Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 108 - Oct 2017

Go

A la une

Le Premier ministre Abdelmalek Sellal

« 2015, l’année du développement local »

Par Salim HOURA



Une rupture. C’est une rupture totale avec les mentalités, les modes de gouvernance, le système socio-économique basé sur l’assistanat et la rente que préconise le gouvernement pour les wilayas du Sud et des Hauts-Plateaux. Le message émane du Premier ministre Abdelmalek Sellal  depuis la wilaya d’Ouargla où il a réitéré l’engagement du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, ainsi que celui du gouvernement à mettre en œuvre le programme du développement local. Pour ce faire, les pouvoirs publics ont dégagé une enveloppe de 100 milliards de dinars pour le développement local. Le budget sera alloué aux assemblées communales par tranche en vue de rationaliser les dépenses. « Nous veillerons à ce que toutes les dépenses aillent dans le bon sens et que la gestion soit faite d’une manière moderne, susceptible de prendre en charge les problèmes des citoyens », a souligné Tayeb Belaïz, ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, lors d’une séance plénière au Conseil de la nation consacrée aux questions orales, appelant, à l’occasion, les élus à impliquer les citoyens dans les projets de leurs communes. Pour le Premier ministre, le message est clair: « Le développement social et économique, et partant, la prospérité du pays ne viendront que par le travail, l’effort et l’abnégation dans la réalisation des différents projets de développement local.» Dans son intervention, le Premier ministre a exhorté les différents acteurs à prendre en charge le contenu du plan d’action des pouvoirs publics, notamment pour ce qui concerne le développement socio-économique dans les régions du Sud ainsi que les Hauts-Plateaux, et à aller de l’avant dans la concrétisation des objectifs du plan quinquennal mis en place par le Président Bouteflika, démontrant ainsi que 2015 sera «l’année du développement local». Le Premier ministre Abdelmalek Sellal a, d’ailleurs, souligné la nécessité de livrer une «véritable course contre le temps» à l’effet de donner des réponses aux attentes de la population, notamment la jeunesse et dans la construction d’une économie «diversifiée et compétitive». Ce qui dénote l’importance accordée par les pouvoirs publics à la réalisation et à la concrétisation des objectifs de développement social dans les régions du Sud du pays. Preuve en est la présence en force, lors de cette visite de travail et d’inspection dans la wilaya d’Ouargla, des membres du gouvernement, une dizaine de ministres représentant divers secteurs dont la Santé, l’Habitat, l’Energie, l’Education, d’autant que sur le plan de la production et de la distribution des ressources hydriques, la wilaya d’Ouargla a bénéficié d’un programme de réalisation de dix stations de déminéralisation de l’eau (9 dans le Grand Ouargla et 1 à Touggourt), visant à améliorer la qualité de l’eau potable en réduisant sensiblement son taux de salinité. En cette même occasion, le Premier ministre s’est enquis de la situation de la formation dispensée aux stagiaires des centres de formation de l’Entreprise nationale de forage (Enafor), qui s’élèvent à 97 dans différentes techniques de forage. Le Premier ministre a par la suite visité l’Institut algérien du pétrole de Hassi-Messaoud. Par ailleurs, le Premier ministre a inspecté une centrale électrique de Hassi-Messaoud d’une capacité de production de 660 mégawatts sur une superficie de 15 ha.

La preuve par les projets
Lors de cette visite, le Premier ministre n’a pas manqué de donner des directives pour orienter plus efficacement le développement local, en particulier dans les domaines de l’industrie, de l’agriculture, de l’énergie et de la production d’hydrocarbures, de l’éducation, de la santé, tout en mettant l’accent sur l’« importance de booster le développement local » pour permettre à la population de « bénéficier» de ses richesses. D’ailleurs, Abdelmalek Sellal a fait part de sa désapprobation quant aux insuffisances et aux retards constatés, notamment l’étude faite pour la réalisation de la nouvelle ville de Hassi-Messaoud, dans les travaux de réalisation des habitations, ainsi que la distribution des terrains. Comme il a insisté sur le respect des délais et l’ouverture de la zone industrielle de la nouvelle ville de Hassi-Messaoud aux investisseurs, notamment en facilitant l’accès du foncier aux investisseurs privés en dehors du secteur des hydrocarbures. En outre, le Premier ministre a procédé au lancement d’un projet de réalisation de 2.000 logements de type public locatif (LPL), au niveau de la ville nouvelle de Hassi-Messaoud. Mettant à profit cette occasion, Abdelmalek Sellal a souligné que le programme de l’Algérie en matière d’habitat avec une réalisation de 325.000 logements en 2014, équivaut à celui de plusieurs pays à la fois.

Une station de déminéralisation de l’eau potable à Touggourt
Le Premier ministre Abdelmalek Sellal a procédé à l’inauguration de la station de déminéralisation de l’eau potable dans la commune de Nezla à Touggourt. Cette infrastructure vient renforcer l’alimentation de la population en eau potable. Elle permettra de réduire de 2,5 à 0,3 gramme par litre, le taux de salinité de l’eau. Constituée de trois réservoirs principaux, elle permet de couvrir les besoins de plus 170.000 habitants constituant la population des quatre communes composant la daïra de Touggourt, à savoir Touggourt, Tebesbest, Zaouia El-Abidia et Nezla, avec une capacité moyenne de distribution de 400 litres par seconde. En raison du climat chaud de la région, la station sera dotée d’un système de refroidissement des eaux qui l’alimenteront à partir de quatre forages, pour ramener la température de 60 à 30 degrés.

Lancement de plusieurs projets de construction
Durant son séjour à Ouargla, le Premier ministre, Abdelmalek Sellal a inspecté un projet de 1.190 logements de type public locatif, au niveau du quartier El-Moustakbel, dans la commune de Touggourt. Par ailleurs, le Premier ministre a procédé au lancement d’un projet de réalisation de 2.000 logements de type public locatif (LPL), au niveau de la ville nouvelle de Hassi-Messaoud (80 km à l’Est  du chef-lieu de la wilaya d’Ouargla). Faisant partie du mégaprojet portant création de la ville nouvelle de Hassi-Messaoud, ce projet a vu les travaux de terrassement de son terrain d’assiette, confiés à quatre entreprises, finalisés. Le projet urbanistique d’envergure de la ville nouvelle de Hassi-Messaoud, appelé à accueillir à l’horizon 2030, une population de 80.000 habitants, s’est vu accorder un financement équivalent à six milliards de dollars US. A Témacine, le Premier ministre a procédé au lancement d’un projet d’auto-construction  qui comporte 850 lots de terrains destinés à l’auto-construction. Il a instruit les responsables «d’accélérer la cadence» pour boucler la distribution des 30.000 lots prévus pour la fin de l’année en cours, tout en rappelant que 16.800 terrains ont été distribués depuis le mois de mai 2014. Sur place, il a procédé  à une remise symbolique de 12 titres de propriété concernant ces lots sur les 614 titres déjà prêts.

Une ferme agricole pilote
Dans la même commune, le Premier ministre a visité une ferme agricole privée de 45 ha, dont 7,3 ha déjà aménagés et exploités. Cette ferme est spécialisée dans l’arboriculture fruitière, avec un total de 860 palmiers-dattiers, dont 516 de variété Deglet Nour, 91 de ghers, 129 de degla beida et 124 palmiers de variétés communes, en plus de 140 arbres fruitiers (abricotiers, grenadiers, figuiers). On y élève également 15 bovidés, 20 ovins et 15 caprins. Sur site, Abdelmalek Sellal a procédé à une remise symbolique de 12 titres de concession à de jeunes investisseurs dans le domaine de l’agriculture. Il a, entre autres, mis l’accent sur la nécessité d’assurer un accompagnement technique et financier aux jeunes investisseurs dans le domaine de l’agriculture, pour leur permettre de mieux évoluer et de développer leurs projets agricoles. Il a rappelé le grand intérêt qu’accordent les pouvoirs publics au développement de l’agriculture pour être une des solutions dont l’Algérie peut compter pour le remplacement de la richesse pétrolière.

Une centrale photovoltaïque à El-Hedjira
Le Premier ministre Abdelmalek Sellal a lancé le projet de réalisation d’une centrale électrique photovoltaïque à la daïra d’El-Hedjira. La centrale aura une capacité de 30 MW et coûtera 5 milliards de dinars, soit 50,6 millions de dollars. Cette centrale devrait être mise en exploitation en septembre prochain. La centrale devrait générer 250 emplois lors de sa construction et 50 emplois permanents pour son exploitation. L’énergie produite contribuera à l’amélioration de la couverture énergétique de cette daïra qui compte deux communes, El-Hedjira et El-Alia.  Le lancement de ce projet entre dans le cadre des prévisions nationales qui avaient annoncé la mise en place de 350 MW d’énergie renouvelables au cours de l’année 2015. Ces installations permettront ainsi de couvrir les besoins énergétiques des populations du Sud et des hauts plateaux

Des hôpitaux pour Touggourt, Mégarine et Rouissat
La commune de Touggourt a bénéficié d’un projet de réalisation d’un hôpital de 325 lits. Un projet inspecté par le Premier ministre.  Une fois opérationnel, ce projet permettra de couvrir les besoins en matière de prise en charge sanitaire d’une population de plus de 170.000 habitants du Grand Touggourt. Sur site, le Premier ministre a donné le coup d’envoi symbolique des projets de réalisation de deux hôpitaux de 60 lits chacun, dans chacune des communes de Mégarine et de Rouissat. Ces deux  projets, dont les études techniques ont été achevées, disposeront de diverses structures de médecine, générale et spécialisée, et permettront  d’atténuer la pression sur les établissements publics hospitaliers de Touggourt  et Ouargla. Un exposé a été aussi présenté concernant les hôpitaux 60 lits d’El-Hedjira,  actuellement en phase de réalisation des aménagements extérieurs, et de Témacine, en voie de lancement.

La faculté de médecine d’Ouargla  inaugurée
Dans un futur proche, les régions du Sud n’auront plus à espérer l’envoi de médecins du Nord. Désormais, ils seront formés à la faculté de médecine de l’Université Kasdi-Merbah d’Ouargla inaugurée par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal. Cette faculté, qui a ouvert ses portes cette année et qui regroupe actuellement 114 étudiants dont 108 filles, dispose de deux amphithéâtres de 180 places pédagogiques, de 18 salles de travaux dirigés, de neuf laboratoires de 20 places chacun et  une salle destinée aux enseignants, selon sa fiche technique. Hissée au rang d’université en 1999, l’Université Kasdi-Merbah d’Ouargla, qui compte actuellement 28.600 étudiants encadrés par 1.176 enseignants, dispose d’une capacité de 22.580 places pédagogiques.

Un village touristique à Bour El-Haïcha
Au terme de sa visite, le Premier ministre a visité le projet  d’un village touristique dans la zone de Bour El-Haïcha, dans la périphérie d’Ouargla.  Monté par un promoteur privé sur une superficie de 9 hectares, ce village  dispose de 30 chambres sous forme de grottes, 40 bungalows, un bassin aquacole et d’autres servitudes. Le Premier ministre, qui a montré un intérêt à ce projet touristique, premier du genre au niveau de la wilaya, a appelé à contribuer à promouvoir le tourisme saharien à travers la mise en œuvre de mécanismes susceptibles d’impulser ce type d’activités touristiques, en vue d’attirer les touristes, nationaux et étrangers. «Le Sud renferme d’importantes potentialités touristiques à même de contribuer à la promotion du secteur dans cette région du pays», a souligné  M. Sellal, avant de présider une cérémonie de remise d’une douzaine de titres  de concession à des investisseurs dans différents domaines d’activités, dont  le tourisme. Le lancement et l’inauguration de ses projets à caractère socio-économique sont de nature à relancer le développement local dans cette wilaya du Sud du pays. En somme, c’est le coup d’envoi d’une normalisation totale des wilayas du sud, sur le plan du développement et des mentalités.

S. H.



Articles de la même rubrique

Du même auteur

Par Salim HOURA

Les plus lus

L'Algérie avant tout
AMMAR KHELIFA.

Cybercriminalité
Par Dr. Djalila RAHALI.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF