Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 125 - Dec 2019

Go

A la une

Le candidat Abdelkader Bengrina

Un homme, une destinée

Par Tahar MANSOUR



Ce sont les évènements majeurs d’une nation qui font émerger les meilleurs de ses fils en les portant au-devant de la scène médiatique grâce à leur engagement, à leur sacrifice, à leur volonté de mettre leur empreinte sur des faits qui font sortir leur pays et leur peuple des moments difficiles pour les porter sur les rives de la dignité, de la sécurité et du bien-être.

Abdelkader Bengrina, l’un des cinq candidats à l’élection présidentielle du 12 décembre 2019, s’est déjà investi dans le travail pour hisser l’Algérie à la place qui lui sied, en portant haut et fort ses aspirations à une vie meilleure et à une sécurisation dans tous les domaines.

 

Qui est Abdelkader Bengrina ?

Né à Ouargla en 1962, le devenir d’Abdelkader Bengrina était déjà lié à une date-symbole très forte pour tous les Algériens jusqu’à la fin des temps, la wilaya qui l’a vu venir au monde est un autre symbole, celui de la véritable indépendance, celle de la prise de décision pour récupérer les richesses spoliées par le colonisateur français.

Son père est décédé alors qu’il n’avait que sept ans et il est pris en charge par plusieurs enseignants algériens de sa ville natale qui lui apprennent la chariaâ, le Coran et les préceptes de l’Islam, en particulier le cheikh Sidi Mohamed Belkébir. C’est là qu’il se forge une volonté inébranlable d’œuvrer toujours pour le bien de son peuple, de son pays, de sa religion et de tout ce qui représente l’être humain dans sa dimension universelle. Il poursuit en parallèle sa scolarité normale jusqu’à ce qu’il arrive en terminale et, une fois son bac en poche, il s’inscrit à l’université où il obtient un diplôme de hautes études en électronique puis se tourne vers les sciences politiques où il poursuit ses études en diplomatie.

 

Une carrière politique bien remplie

Abdelkader Bengrina a occupé divers postes politiques et de responsabilité au service de sa patrie dont ministre du Tourisme et de l’Artisanat, vice-président de l’APN, député à l’APN durant 13 ans, directeur du projet de direction de jeunesse, président du Parti El Bina El Watani (La construction nationale)

Il a aussi été très près de feu Mahfoud Nahnah au sein du MSP où il s’occupait des relations avec les institutions publiques et des relations avec l’étranger, pour le côté officiel. Dans ce contexte, il a préparé et coordonné plusieurs rencontres entre Mahfoud Nahnah et des rois et présidents arabes, avec des dirigeants de divers mouvements et associations internationales, particulièrement arabes.

Abdelkader Bengrina a aussi occupé plusieurs postes de dirigeant d’instances internationales : membre fondateur de l’Association internationale des défenseurs de la cause palestinienne et membre de son bureau, membre fondateur du Forum musulman mondial, premier président de l’Union des experts arabes du tourisme, membre du secrétariat général de la Conférence nationale arabe, membre de la Conférence nationale islamique, membre fondateur du forum des partis arabes, membre fondateur du forum du dialogue entre les religions, membre du conseil des secrétaires de l’association internationale El Qods

Outre cela, il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur les stratégies et analyses politiques et en association avec plusieurs centres d’études.

 

T. M.

 



Articles de la même rubrique

Du même auteur

Par Tahar MANSOUR

Les plus lus

L’Algérie avant tout
AMMAR KHELIFA.

Un homme, une destinée
Par Tahar MANSOUR.

Tarik Bouslama, P-DG du groupe Imetal
Entretien réalisé par Smail ROUHA.

Télécharger version PDF

Version PDF