Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 107 - Août 2017

Go

Développement Local

Un homme de décision

Ould Salah Zitouni, wali de Bejaia,




«Je suis le commandant de bord du navire de Bejaïa, je n’admettrai et ne laisserai personne parler en mon nom. » C’est ainsi que s’exprimait Ould Salah Zitouni, nouveau wali de Bejaia lors d’une rencontre qu’il avait initiée avec les maires des 52 communes de la wilaya, les chefs de daïra et les directeurs de l’exécutif, avant d’avertir : « Je prendrai, s’il le faut, des mesures coercitives à l’égard de tout responsable qui fera preuve de laxisme et de négligence. » Une manière de signifier qu’il n’est pas du genre à se laisser manipuler encore moins à intimider. Un message clair, net et précis. Il faut dire que le nouveau wali de Bejaia ne met de gants, pour exprimer son mécontentements et/ou même ses instructions. Agé de 62 ans, et natif d’Ain-Arnat dans la wilaya de Sétif, Ould Salah Zitouni, atypique, est un wali pas comme les autres. D’ailleurs, il n’hésite pas à réprimander lors de ses visites d’inspections qu’il entame au lever du Soleil, convaincu que « la vie appartient à ceux qui se lèvent tôt ».  Car pour lui, seules la discipline et la rigueur payent. Une manière que les responsables de la wilaya de Bejaia ont redécouverte, après des années de léthargie. Fini le laxisme, fini le laisser-aller. Autoritaire, mais sachant admettre un travail bien fait, Ould Salah Zitouni n’aime pas tourner autour du pot. « L’essentiel c’est que, moi, je fais mon travail », révèle-t-il avant de souligner que « tout ce qui a été inscrit à l’indicatif de la wilaya doit être mené à terme». Et de préciser : « Il ne faut pas promettre des choses qu’on n’a pas l’intention de faire ! » Homme de caractère, Ould Salah Zitouni se distingue par sa capacité à surmonter un obstacle en prenant sur-le-champ une décision et l’ordre doit être exécuté illico presto, s’il s’agit de révoquer un entrepreneur pas très entreprenant, ou comme un ultimatum, s’il estime la faute du côté de l’administration. Pas de place à la réflexion, place à l’action. Le temps, c’est de l’argent. Le « ton » aussi. Lors des réunions avec les cadres de l’exécutif, le wali exige aussi le silence et une écoute de tous les instants. Aucune excuse à une sonnerie de téléphone qui dérange, ni à un commentaire glissé dans l’oreille du voisin, à une imprécision dans la réponse. Leurs auteurs sont rabroués sans ménagement. Et même expulsés de la salle, en des termes peu amènes. C’est lui le wali et il n’y en a qu’un seul, c’est lui le commandant de bord et il tient la barre fermement, n’hésitant pas à le faire savoir et à le répéter autant de fois que nécessaire pour le faire rentrer en tête. Dans tous les cas, Ould Salah Zitouni, connu sous le surnom de « bombardier », est, depuis son installation à la tête de la wilaya de Bejaia, devenu l’un des principaux sujets de discussion sur la place publique dans toute la région avec des appréciations différentes les unes par rapport aux autres. En effet, la population béjaouie semble apprécier ses méthodes de « bombardier » qui tranchent avec le style de son prédécesseur qui a installé une situation de conflit perpétuel en cherchant la paix à tout prix. Il convient de noter que Ould Salah Zitouni, veuf et père de trois enfants, a été  wali délégué de la circonscription administrative de Chéraga, avant de prendre la tête de celle de Bir Mourad Raïs. Juriste de formation, il avait été promu, en juillet 2009, au poste de secrétaire général de la wilaya d’Alger, et enfin, wali de Mascara, en octobre 2010. Auparavant, il avait occupé les postes de directeur de l’urbanisme, de la construction et de l’habitat (Duch) dans la wilaya de Biskra, il était aussi inspecteur général de la wilaya de Ghardaïa, avant d’occuper le poste de chef de daïra dans trois autres wilayas.



Articles de la même rubrique

Du même auteur

Les plus lus

L’Algérie avant tout
AMMAR KHELIFA.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF