Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 107 - Août 2017

Go

A la une

Le général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah

« L’Algérie sera toujours à l’abri de toute menace »

Par Yahia MAOUCHI



Digne héritière de l’Armée de libération nationale (ALN), l’Armée nationale populaire (ANP) poursuit sa mission de préservation de la sécurité et de la souveraineté nationales, mue par le même esprit de sacrifice et de fidélité au serment de Novembre. Un esprit rappelé par le général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’ANP, dans son discours prononcé au niveau de l’Académie Houari-Boumediene, de Cherchell, à l’occasion de la cérémonie annuelle de sortie de la 10e promotion de formation militaire commune de base, la 48e promotion de formation fondamentale et la première promotion d’officiers du cycle Master, au niveau des établissements de formation de l’Armée nationale populaire. Après avoir félicité les promotions sortantes, le général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah a salué les personnels de l’Armée nationale populaire mobilisés dans tous les recoins du pays, déterminés à veiller à préserver la souveraineté de l’Algérie et à faire face à toute menace d’où qu’elle vienne. « Avec cet élan professionnel fructueux, dévoué et ambitieux, je saisis cette occasion (…) pour réitérer que la préservation de ce cher acquis historique, arraché par notre peuple avec armes et feux et suite à d’énormes sacrifices consentis, est un cher et précieux legs que l’Armée nationale populaire, digne héritière de l’Armée de libération nationale, a prêté serment à conserver et à assumer parfaitement ses responsabilités, grâce à ce que recèle ce trésor recouvré qu’est l’indépendance, comme une grande valeur nationale, pour l’ensemble des personnels de l’Armée nationale populaire. Ces derniers, de toutes leurs catégories et niveau de commandement, méritent de ma part aujourd’hui tout le respect et la reconnaissance, car ils ont fait preuve à travers leur permanente mobilisation sur tous les remparts du pays, qu’ils sont des fidèles enfants de la patrie. Grâce à eux, l’Algérie sera toujours à l’abri de toute menace ou dessein maléfique et demeurera préservée par Allah, le Tout-Puissant, gardée par ses fils honorés par le port du message de leur aïeux et qui poursuivront leur honorable parcours, au sein de leur peuple libre, brave et uni». La glorieuse Révolution libératrice de laquelle vous, générations de l’indépendance et futurs cadres, devez être grandement fiers, constituait une vraie école qui forgeait des hommes imposants, déterminés et convaincus que la fin de tout colonisateur est la défaite et la décadence, a déclaré le général de corps d’armée aux cadres de l’Armée.

Une formation de haut niveau
Présidée ainsi au nom du président de la République par le vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire, le général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah, l’Académie militaire interarmes Houari-Boumediene de Cherchell, dans la wilaya de Tipasa, a abrité la cérémonie annuelle de sorties de nouvelles promotions de l’année pédagogique 2016-2017. Ainsi, le général de corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah, a été accueilli, à son arrivée à l’académie, par le général-major Ahcene Tafer, commandant des forces terrestres, le général-major Habib Chentouf, commandant de la Première Région militaire, et le général-major Ali Sidane, commandant de l’Académie. Ont assisté à la cérémonie, aux côtés du général-major Gaïd Salah, des membres du gouvernement, des cadres supérieurs de l’État, des membres du corps diplomatique accrédité à Alger et les familles des nouveaux diplômés. Dans son allocution, le commandant de l’Ecole s’est attardé sur la qualité de la formation militaire et scientifique dont ont bénéficié les stagiaires.«L’Académie enregistre aujourd’hui la naissance d’une nouvelle élite d’officiers de l’Armée nationale populaire, digne héritière de l’Armée de libération nationale, qui a connu une formation militaire et scientifique spécialisée. Cette promotion est un nouveau couronnement venant s’ajouter à l’ensemble des importantes réalisations de cette grande citadelle qui a joué, depuis les premiers jours de l’indépendance un rôle pionnier dans la formation des cadres de l’Armée nationale populaire et constitue toujours le noyau solide sur lequel se base l’appareil d’encadrement de nos forces armées, participant ainsi efficacement au renforcement et à la promotion d’une ressource humaine compétente, venant soutenir les rangs de l’ANP et fournir des compétences et de haute technicité, à travers des programmes de qualité, conformes aux nouvelles exigences de formation dans les domaines technique et technologique, basés sur des principes de formation standard au profit des élèves officiers de carrière, aux officiers stagiaires, ainsi qu’aux stagiaires de pays amis et frères», a indiqué le commandant de l’école précisant que la formation des élèves officiers a pu se dérouler dans de bonnes conditions, grâce au suivi permanent et à l’attention indéfectible du chef de l’état-major.

Des exercices et des exhibitions de haut niveau
Les carrés de formations ont ensuite quitté la place d’armes, pour prendre position au point de départ pour la parade, cédant la place aux exhibitions sportives de combat, à l’instar du karaté, du kung-fu, ainsi que des mouvements sportifs d’ensemble avec et sans armes, et ce avant de reconstituer la carte de l’Algérie avec les couleurs nationales, défendue par les éléments de l’Armée nationale populaire.
Dans une ambiance ponctuée de youyous et d’applaudissements, l’assistance a pu ainsi apprécier toutes les techniques et le savoir-faire de l’élite de l’Académie. En outre, il y avait un exercice démonstratif de combat relatif au bouclage et à la neutralisation d’un groupe de criminels. Le vice-ministre de la Défense nationale a également suivi, en direct sur écran géant, la diffusion d’exercices démonstratifs exécutés par nos forces navales, mettant en scène la libération d’otages à bord d’un bâtiment de transport de voyageurs battant pavillon algérien. Le cérémonial a ensuite été clôturé par une parade militaire sur des airs de musique militaire interprétée par une troupe de la Garde républicaine, dans un défilé conduit par les porte-étendards, suivis de carrés d’élèves officiers de carrière de formation fondamentale et militaire commune de base, ainsi qu’une exhibition de saut de parachutes. Par ailleurs, le général de corps d’armée a également procédé à l’inspection et à l’inauguration de structures pédagogiques, à l’instar des laboratoires scientifiques et du complexe d’enseignement assisté par ordinateur. Le vice-ministre de la Défense national a suivi, via la télédiffusion, les exposés des travaux de fin d’études des élèves officiers de carrière promus, ayant achevé leur formation universitaire. À l’issue de cette journée, le général de corps d’armée a rendu hommage à la famille du défunt moudjahid, «le général El-Hachemi Hadjres», avant de parapher le livre d’or de l’Académie. Rappelons enfin que le général de corps d’armée avait tenu, la veille de cette cérémonie, une rencontre avec le commandement, les cadres, les stagiaires et les élèves de l’Académie, où il avait donné une allocution d’orientation félicitant les nouveaux promus de l’ensemble des structures de formation de l’ANP, affirmant qu’une formation de haut niveau est le passage obligé qui permette de promouvoir les capacités opérationnelles et tactiques de l’Armée nationale populaire. Concernant l’AMC, M. Gaïd Salah s’est félicité de la qualité et du niveau d’enseignement et de formation prodigués par cette prestigieuse académie de renommée régionale et mondiale, à ses élèves, grâce «aux efforts intenses consentis pour un investissement bénéfique et utile dans le système d’enseignement et de formation de l’ANP». Par ailleurs, le général de corps d’armée a mis l’accent, lors de cette rencontre, coïncidant avec les festivités célébrant la fête de l’indépendance, sur l’importance de l’événement qui «coïncide avec la célébration par notre pays d’une journée historique mémorable, à savoir : le recouvrement de la souveraineté nationale, réalisée grâce aux sacrifices du peuple algérien qui a mené la plus glorieuse des révolutions des temps modernes».

Fatma Boudouani, première femme général-major
Le général de corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah a présidé au siège du ministère de la Défense nationale, au nom du président de la République, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, la cérémonie de remise de grades et de médailles à des officiers supérieurs et des cadres du ministère de la Défense nationale.Au cours de cette cérémonie, il a été procédé à la promotion de généraux au grade de général-major et de colonels au grade de général, ainsi qu’à la remise de médailles à des cadres militaires et civils assimilés. Il convient de noter que lors de cette cérémonie, et pour la première fois au sein de l’ANP, une femme général soit promue au grade de général-major. Il s’agit de Fatma Boudouani qui avait été promue au rang de général en 2012. Femme d’exception au sein de l’Armée qui a promu quatre femmes généraux au cours de ces dernières années, la nomination de Fatma Boudouani au grade de général-major permet à l’Algérie de conforter sa place de leader dans le monde arabe en termes de représentation de la gent féminine et de son accession à des hautes responsabilités dans la grande muette. L’ascension de cette spécialiste du ministère de la Défense, au sein du comité directeur de l’Initiative 5+5, la fait entrer par la grande porte dans l’histoire de son pays, en tant que première femme élevée à ce rang prestigieux.
Y. M.



Articles de la même rubrique

Du même auteur

Par Yahia MAOUCHI

Les plus lus

L’Algérie avant tout
AMMAR KHELIFA.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF