Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 105 - Mai 2017

Go

Développement Local

Place à l’aménagement

Après l’éradication des bidonvilles

Par Yahia MAOUCHI



Après avoir réussi le défi de relogement, le wali d’Alger, Abdelkader Zoukh s’attelle, aujourd’hui, à l’embellissement de la capitale. L’autre grand chantier lancé depuis plusieurs mois par les services de la wilaya d’Alger. En marge des différentes visites de travail et d’inspection effectuées dans plusieurs communes de la capitale, le chef de l’exécutif de la wilaya d’Alger a insisté sur la nécessité d’exploiter les points noirs recensés et les terrains d’aménagement urbain en espaces de plaisance et aires de jeux. Toutefois, même s’il reste encore beaucoup à faire pour une capitale qui aspire à un avenir plus vert, les efforts fournis ces dernières années pour la protection de l’environnement et l’amélioration du cadre de vie méritent d’être soulignés. Des espaces verts ont été créés un peu partout, d’autres sont prévus dans la réalisation des nouvelles cités, les ronds-points ne sont plus en béton et se parent de centaines de fleurs. Ainsi, Alger se réconcilie enfin avec la nature, les espaces verts, les parterres floraux, les jardins publics et les stades de proximité en gazon artificiel dans chaque quartier.
Rappelons que l’embellissement de la capitale ces trois dernières années s’est fait à la faveur de la mise en place d’une nouvelle stratégie par les services d’intervention sur le terrain relevant de la wilaya d’Alger au grand plaisir de ses habitants et de ses visiteurs. En outre, M. Zoukh a insisté, également, sur la nécessité d’améliorer le cadre de vie des Algérois. Pour cela, des services de proximité, des bibliothèques et des établissements de santé sont aménagés pour qu’il y ait une vie active et décente, dans les différents quartiers de la capitale. « Parmi les critères que nous avons mis en avant pour offrir une meilleure qualité de vie en ville à nos concitoyens, je citerais entre autres, la présence d’espaces verts de proximité, autrement dit des parcelles végétalistes, des parcs et des jardins publics facilement accessibles. Les Algérois manifestent clairement leur quête de verdure d’autant plus qu’ils vivent dans une grande ville », a indiqué le wali en marge d’une visite d’inspection effectuée au niveau de la circonscription administrative de Bir Mourad Raïs.

Des stades de proximité tous azimuts

En plus du chantier de l’embellissement, les services de la wilaya d’Alger appliquent un programme ambitieux dédié au secteur de la jeunesse et des sports. Il s’agit, entre autres, des stades de proximité, des salles omnisports et des piscines olympiques et semi-olympiques. C’est d’ailleurs le cas de la daïra de Bir Mourad Raïs qui compte une dizaine de projets sportifs. Cette circonscription administrative compte déjà 5 stades de proximités alors que 4 autres sont lancés ou en réhabilitation dont le stade fétiche Mohamed Igueur. Fermé depuis plus de deux ans, ce complexe sportif est en train de se concrétiser avec un ensemble de commodité aux normes internationales. Mieux encore, ce stade a été homologué selon les normes FIFA. « Il s’agit d’une belle infrastructure en gazon synthétique dotée de gradins de 3000 places, avec une tribune destinée à la presse et comprenant 4 sous-sols, des commerces sur la façade et une piscine semi-olympique », nous confiera l’un des représentants du bureau d’étude chargé de la réalisation de cette belle infrastructure sportive. Les responsables chargés de ce programme veulent redonner à cette circonscription administrative, l’une des plus importantes d’Alger, son faste d’antan et compte tout mettre en œuvre pour réussir leur pari. Signalons que dans ce programme ambitieux figure, également, le réaménagement des stades et des salles déjà existants. Les citoyens, quant à eux, affichent leur satisfaction face à l’engagement, sans faille, de leurs représentants. Par ailleurs, au niveau de la commune de Hydra, le premier responsable de la wilaya d’Alger s’est également enquis de l’état d’avancement des travaux de rénovation d’un stade communal comptant des salles de sport pour diverses disciplines de combat. Le stade communal de Birkhadem est, quant à lui, en chantier. Un bel ouvrage en perspective dont le coût est estimé à 40 milliards de centimes. Dans la commune de Gué de Constantine, M. Zoukh a inspecté trois projets qui sont en cours de réalisation, à savoir un pôle sportif, un terrain en gazon synthétique en face du lycée Bahia-Haidour, où sont prévus également un autre pôle sportif, des aires de détente, et de promenade donnant sur la rocade sud. En somme, la réalisation de toutes ces infrastructures sportives font indubitablement le bonheur des jeunes. Ces derniers ont toujours besoin d’espaces de création et d’expression pour leur épanouissement. Lorsqu’une localité manque en équipements publics dédiés aux jeunes, ces derniers se sentent marginalisés et se trouvent par voie de conséquence happés par le désœuvrement et les fléaux sociaux qui mettent à mal la société.

4000 familles relogées avant les législatives

Par ailleurs, la volonté de l’Etat d’en finir avec le phénomène de l’habitat précaire dans la capitale continue de buter sur les points résiduels, dont la prise en charge s’inscrit parmi les urgences de la wilaya. Ainsi,le chef de l’exécutif de la wilaya d’Alger est revenu, lors de sa visite à la daïra de Bir Mourad Raïs, sur plusieurs points, à l’instar de la prochaine opération de relogement.Se montrant rassurant, le wali a rappelé que cette opération porte sur 2.000 logements sociaux, en sus de 2.000 autres de types sociaux-participatifs(LSP), la formule étant devenue aujourd’hui LPA. Une chose qui permettra selon M. Zoukh, l’éradication totale des habitats précaires qui ternissent à ce jour l’image d’Alger. « Avec la distribution de ce lot de logement, la campagne d’éradication des bidonvilles à Alger sera totalement achevée », a affirmé le wali. Pour démasquer les fraudeurs, comme ce fut le cas d’ailleurs à chaque opération du relogement, le wali a signalé que les commissions d’enquête sont à pied d’œuvre pour finaliser les listes des bénéficiaires. Il est à rappeler que le wali avait confié dans une de ses sorties médiatiques que ses services ont enregistré depuis le début des opérations de relogement quelque 13.000 recours dont près de 800 ont été acceptés. Ainsi, on dénombre un grand nombre de cas de fraude, ce qui a poussé la wilaya à récupérer les logements distribués auparavant. La vérification du fichier national du logement a permis de débusquer plusieurs dizaines de dossiers dont les propriétaires ont bénéficié de logements AADL, des candidats qui sont propriétaires de logements, d’autres ayant bénéficié d’aides financières octroyées par l’État, sans oublier des titulaires de permis de construire. Enfin, M. Zoukh  a mis l’accent sur l’importance de la mise en œuvre du plan de développement local, appelant les collectivités locales à contribuer à l’amélioration de l’environnement du citoyen.

 
Y. M.



Articles de la même rubrique

Du même auteur

Par Yahia MAOUCHI

Les plus lus

HB Technologies
Par Farid HOUALI.

Abdelkader Zoukh, wali d’Alger
Nouredine Yazid Zerhouni.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF