Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 121 - Juin 2019

Go

Vie d'entreprise

Une dtermination algrienne pour la solution lectronique

HB Technologies

Par Meriem ALI MARINA



Au fil des ans, HB Technologies, entre autres, a acquis un savoir-faire dans la conception de solutions de développement et de sécurité d’entreprises notamment la solution Kalaa qui permet l’authentification forte de sécurité et la protection des systèmes de transmission de données. Créée en 2004, HB Technologies est en effet, de l’aveu même de ses partenaires, le «leader» du marché de production et personnalisation de cartes intelligentes et de développement de logiciels en Algérie.  HB Technologies qui fait preuve d’année en année d’une grande maîtrise dans le domaine s’est également imposée sur un marché international où il n’ya pas de place pour les « petits » avec une première exportation de 10 millions de cartes SIM pour des opérateurs télécoms français.    En somme, le produit de HB Technologies qui fabrique 100 millions de puces/an, est exporté vers 14 pays dont trois pays européens. Dotée d’une certification ISO 9001, HB Technologies dont le sigle est composé d’initiales de Abdelhamid Benyoucef (HB) son fondateur et PDG, fournit aussi des solutions pour le secteur de la monétique et l’identitaire. L’entreprise produit « notamment des cartes SIM (puces téléphoniques), cartes de recharges, de fidélité et d’identification bancaires, des puces de contrôle d’accès logique et des cartes pour le paiement électronique », selon les explications fournies en septembre dernier, à El Djazaïr.com, par Mohamed Affif, divisionnaire technique chez HB Technologies. HB Technologies fabrique principalement des cartes SIM pour les opérateurs de la téléphonie mobile Mobilis, Ooredoo et Djezzy, ainsi que des cartes électroniques CCP d’Algérie Poste.  Elle vient d’ailleurs de reporter une offre pour la réalisation de cartes de carburant Naftal. « Les cartes prépayées fonctionnent de la même manière que les cartes de recharges téléphoniques que nous connaissons. Ces cartes disposent d’un montant donné et peuvent être achetées par une entreprise ou un particulier au niveau de Naftal. Elles sont ensuite distribuées (par les entreprises) à l’utilisateur final (chauffer, employé…) », a rappelé  le premier responsable de HB Technologies, Abdelhamid Benyoucef qui s’est confié à El Djazaïr.com au lendemain de l’inauguration par le Premier ministre de la 24e  foire de la production nationale (23 au 29 décembre).  « C’était l’occasion pour nous de présenter au Premier ministre Abdelmalek Sellal et la délégation ministérielle l’accompagnant, nos nouveaux produits : le permis de conduire à points ainsi que la carte grise électroniques », a affirmé  Abdelhamid Benyoucef saluant cette visite. « La visite d’Abdelmalek Sellal est un message fort de sens pour l’ensemble des personnels et dirigeants de HB Technologies. Cette halte du Premier ministre accompagné de bon nombre des ministres de son gouvernement est aussi une assurance », a-t-il ajouté.  Avant cette date, le Premier ministre avait en juillet dernier, à l’occasion de la célébration du 53e anniversaire de l’indépendance nationale, effectué une visite au siège de l’entreprise, sise dans la zone industrielle de Rouiba. Le Premier ministre qui avait beaucoup « apprécié » la démonstration qui lui a été faite sur place à l’unité de production de cartes à puce, a assuré à l’occasion HB Technologies et au-delà à toutes les entreprises algériennes novatrices du soutien du gouvernement,. Les discussions ont porté également sur l’aide que pourrait encore apporter l’Etat aux centres de recherche et de développement d’entreprises privées.

Une année « marquée »
HB Technologie, selon son PDG, a marqué de son empreinte, cette année 2015 qui s’achève. « Ce qu’il faudrait retenir de cette année-là, c’est notre projet réussi pour le ministère de la Justice avec la généralisation des cartes PKI (signature électronique) relatives au casier judiciaire », a assuré Abdelhamid Benyoucef, en  attendant que le même « projet » soit concrétisé avec le ministère de la Poste et des Technologies de l’information.
HB Technologies, rappelons-le, avait pris part au 1er forum algéro-français sur le numérique, tenu à Alger au début du mois de décembre. Dans le même cadre, le PDG de HB Technologies a rappelé que l’entreprise qu’il dirige avait pris part à la Semaine de la technologie Gitex 2015 qu’a abritée Dubaï du 16 au 20 octobre dernier. « Pour HB Technologies, il s’agissait d’étaler le savoir-faire et les solutions algériennes dans le domaine », a souligné à ce propos notre interlocuteur.  « A Gitex, HB Technologies est venue avec de nouvelles solutions, à l’exemple de HB Secure, une clé USB cryptée qui, grâce à un mot de passe, offre un répertoire sécurisé à son détenteur sans possibilité de violation », nous a expliqué Abdelhamid Benyoucef. Cette clé sera lancée début 2016. Et comme annoncé en octobre dernier, HB Technologie « vient » d’ouvrir son capital à d’autres opérateurs qu’ils soient publics ou privés « l’objectif » étant de s’ouvrir plus sur le marché mondiale. L’autre fait marquant pour HB Technologies durant cette année 2015 serait sans nul doute la visite effectuée au siège de l’entreprise par la ministre de la Postes et des Technologies de l’information. « Nous avons été satisfaits de recevoir Mme Imane-Houda Faraoun à HB Technologies, elle qui maîtrise parfaitement la langue de la recherche. D’ailleurs, il est fort probable que cette visite donne suite à un partenariat de qualité entre les deux parties. Je pense qu’on pourrait s’attendre à des projets ensemble particulièrement en ce qui a trait à la signature électronique », avait affirmé Abdelhamid Benyoucef, dans son entretien à El Djazaïr.com.

S’imposer davantage
2004-2015, onze ans se sont déjà écoulés depuis que HB Technologies a été créée. Le passé est connu, mais de quoi serait fait l’avenir de l’entreprise ? Pour Abdelhamid Benyoucef, la réponse est claire. « Depuis toujours, on avait tablé sur une formation de qualité pour nos ingénieurs dans le souci de développer davantage de produits », a-t-il dit. Il s’agit, entre autres, du bracelet électronique pour les établissements  pétitionnaires, le sécurisation et le cryptage de l’envoi et réception des SMS,  l’administration et documents sensibles ou les documents e-traking, les disques durs externe et interne cryptés avec système d’authentification physique et en fin, un centre d’authentification et cartes chronotachygraphiques. Il est également question du lancement durant l’année 2016, d’une solution pour le rechargement du crédit télécom (flexy et storm) grâce à un TPE regroupant les trois opérateurs qui pourra être mis à la disposition des revendeurs.

Dans l’univers des « spécialistes »
HB Technologie, une entreprise entièrement à capitaux algériens, dispose de son propre centre de « R&D» que font tourner une trentaine de chercheurs – en sécurité numérique et en logiciel embarqué.
Pour mieux la connaître, nous nous sommes rendus sur les lieux, en cette journée caniculaire de ce mardi 15 septembre. Un imposant bâtiment en partie en verre est en vue dès qu’on franchit un virage d’une route mal entretenue perdue dans cette immense zone industrielle de Rouiba. Au fait pour y parvenir, les habitués des lieux préfèrent vous orienter vers « un cimetière comme repaire ». Arrivé face au portail principal, on est surpris par toutes les mesures de sécurité imposées, soit aux travailleurs soit aux visiteurs. Les caméras de surveillance, le système d’alarme avancé et les portiques de sécurité codés donnent déjà une idée sur ce qui « nous attend » une fois ce portail franchi. Notre identité et le motif de notre visite communiqués à l’administration, nous sommes accompagnés chez le PDG fondateur de l’entreprise Abdelhamid Benyoucef. On est reçus dans son bureau. L’homme, un quadragénaire, est d’une hospitalité rare. En compagnie de l’un des cadres de l’entreprise, Mohamed Afif, divisionnaire technique, ils nous font visiter la chaîne de production. Cependant, comme déjà souligné, pour avoir accès aux labos et autre points « sensibles », il fallait se faire délivrer une autorisation d’accès établie par les agents en charge de la sécurité de l’entreprise. Retour au point de départ, soit à la réception. Mohamed Afif nous prie de suivre les consignes à la lettre pour que nos badges nous soient délivrés sans « erreurs » de ce fait non reconnus par le système de sécurité de la chaîne de production, notre suivante étape.
 A ce moment là, debout dans un sas, il fallait regarder droit dans l’œil électronique. Notre identité rétinienne, enregistrée auparavant, est vite reconnue et validée. Nous accédons ainsi aux laboratoires ultramodernes de production et personnalisation de la société algérienne HB Technologies. Premier constat : HB Technologies ne lésine aucunement sur les moyens techniques. Des machines ultra modernes ont été acquises par l’entreprise dans ce cadre. On commence la visite dans une salle où est installée une ligne d’impression ultramoderne, avec un seul technicien à la manœuvre : c’est tout simplement une imprimante au laser (impression offset, microimpression, usage de la technologie CTP – computer to plate, support plastique en PVC, opacité...). Elle exécute, en quelques secondes, ce qu’une machine offset traditionnelle effectue après plusieurs minutes.  C’est le point de départ du produit, reçu en produit fini dans la salle personnalisation. « Dans cette machine sont donc imprimés des feuillets de plastique avec de très hautes résolutions et ce selon, le besoin et le design exprimé auparavant par notre client », nous explique le responsable du développement et divisionnaire technique. Une des autres pièces de l’usine, dont tout le parterre est couvert d’une matière spéciale, contient un laboratoire de qualité où les cartes sont soumises à rude épreuve avant d’être fabriquées et remises aux clients. Outre ces installations ultramodernes, l’entreprise dispose d’un centre névralgique : le laboratoire de recherche. Des d’informaticiens y travaillent et ont à charge de développer de nouveaux logiciels et produits rentrant dans le domaine de la sécurité électronique et de l’authentification forte (Public Key Infrastructure « Kalaa »). Le centre recherche-développement, avec le data serveur, constitue le cœur de HB Technologies. Nous poursuivons notre tournée dans les autres salles. Des locaux régis informatiquement, au sol antistatique et aux conditions d’humidité, températures et pression similaires à celles des grands laboratoires étrangers. Que ce soit dans la salle de fabrication de bandes magnétiques ou au niveau du contrôle de la qualité et conformité aux normes et standards ISO et Visa notamment. Mais aussi dans les centres d’activation et formalisation des puces, cryptographie et personnalisation des cartes. Enfin, et pour avoir une idée bien précise des mesures exceptionnelles de sécurité chez HB Technologies, notre accompagnateur nous invite à « jeter un coup d’œil » sur le coffre fort où sont stockés les produits finis prêts à être réceptionnés. Au fait il s’agit d’une grande salle barreaudée. « L’accès à l’intérieur est soumis à un contrôle rigoureux de notre système de sécurité. Une simple violation des procédures habituelles est synonyme d’une intervention simultanée de la Gendarmerie nationale. On l’a testé et les gendarmes ont débarqué sur les lieux au bout d’une dizaine de minutes seulement », nous confie Mohamed Afif.
 M. A. M.



Du même auteur

Par Meriem ALI MARINA

Les plus lus

Saison estivale
Par Farid HOUALI.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya De Annaba

Version PDF