Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 111 - Jan 2019

Go

Dveloppement Local

Le pari gagnant d’Abdelkader Zoukh

82 000 logements distribués depuis 2014

Par Yahia MAOUCHI



Après plus de cinquante années d’indépendance, l’Algérie a connu un développement appréciable, néanmoins ces efforts ont été contrariés par une urbanisation non contrôlée, accentuée par l’exode rural sous les effets de la décennie noire créant, ainsi un désordre du paysage urbain. Face à cette situation, l’Etat a affiché une volonté déterminante pour mettre un terme définitif à ce problème majeur afin de replacer l’Algérie au rang des pays du bassin méditerranéen et mondial, et d’en faire d’Alger la capitale une métropole méditerranéenne attractive et agréable. La capitale a connu, au cours des dernières années, grâce aux efforts de l’État, des transformations importantes dans les domaines de l’habitat, des travaux publics (infrastructures routières et grands ouvrages d’art), de l’hydraulique et des grands équipements. Mais l’étalement urbain spontané et non contrôlé de la capitale a entraîné une urbanisation anarchique qui a conduit les pouvoirs publics à prendre un certain nombre de mesures d’ordre organisationnel pour établir plus de cohérence dans la gestion urbaine de la ville. C’est ainsi que le Plan directeur d’aménagement urbain de la ville d’Alger a été lancé par les autorités pour apporter des réponses opérationnelles à ces dysfonctionnements.
Dans ce contexte, et sur décision du président de la République Abdelaziz  Bouteflika, un programme spécial de résorption définitive de l’habitat précaire a été retenu au niveau du territoire national. Ce programme, lancé en juin 2014 et entrant dans le cadre de l’éradication de l’habitat précaire ayant pour objectif de placer Alger comme «première capitale africaine sans bidonvilles», a permis, à ce jour, le relogement de 82.000 familles ayant bénéficié, au niveau de la wilaya d’Alger, de différentes formules de logement à l’instar du logement public locatif (LPL) et sociaux participatifs (LSP), outre le programme AADL et public promotionnel à travers lesquels un nombre important d’unités ont été livrées. En effet, après
avoir achevée la 22e opération, qui a permis le relogement de 4000 familles, la wilaya d’Alger a entamé la première étape de la 23e opération de relogement au profit de 3 000 familles sur un total de 8 000 qui bénéficieront de logements publics locatifs (LPL) et sociaux participatifs (LSP), a indiqué le wali d’Alger Abdelkader Zoukh, lors d’une conférence de presse. La première phase de cette opération a touché 3.000 familles, dont 2.000 bénéficieront d’un logement LPL et plus de 1000 LSP, vivant dans des bidonvilles, des chalets et des habitations précaires et permis la récupération de 13 ha, a précisé Abdelkader Zoukh, wali d’Alger, lors d’une conférence de presse, soulignant que la superficie totale récupérée à ce jour représentait 400 hectares. Cette phase, qui s’est achevée à la fin 2017, concerne 16 communes de la capitale. Selon le wali, les sites concernés par le relogement sont le bidonville Oued El Kerma, Zone A-B-C, dans la commune de Gué-de-Constantine et les familles habitant à proximité du stade communal de Hydra. Dans la circonscription de Chéraga, quatre sites ont été retenus, à savoir le bidonville Grand-Rocher, dans la commune d’Ain Benian, le bidonville Rouchai-Boualem, dans la commune d’Ouled Fayet et les familles habitant le périmètre de sécurité du GIR, dans la commune de Chéraga. A Sidi M’hamed, cette opération de relogement permettra la dédensification de la cité Mahieddine et l’éradication d’un bidonville, sis au 15 boulevard Mohamed Belkacemi, dans la commune d’El Madania. Abdelkader Zoukh fera également savoir que d’autres communes sont concernées par cette opération, notamment El Biar, Hussein Dey, Zeralda, Staoueli, Souidania, Douera, Khraicia, Baba Hacen, El Alia et Raïs Hamidou. Les familles concernées par cette première phase dans le cadre de la formule LPL seront relogés dans huit sites, dans les communes de Douera, Ouled Fayet, Ain Benian, Rahmania, Mahelma et Hammamet. Il a, par ailleurs, affirmé que 1.124 familles, bénéficiant de la formule LSP, recevraient leurs clés avant la fin 2017. « Les sites d’accueil retenus sont les 1348 logements de Ain Benian et 24 logements à Birtouta, réalisés par l’entreprise OPGI Hussein Dey », a-t-il précisé. Il était également prévu, avant la fin de l’année 2017, de remettre les clés à 160 autres familles bénéficiaires de LPL, dans le cadre des commissions d’attribution. S’agissant des familles qui souffrent d’exiguïté, Abdelkader Zoukh a indiqué que l’objectif majeur de la wilaya était de faire bénéficier les familles qui cohabitent dans un seul appartement de logements individuels pour chaque famille.

Tous les bidonvilles seront éradiqués
Revenant sur cette première phase de la 23e opération de relogement, Abdelkader  Zoukh a affirmé que  cette opération permettra la récupération de 13 hectares, soulignant que la superficie totale récupérée à ce jour représentait 400 hectares. Une chose qui permettra la libération de plusieurs projets structurant des secteurs de l’hydraulique, équipements publics et d’autres secteurs. Par ailleurs, pour éviter l’apparition de nouveaux bidonvilles, il est procédé, selon le wali, à la démolition de toute construction illégale. Dans le même ordre d’idées, M. Zoukh a fait savoir que plus de 1400 constructions illégales avaient été démolies jusqu’à présent dans la wilaya d’Alger. Les assiettes récupérées seront transformées soit en espaces verts soit dédiées à des projets de développement au profit de la population de la wilaya. Le wali d’Alger a fait savoir également que cette 23e opération de relogement sera suivie d’autres opérations similaires, ajoutant que la wilaya d’Alger a tracé les grandes lignes de la 24e opération. Le programme du logement aidé sera également relancé, a-t-il annoncé. Il n’a pas manqué de rassurer tous les citoyens demandeurs de logement que « toutes les familles qui habitent dans des bidonvilles ou des habitations précaires seront prises en charge. Nous faisons du logement la priorité numéro un de la wilaya », a-t-il affirmé. Abdelkader Zoukh a tenu, par ailleurs, à rassurer tous les souscripteurs aux différentes formules de logements. « Je tiens à les rassurer que le programme de relogement initié par le Président Abdelaziz Bouteflika sera mené à son terme. Aussi, je lance un appel aux citoyens pour leur demander d’être patients. Nul ne sera lésé dans ses droits. Nous avons besoin d’un climat serein pour mener notre noble mission à bien. Mais il faut qu’ils sachent qu’on ne peut gérer simultanément les problèmes sociaux et les chantiers. Il y a des choix à faire… Je renouvelle mon engagement que tous les bidonvilles seront éradiqués » a rassuré Abdelkader Zoukh. Selon lui, le président de la République Abdelaziz Bouteflika a décidé d’un programme de 3 millions de logements pour éradiquer tous les bidonvilles du pays. Alger a, selon lui, bénéficié de 320 000 unités pour concrétiser le commandement présidentiel.
 

Y. M.



Articles de la même rubrique

Du même auteur

Par Yahia MAOUCHI

Les plus lus

L'Algérie avant tout
AMMAR KHELIFA.

Le Pr Abderrahamane Abene
Par Farid HOUALI.

La transformation numérique
Par Dr Ali Kahlane,.

Jeux méditérranéens 2021
Par Smail ROUHA.

Un renfort de qualité
Par Farid HOUALI.

Sûreté de la wilaya de Sétif
De nos envoyés spéciaux Farid HOUALI et Abdessamed K..

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF