Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 109 - Nov 2017

Go

Vie d'entreprise

Groupe Safcer

Un esprit de développement et de progrès

Par Farouk Salim



Ce plan comprend 286 milliards de dollars pour couvrir la dépense publique nécessaire à la réalisation des investissements prévus durant cette période, considéré comme une dynamique sans précédent pour un programme national de développement de l’Algérie
Tous les projets de développement sont entourés de toute l’attention requise du président de la République qui suit personnellement leur conduite, étant animé d’une volonté déterminée à soutenir et à impulser le développement. Ses orientations à l’endroit du gouvernement, invité à s’investir sur le terrain, sont à chaque fois réitérées, d’autant plus que tous les projets ont un rapport direct avec la prise en charge des besoins multiples des citoyens et impulsent la croissance.
Un des soucis majeurs du Président est comment concilier les impératifs du développement et le droit des générations futures avec un environnement à la fois sain et créateur de richesse. Le chef de l’Etat n’a pas manqué, dans ce sillage, de relever que s’il est du devoir des pouvoirs publics « de définir les politiques nationales et de mettre en œuvre les moyens qui permettent de préserver les caractéristiques fondamentales du territoire national, d'assurer la pérennité des richesses naturelles qui y sont exploitées et d'y favoriser un développement économique et social harmonieux et durable, il est du devoir de tous d'utiliser le territoire avec respect et économie, avec intelligence et raison, dans la stricte observance des impératifs nationaux ». C’est là une vision d’autant plus judicieuse que toutes les potentialités nationales sont « mobilisables » pour les besoins du développement mais sans pour autant compromettre les droits des générations futures.
Le président de la République n’omet pas de rappeler une constante dans sa vision, celle portant sur la finalité de tous les axes de son programme : le développement harmonieux profitable à tous. Il ne s'agira plus, désormais, a précisé son excellence, de redistribuer seulement le revenu national, mais aussi dans le sillage de l'équipement public d'inciter, d'impulser, d'orienter et de créer des richesses à travers tout le territoire national et ce, pour renforcer l'Algérie toute entière.
Le programme d'investissements publics retenu pour la période allant de 2010 à 2014 implique des engagements financiers de l'ordre de 21.214 milliards de dinars (équivalent de 286 milliards de dollars).
Le programme 2010-2014 réserve plus de 40% de ses ressources à l'amélioration du développement humain avec notamment deux millions de logements, dont 1,2 million seront livrés durant le quinquennat, le reste devant déjà être mis en chantier avant la fin de l'année 2014.
Dans cette dynamique, la société Safcer de droit privé algérien créée en 1987 par feu Abdelkader Seklouli, qui était depuis plus d’un demi-siècle à la tête d’une entreprise de construction de grands projets dans la wilaya de Sétif, doit s’impliquer avec tous les moyens à la réalisation de cet ambitieux programme national.
Cette société spécialisée dans la recherche, la fabrication et la commercialisation des produits céramiques constitue une branche clé et importante dans le secteur de la construction et du bâtiment.
Safcer n’a cessé d’évoluer depuis par sa politique continue dans l’investissement productif des dérivées de la céramique, ce qui lui a permis de consolider son patrimoine et d’atteindre les performances suivantes :
–  un capital social de 7 milliards de dinars (7.000.000.000 DA),
– une superficie globale de plus de 35 hectares pour ses unités de production et ses projets futurs,
– des gisements d’argile (matière première) dans plusieurs wilayas qui lui permettra d’assurer l’approvisionnement en argiles pendant toute la durée de son existence et la pérennité de ses unités de production.
 La première unité créée par l’équipe dirigeante de Safcer est celle qui a vu le jour en juin 1990 pour la fabrication de carreaux de revêtement mural (faïences, plinthes et pièce décoratives) pour un effectif direct de 83 cadres et travailleurs. Cette capacité de production a constitué une partie importante dans la couverture d’une partie des besoins du marché algérien.
Juste après le démarrage de la première usine et conscients de la réussite de leurs démarches, les dirigeants de Safcer, à leur tête le père bâtisseur Abdelkader, ont lancé avec réussite le deuxième projet et qui consiste à répondre à un besoin du marché algérien dans la dalle de sol.
Ainsi, en juillet 1996, l’usine de fabrication d’une autre partie des produits dérivés du bâtiment a vu le jour et a permis de satisfaire le marché avec une quantité non négligeable en dalles de sol et permettant à 183 cadres et travailleurs d’être actifs dans la wilaya de Sétif.
En plus de ces deux unités, Safcer possède aussi une équipe dynamique dans le domaine de la construction, ce qui lui a permis d’autofinancer, et à moindre coût, la construction de hangars pour abriter les équipements des différentes unités, notamment celle bâtie pour l’unité de Safcer Didouche-Mourad (Constantine)
En effet, le chantier de cette unité a vu le jour avec les encouragement du président de la République Abdelaziz Bouteflika lorsqu'il a posé, en 2002, la première pierre et qu’il a encore honoré par sa présence lors de sa mise en exploitation en 2006 pour la fabrication des produits rouges (briques creuses) d’une capacité de 210.000 tonnes par an.
Cette unité emploie actuellement un effectif permanent et direct de 151 cadres et travailleurs issus de cette région.
Continuant dans le même rythme d’investissement productif en permanence, la société Safcer verra la mise en place effective d’un autre projet aussi ambitieux que ceux réalisés auparavant et cette fois-ci dans la fabrication du compacto (gré cérame) qui serait fonctionnel à compter du premier semestre 2012 et qui permettrait la création de plusieurs emplois de niveau universitaire vu que cette usine est caractérisée par une technologie de pointe.
Cette unité de fabrication de compacto est réalisée pour atteindre les objectifs suivants :
- Répondre à un besoin en pleine expansion et qui consiste à l’utilisation de ce nouveau produit qui répond à des normes de sécurité et d’hygiène par sa composante chimique telle que la résistance aux taches et aux substances. En somme un produit à utilisation multiple et diversifiée plus que la dalle de sol et le carrelage ;
- soutenir les fabricants de ce type de produit pour répondre aux besoins des consommateurs ;
- stopper l’importation et la contrefaçon qui caractérisent ce type de marché ;
- permettre à court terme à la société d’exporter ses produits au niveau des pays les plus connus dans la fabrication de ce type de produit du fait d’une équation qualité-prix plus favorable ;
Il faut se mettre en évidence que Safcer compte investir dans le plus grand projet d’Afrique pour la fabrication de la tuilerie (soit 20 millions de tuiles et 450.000 pièces spéciales par an) et qui permettrait la création de plusieurs emplois dans la région du Constantinois
Enfin et avec ce patrimoine et cette activité riche et pour assurer un management de qualité, les dirigeants de la société ont lancé en parallèle les actions suivantes :
 - Un projet de réorganisation de la société en filiale pour une gestion plus simplifiée basée sur la rentabilité par activité et par produit ;
- la finalisation et la mise en place de la certification intégrée ISO 9000 version 2008 intégrée avec celui de l’environnement 14001 version 2004 ;
- la formation à grande échelle au niveau national et international de la majorité de l’encadrement dans les différents systèmes de management moderne.
Dans la ligne tracée par leur père défunt, les actionnaires actuels de cette société estiment avoir contribué d’une manière aussi efficace dans le développement des régions qui abritent leurs activités par la création de l’emploi et la contribution dans le développement des activités sportives, culturelles, et sociales par des opérations de sponsor et d’aides financières en direction de la jeunesse 



Du mĂȘme auteur

Par Farouk Salim

Les plus lus

L'Algérie avant tout
AMMAR KHELIFA.

LE SYSTÈME D’INFORMATION :
Par ‎Abderrahmane RAOUYA - Ministre des Finances.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF