Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 124 - Nov 2019

Go

DĂ©veloppement Local

L’atout majeur de la wilaya

Secteur du tourisme ŕ Bejaia

Par Tahar MANSOUR



Attirer le touriste, le fidéliser, mettre en valeur les potentialités propres à la région, offrir des services de qualité et, surtout, assurer le dépaysement, tels sont les atouts à rechercher par toute institution chargée de la promotion du tourisme. Il faut aussi faire face à une concurrence sans merci de la part des autres pays, surtout les voisins qui peuvent avoir les mêmes caractéristiques et là, chacun doit présenter son produit de la manière la plus attractive possible. Bejaia, ville millénaire, aux paysages fascinants, à l’attirance irrésistible, aux côtes féériques, terre d’histoire et de savoir, se pare toute l’année de mille et un habits pour plaire et attirer plus encore.

Un outil pour la promotion du tourisme
C’est sur la direction du tourisme et de l’artisanat que repose la lourde tâche de promouvoir le tourisme à Bejaia, dans tous ses segments. Elle est chargée de créer un environnement favorable pour encourager l’investissement touristique dans la région, veiller à la promotion de la destination « Bejaia » en présentant les différentes potentialités touristiques existantes, collecter les données statistiques sur l’activité hôtelière et touristique de la wilaya et veiller à la conformité de ces activités avec la règlementation en vigueur pour éviter tout manquement. En plus du tourisme, l’autre segment à la charge de la direction est représenté par l’artisanat traditionnel qui ne saurait se détacher de l’activité principale qu’est le tourisme. Dans ce cadre, la DTA est chargée de veiller à la protection, à la sauvegarde et à la réhabilitation du patrimoine artisanal, à la mise en œuvre et au suivi du programme de soutien au titre du Fonds national de la promotion des activités de l’artisanat traditionnel, à la collecte des statistiques relatives à l’artisanat traditionnel et, enfin, à l’organisation, à l’encadrement et à l’animation des manifestations économiques pour la promotion de l’artisanat.

Un potentiel touristique inégalable
Dès l’évocation du nom de Bejaia, celui qui connait la région ne manquera jamais de sentir le vent doux de la mer Méditerranée lui caresser le visage, le bruissement des feuilles mêlé à celui de l’eau lui chanter une complainte et le temps lui raconter l’Histoire, faite de courage, de sacrifice et d’amour de la patrie. L’été, le nombre de résidents triple avec l’arrivée massive des vacanciers, attirés par le bleu de la mer, la bonté des gens, la sécurité et les innombrables plages.

44 plages composent le potentiel de la wilaya
Elles sont situées le long de la côte, longue de 100 kilomètres, à l’est et à l’ouest du chef-lieu. Trente-trois sont autorisées à la baignade et onze interdites pour diverses raisons car constituant en premier lieu un danger pour les estivants. La côte Est s’étend de l’embouchure de l’oued Soummam à celle de l’oued Agrioun et est constituée de plages de sable fin et doré. De nombreuses infrastructures hôtelières et touristiques sont implantées le long de cette partie car la nature du terrain plat s’y prête. Quant à la côte Ouest, elle s’étend du Cap Carbon jusqu’au Cap Sigli et se caractérise par la rencontre directe de la mer et de la montagne, donnant naissance à des paysages féériques qui attirent les touristes recherchant le calme et la quiétude. Des tableaux d’une rare beauté attendent ceux qui s’y rendent.
 
Le tourisme de montagne, un autre atout
En hiver, en été, au printemps ou en automne, la montagne béjaouie se pare de ses beautés naturelles pour accueillir ses visiteurs, fort nombreux, venus se recueillir, faire de la randonnée pédestre, rechercher le calme et la quiétude ou tout simplement apprendre une autre manière de vivre, loin du stress de la ville et de ses problèmes. Il peut se rendre sur le mont Gouraya qui surplombe la ville de Bejaia ou se diriger vers le massif de l’Akfadou revêtu de blanc ou paré des plus beaux atours printaniers. Le Lac noir, la grotte féerique d’Aokas et les nombreuses cascades attirent aussi beaucoup de touristes et donnent à la wilaya de Bejaia un cachet particulier.
 
 Le tourisme culturel
Pour connaitre l’histoire de l’Algérie, il faut nécessairement passer par celle de Bejaia et visiter les ruines romaines de Tiklat, l’aqueduc de Toudja et la Casbah de Bejaia. La ville possède en outre sept célèbres portes dont les vestiges sont toujours présents et qui méritent qu’on s’y rende pour remonter dans le temps et vivre certains moments de gloire de cette cité. Cinq palais font aussi partie du patrimoine culturel et historique de Bejaia. Quant à l’aqueduc de Toudja, il est long de 37 km et acheminait l’eau, du temps des Romains, vers la ville de Saldae (Bejaia) et des vestiges de cet ouvrage sont encore visibles dans le petit village d’Ifrane. En suivant le chemin de l’eau, nous arrivons à un tunnel millénaire qui prolonge l’aqueduc sur 450 m.
 
Le tourisme thermal, une richesse à exploiter
Avec ses trois sources thermales importantes (Sidi Yahia l’Aidli, Kiria et Sillal), la wilaya de Bejaia possède un potentiel touristique remarquable. Les trois sources sont très fréquentées par les curistes venus de toute la wilaya ou des wilayas limitrophe et même au-delà. Des études d’aménagement ont été confiées à des bureaux d’études spécialisés afin de créer trois stations thermales modernes en raison de leurs vertus thérapeutiques et de leur débit important.
 
Le tourisme d’aventure pour les amateurs d’émotions fortes
Ce genre de tourisme se pratique essentiellement en zone montagneuse et attire beaucoup de jeunes cherchant l’aventure, l’émotion et de nouvelles expériences. Différents sports de montagne et randonnées sont au menu de ces aventures qui trouvent un terrain fertile à Ain Zebda, une région montagneuse aux fortes potentialités touristiques, avec les terrains de randonnées, les pistes de ski et les arbres, constituant de jolis paysages forestiers. Il y a aussi la montagne de Tizi N’Berber où les amateurs peuvent pratiquer l’escalade et l’alpinisme sur les flancs de cette montagne surplombant la ville de Bejaia.
 
D’importantes capacités d’hébergement
Pour accueillir cet important flux de touristes qui se déverse sur la wilaya de Bejaia durant la saison estivale et même en hiver, la wilaya de Bejaia dispose de 72 structures hôtelières dont trente-six classées trois étoiles, sept deux étoiles et onze autres une étoile et sept autres sans étoiles. D’autres structures non classées offrent un hébergement à travers toute la région en direction des groupes, des jeunes et des petites bourses. Au total, la wilaya dispose de 4407 lits qui s’avèrent nettement insuffisants vu la demande croissante qui se fait sentir d’année en année, surtout avec la politique engagée par la direction du tourisme afin d’encourager le tourisme, sous toutes ses formes, à travers la wilaya de Bejaia. Afin d’offrir plus encore, 49 projets sont en cours de réalisation qui permettront la mise sur le marché de 3496 lits supplémentaires et 60 autres chapeautés par le Calpiref pour la réalisation de 21681 lits.

L’artisanat, l’autre volet du tourisme
Comme de nombreuses régions du territoire national à l’histoire ancestrale, Bejaia jouit d’un privilège certain qui consiste en un patrimoine vaste et varié en artisanat traditionnel. Grâce à cette diversité et à ce patrimoine important, 14108 artisans exercent à travers la wilaya, dont 2264 en artisanat traditionnel et d’art, 2286 en artisanat de production de biens et 9058 en artisanat de production de services. La nomenclature des activités de l’artisanat au niveau de la wilaya de Bejaia est vaste et variée : tissage, dinanderie, maroquinerie, vannerie, sculpture sur bois, bijoux traditionnels, habit traditionnel et poterie. La direction du tourisme et de l’artisanat de Bejaia a mis à la disposition des artisans une maison de l’artisanat à Sidi Ali Labhar (Bejaia) avec 8 ateliers, un centre artisanal à Aokas qui dispose de 22 locaux et un autre qui sera prochainement réalisé à Akbou.
Toujours dans le but d’encourager l’artisanat et en application des dispositions du gouvernement, la direction du tourisme et de l’artisanat de Bejaia a fait bénéficier 55 artisans de la wilaya des aides du Fonds national pour la promotion de l’artisanat traditionnel (FNPAAT), pour un montant de plus de 2 milliards de centimes. D’autres dossiers sont en cours d’étude.

Les zones d’expansion touristique (ZET)
Quatorze ZET ont été attribuées à la wilaya de Bejaia entre 1988 et 2010, dans le but de promouvoir le tourisme dans tous ses secteurs. Deux de ces ZET ont vu les études concernant leur aménagement achevées et approuvées, dix d’entre elles sont en cours d’études et les deux autres sont exclues du programme d’aménagement. Il s’agit des ZET de Gouraya car située dans la zone protégée du PNG et celle des falaises à cause de son terrain fortement accidenté et sa nature juridique relevant du domaine forestier et privé.

Manifestations périodiques
Dans le cadre de la promotion du tourisme et de l’artisanat à travers la wilaya, la direction du tourisme organise au mois de juillet le Carrefour national de l’artisanat, en novembre la Journée nationale de l’artisanat, régulièrement le Salon régional de la poterie, en plus des semaines régionales pour faire connaitre les autres régions d’Algérie, en plus du Salon national du bois.
 T. M.



Du mĂŞme auteur

Par Tahar MANSOUR

Les plus lus

Salama Assurances
Par Tahar MANSOUR.

Loi de finances 2020
Par Rafik BITOUT.

SIPSA-FILAHA 2019
Par Yahia MAOUCHI.

Télécharger version PDF

Version PDF