Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 123 - Oct 2019

Go

Evenement

Quand la littérature et l’histoire se conjuguent

24e Salon international du livre d’Alger (24e SILA)

Par Tahar MANSOUR



Depuis l’avènement de l’internet et la facilité avec laquelle nous pouvons accéder aux publications les plus chères dans tous les domaines, le livre est devenu de moins en moins demandé autant par les étudiants que par tous ceux qui recherchent une information, des réponses à des questions ou tout simplement pour le plaisir de lire. Il n’y a pas si longtemps, les bibliothèques étaient en nombre très important et nous pouvions trouver des librairies à chaque coin de rue, proposant divers titres dans les trois langues utilisées en Algérie. Par les temps qui courent, le lecteur assidu est devenu une denrée rare et, bien entendu, le livre s’est fait plutôt discret, laissant la place à une lecture rapide, irréelle, immatérielle, facile à trouver mais difficile à comprendre et à assimiler. Heureusement qu’il existe encore des évènements comme le Salon international du livre d’Alger qui nous fait redécouvrir cet irremplaçable outil d’apprentissage et de savoir. C’est la 24e édition de ce salon, le SILA, que nous allons vivre du 30 octobre au 9 novembre 2019 et qui, cette année, aura pour priorité le grand public « loin du caractère académique et élitaire ayant marqué les éditions précédentes », a fait savoir le commissaire du salon, Mohamed Iguerb.

 

Participation de plus de 1020 maisons d’édition

Pour cette année, ce sont plus de 1020 maisons éditions dont 270 de droit algérien, les autres originaires de plus de 40 pays qui ont annoncé leur participation à cet évènement hautement culturel qui donne un second souffle au livre et lui ouvre d’autres horizons, plutôt envahis par les TIC. Comme chaque année, c’est le Palais des éxpositions aux Pins-Maritimes qui accueillera le 24e SILA qui verra la participation du Sénégal en qualité d’invité d’honneur, participation qui coïncidera avec le 50e anniversaire du Festival culturel Panafricain. Pour cette occasion, des hommes de lettres africains marqueront de leur présence le SILA et discuteront de divers thèmes ayant trait aux relations entre les pays africains, à la littérature africaine si diverse et à la pensée africaine.

 

Le 24e SILA dédié aux jeunes lauréats des précédentes éditions

Toujours selon ses organisateurs le 24e Salon international du livre d’Alger sera aussi l’occasion pour les jeunes talents et les lauréats des précédentes éditions de mieux se faire connaitre du grand public avec leurs nouvelles œuvres. L’évènement sera aussi rehaussé par la présence de romanciers, d’intellectuels et d’écrivains de renom, aussi bien algériens qu’étrangers comme Waciny Laredj et Yasmina Khadra, Ibrahim Nasrallah (romancier palestinien), Olivier Lecour Grandmaison (historien français) et d’autres encore.

 

Un concours national de la meilleure affiche

Dans le cadre de la préparation du 24e SILA, il a été institué un concours national de la meilleure affiche dont le thème tournera autour du livre, de la littérature et de l’histoire. D’autant que « le roman ne serait rien (…) s’il n’était vrai dans les détails », écrit Balzac dans la préface de La Comédie humaine. Par cette thématique, il est question de démontrer la pleine réintégration de l’histoire dans sa dimension littéraire qui peut être source d’un double renforcement : de scientificité, en permettant en quelque sorte à l’histoire une réconciliation avec elle-même ; et d’attractivité, auprès d’un public et d’un lectorat peu attirés par le savoir et les livres historiques actuels.

D’ailleurs, ce 24e SILA s’adresse aux designers algériens résidant en Algérie et aux étudiants des écoles des beaux-arts en Algérie. C’est l’une des nouveautés de cette édition 2019 du Salon International du Livre d’Alger qui se déroulera, faut-il le rappeler, du 30 octobre au 9 novembre de cette année. La date de dépôt des œuvres avait été fixée au 31 août 2019 puis prorogée au 15 septembre.

 

Le livre scientifique à l’honneur

Afin de répondre à la forte demande exprimée lors des précédentes éditions du SILA, le commissaire annonce que le pavillon central sera réservé aux éditeurs selon leur spécialisation en matière de créativité littéraire et de livre scientifique (technique et universitaire). En plus de cela, des livres de qualité seront proposés au public à des prix raisonnables, particulièrement lors des remises effectuées au cours de la dernière semaine.

 

Retour sur le 23e SILA

La 23e édition du SILA qui s’est déroulée du 29 octobre au 10 novembre 2018 a vu la participation de 1018 exposants de 47 pays qui ont proposé plus de 300 000 titres et a drainé plus de 2,3 millions de visiteurs, un nombre qui reflète un engouement grandissant de la part des Algériens pour le livre. 

 

T. M.

 



Du même auteur

Par Tahar MANSOUR

Les plus lus

L’Algérie avant tout
AMMAR KHELIFA.

La parole au peuple
Par Rafik BITOUT.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya De Annaba

Version PDF