Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 113 - Mai 2018

Go

Dveloppement Local

Le professeur au chevet du développement de la wilaya

Pr Mohamed Boubekeur, président de l’APW

Par Tahar MANSOUR



Pr Mohamed Boubekeur est né en 1949 à Kenadsa, dans la wilaya de Béchar. Après avoir poursuivi ses études primaires, moyennes et secondaires au nord de l’Algérie et obtenu son Bac, il s’est dirigé vers la profession de pilote de ligne où il resta pendant trois ans en formation. Mais ses parents lui demandèrent de quitter ce métier pour se diriger vers une carrière médicale. En 1995, il eut son diplôme de médecine générale et se dirigea ensuite vers la spécialisation en chirurgie générale. « Je me suis dit un jour, que le chirurgien sait ce qu’il fait, il obtient un diagnostic, il opère et a un résultat » a-t-il précisé. Il opta ensuite pour la santé militaire « je suis un pur produit de la santé militaire » affirme-t-il. Il a commencé sa formation en chirurgie à la santé militaire et y resta jusqu’à devenir professeur titulaire, période qui lui a appris à être très strict sur tous ses actes et à être rigide dans ses décisions, non pas dans le sens négatif, mais plutôt dans celui de toujours bien faire son travail. « J’aime beaucoup mon pays, j’ai eu des occasions extraordinaire durant ma carrière, aux USA où j’ai fait mes équivalences et d’où je suis revenu » tient-il à rappeler. Après avoir passé son service national, Pr Boubekeur exerça dans le civil puis retourna vers la santé militaire. Il passa divers concours et se rendit dans diverses villes universitaires françaises pour acquérir plus de savoir et de savoir-faire. En 1992, il est professeur en chirurgie générale, chef de service après avoir réussi à divers concours. Au milieu de l’année 2000, il quitta la santé militaire et passa un concours qui lui permit d’occuper le poste de chef de service chirurgie à l’hôpital de Sidi Bélabès puis, en 2005, il est à Oran, en qualité de chef de service chirurgie à l’hôpital du 1er novembre, puis il devint président du conseil scientifique du même hôpital ainsi qu’enseignant à la faculté de médecine de l’université d’Oran. Il est aussi membre de l’académie nationale française de chirurgie et président de l’association algérienne de chirurgie. 

La politique, en parallèle avec la médecine
Voulant toujours donner plus à ce pays qu’il aime au-dessus de tout, Pr Boubekeur investit la politique où il fit un mandat de député de la wilaya de Béchar à l’APN (2012/2017). Des circonstances particulières ne lui ayant pas permis de se présenter pour un deuxième mandat de député, Pr Boubekeur se présenta aux élections locales pour une place à l’APW et, non seulement il fut élu haut-la-main, mais ses pairs le plébiscitèrent comme leur président, sous la bannière du FLN. Grâce à sa présence à la tête de la liste, le parti a obtenu 48 sièges sur les 55 de la wilaya d’Oran. « Ces résultats m’ont permis de m’évaluer et de connaitre ma position auprès de la population oranaise ainsi qu’au sein du parti auquel j’adhère totalement, et je remercie tous ces gens qui m’ont fait confiance » a-t-il déclaré.

Mise en œuvre du programme présidentiel
Pr Boubekeur assure que lui et les membres de l’APW qu’il préside vont mettre en œuvre fidèlement le programme du président de la République  au cours de leur mandat qui durera jusqu’en 2022. Ce programme consiste à investir dans tous les secteurs, industriel, le développement économique, la santé, l’éducation, le bien-être du citoyen. Concernant ce dernier point, le président de l’APW estime que le citoyen doit mener une vie dans un environnement économique et cadre de vie, objectif qui sera poursuivi par toute l’assemblée afin d’améliorer radicalement ces paramètres. Pr Boubekeur estime aussi que la wilaya d’Oran, à l’instar des autres régions du pays, ne doit plus rester cloitrer sur elle-même, mais qu’elle doit se tourner vers l’exportation dont des bribes commencent à voir le jour et aller aussi vers l’innovation. L’agriculture occupera aussi une place prépondérante dans le programme de la wilaya en mettant en valeur plus de terre et en exhortant les jeunes et même les moins jeunes à investir dans ce secteur en leur offrant toutes les facilités possibles, déjà que les eaux usées sont apurées pour être utilisées pour l’irrigation, ce qui constitue un avantage considérable. Outre cela, Oran est une façade avec l’Europe et devrait se développer comme l’Europe : « pourquoi Marseille, Barcelone ou Valence sont des villes très développées, Oran peut rivaliser avec elles et mieux encore, nous pouvons aussi développer des zones franches, le transport maritime » a précisé le P/APW. Toujours selon le même responsable, tous les secteurs économiques seront développés comme la pêche, l’agriculture, le tourisme avec tous les atouts que possède la wilaya et l’industrie qui compte plus de 30 000 PME. Pr Boubekeur estime aussi que le développement de l’industrie ou de tout autre secteur peut être réalisé en partenariat entre des opérateurs privés, publics, étrangers, le tout c’est de créer de la richesse en-dehors du pétrole. Les porteurs de projets seront aussi aidés pour développer leurs idées innovantes, à les breveter et à les produire industriellement par la création de leurs propres entreprises. Avec l’approche de la tenue des jeux méditerranéens à Oran, le P/APW prévoit une accélération dans les cadences de réalisation des infrastructures d’éccompagnement qui seront d’ailleurs sources de revenus pour la wilaya et pour l’Algérie et tout ce qui sera construit pourra être utlisé par la suite à d’autres fins. « Je suis persuadé que l’esprit de développement de notre APW concorde parfaitement avec la vision de M. le wali, et que nous aurons des relations constructives » affirme Pr Boubekeur. La protection du citoyen contre tous les risques auxquels il est confronté est aussi l’une des priorités visées par l’Assemblée de wilaya et tout ce qui est nécessaire sera fait dans ce sens. Dans ce cadre, l’orientation des élèves après leurs études est nécessaire, surtout ceux qui devront être dirigés vers la formation professionnelle qui leur apprendra un métier avec lequel ils pourront vivre décemment. Enfin, la construction de nouvelles habitations sera revue pour éviter la réalisation de véritables ghettos qui enfanteraient des délinquants à cause de la promiscuité, du manque de loisirs et de travail.

Pr Mohamed Boubekeur, l’humaniste
Pr Mohamed Boubeneur possède une autre facette de sa personnalité qui le rend encore plus populaire auprès de tous ses concitoyens : c’est un humaniste qui ‘aime courir à travers tous le territoire national pour venir en aide à tous les malades qui ont besoin de soins chirurgicaux et qui ne peuvent se rendre dans les grands hôpitaux pour cel’. Il a réalisé des opérations chirurgicales dans la quasi-totalité des hôpitaux algériens, d’Adrar à Alger, à Taberlbala, Illizi, au fin fond de notre grand sud, dans les zones steppiques déshéritées. Il organise des caravanes de volontaires qu’il dirige lui-même depuis plus de vingt ans, ce qui lui a permis de traiter et d’opérer des algériens qui n’avaient aucun moyen pour le faire, il a aussi permis à de jeunes chirurgiens de profiter de son expérience et de celle de ceux qui l’accompagnaient. Mieux encore, Pr Boubekeur assure qu’il continuera ces randonnées philanthropiques au moins une fois par mois pour venir en aide à ceux qui en ont besoin.      
T. M.



Du même auteur

Par Tahar MANSOUR

Les plus lus

L'Algérie avant tout
AMMAR KHELIFA.

INNOMEDIA
Par Salim FAROUK.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF