Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 110 - Dec 2017

Go

Développement Local

L’adieu aux « résidus » des bidonvilles dans la capitale

Lancement de la 22e opération de relogement

Par Yahia MAOUCHI



Inscrite dans le cadre du programme de résorption de l’habitat précaire (RHP) de la capitale, la 22e opération de relogement à Alger a débuté ce 23 mai au grand bonheur des milliers de familles, notamment celles résidant dans des habitations précaires. Cette opération de grande envergure a été menée par les autorités locales, à leur tête le wali d’Alger, Abdelkader Zoukh. La première étape de cette opération a porté sur le relogement de 4.000 familles, dont la moitié pour la formule du logement social participatif (LSP) et l’autre pour le logement social locatif. « Cette 22e opération sera scindée en deux phases, la seconde étant programmée au cours du mois de Ramadhan » a indiqué M. Zoukh lors d’une conférence de presse à l’occasion du lancement de cette opération, avant de préciser que la majorité des bénéficiaires occupe des bidonvilles ou des habitations précaires, parmi lesquels 1200 familles seront relogées avant le mois de Ramadhan, 400 autres durant le mois sacré tandis que les familles restantes seront relogées après l’Aid. A cet effet, M. Zoukh a déclaré que « les opérations de relogement se poursuivront après le mois de Ramadhan, parallèlement à la réception progressive de projets de logements dotés de toutes les infrastructures publiques ». Et d’ajouter : « Le relogement concerne en priorité les familles dont les baraques sont proches de la cité et des milieux urbains. Il concerne aussi celles qui occupent des terrains destinés à d’importants projets en souffrance » précise-t-il. Au total, 20 bidonvilles seront rayés de la cartographie de cet habitat précaire qui ternit l’image de la capitale et six circonscriptions administratives y sont concernées, relève M. Zoukh, dont les bidonvilles de Oued El Hamiz,  commune de Bordj El Kiffan (1003 familles), Stoul El Mekki , commune de Gue  de Constantine (199 familles), Parc Dounia, communes de Dely Ibrahim et Ouled Fayet (58 familles), Ain Dzair,  commune de Douéra (107 familles), le  bidonville attenant à l’Institut de tourisme dans la commune de Ain El  Benian (90 familles), El Roukhi, commune de Douéra (56 familles) et enfin  le bidonville Malika Gaid,  commune d’El Harrach (36 familles). Outre cela, il est prévu de démolir également un site à chalets à Beni Messous afin de permettre aux services de la wilaya d’Alger de récupérer plus de 21 hectares de foncier. « L’éradication de ces sites classés dans la catégorie habitat précaire va contribuer dans la libération des berges de l’oued El-Hamiz dont le lit s’étend sur quatre communes dont Rouiba, Dar El-Beïda, Bordj El-Bahri et Bordj El-Kiffan, soit une longueur d’une dizaine de kilomètres », a tenu à préciser le premier responsable de la wilaya d’Alger. Dans le même ordre d’idées, M. Zoukh a tenu à préciser qu’en raison des examens de la 6e, prévus le 24 mai, seul un site, situé à Douéra, est concerné par la première opération, du fait que ses occupants seront relogés non loin du site. Pour les autres, ce sera fait jeudi et vendredi, soit avant le début du mois de Ramadhan, en attendant la deuxième partie. « Celle-ci s’effectuera durant tout le mois de juin, et ce, jusqu’à ce qu’il ne reste aucune baraque à Alger », rassure le wali d’Alger. Ainsi, après des années de précarité, les heureux bénéficiaires vont passer le Ramadhan dans de bien meilleures conditions. Des milliers de familles vont pouvoir ainsi bénéficier d’un toit décent après avoir patienté des années, non sans perdre espoir. Des moments à marquer d’une pierre blanche pour ces citoyens qui ont fini par obtenir, enfin, les clés de leur nouvel appartement.

9000 recours acceptés

Evoquant les recours introduits par les exclus des opérations de relogement dans la wilaya, M. Zoukh a indiqué que la commission chargée des recours avait étudié à ce jour 15000 recours dont 9000 ont été acceptés, révélant à cet effet, que quelque 105 familles dont les recours ont été acceptés, seront relogées au cours de la 22e opération de recasement. Par ailleurs, M. Zoukh a appelé les citoyens au respect des lois de la République, et pour cause, il affirme que ses services, ont récupéré, depuis le début des opérations du relogement, en mai 2014, quelque 80 logements après avoir été distribués à leurs bénéficiaires qui se sont avérés être auteurs de fausses déclarations. Abandant dans le même ordre d’idées, Abdelkader Zoukh a confié en effet que les appartements ont été restitués par la force de la loi, et assuré que les vérifications et autres contrôles de rigueur imposés pour la circonstance ont démontré que les bénéficiaires en question se sont rendus coupables de délits de fausses déclarations et de falsification de documents administratifs. Il révèle à cet effet qu’au total, 2.000 dossiers ont été transmis à la justice, pour fraude, faux et usage de faux. « Les personnes qui ont usé de faux et usage de faux et après enquête de nos services seront traduits en justice », avertit le wali, en notant que les souscripteurs qui ont déposé des recours fondés auront gain de cause et personne ne sera lésé. Devant cette situation déplorable le premier responsable de la wilaya d’Alger a appelé les citoyens au respect des lois de la République. « Toute famille qui est dans son droit aura son logement. Il suffit juste de faire preuve de sagesse et de civisme, sans aller à l’anarchie et autres comportements fallacieux qui nuisent au bon déroulement de l’opération. Celui qui s’estime lésé n’a qu’à apporter des documents justificatifs qui prouvent le contraire », s’est-il adressé en direction des contestataires des listes des bénéficiaires. Par ailleurs, s’agissant du fichier national du logement, 3222 postulants concernés par cette opération de relogement ont été soumis au contrôle dont 226 postulants ont fait l’objet d’un résultat positif. « On compte 140 cas qui sont inscrits à l’AADL, 52 familles possèdent déjà un logement, 28 d’entre elles ont bénéficié d’une aide de l’État, 4 familles ont des permis de construire et deux cas ayant postulé pour le logement promotionnel LPP », a fait savoir le wali.

La 23e opération dès la prochaine rentrée sociale

Il faut rappeler que d’autres opérations du même type vont être également orchestrées dans le but de faire face à l’habitat précaire et de permettre aux familles vivant dans des conditions difficiles de bénéficier d’un toit décent, conformément aux décisions prises à cet effet par le Chef de l’État, Abdelaziz Bouteflika. Ainsi, le wali d’Alger n’a pas manqué de donner rendez-vous, dès la rentrée sociale, pour la 23e opération du relogement devant, selon ses dires, concerner 6.000 familles. « Ce sera probablement l’opération qui va balayer le reliquat de l’habitat précaire et autres habitations anarchiques, telles les caves et les terrasses, pour ensuite se consacrer aux jeunes qui vivent à l’étroit», a promis M. Zoukh. Rappelons qu’à l’achèvement de cette opération de relogement le nombre de familles relogées par la wilaya d’Alger sur les cinq axes de relogement avoisinera 40 000 familles, équivalent de 200 000 personnes. Pour ce qui est du programme de logement social participatif ( LSP) il est prévu la remise des clefs pour 2000 familles, dans le cadre de la 6e opération 1re phase – logements sociaux participatifs – sur deux phases dont la première est prévue pour le 25 mai et concernera 1200 familles. Ainsi, « 11.118 familles ont bénéficié de logements LSP depuis le début de l’opération en mai 2014 », a souligné M. Zoukh. Le wali a, en outre, indiqué que le total général des familles relogées dans le cadre des deux formules (social et LSP) est de 51.000 familles, équivalent à 255.000 personnes. Il est à noter également que 14.500 familles ont reçu les clefs sur les programmes AADL et LPP. Aussi 3.300 logements sont prévus pour la remise des clefs fin mai 2017, soit un total à fin mai AADL/LPP de 17.800 familles ayant reçus les clés de relogement à la wilaya d’Alger. Enfin, il convient de savoir que ce sont plus de 71.000 familles qui ont bénéficié de logements de mai 2014 à mai 2017, équivalent à environ à une population de 355.000 personnes.


Y.M.



Articles de la même rubrique

Du même auteur

Par Yahia MAOUCHI

Les plus lus

L'Algérie avant tout
AMMAR KHELIFA.

Après l’automobile
Par Yahia MAOUCHI.

La transformation numérique
Par Dr Ali Kahlane,.

Sécurité alimentaire
Par Yahia MAOUCHI.

Saison estivale 2017
Par Farid HOUALI.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF