Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 108 - Oct 2017

Go

A la une

Sidi Bel-Abbs

La capitale de la Mekerra se dote du premier tramway made in Algeria

Par Yahia MAOUCHI



Une première en Algérie. Le premier tramway fabriqué entièrement en Algérie a été inauguré dans la ville de Sidi Bel-Abbès, par Abdelghani Zaâlane, ministre des Travaux publics et des Transports, en marge d’une visite d’inspection et de travail effectuée dans cette wilaya. A cette occasion, des centaines de citoyens de la ville de Sidi Bel-Abbès, se sont rassemblés sur la place publique du 1er-Novembre, à proximité d’une des stations, pour assister au départ de la première desserte. C’est sous le regard admiratif et fier de la foule, que le signal de départ a été donné pour sillonner les quartiers et faubourgs de la ville. Un investissement structurant de nature à consolider l’infrastructure de base de cette agglomération, carrefour de transit et plaque tournante de l’ouest du pays. Mieux encore, les citoyens de Sidi Bel-Abbès qui ont été aux « anges » ce jour-ci, ont pu découvrir que leur tramway est le premier Citadis made in Algeria qui est mis en service, produit par des compétences algériennes avec un taux d’intégration remarquable de 29% et une qualité aux normes internationales attestée par la certification ISO 9001.
A ce sujet Abdelghani Zaâlane, qui n’a pas tari d’éloges pour ce moyen de transport moderne, dira que « c’est un moyen moderne de haute technologie, respectant l’environnement, avec un tarif du billet raisonnable (30 DA) et surtout accessible aux personnes handicapées. Mieux encore ce moyen de transport moderne est un pur produit algérien. C’est le premier à être fabriqué, monté et testé en Algérie par l’entreprise Cital, basée à Annaba. 95% de la main-d’œuvre dont des ingénieurs est algérienne. Sidi-Bel-Abbès peut se targuer et être ainsi fière de cette dotation purement algérienne».
Le tracé de ce tramway s’étend sur une distance de 14,26 km. Il comporte 22 stations. Son exploitation commerciale a débuté le 26 juillet. Il est prévu un trafic de 5000 passagers par heure dans toutes les directions. Il assurera le transport de 12 millions de passagers par an. Pour marquer ce moment historique, le tramway a affiché complet, puisque étant gratuit. Le tramway fonctionnera de 5h30 du matin jusqu’à 22h30. Interrogé sur un éventuel autre circuit du tramway, sachant que l’actuel itinéraire a été réduit de près de 4 km, le ministre rappelle l’importance de l’itinéraire actuel. « L’itinéraire a été étudié et tracé en prenant en considération les zones à forte densité d’habitants, les universités, les ensembles collectifs d’habitation », rappelle le ministre qui s’est rendu ensuite au complexe de maintenance du tramway d’une superficie de 6 hectares, et de 4 bâtiments, situé au niveau de la base de vie actuelle.
M. Zaâlane a rappelé que la réalisation de ce tramway, ayant nécessité un budget de 28,2 milliards de dinars, s’inscrit dans le cadre de la politique de l’Etat visant à améliorer les conditions de déplacement des citoyens par la modernisation des moyens de transport. « Le tramway est un acquis pour la wilaya de Sidi Bel-Abbès et une réalisation conférant une valeur ajoutée à l’aménagement de la ville et une modernisation de ses moyens de transport », a ajouté le ministre. Abdelghani Zaâlane a incité également les gestionnaires en charge de l’exploitation à veiller au respect de la maintenance et à préserver cet outil de transport, avant de lancer un appel à la population quant à la préservation de cet acquis. L’opportunité a été également offerte pour permettre aux différents intervenants, notamment les responsables de la société du métro, Setram, Cital et l’entreprise de réalisation turque Yapi Merkezi, de s’étaler sur le processus de construction depuis l’été 2013. A cet effet, ils n’ont pas manqué de situer l’importance de la technologie acquise, à travers le personnel formé et encadré. Un effectif de l’ordre de 300 travailleurs, dans un premier temps, est employé pour l’exploitation après des stages d’apprentissage et de perfectionnement. Il convient de savoir que Cital a fourni à la ville les 30 premiers tramways Citadis fabriqués en Algérie. Elle assure également leur maintenance ainsi que l’entretien de l’infrastructure. Les rames sont composées de 7 modules, ont une longueur totale de 44 mètres et une capacité de 302 passagers. Leur plancher bas intégral et leurs 12 portes latérales facilitent la circulation des passagers et l’accès pour tous, notamment pour les personnes à mobilité réduite. Le tramway est équipé de la climatisation, de caméras de surveillance, d’espaces pour poussettes et fauteuils roulants, de lumières à LED et d’écrans de dernière génération pour diffuser des contenus vidéo. Sa livrée d’une teinte jaune dorée représente les couleurs des champs de blé, symbole de la région. Les rames ont été produites et testées dans l’usine Cital d’Annaba. « Cital est fière de continuer de participer au développement des transports urbains en Algérie à la fois avec les tramways et les futurs projets de la mobilité durable. Cital sera également très fière d’accompagner le renouvellement du parc des trains régionaux dans l’ensemble du réseau algérien afin de répondre aux besoins de mobilité des citoyens », a déclaré Henri Bussery. Cital a déjà dépassé le cap des 100 tramways Citadis produits à son usine d’Annaba, elle travaille actuellement pour finaliser la livraison des tramways Citadis destinés aux villes de Ouargla et de Sétif qui sera livré. Avant de clore sa visite, le ministre s’est rendu sur le chantier du projet de la station de péage (Tessala) de l’autoroute Est-Ouest dont les travaux de réalisation accusent beaucoup de retard. Il a exhorté les responsables du projet à accélérer la cadence des travaux faisant remarquer que tous les équipements de cette future station ont été réceptionnés dans l’attente de sa livraison. Rappelons enfin que les premiers tests techniques ont été effectués en décembre 2016 sur 4 km du tracé du tramway reliant plusieurs points au centre-ville. Ces essais ont été effectués à partir du poste de maintenance jusqu’à la gare routière au nord, en passant par le complexe universitaire et Haï Benhamouda.

Y. M.



Articles de la même rubrique

Du même auteur

Par Yahia MAOUCHI

Les plus lus

L'Algérie avant tout
AMMAR KHELIFA.

Cybercriminalité
Par Dr. Djalila RAHALI.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF