Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 108 - Oct 2017

Go

Développement Local

Abdelkader Zoukh, au four et au moulin

Il ne cesse de multiplier les sorties sur terrain

Par Farid HOUALI



La dernière sortie en date est celle effectuée dans la daïra de Birtouta, qui englobe les communes de Tessala El Merdja, Birtouta et Ouled Chebel. Une visite durant laquelle Abdelkader Zoukh a procédé à l’inauguration de plusieurs infrastructures dans des cités à forte densité. A  Tessala El Merdja, le wali a placé la première pierre d’une cantine scolaire d’une capacité de 360 places au niveau de l’école Chahid Boumedfâa Tahar, installée dans la cité des 1310 Logements. Et dans le cadre du rapprochement de l’administration des citoyens, le wali d’Alger a procédé à l’inauguration d’une annexe de mairie. A la cité 2160 Logements à Birtouta, Abdelkader Zoukh a également mis en service une salle de lecture.  Comme ce fut le cas dans toutes ses sorties sur le terrain, le wali d’Alger n’a pas encore cette fois-ci, toléré les retards accumulés dans le lancement et souvent dans la réception de projets et d’infrastructures.  En effet, dans la commune d’Ouled Chebel, le retard dans le lancement des travaux de fraisage et de revêtement d’un chemin vicinal n’a pas été du goût du wali d’Alger lissant entendre que ce même projet devrait être livrés dans les plus brefs délais.  Toujours dans la même commune, il a été constaté que le retard dans l’inauguration d’une administration est dû à la désertion d’une entreprise engagée pour la sa réalisation. « Des entreprises telles que cette dernière seront marquées en rouge afin de ne plus travailler avec elles », a tranché Abdelkader Zoukh. Destination la mosquée El Imam Malek Ibn Anes. Cette dernière l’objet de travaux d’aménagement, a-t-on fait savoir. «Nous allons continuer nos tournées autour des daïras restantes. Nous avons constaté que le programme de développement est en cours de réalisation, même si parfois nous ne sommes pas satisfaits des réalisations », a affirmé le wali qui a inauguré aussi une annexe administrative à la cité des 1680 Logements. Un soulagement pour des milliers de familles qui y habitent et qui devaient se rendre, avant cette date,  au chef-lieu de la commune de Birtouta pour retirer des documents administratifs.  «Nous sommes à cheval sur les délais des travaux des entrepreneurs et  nous incitons pour qu’ils redoublent d’efforts », a insisté le wali d’Alger dans une déclaration à la presse au terme de sa visite dans la commune de Birtouta affirmant d’autre part que la problématique de la présence des paraboles au niveau des nouvelles cités, sera définitivement résolue » dans la jours à venir. « Nous allons remédier à ce problème et équiper toutes les cités de paraboles collectives pour que les façades ne soient plus hideuses », a en effet assuré le wali d’Alger. Selon lui, si l’exécution des projets « se fait avec beaucoup de retard et que nous ne sommes pas satisfaits, l’entreprise que nous avions retenue et qui a levé le pied au bout d’un mois, nous allons l’inscrire en rouge, car elle nous a fait perdre du temps ». S’agissant de la récupération du parc de Ben Aknoun, le projet est à l’étude après avoir été déposé par l’APW. Quant aux écoles occupées par les citoyens, le wali assure: «Nous faisons le maximum pour qu’elles accueillent de nouveaux les élèves, d’autant plus qu’elles abritent les bureaux de vote. Nous veillerons à ce qu’ils y soient avant les élections.» 

Ces retards qui irritent le wali

En l’espace d’une quinzaine de jours, le wali d’Alger aura effectué trois sorties sur le terrain. D’Est en Ouest, Abdelkader Zoukh, veille à ce que tout soit « parfait ». Cependant, ça n’a pas été toujours le cas et les retards enregistrés dans le lancement, réalisation et la réception de certains projets n’ont pas laissé de marbre le wali d’Alger qui effectuait une visite d’inspection le 11 avril, à travers la circonscription administrative de Draria entamée par la visite de plusieurs projets dont certains réceptionnés comme les aires de jeu et les espaces verts à Douéra. Dans la même commune, où l’OPGI de Dar El Beïda a réussi à respectant les délais en livrant plus de 1000 logements pour la prochaine opération de relogement qui ne devrait pas tarder à commencer, d’autres chantiers irrité le wali. Il s’agit particulièrement de celui des 264 logements LSP à Khraïcia. Le wali était insatisfait, voire déçu, par le retard dans les travaux. Même constat sur d’autres chantiers importants, à l’instar d’un lycée de 1000 places, une maternité, ainsi qu’un second pôle sanitaire.  La visite du wali à travers Baba Hassen l’a conduit à visiter également deux centres de soins, ainsi qu’un chantier de réalisation d’un collecteur d’assainissement au rond-point Khoudja, qui devrait, selon ses réalisateurs, « réduire au maximum la présence d’eaux usées à travers plusieurs points de la commune, ainsi que d’autres localités voisines ». Auparavant, Abdelkader Zoukh a remis les clés aux jeunes bénéficiaires du programme des 100 locaux du Président de la République dans la commune de Khraïcia. Accompagné par un bon nombre des directeurs de wilayas, le wali d’Alger, continue sa visite à Draria où il a exigé au niveau du chantier d’élargissement du chemin de wilaya 111 « de continuer à avancer pour livrer l’ouvrage rapidement ». Mais sa nul doute, le fait marquant de la « tournée » de la délégation dans cette commune, demeure la visite effectuée au chantier de réalisation des relogements sociaux participatifs (2682 logement) de l’entreprise BATIGEC. Sur place, le wali était « attendu » par quelques souscripteurs. Le wali est revenu sur les 12 années de travaux, ainsi que sur la reprise du chantier par l’entreprise de construction. L’un des chefs de chantier a déclaré que le taux d’avancement des travaux, il y a trois ans, était de 14%, pour atteindre aujourd’hui les 45%, un taux dérisoire quand on sait que plusieurs souscripteurs sont décédés avant d’avoir pu avoir leurs logements. Pour répondre aux nombreuses attentes et griefs des souscripteurs qui étaient présents sur le chantier, le wali a ordonné la mise en place d’une équipe qui se chargera d’inspecter les chantiers en retard à travers la capitale. « L’inspection devra me remettre un rapport hebdomadaire, et ne croyez pas que nous ne sommes pas au courant de vos problèmes, nous allons prendre les choses en main», a déclaré le wali. Ce dernier a également ordonné à ce que 3000 ouvriers soient rapidement dépêchés sur le terrain afin d’accélérer la cadence.   BATIGEC a réalisé aujourd’hui 5000 logements à travers plusieurs communes, qui sont répartis en 4000 de type LSP et 1000 sociaux. Selon les prévisions, l’entreprise aurait dû livrer 500 logements pour le premier trimestre de cette année, mais en réalité seulement 364 seront attribués quelques jours avant le mois sacré de Ramadhan. C’est pourquoi, selon le wali, l’entreprise BATIGEC « devra rapidement trouver une solution, précisant que des mesures seront prises afin de résoudre le problème rapidement ». « Ils se sont embourbés dedans et ils nous entraînent avec eux », a-t-il déclaré à la presse rappelant  les services de la wilaya d’Alger  supervisent quelques 300 chantiers qui « feront tous sous l’objet d’inspection ». « Après la 22e opération de relogement, la wilaya d’Alger suivra l’ensemble des 57 communes qui accusent presque toutes un retard. Quant aux 100 locaux du Président, les listes sont déjà prêtes, ils seront distribués », a affirmé à ce propos Abdelkader Zoukh. « Quant aux locaux délabrés, nous allons procéder à leur rénovation et les transformer en endroits bénéfiques pour la société, comme pour l’Académie scolaire d’Alger Ouest, qui sera dotée d’un nouveau siège », a ajouté le chef de l’exécutif de la wilaya qui au terme sa visite à El Achour se rend sur le site de la réalisation de 370 logement promotionnels CMB (Chérifi promotion immobilière) aux Deux Bassins précisément.  Bien entendu, le wali n’a pas caché sa satisfaction quant au rythme de la réalisation, mais aussi à l’aspect architectural contemporain et élégant, et surtout les travaux de grande qualité avec lesquelles le moindre détail est pris en compte.
 
F.H.



Articles de la même rubrique

Du même auteur

Par Farid HOUALI

Les plus lus

L'Algérie avant tout
AMMAR KHELIFA.

Cybercriminalité
Par Dr. Djalila RAHALI.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF