Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 107 - Août 2017

Go

Développement Local

Un instrument innovant pour une gestion stratégique du territoirestratégique du territoire

Direction d’urbanisme de l’architecture et de la construction de la wilaya d’Alger.

El-Djazair.com



Alger  métropole , centre urbain et place économique centrale de l’Algérie, sa situation géographique et son lègue historique lui profère une place privilégiée autour du bassin méditerranéen, et par conséquent un centre d’échange multiple tant au niveau  culturel, social et économique, tous ces atouts constituent son  point fort et inéluctablement une spécificité que beaucoup de capitales de par le monde l’aurait, mais Alger fait face à des problèmes  endogène et exogène qui lui font défaut à plusieurs échelles; en l’occurrence; extension urbaine non maitrisée; centre urbain en dégradation; des quartiers démuni d’espace public décent de services de proximité et absence d’équipement d’accompagnement; un trafic automobile intense, avec des problèmes aigus de mobilité; cumule de déchets en mettant en péril sa propre structure écologique, et risques naturels.
Devant la situation, il était indispensable de prendre des mesures adéquates pour changer de méthode, pour ce faire les pouvoirs publics ont décidé de doté Alger d’un véritable instrument de planification :  le PDAU d’Alger.
Le nouveau PDAU, dans ses dimensions stratégique, réglementaire et opérationnelle, s’assume comme un outil privilégié qui articule et qui intègre les initiatives d’aménagement du territoire et de requalification des centres urbains avec les initiatives de promotion de la compétitivité et de la cohésion sociale, et ce, en conformité avec une double fonction d’organisation et de requalification du territoire et, simultanément, d’induction des processus de développement social et économique. Aujourd’hui, en s’appuyant sur les deux études stratégiques, la révision du PDAU d’Alger et l’Aménagement de la Baie, les pouvoirs publics ont engagé le Plan Stratégique d’Alger à l’horizon de 2035.

UNE VISION STRATEGIQUE

Le Plan stratégique d’Alger intègre sept (7) ambitions clés pour Alger, qui s’insèrent dans une logique thématique/sectorielle, correspondant aux sept domaines considérés comme fondamentaux pour l’établissement de la vision stratégique : le positionnement stratégique, la socio-économie, l’occupation du territoire, l’environnement, la mobilité, les risques et la gouvernance. Il comporte des plans thématiques traitant de l’ensemble des politiques sectorielles : Plan Blanc (politique de l’habitat); Plan vert (équilibre écologique) ; Plan bleu (eau potable, traitement eaux usées) ; Plan jaune (mobilité et de transport) ; Plan économie (promouvoir l’initiative, partenariat public privé) et Plan cohésion social et équipement (politique de proximité, renforcement des équipements). « Le nouveau PDAU, de portée intercommunale et couvrant la totalité de la wilaya, est porteur d’ambitions pour Alger avec une véritable vision stratégique qui va guider vers un développement durable. Ce plan va redonner à Alger sa place méritée sur l’échiquier économique mondial ouvrant les opportunités d’investissements par des partenariats public-privé pour que le territoire devienne une ressource. Il va en effet développer une harmonie qui manquait cruellement aux paysages urbains victimes de tous les abus. Les communes pourront dorénavant travailler sur cette base de données complète sur les terrains à construire, les routes à maintenir et les pôles urbains périphériques à mettre en place », a souligné le directeur de l’urbanisme de la wilaya d’Alger, MohamedYazid Gaouaoui.

Le Plan stratégique d’Alger se concrétise en quatre (4) étapes stratégiques :
- 2015|2020 L’EMBELLISSEMENT,
La première étape est celle de l’Embellissement qui a déjà commencé depuis 2011 et qui a le souci de la ville des proximités, la ville perçue par chaque citoyen et dont la qualité et l’esthétique des espaces publics.
- 2020|2025 L’AMENAGEMENT DE LA BAIE
La deuxième étape sera accomplie l’aménagement de la Baie et les nouvelles polarités, ou centralités urbaines.
• reconquête des friches industrielles,
• reconquête des espaces portuaire;
• restructuration de la périphérie;
- 2025|2030 LA REQUALIFICATION DE LA PERIPHERIE
La troisième étape sera accomplie toute la requalification de la périphérie, « Alger est une Capitale accomplie ».
• poursuite de l’aménagement de la Baie,
• consolidation de l’axe logistic;
• l’’aménagement des transversales périphériques;
- 2030|2035 LA CONSOLIDATION
La quatrième étape sera accomplie la consolidation de tout le territoire, « Alger est une ville du monde de référence ».
• la fin de l’aménagement de la Baie,
• le renforcement de l’axe logistic;
• les infrastructures lourdes;
82 PROJETS STRUCTURANTS

Chacune des étapes correspond à un ensemble d’objectifs et de projets structurants (82 projets ; matériels et immatériels), qui correspondent à des propositions concrètes d’intervention et qui donnent corps au modèle territorial préconisé dans le Master Plan, et ce, afin de déclencher un processus de changement qui va se rependre par mimétisme sur tout le territoire. Le Master Plan du PDAU d’Alger repose sur six piliers, matérialisés en projets structurants.

Le développement économique | Compétitivité | Emploi  
Pour soutenir et promouvoir l’activité  économique d’Alger il est indispensable de potentialiser les synergie entre le plan d’aménagement de la capitale et compétitivité économique, pour ce, il faut augmenter son attractivité en rendant agréable à vivre, et privilégier une logique  de l’offre par rapport à la logique de la demande, en développant la logistique, (tertiaire supérieur) choisir les secteurs d’avenir (pharmacie, eau, NTIC et développer le tourisme), pour cela les projets structurant est une réponse spatiales : Reconversion du port et création d’un nouveau port en eau profonde,   l’aménagement du front de mer d’Hussein Dey /Mohammadia (triangle d’Hussein Dey et aménagement de l’embouchure Oued El Harrach, aménagement et requalification au alentour des grands équipement (facultés de médecin, de droit) en développant des espace de qualité urbaine doté d’équipements et de structures d’accompagnement de niveau supérieur,  revalorisation du commerce de détail d’Alger,  requalification revalorisation des espaces urbains situés aux alentours des pôle touristique de tamenfoust, port el Djamila; au total  le master plan dégage 25 projets structurants:  les plus importants:

 Le port d’Alger; 
La délocalisation de fonctions commerciales plus ‘lourdes’ permettra de créer un port de plaisance, de maintenir et d’installer des activités économiques légères, de développer des projets urbains de référence qui rapprochent la ville de la baie et de promouvoir le tourisme, ce qui contribue au développement de la compétitivité et l’emploi. Le canal logistique, d’industrie et de services d’Alger;  La deuxième autoroute et sa constitution en tant qu’axe de distribution de trafic, constitue une plate-forme d’arrière-garde pour Alger, ainsi que pour la région, situé autour de la Wilaya, son articulation avec la ligne ferroviaire constitué de trois structures principales  ( la plateforme industrielle et logistique de Rouiba (le « port sec ») ; le centre d’affaires de Bab Ezzouar; lui confère un rôle vital pour le développement économique d’Alger, l’objectif est doter les entreprises de conditions compétitives de support à l’activité productive; aménager le tissu entrepreneurial et capter de nouvelles entreprises et des investissements structurants vers les secteurs/filières prioritaires.

La requalification et la reconversion du front de mer Hussein Dey/Mohammadia : Essentiellement occupée par des unités industrielles et des entrepôts vides et d’autres usages déqualifiés, l’objectifs et de créer une nouvelle centralité urbaine en installant de fonctions urbaines modernes et compétitives, qui qualifient la ville et renforcer la position charnière entre la ville compacte et l’extension urbaine orientale, et entre la baie et la nouvelle centralité d’El Harrach/Baraki. 

La nouvelle gare centrale : Il est proposé au niveau du site de Beghouagui commune de  Baraki, Une gare centrale , structure de transports en commun moderne, qui articule les différents moyens de transports et qui s’associe à des activités commerciales et des services, permettant ainsi  aux habitants de la capitale, un déplacement aisé et un transport structuré et efficace avec l’extension de l’aéroport et sa remise a niveau en HUB, la réalisation de la nouvelle gare ferroviaire centrale d’Alger, l’extension du métro,  tramway et leur interconnexion au niveau des pôles d’échange intermodale sans oublier le renforcement et la réorganisation du transport en commun sur site propre «busway» l’ensemble devrait être gérer dans un centre de régulation de la circulation et des transport. l’objectif est de créer et développer une nouvelle centralité urbaine avec une localisation stratégique au sein de la Wilaya d’Alger, où l’accessibilité optimale en TC sera le facteur de différenciation qualitatif.

L’Ouverture de la ville au monde | Internationalisation ;
doter Alger d’équipements qui lui permettent de s’affirmer et de se projeter dans l’espace international: 16 projets structurants: les plus importants: 

La ville nouvelle de Sidi Abdallah :
Intégrée comme une nouvelle centralité urbaine, à vocation d’activités liées aux technologies de l’information et de la communication, qui participera  au fonctionnement économique du potentiel métropolitain et à prendre en charge toutes les dimensions (économiques, sociales et résidentielles) complémentaires à celles d’Alger.

L’Aménagement aux alentours des  stade de Baraki et de Douéra :
Il intègre un complexe sportif de dimension internationale, avec une capacité de près de 40.000 spectateurs. Ces projets sont fondamentaux pour l’affirmation d’Alger comme ville-monde, sachant que le sport est perçu comme une activité de portée mondiale. 

Aéroport Houari Boumediene | Extension et refonctionnalisation : 
Le projet s’inscrit dans une perspective de croissance de flux du trafic aérien et dans une logique d’affirmation d’Alger, sur le plan international, et de son aéroport entant que «Hub» du l’Afrique/de la Méditerranée.

La Cohésion territoriale | Cohésion sociale | Habitat ;
Dans l’objectif d’assurer une qualité urbaine, qui valorise son cœur historique, avec la mise en valeur de son patrimoine tout en maîtrisant l’étalement vers la périphérie et dans une  logique de cohésion sociale avec la proposition d’un système de transport cohérent et fonctionnel;  il est proposé  27 projets structurants: les plus importants: 
Le Programme de réhabilitation du Centre d’Alger. Il s’agit du développement d’un ensemble requalification urbaine il a été définie des itinéraires remarquables comprenant des transversales et boulevards tel que le Boulevard Larbi Ben M’hidi, Didouche Mourad...ect.

Le réseau routier fondamental «Macromaillage».
Réseau routier fondamental, constitué des axes structurants, qui doivent être accompagner de moyens de transport en commun de grande capacité, le master plan propose le développement d’un réseau de transports appuyé sur une logique de d’aménagement durable qui repose sur une gestion centralisée de la circulation routière(création d’un centre de régulation de circulation) basée sur le macromaillage et un schéma logistique organisateur de l’activité (canal logistique Bab Ezzouar- Rouiba-Birtouta), intégration de pôle d’échange (Parkings d’accompagnement - el madania, Kouba, Hydra, El Biar- et parkings relais intégrés dans les pôles d’échange( gare centrale kourifa, gares routières ( Rouiba, Birtouta, Zeralda et Cheraga)  ),  le renfoncement des infrastructures structurants -Tram, Métro, Bus BHNS, électrification du chemin de fer.

Le développement de la rocade sud, principal axe dorsal: 
Liaison qui structure tout l’étendue de la wilaya d’Alger, en reliant plusieurs pôles statique (Pôle de régénération urbaine autour du stade de Baraki , Grands équipement d’enseignement et de recherche, pôle sud d’habitat intégré) devra être aménagemé en renforçant son caractère urbain,  en la dotant d’un transport collectif -Tram Train -  pour lui permettre de jouer son rôle fondamentale dans du macromaillage.  

La CASBAH, sauvegarde et revalorisation;  Le projet proposé par le PDAU repose sur la mise en œuvre du Plan permanent de sauvegarde favorise la restauration, la réhabilitation et la revitalisation socio-économique et l’intégration de la Casbah dans les dynamiques fonctionnelles de la ville d’Alger, dans une logique urbaine et en articulation le programme de réhabilitation de l’ensemble des transversale, dans l’ objectif est de retisser le lien de la ville à la mer , pour ce faire, l’intervention commence par la périphérie -Axe Taleb Abderrahmane I Axe Palais du Dey et bastion 23, Palais du Dey I Port de pêche- Palais du Dey I Square port Said, l’Aménagement du complexe des terrasses du port et place des Martyrs- , pour continuer sur la requalification de la transversale centrale Palais du Dey I Port de pêche.
Pôle d’habitat intégré : Ce projet vise à créer des espaces d’importance stratégique et de développement prioritaires qui permettront de satisfaire les lourds besoins en logement de la Wilaya , leur localisation repose sur une stratégie qui privilège le développement intégré et harmonieux avec les concentrations urbaines existantes en articulation étroite avec le système de mobilité. Trois pôles d’Habitat intégré ont été lancé par la Wilaya d’Alger, localisant un programme de 40 000 logements et équipements.                                                                                   

L’Environnement | Protection et valorisation;
Dans l’objectif de restaurer les équilibres écologies et prévention des risques naturels et technologique  il a été identifié 14 projets structurants: les plus importants:
Le parc métropolitain de Baïnem;  Un nouvel espace de loisirs et de repos, le terrain est composé des forêts de Baïnem et du 19 juin, dans le but de conserver la biodiversité, protéger des risques d’inondation.

Le parc urbain d’El Harrach; 
La dépollution de l’oued El Harrach sur toute son étendue (de l’amont à l’aval) sera le premier pas vers la création d’un parc vert urbain linéaire, doté de fonctions multiples (projet en cours de réalisation).
Le parc des grands vents; ce méga poumon vert, situé a proximité des  pôle ouest d’habitat intégré ouest,  intégré dans la structure écologique fondamentale entant que entité verte, participant ainsi à la valorisation et la sauvegarde des grands système naturels, desservant les quartiers environnants et contribuant à structurer, à animer et à améliorer la qualité de vie des riverains.
Le Lac de Reghaia; protection et valorisation;  Le projet s’inscrit dans l’objectif de revitalisation des valeurs paysagère scientifique et cynégétique et sauvegarde des zones agricoles fertiles côtières pour créer un grand poumon  vert en contrepoids du grand Parc de Bainem, constituant un ensemble vert touristique entre Cap Matifou et le lac Reghaia.
Aussi il important de signaler que les normes internationales en termes d’espace vert dont ratio fixé par l’OMS est de 10m²/habitant alors que la ville d’Alger dispose un potentiel de 40m²/habitant, ceci implique que la ville d’Alger est positionnée parmi les ville une verte et doit mettre en place des actions opérationnelles en vue de mettre a niveau, de restaurer la structure écologique.  

Le Modèle territorial
Le modèle territorial représente l’architecture du plan tenant compte des contraintes, des ambitions système polycentrique, de la logique de répartition des projets structurants et du réseau structurant les mobilités et les transports.
À travers les grandes options établies et les projets structurants qui l’intègrent, le modèle territorial apporte une solution objective aux principales faiblesses détectées et une orientation claire pour une Alger plus durable et plus compétitive.

La gouvernance;
Le modèle de gouvernance du nouveau PDAU d’Alger – le montage et le management – correspond à une nouvelle forme de penser la ville d’Alger en tant que projet urbain. Ainsi la gouvernance est l’exécution de ce projet urbain sur la base du plan et de ses étapes le long des 20 ans de sa validité

PROTECTION DES TERRES AGRICOLES
Dans le respect de l’article 17 de la loi 90.29 du 1er décembre 1990 relative à l’aménagement et à l’urbanisme, le nouveau PDAU, lancé par la Direction de l’Urbanisme, de la Wilaya d’Alger, se traduit par un règlement, accompagné de documents graphiques de référence et d’un rapport d’orientation et du contrat métropole.
Il détermine la destination générale des sols sur l’ensemble du territoire de la Wilaya, l’extension des établissements humains, la localisation des services et des activités, la nature et l’implantation des grands équipements et infrastructures, les zones d’intervention sur les tissus urbains et les zones à protéger (art. 18).
Le Plan Directeur d’Aménagement et d’Urbanisme divise le territoire en secteurs, déterminés de la manière suivante: secteurs urbanisés, secteurs à urbaniser, secteurs d’urbanisation future, secteurs non urbanisables. Le secteur est une fraction continue du territoire communal pour laquelle sont prévus des usages généraux du sol et des échéances d’urbanisation fixées dans le cas des trois premières catégories de secteurs définies ci-dessus, dits d’urbanisation (art. 19).
Pour Alger, le PDAU prévoit zéro hectare sur de terres agricoles à l’urbanisation et entend assurer la défense de ce patrimoine en promouvant une politique volontariste de renouvellement urbain. l’étude du PDAU a estimée une surface de  38 799 hectares soit 50.3 % d’assiettes foncières qui seront classées en zones urbaines. Il faut savoir que la capitale compte une zone Non Urbanisable de 38 361 hectares dont 27 414  hectares de surfaces de Réserve Agricoles Fondamentale  soit 49.7 %. Ces dernières seront ainsi sauvegardées tout comme les surfaces forestières.

PROGRAMME ET EXECUTION
L’exécution programmé du PDAU s’appuie sur l’utilisation articulée d’instruments de gestion du territoire qui établissent de manière détaillée les formes d’occupation et de transformation du sol, qui pouvant revêtir les formes suivantes:
Plan de structure
Plan d’occupation des sols (POS) -196 POS-
Opération de lotissement
Projet d’intervention urbaine
Dans le secteur urbanisé l’exécution du PDAU s’opère au moyen de la réalisation de d’opérations urbanistiques appropriées à la nature et à la dimension de l’intervention.
Dans le secteur à urbanisé, les interventions qui revêtissent un impact significatif  pour les systèmes urbain, environnemental et de accessibilité et mobilité peuvent être précédées d’une solution d’ensemble encadrée par un plan de structure ou un POS qui sont en cours.
Dans le secteur urbanisation futur l’exécution du PDAU s’opère au moyen de la réalisation de plans de structure et POS, qui encadrent et qui programment le développement des opérations urbanistiques

Le contrat métropole
Est une des pièces techniques qui matérialise la proposition du PDAU d’Alger -Plan directeur d’aménagement et d’urbanisme, conjointement avec le «Rapport d’orientation» et de «règlement et plan d’aménagement», il défini le programme d’exécution physique et le respectif plan d’investissement et financement, accompagnés de la proposition de modèle de gouvernance pour la concrétisation des projets structurants.

 
El-Djazair



Articles de la même rubrique

Du même auteur

El-Djazair.com

Les plus lus

L’Algérie avant tout
AMMAR KHELIFA.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF