurs de projets. Dans le cadre du développement des PME, Youcef Yousfi  ministre de l’Industrie et des Mines,  a procédé, au terme d’une visite effectuée à Alger, à l’inauguration de plusieurs projets industriels dans les filières essentiellement de la téléphonie mobile, des pièces de rechange des véhicules, de l’agroalimentaire et des matériaux de construction, mais également, à l’ouverture de la Maison de l’entreprise d’Alger, située dans la commune d’El-Mohammadia. Lors d’un point de presse tenu à l’issue de cette visite de travail et d’inspection, le ministre a indiqué que le plus important de ces projets est la Maison de l’entreprise d’Alger. Prévue par la loi de promotion de l’investissement promulguée en 2016, cette nouvelle entité regroupe en son sein quatre organismes d’appui à la PME : le Centre de facilitation des PME, la Pépinière de l’entreprise d’Alger, le Fonds de garantie des crédits aux PME (Fgar) et l’Agence nationale de développement de la PME (Andpme). Cette organisation intégrée devrait, selon le ministre, garantir la prise en charge efficiente des PME et des porteurs de projets en leur évitant les déplacements et la dispersion à travers plusieurs endroits pour bénéficier des services offerts par ces organismes. En somme, un guichet unique. Sur les lieux, le ministre a, également, procédé à l’inauguration du Centre de facilitation des PME qui, dira le ministre, devra assurer l’accompagnement, l’orientation et la formation au profit de jeunes porteurs de projets innovants. Accompagné de Abdelkader Zoukh, wali d’Alger, le premier responsable du secteur s’est enquis de l’état d’avancement du projet de la pépinière de l’entreprise d’Alger. Une  démarche inscrite, selon le ministre, en droite ligne dans la politique de l’Etat visant à assurer un appui aux PME et à l’économie nationale. A ce sujet, le ministre a émis le souhait de voir le nombre de PME passer de 1,5 million actuellement à 3 millions.

Une unité de production de plaquettes de freins
Dans le but de booster la production nationale et dans l’optique pour l’industrie automobile algérienne de marquer sa contribution, d’une part, et, d’autre part, d’augmenter le taux d’intégration dans l’industrie automobile en général, le ministre a donné à Oued El-Karma (commune de Saoula), le coup d’envoi d’une unité de production de plaquettes et de mâchoires de freins automobiles. Cette unité  démarrera dans une première phase avec la fabrication de plaquettes de freins avec une capacité de production de 100.000 unités sur l’année 2018 pour passer à 200.000 unités en 2020. En 2019, cette usine se lancera dans la production des mâchoires de frein avec une capacité de production de 100.000 unités par an, alors que l’exportation sera entamée dès 2021. Cet investissement s’est élevé à 300 millions de dinars, alors que le nombre d’emplois généré par ce projet est de l’ordre de 60 emplois. « Un nombre appelé à s’élever une fois toutes les lignes de production en marche », a fait savoir le premier responsable de cette usine au ministre. Le même responsable a indiqué également que le taux d’intégration est actuellement de 20%, et qu’il pourra facilement passer à 40% à court terme. « La nouvelle unité produira des plaquettes de freins destinées à 21 types de véhicules toutes marques confondues et vise à lancer des partenariats avec les entreprises algériennes d’assemblage de véhicules », a-t-il annoncé.

Des journées techniques sur la sous-traitance en mars
Interrogé par El Djazair.com, sur les prix exorbitants des véhicules fabriqués localement, Youcef Yousfi a jugé que « seul un taux d’intégration élevé pourrait faire baisser les prix tels que pratiqués actuellement par les constructeurs ». Toujours dans ce même sens, il a indiqué que « nous allons rappeler aux constructeurs qu’ils doivent se conformer aux exigences inscrites dans le cahier des charges, dans lequel il est exigé que le coût ne soit pas supérieur à celui des véhicules importés ». Dans ce sillage, M. Yousfi a mis en exergue l’importance de développer le créneau de la sous-traitance. Pour le ministre, il ne peut y avoir d’industrie automobile sans un taux d’intégration élevé des composants entrant dans la fabrication de véhicules. Dans cette perspective, le ministre a annoncé la tenue, début mars prochain, des journées techniques portant sur la sous-traitance pour encourager l’industrie automobile. Ces  journées  réuniront tous les acteurs de l’industrie de montage automobile et les jeunes porteurs de projets relatifs à ce secteur industriel, afin de mettre en contact, dira le ministre, les différents opérateurs et de les encourager à conclure des contrats dans le domaine de la fabrication de véhicules.
Le ministre s’est rendu par la suite à la zone industrielle de Zmerli (au sud de la commune d’El Harrach) où il a procédé à l’inauguration d’une unité de fabrication de produits laitiers de la compagnie Ramy Milk d’une capacité de production de 250 000 litres/jour. L’usine utilisera du lait de vache produit en Algérie grâce à un investissement dans une exploitation agricole dans la daïra d’El Ménéa, à Ghardaïa. Dans la filière des matériaux de construction, il a procédé aussi au lancement d’une unité de production de différentes gammes de dalles de sol d’une capacité de production de 12 000 m2/jour. Lors de la même visite, Youcef  Yousfi a inspecté les travaux de modernisation de l’outil de production et d’extension des capacités de l’entreprise Capref (commune de Sidi Moussa), filiale du groupe industriel public Divindus, spécialisée dans la fabrication de chalets fixes et mobiles et de cabines sahariennes. Cette réhabilitation permettra de porter la production de Capref à 1540 cabines/an et à 1375 m2/an de préfabriqués.

Un cahier des charges pour la filière de la téléphonie mobile
Dans l’industrie électronique, le ministre a inauguré, lors de la même visite, une unité de montage de smartphones Samsung située dans la zone industrielle de Rouiba. Sa capacité de production est de 1,5 million de téléphones en 2018 avant de passer à 2,5 millions unités en 2019. Ce projet a été réalisé dans le cadre d’un partenariat entre le fabricant sud-coréen de téléphones mobiles Samsung Electronics à travers sa filiale algérienne Samsung Algérie et son partenaire de distribution Timecom. Implantée sur un terrain d’environ 2 hectares, l’usine est dotée d’une ligne d’assemblage et de production de 3 600 m2 et qui devrait connaître une extension à partir de sa deuxième année. La gamme de smartphones que produira l’usine est composée de Samsung Galaxy J dont, nomment, le J7 Pro, J3 Pro, J7 Prime, J7 Core et le Grand Prime Plus, sous l’emblème « Samsung Fi Bladi ». Un partenariat ayant permis la création  de 220 emplois directs. A l’issue de sa visite, Youcef Yousfi a indiqué qu’un cahier des charges régissant l’industrie d’assemblage des téléphones mobiles en Algérie est à l’étude. Ce cahier des charges fixera les règles devant permettre non seulement le développement de cette activité industrielle dans le pays mais aussi la protection du consommateur, a expliqué le ministre. Pour sa part, le wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, a mis en exergue l’importance de ces projets inaugurés affirmant que des efforts seront davantage déployés à l’effet de lever le verrou du foncier industriel notamment en faveur des start-ups. A ce titre, il a annoncé la tenue de la deuxième édition de la conférence des starts-up au courant de cette année.


Y. M.



Articles de la même rubrique

Du même auteur

Par Yahia MAOUCHI

Les plus lus

L'Algérie avant tout
AMMAR KHELIFA.

Le Pr Abderrahamane Abene
Par Farid HOUALI.

La transformation numérique
Par Dr Ali Kahlane,.

Jeux méditérranéens 2021
Par Smail ROUHA.

Un renfort de qualité
Par Farid HOUALI.

Sûreté de la wilaya de Sétif
De nos envoyés spéciaux Farid HOUALI et Abdessamed K..

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF