Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 108 - Oct 2017

Go

A la une

53e Anniversaire de la Police nationale

Cap sur la qualité sécuritaire

Par Salim FAROUK



« La garantie de la sécurité et de la stabilité du pays, la préservation de l’unité du peuple figurent en tête des priorités de l’Algérie », a indiqué Noureddine Bedoui, ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, à l’occasion de la célébration du 53e anniversaire de la police nationale, célébrée le 22 juillet à l’Ecole de police Ali-Tounsi de Châteauneuf (Alger). Une cérémonie qui s’est déroulée en présence de hauts responsables de l’État, dont Larbi Ould Khelifa, président de l’Assemblée populaire nationale, Mourad Medelci, président du Conseil constitutionnel, ainsi que de plusieurs membres du gouvernement. A cette occasion, le ministre de l’Intérieur a affirmé, dans son allocution, la détermination de l’Etat à agir avec rigueur contre quiconque portera atteinte à la cohésion et à l’unité de la Nation en appliquant les lois de la République, tout en estimant que la police algérienne «a fait ses preuves» par le passé à travers, notamment la lutte contre le terrorisme dont un «lourd tribut a été payé», mais aussi le crime organisé qui ne cesse, selon lui, de gagner du terrain. Saluant le degré élevé du professionnalisme de notre police, devenu aujourd’hui une «fierté» pour le peuple algérien et, surtout, un «modèle» dont veulent «s’approprier» beaucoup de nations, le ministre de l’Intérieur rappellera que l’Algérie, qui a combattu le terrorisme dans les années 1990, fait face à de nouveaux défis à différents niveaux notamment la situation sécuritaire dans certains pays voisins et ses risques sur la sécurité et la stabilité de la région et de la nation. «Les défis à relever sont immenses et nécessitent davantage de mobilisation et d’efforts. Le crime organisé a pris des proportions alarmantes, il ne connaît ni nationalité ni frontières. Il met en péril la cohésion de la société et menace la sécurité des citoyens, chose qui requiert plus d’attention, car sachez qu’il ne peut y avoir de développement et de progrès sans la sécurité et la stabilité», précisera Noureddine Bedoui. Estimant que cet évènement constitue une halte pour mettre en avant les réalisations de l’institution de la Sûreté nationale, consolider ses acquis et planifier les étapes futures en vue de lui permettre d’accomplir pleinement sa mission, le ministre de l’Intérieur soulignera que « l’expérience que vous avez acquise sur le terrain est suffisante pour mettre en échec toute tentative de déstabilisation». Pour le Premier policier du pays, cette performance se traduit par l’investissement dans la ressource humaine à travers la formation et la mise à disposition de toutes les conditions nécessaires pour maîtriser les nouvelles techniques à même de préserver l’ordre public et de lutter contre la criminalité sous toutes ses formes. Ce qui nécessite la poursuite des démarches visant à préserver la sécurité et la quiétude de la patrie et la protection de ses biens. D’autant que l’Algérie traverse une étape difficile, que ce soit sur le plan sécuritaire, au regard de l’environnement dans lequel elle évolue, ou sur le plan économique du fait de la chute des prix du pétrole. Aussi, le 53e anniversaire de la Sûreté nationale offre-t-il l’opportunité de s’arrêter sur les actions menées au quotidien par les éléments de la policé nationale et de rendre un hommage appuyé à l’esprit de dévouement et d’abnégation dont ils font preuve forçant ainsi respect et admiration de l’Algérie toute entière. Incarnation de paix, d’ordre et de sécurité, le corps de la Sûreté nationale ne cesse de faire preuve de professionnalisme, d’abnégation, de bravoure et de sens élevé du devoir, au service des intérêts suprêmes du pays, afin d’en assurer la sécurité et d’en défendre les valeurs sacrées. Les membres de la Sûreté nationale, qui n’hésitent en aucun cas à agir, au péril de leur vie, pour la protection des citoyens, ont su à la faveur de leur discernement, professionnalisme et courage, conquérir la confiance de la population.
Les actions et les nobles missions accomplies par les membres de la police nationale leur ont permis de bénéficier de la confiance citoyenne. Investie de la noble mission du maintien de l’ordre public et de la protection de la vie et des biens des citoyens, la DGSN dont les maîtres mots sont la rigueur, la transparence, la proximité et la communication, accomplit pleinement son rôle, à travers des actions garantissant la sécurité des personnes, des biens et des institutions et se dressant tel un rempart infranchissable face au crime organisé transnational, à la grande délinquance, au trafic de drogue, à la menace extérieure et au terrorisme. 
A ce sujet, le ministre a indiqué que «la sécurité constitue le levier de tout développement, saluant les efforts des agents de police en matière de préservation de la sécurité du pays et des citoyens et de lutte contre le terrorisme et du crime organisé». D’ailleurs, dans son message, lu en son nom par le commissaire divisionnaire Bou Ahmed Boubeker, directeur de l’action sociale à la DGSN, le Premier ministre Abdelmalek Sellal a tenu à « saluer le dévouement et le sens de responsabilité dont vous faites preuve dans l’accomplissement de vos missions. Votre rôle n’est plus à présenter dans la préservation de la sécurité des biens et des personnes», qui n’omettra pas de rappeler les sacrifices consentis par des femmes et des hommes pour que le pays reste debout. »  Le Premier ministre a appelé les agents de la Sûreté nationale à assumer pleinement leur mission afin de faire prévaloir la suprématie de la loi.

Reconnaissance au président de la République
Déterminée à maintenir le cap et à peaufiner davantage les compétences et les connaissances de ses effectifs, la DGSN a initié des programmes ambitieux de formation tenant en compte plusieurs aspects relatifs à l’intervention de la Sûreté nationale et mis en place une charte déontologique, le but étant d’encadrer l’action de la police en droite ligne des orientations de l’Algérie et de ses engagements aux niveaux national et international en faveur de la promotion des droits de l’Homme, de la consolidation de l’Etat de droit et des libertés et de la promotion d’un corps de police citoyen tout en promouvant un service sécuritaire de qualité..
Des réalisations qui ne sauraient être citées sans le précieux concours du président de la République et sa vision futuriste, a tenu à souligner le général-major Abdelghani Hamel, directeur général de la Sûreté nationale, qui précise « un concours sans lequel la police algérienne n’aurait pas accompli ce formidable développement et réalisé autant d’acquis».
«Le saut important réalisé par la Police algérienne a été rendu possible grâce au grand soutien et à l’intérêt accordé par le président de la République au corps de la Sûreté nationale», a souligné Hamel qui a précisé que ce soutien se traduit par la mise en place des fondements de la sécurité et de la stabilité par une police forte qui veille à la protection du citoyen et de ses biens dans le cadre d’une action de proximité intégrée, où le citoyen serait un partenaire direct dans la dynamisation de l’équation sécuritaire.
Aussi, la mise à niveau de la ressource humaine figure parmi les priorités de la DGSN à travers le soutien à la formation et la modernisation de la police pour pouvoir «s’adapter» aux mutations technologiques opérées dans le monde. «Les exigences de la mondialisation nous imposent une actualisation régulière des connaissances sous peu de rester en marge de cette révolution technologique», a considéré le DGSN, qui évoque également l’amélioration des conditions socioprofessionnelles de ses éléments. Et au DGSN de mettre l’accent sur l’importance de la «consécration et de la diffusion d’une culture de sécurité, de l’amélioration des conditions socioprofessionnelles des fonctionnaires du corps de sûreté et de l’humanisation des méthodes de gestion et de prise en charge des ressources humaines outre le soutien de la formation et la modernisation de la police afin de l’adapter aux exigences de la mondialisation ». En effet, le paradigme de la gouvernance sécuritaire est étroitement lié aux deux principes directeurs, la réforme structurelle et la gestion rationalisée des politiques sécuritaires, par le truchement de la consolidation de la formation continue en matière de droits de l’Homme et le rehaussement des protocoles de contrôle interne, tant au niveau des comportements individuels du fonctionnaire de police, qu’à celui des pratiques opérationnelles de la Sûreté nationale.

7.000 postes budgétaires au profit des éléments de la DGSN 
A l’occasion de la célébration, du 53e anniversaire de la fête de la police, célébrée cette année sous le slogan « Police algérienne : écoute, performance et excellence », plus de 7.000 postes budgétaires ont été affectés par la direction générale de la Sûreté nationale au profit des cadres supérieurs et agents de police. En outre, Noureddine Bedoui, ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, et le général-major Abdelghani Hamel, ont présidé la cérémonie de promotion de six commissaires divisionnaires de police au grade de contrôleur de police, dont Djilali Boudalia, nouveau directeur des renseignements généraux. Par ailleurs, 27 commissaires principaux ont été promus au grade de commissaire divisionnaire, 80 commissaires de police au grade de commissaire principal de police, 310 lieutenants de police au grade de commissaire de police et 610 inspecteurs de police au grade d’enquêteur principal de police. Tandis que 80 brigadiers de l’ordre public ont été promus au grade de brigadier chef de l’ordre public, 6.005 agents de police au grade de brigadier de l’ordre public et 6 brigadiers chefs de l’ordre public promus au grade d’officier de l’ordre public.
Ainsi, cet anniversaire  constitue ainsi une occasion de rendre un hommage appuyé à toute la famille de la Sûreté nationale dont les éléments sont présents en permanence sur le terrain, de jour comme de nuit, sur différentes artères et lors des grands rassemblements, marches, manifestations sportives, culturelles ou artistiques. A la faveur de cet engagement qui n’est pas sans conséquences pour eux et pour leurs familles, les membres de la police nationale contribuent avec ardeur à façonner l’image et la renommée de leur pays, en tant que contrée paisible, accueillante et hospitalière, n’en déplaise aux ennemis de l’Algérie.


S. F.



Articles de la même rubrique

Du même auteur

Par Salim FAROUK

Les plus lus

L'Algérie avant tout
AMMAR KHELIFA.

Cybercriminalité
Par Dr. Djalila RAHALI.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF